Le Collège Poudlard

Venez parfaire votre éducation magique dans notre illustre collège !


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerLe Registre du Personnel FBConnexion

Partagez
 

 Le Registre du Personnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kanzaki Umi
Directrice de Poudlard

Directrice de Poudlard
Kanzaki Umi

Messages : 886

Né(e) le : 11/09/1984
Age : 35

Où à Poudlard ? : Dans mon bureau ou mon appart au 6ème

Rang & Club : Directrice de Poudlard

Caractéristiques
Compétence: Niveau 9
Particularité: Prétresse / Membre de l’Ordre
Baguette: 28,3 cm, Bois de Cerisier du Japon et Pierre de Lune.

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMer 26 Oct 2005 - 23:41

(Attention je préviens c'est long... c'est même très long Wink *tellement que j'ai du poster en plusieurs fois lol* ... Lisez mais c'est à vos risques et péril ! ^o^)

Nom : Kanzaki
Prénom : Umi
Surnom : Kotori (petit oiseau) utilisé uniquement par ses frères, Petit Coeur utilisé par Soni, Petite soeur utilisé par Maria en temps de 'paix' et Mama par Océane.

Age : 21ans (11 Septembre 1984)
Nationnalité : Japonnaise

Situation Familiale : Deux frères (des jumeaux : Shinji et Seiichiro), un père (Takashi), une mère (Michiru) et un géniteur (Tom).

Emploi : Directrice de Poudlard et Prêtresse de la Lune

Apparence : Umi possède de longs cheveux bleu azur tout comme sa mère ainsi que de beaux yeux d'un bleu profond. Les traits de son visage sont très fins ce qui la rend vraiment très jolie. Sa taille, comme toute japonaise qui se respecte, est plutôt petite pour la norme européenne (1m66) mais cela lui va bien. Une impression de douceur émane d'elle en permanence, enfin la plupart du temps, du à son visage et son regard doux mais elle peu sembler assez impressionnante lorsque cette sensation s'estompe (principalement quand elle ne se maîtrise plus parfaitement...)

La taille fine, cette sensation c'est accentué ses derniers temps dût au régime de vie involontaire *mensonge éhonté* qu'elle s'impose depuis quelques temps. Elle semble aussi en ce moment (février 2005) particulièrement fatiguée et irritable, bien que cela ne gache en rien sa beauté asiatique naturelle. (Elle ressemble trait pour trait à son avatar ^^)

Histoire : Tout débuta un 1er jour de printemps... La toute jeune prêtresse du temple de la Lune Tsuno-Ô, de Shinjuku, un quartier de Tokyo, venait d'avoir 23ans et aujourd'hui, comme chaque semaine, sa mère devait lui présenter un nouveau prétendant... Mais cette fois, le prétendant et Mère se faisait plus insistant qu'à l'accoutumée... Et puis, il fallait qu'elle se marie très bientôt, avant 24ans comme le voulait la tradition... Michiru hésita longuement... Après tout, ce Kanzaki Takashi était un bon parti et puis il était beau garçon... Elle accéda donc à leur requête en acceptant de se marier...

Il le fallait bien de toute façon et ça aurait put être bien pire... là ils avaient à peu près le même âge ses deux jeunes japonais, a deux ans près, et puis Takashi était un garçon intelligent, gentil, drôle et aimant... Et puis il n'était pas sorcier tout comme elle, même si de part sa fonction elle connaissait leur existence. Et puis la famille Kanzaki possédait l'une des entreprises les plus fleurissantes du pays.

Moins de deux ans plus tard, alors que le nouveau petit couple avait appris à ce connaître et finalement à s'aimer, Michiru tomba enseinte pour donner naissance quelques mois plus tard à deux garçons, deux vrais jumeaux vraiment adorables : Shinji et Seiichiro.

Bonheur parfait me direz-vous ? Oui c'est vrai... Enfin, les trois années qui suivirent simplement... Car en hiver de cette année là, le plus dur hiver que l'on avait connu depuis longtemps, le jeune couple fut séparé... Takashi venait d'hérité de l'entreprise familiale à la retraite de son père et afin de garder ses gros contrats avec l'étranger, il dut partir quatre mois aux USA suivit de deux mois en Europe... Et pour une toute jeune mère, se retrouver toute seule avec deux jeunes enfants ainsi qu'un travail au temple très prenant, ça n'était pas facile... Il fallut trouver quelqu'un pour l'aider au temple et c'est un homme qui se présenta...

Grand, brun aux yeux vert pur, il était occidental Tom, d'Angleterre comme il disait, et avait environ 40ans vu son allure... Et il était très beau ce gaijin, alors que Michiru était si seule... Une proximité, des sourires, une gentillesse permanante... Arriva ce qu'il devait arriver, la jeune japonaise fauta avec cet étranger si prévenant... Elle ne voulait pas pourtant car elle savait que c'était un sorcier, mais c'était trop fort elle ne pouvait pas résister, comme si elle avait été sous l'emprise d'un charme...

Mais ce n'était pas le pire... Michiru tomba enceinte suite à cet écart et son mari était toujours absent... Elle lui écrivit donc en lui demandant pardon de sa faiblesse et que c'était lui qu'elle aimait... Et comme Takashi l'aimait aussi et qu'il soupçonnait que sa jeune épouse avait été un peu... comment dire... incité par une volonté magique, il lui pardonna assez vite et accepta l'enfant à naître, comme si c'était le sien.

Quelque mois plus tard, au début Septembre, une jolie petite frimousse ressemblant énormément à sa maman vit le jour. Michiru la baptisa Umi, en hommage à la couleur de ses yeux aussi bleu que la mer, seule différence entre la mère et la fille.

Umi ne sut pas ce qui c'était passé avant sa naissance et grandit persuadé que Takashi était son vrai père, comme il était le père de ses deux grands frères... Sa vie n'était pas tout à fait comme celle des autres petites filles au temple mais elle ne s'en plaignait pas. Il faut dire qu'elle était, elle aussi comme sa mère et sa grand-mère, vouer à devenir une prêtresse de la Lune et dut subir une éducation très stricte en conséquence. Et même si ça l'empêchait d'avoir des contacts avec l'extérieur par manque de temps mais surtout par coutume, elle n'était pas malheureuse. Grâce à ses deux facétieux frères, elle n'eut pas le sentiment de manque d'amitié ou de solitude, bien au contraire.

Lorsque l'age de ses 10 ans approcha et au grand désarroi de sa mère, Umi reçut une lettre : le collège Kimagure, la plus grande et célèbre école de sorcellerie du Japon, se faisait une joie d'accueillir la fille de la déesse Lune... Umi ne s'attendait pas trop à être une sorcière, pensant que ses dons n'était dut qu'à la bénédiction de la déesse... Mais elle en fut aussi extrêmement heureuse, elle allait pouvoir goûter à une vie semi-normale maintenant... Par contre Michiru pleura de longues heures après réception de cette lettre... Sans doute savait-elle la vie que sa fille allait devoir affronter...

Umi entra donc au collège pour ses 10 ans, comme tous les petits sorciers de son pays. Elle fut envoyer dans la maison "Hikari", symbole de lumière. C'est aussi ce jour qu'elle reçu un étrange cadeau, une petite créature magique qui s'avéra bien pratique : un elfe de Maison. Elle la batisa alors comme la maison qui l'avait acceuillit dans le monde de la magie. Durant sa première année d'étude, la petite sorcière se trouva très vite être particulièrement douer pour la magie en général et pour la Botanique, l'Histoire de la Magie et la Défense contre les forces du Mal en particulier.

Mais quelque chose la gênait... Elle avait bien vu que le directeur de Kimagure, le sage et honorable Yoshimura Isao, n'était pas pareil lorsqu'il était en sa présence. Bien sur, comme avec tous ses autres élèves, il était assez prévenant mais étrangement, il semblait méfiant envers la douce et fragile jeune fille... Bien sur, Umi ne comprenait pas... Curieuse de nature, elle mena alors une petite enquête sur sa propre vie qui dura non loin d'un an et se rendit compte d'une chose : d'après ce qu'elle avait appris, il était matériellement impossible que son père soit son vrai père ! Et lorsque vous apprenez à 11ans que votre père n'est pas votre père par vos propres moyens, cela perturberait n'importe qui...

La toute jeune prêtresse finit par demander des comptes à ses parents et s'en suivit une des disputes les plus mémorables du temple Tsuno-Ô. Umi, se sentant trahit par les siens qui lui avait caché la vérité sur elle se rapprocha d'un de ses professeurs, le seul qui ne faisait aucune différence entre elle et les autres : Sunai Kaoru.

Un jour, elle finit par se confier à lui. Elle venait de savoir qui était son géniteur à l'époque et avait besoin de le dire à quelqu'un... mais elle n'avait plus confiance qu'en lui... Kaoru lui avoua à son tour qu'il savait déjà cela comme le directeur et certains autres professeurs. Il ne dit jamais rien de plus sur le sujet mais à partir de ce jour et malgré leur petit jeu de froideur, Umi vit en lui le père qu'elle aurait aimé avoir contre toute attente : elle la douce et lui le froid et tellement craint... Mais ils s'accordaient de cela. Malgré les apparences qu'il aimait à donner, ils devinrent complices à leur manière... Et elle ne se doutait de rien...

Pourtant lorsqu'elle fut en 4ème année, une catastrophe se produisit à l'école... Evidement, et bien que l'école fut à moitié détruite, l'affaire fut étouffé et jamais personne, pas même les élèves, ne furent jamais vraiment au courrant de ce qu'il c'était passé... sauf Umi, la direction et quelque personne bien sur...

Umi fut bouleversé par cela. Non pas pour cette école ni même parce qu'elle savait qu'elle était la cause exclusive de ce gâchis mais parce qu'elle perdait par ce billet la personne à qui elle tenait le plus en dehors de ses deux frères adorés et ses parents, à qui elle avait finalement appris à pardonner, même si elle refusait toujours l'évidence...

Suite à cet 'incident' et ayant peur pour sa fille, Michiru fit passer le bruit dans le monde sorcier que puisque son école était fermé pour "rénovation", Umi voulait étudier à l'étranger... Au début du mois de juillet, alors que Umi n'avait encore que 13 ans, le sorcier le plus respecté de ce temps se présenta au temple et réussit à convaincre les Kanzaki de leur confier Umi pour sa sécurité. Le professeur Dumbledore était réellement persuasif et malgré la peur de la jeune adolescente dut aux derniers événements ainsi que la peine de quitter sa famille, elle finit par accepter, reconnaissante d'avoir la protection d'un homme si sage et si puissant...

Arrivé en Angleterre avec Hikari qu'elle n'avait pas voulu, elle perfectionna sa maîtrise de la langue durant un peu plus mois d'été seule à Poudlard avec les professeurs Flitwick, McGonagall et Rogue avant de reprendre les cours. Affecté à la maison Gryffondor, elle rencontra assez rapidement la petite bande de la maison ainsi qu'une 7ème année plutôt amicale du nom de Maria Black. Durant cette année, elle se fit plutôt discrète, évitant au maximum de se faire repérer même si elle vécut quelques péripétie avec Harry, Ron et Hermione.

La sixième année, malgrès le retour avéré et reconnu de Vous-Savez-Qui par le ministère, se passa pour la jeune asiatique un peu plus calmement. Restant dans une discrétion maximale, évitant les ennuis, elle devint assez proche de 'Mione avec qui elle discutait très souvent mais évitait de se laissé entrainer dans leur 400 coup, servant plutôt de conseillère et de recul au petit groupe au vu d'une certaine maturité qui semblait se dégager d'elle.

C'est alors à la fin de leur 6ème année que le Pr. Mc Gonagall reçu une proposition de Beauxbâtons pour reprendre le poste de Directrice laissé vaccant par Mme Maxine. Cette dernière, poussé par Dumbledore, accepta alors le poste mais se posa alors, devant la recrudéscence du rêgne noir, le problème d'un remplaçant. Dans ses heures sombre, on ne sais pas trop a qui se fier et c'est la que le directeur le plus sage de Poudlard montra son coté imprevisible : il choisit la discrète mais talentueuse japonaise de Gryffondor qui avait eu les notes Maximale à la plupart de ses examens (et notament en Potion) mais discrète au possible : Kanzaki Umi.

Les élèves ne furent pas immédiatement prévenu, tout comme le ministère d'ailleurs. Mais qui choisir d'autre ? Un membre de l'ordre ? Peut-être mais on avait encore tellement besoin d'eux. Aussi il forma la jeune fille de presque 16ans intensivement durant 2 mois avec l'aide de Severus alors que Harry commençait sa formation accéléré pour devenir Auror en alternance. La rentrer de Septembre fut le téatre de quelques rebondissement dont une session exeptionnelle d'examem, mais Umi pu officiellement devenir la plus jeune Sous-directrice de Poudlard, à A peine 16ans, une fois qu'elle eu valider ses ASPICs grace notament à l'obtention de 8 mention Obtimal et 2 en Mention Effort Exeptionnel

Malgré l'avis défavorable du ministère face à cette décision qu'ils trouvaient risible, Umi se retrouva à la tête de notre école. Au bien sur, ce ne fut pas facile mais la jeune dirigeante adjointe de Poudlard ne se plaignait pas. Après tout, être la plus jeune sous-directrice que le collège ait eue depuis sa création était le rêve de tant de monde. Mais ce n'était pas non plus une partie de plaisir pour sur.

Umi travaillait sans relache alors qu'une valse de professeur s'entamait et Dumbledore, voyant bien qu'il se déchargeait chaque jour un peu plus sur elle, engagea la jeune Maria Black comme assistante de Direction, afin de soulager un peu sa protéger de ce poid alors qu'elle n'avait finalement que 17ans. Grace à une correspondance que la jeune femme avait débuté quelques temps plus tôt, Umi accepta très vite Maria à ses coté et les deux jeunes femme devinrent de très proches amies, ce qui aida beaucoup la jeune fille aux cheveux bleu. Une attaque Mangemort plus tard, un visage familier réaparu dans la vie de notre jeune asiatique : son très cher professeur, Sunai-senseï, vint prendre la place que Binns avait abandonner un mois plus tôt. Bien qu'elle avait été facher de devoir trouver si vite un remplaçant en histoire elle en fut extrêmement ravie car elle retrouvait enfin un groupe aidant autour d'elle.

C'est alors que Maria, partit en mission pour le ministère, revint en compagnie d'un cortère assez spécial. Fudge et ses Aurors, si rarement présent à l'école depuis le départ d'Ombrage, venait leur confier un objet dont Poudlard serait le gardien. Cela alourdit beaucoup la charge de travail des deux jeune femme mais on ne refuse pas ce que le Ministre en personne vous demande, surtout quand vous n'êtes que Sous-directrice et que votre Directeur à donné son accord. Mais cette arrivée, bien qu'innatendue pour Umi qui n'était pas très au fait des faits et gestes du Ministère (du moins en dehors de ce que Dumbledore lui disait en tout cas) une adorable petite fille fit irruption dans la vie d'Umi.

Océane, fille d'un couple d'amie de Maria devenu orpheline suite à cette fameuse dernière mission, viens s'ajouter à la vie trépidante de l'école. Umi fut prise d'une immense affection pour cette enfant réellement adorable et la prit très vite sous sa protection, lui installant même sa chambre dans son appartement. Une autre agréable rencontre se produisit aussi... Le professeur de Botanique qu'elle avait engagé, le jeune et beau Soni Tchang, attira très vite son attention... il devinrent proche, voir très proche même... Ils finirent par ce mettre ensemble mais malheureusement et en grande partie par ce qu'était Umi et une nouvelle attaque Mangemort qu'elle finit par repousser, leur couple ne résista pas...

Enfin, heureusement qu'elle n'était pas seule et que Maria et Sunai-senseï était à Poudlard ! Quel bonheur pour la jeune japonaise exilée loin de chez elle de revoir ce visage si familier, cet être si proche d'elle... Même les événements étranges qui se multipliaient ne semblait pas important depuis son retour... Mais l'histoire aime à se répéter et cette fois, ce fut Poudlard qui fut grandement détruit...

Il fut dur de tout reconstruire mais là n'était pas le plus dur... Le plus dur ne se fit pas attendre longtemps à vrai dire...

(la suite arrive tout de suite Wink )


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://umi-chan.club.fr/Collectif/
Kanzaki Umi
Directrice de Poudlard

Directrice de Poudlard
Kanzaki Umi

Messages : 886

Né(e) le : 11/09/1984
Age : 35

Où à Poudlard ? : Dans mon bureau ou mon appart au 6ème

Rang & Club : Directrice de Poudlard

Caractéristiques
Compétence: Niveau 9
Particularité: Prétresse / Membre de l’Ordre
Baguette: 28,3 cm, Bois de Cerisier du Japon et Pierre de Lune.

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMer 26 Oct 2005 - 23:42

Maria ayant des doutes sur l'intégrité de Kaoru fini par tout dévoilé de ses doutes et se disputa pour cette raison avec Umi mais aussi la fiancée retrouvée de Kaoru et Professeur de Potion, Sarinah Rogue. Il faut dire que la jeune sous-directrice admirait depuis des années son Senseï qui était comme un père pour elle et qu'elle ne connaissait réellement Maria que depuis peu de temps en comparaison... Et même si elle l'aimait vraiment beaucoup, elle ne pouvait y croire...

Mais il s'avéra que les dires de Maria furent confirmés par Severus Rogue, qui, rappeler au chateau après une mission par sa seul, connaissait parfaitement Kaoru... Ce fut la le choc ultime de la jeune femme. Le Pr. d'Histoire de la magie disparu alors et Binns retrouva son poste par intérim avec bien moins d'entrain, quand il faisait cours ce qui était plus que rare. Mais Umi, elle, ne pouvait plus compter sur personne ou presque et n'avait que très peu d'amis, en dehors de Drak Vlad qui fut pour Umi d'un grand soutient...

Ces moments furent très dur pour elle et elle se replia complètement sur elle-même, devenant plus triste et sombre de jour en jour. Seul Océanne était sa bouffée d'oxygène et heureusement qu'elle l'avait d'ailleurs... Ce régime dura quelques temps et Soni, installé au Prè-au-lard depuis son départ, se décida à faire son retour au chateau. Ce ne fut pas très simple d'ailleurs mais un semblant de quiéttude torturé retomba sur la vie de la jeune femme, ponctué par quelques décentes aux chachots de temps à autre ainsi que l'adoption officielle, par elle ne sait subterfuge d'ailleurs au vu de son jeune age et sa situation personnelle (rapelons qu'elle est encore célibataire vu que non marié ^.^), de la jeune Océane qui devint plus officiellement la fille d'Umi en portant son nom : Océane Kanzaki-Sanders.

Enfin malgrés l'acharnement de la jeune femme au travail comme térapie contre les souvenir, le Ministère qui pensait, même s'ils n'étaient plus au courant de grand chose sur la vie de Poudlard, qu'il se passait quelques chose d'étrange et que finalement cette enfant s'en sortait plutôt bien, il envoyèrent deux émissaires à Poudlard : Le premier, fille de Fudge, comme professeur de Sortilège afin de remplacer celui nouvellement partit mais aussi un inspecteur chargé de surveiller un peu l'école... Il faut dire qu'Umi, nommé fin Avril au poste de Directrice unique de Poudlard après démission du Pr. Dumbledore et le départ obscur de Miss black avait fait grinçer des dents à l'administration.

Ceci ne fut pas vraiment pour calmer l'angoisse et l'acharnement d'Umi au travail qui, se torturant elle-même et pensant pouvoir tout assumer sans rien demander à personne, s'épuisait autant mentalement que physiquement de plus en plus, petit à petit...

Caractère :Umi a deux pôles en elle, comme si dans son corps se battait deux personnalités en permanence... Son pôle de lumière qui la rend douce et gentille, ce qu'elle montre d'elle... Mais aussi son pôle d'ombre qui est en fait à l'opposé du premier et qu'elle tente de cacher au maximum, sans pouvoir toujours y arriver... Elle est pourtant une jeune fille enjouée, intelligente et surtout très calme, ce qui lui permet de se maîtriser la plupart du temps. Mais malheureusement tout ce qu'elle à vécu jusqu'à maintenant semble lui avoir mit les nerfs à fleur de peau ce qui rend sa maîtrise d'elle assez défaillante.

De plus, son acharnement et sa fierté naturelle n'arrange pas les choses : quand elle s'applique un objectif, elle emploi tout son courrage à l'atteindre même si elle doit à long terme en patir. Obstiné et secrète, elle a tendance depuis quelques temps déjà, voir plusieurs moi d'ailleurs, à se refermer sur elle-même sans jamais parler à quiconque de ses problèmes, même à Soni. D'ailleur se dernier ne semble pas comprendre sa tendre amie se qui pousse encore plus Umi à se taire, pour ne pas qu'il ait à supporter le poid lourd et étouffant de sa vie.

Qualités :Douce, gentille et à l'écoute des autres et de leur problème, Umi est toujours prête à aider tout le monde. Elle est aussi adorable, compréhensive et est également hypersensible au malheur d'autrui. Elle a également soif de montrer qu'elle vaut mieux que son géniteur, hérité de sa partie sombre... . Bien trop secréte, elle ne parle pas beaucoup d'elle ou de ses problèmes afin de protéger les gens qui l'entoure et qu'elle tente d'écarter au mieux de se monde malsain qui l'entoure.

Défauts :Umi peut être dure et insensible façe à certaine personne, spécialement lorsqu'elle vous reprend son estime ou qu'elle ne vous porte pas dans son coeur. Elle peut également devenir haineuse, mesquine et réellement odieuse, impertinente et dangereuse... Mais elle a en horreur cette partie de sa personnalité et tant qu'elle arrive à garder sa maîtrise, elle étouffe se coté sombre d'elle même... Elle est aussi extrêmement travailleuse, trop même ce qui à présent en fait plus un défaut qu'une qualité...

Loisirs : Umi adore lire, se promener en extérieur ou rester assise dans l'herbe sous un arbre à humer l'air et aussi jouer du violon auquel elle excelle. Avant, elle pratiquait aussi beaucoup la cérémonie du thè qui avait l'art de la détendre, mais aussi des cérémonie lunaire comme elle les avaient appris enfant. Malheureusement, elle n'a plus le temps de se consacrer à ces passions, dévoré par ses problèmes et son acharnement à vouloir tout contrôler et tout tenter d'étouffer dans le travail...

Amis/Amour : Vous auriez posé cette question il y a quelque mois, un sourire béat et légèrement rougissant aurait prit place sur son visage. Elle avait de nombreux amis tel que Maria, Setsu-chan, Actarus-kun (vi vi le prof d'étude des moldus, Setsuna Vega ^o^), Harry, Ron et Hermione bien sur et aussi Fuu-chan (une amie d'école de Kimagure), Drak et son Senseï... Elle avait aussi l'amour de Soni Tchang.

Aujourd'hui, elle n'a plus que Soni et Océane comme alliés, ainsi qu'Actarus-kun même si il n'est plus physiquement à ses coté... Tous les autres étant trop loin d'elle, mort, ou ne faisant plus parti de ses amis... Heureusement qu'elle a sa petite princesse Océane, car il y a longtemps qu'elle n'aurait plus eu la force de lutter...

Capacités Magiques : En temps que Prêtresse de la Lune, Umi peu, un peu à la manière des centaures, savoir lire les astre et entendre les 'murmures de la Lune' comme ont le dit poétiquement chez elle. Cette faculté peut parfois se montrer utile mais quand le coeur de la jeune femme est trop troublé ou son esprit attirer par autre chose, elle n'a plus la concentration nécessaire pour faire appel à son don, ce qui à tendance à la déprimer un peu plus, perdue sans son guide de toujours. Enfin, grâce à son intelligence et ses études, elle possède également de grand pouvoir. Il faut dire qu'avec un père comme le sien, elle avait un sacré potentiel de départ...

Ce qu'elle espère devenir : Maintenant elle n'espère plus rien et essait juste d'être une bonne mère pour Océane, sa fille adoptive.

(Juste un petit mot à tous ceux qui ont tout lu... Félicitation ! ^o^)



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://umi-chan.club.fr/Collectif/
Severus Rogue
Directeur de Serpentard
& Professeur de Potions
Directeur de Serpentard& Professeur de Potions
Severus Rogue

Messages : 176

Né(e) le : 09/01/1962
Age : 57

Où à Poudlard ? : Dans les cachots, seul... et j'ai l'intention de le rester...

Rang & Club : Professeur de Potion et Directeur de Serpentard

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Occlumens / Legilimens / Cherophobe
Baguette: 27,9cm, combinaison de Bois d’Ebène et de Bois de fer, plume d’Occamy et poil de Murtlap

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeJeu 27 Oct 2005 - 21:24

[Je précise, Mon Severus Rogue est différent du Severus Rogue des Bouquins et pour cause... je l'ai créé avant la sortie du tome 6 donc on ne connaissait encore rien de lui ^^''' *a tenter de le faire coller quand même au mieux mais peut guère faire plus*]

Nom : Rogue
Prénoms : Severus
Surnoms : Sev' [par Sarih]

Age : 47 ans
Date de naissance : Le 9 Janvier 1962, à 4h25 du matin
Lieu de naissance : Manoir Rogue, Ecosse

Statut : Professeur de Potion et Directeur de Serpentard

Famille : Sarinah Rogue : Sœur jumelle de Severus, elle est sa cadette de sept minutes et demie. Severus aime beaucoup Sarih, sans doute plus que quiconque, et tente de la protéger au mieux. Même s'ils sont tous deux adultes et responsables, il c'est toujours sentit obligé de veiller sur elle, de loin et en toute occasion. A Poudlard, elle a été pendant quelque temps professeur de Potion puis de Métamorphose et assistante de direction. A présent, elle est partit enseigner à Beauxbâtons et Severus n'a plus vraiment de nouvelle d'elle, surtout depuis la fermeture des frontières.

Il a aussi des parents mais il ne veux absolument pas en parler.

Histoire : Severus est née une pâle nuit de Janvier, plus précisément un 9 Janvier, à 4 heure 25 du matin, soit quelques minutes à peine avant sa jumelle Sarinah. Leurs pauvres parents furent forcés de constater que l'heure indue de la naissance de leurs enfants n'était que le premier signe avant-gardiste de leurs frasques.

Severus était un garçon posé et réfléchit, c'est vrai, mais sa sœur elle avait une joie de vivre indéniable et toujours la tête à l'amusement et aux bêtises. Le petit garçon qu'il était alors se laissait très souvent et avec un certain plaisir entraîner dans les frasques de son double, au grand dam de leur parents qui, malgré leurs froideurs apparentes (voir leur violence pour le paternel) qui ne semblaient pas aimer leurs enfants beaucoup plus qu'ils ne s'aimaient, se désespérait qu'il ne soit pas des enfants bien sage et parfait. Heureusement pour eux d'ailleurs que leur père préférait évacuer sa colère sur leur mère d'ailleurs (jeune, ils ne se rendaient pas bien compte de ce qu'ils se passaient mais apprirent assez vite à faire leur coups en douce pour ne pas trop accablé leur mère)

Lorsqu'ils arrivèrent à Poudlard, et même si Severus avait déjà plus le goût pour les breuvages que sa sœur, ils redécouvrirent l'art subtil de la confection des Potions. Ils furent vite pris d'une passion dévorante pour cette délicate branche de la Magie, et bien que Sarinah ait eu un faible avoué pour la Métamorphose et Severus, pour la Défense Contre les Forces du Mal, les Potions restent aujourd'hui encore leur violon d'Ingres commun. C'est lors de ces premières années d'ailleurs que Severus et Sarinah rencontrèrent Lucius Malfoy et la famille Black. On ne peu pas dire qu'ils furent amis cependant, mais les sus-cité s'accommodèrent de ses premières années si doués malgré leur jeune age et surent les utiliser à bon escient. Ce qui fut d'ailleurs réciproque. De toute façon, sa seule 'amie' en dehors de sa sœur était une Gryffondor, une sang-de-bourbe d'ailleurs mais dont l'intelligence avait tout de suite intéressé l'enfant : Lily Evans. Ho si, il y avait aussi Valeriane Baker, une Serpentarde, très lier avec le jeune garçon qu'il était probablement à cause de leur passion commune pour les potions.

Ayant passé leurs Brevets Universels de Sorcellerie Élémentaire avec brio, les deux compères choisirent évidemment d'étudier plus avant les Potions, ainsi que la plupart des matières principales. Severus, contrairement à sa sœur, abandonna les cours d'histoire de la magie afin d'avoir plus de temps de libre afin d'apprendre ses propres matières tel que l'occlumancie, apprenant leur existence dans certain ouvrage. Et puis, il passait beaucoup de temps à inventer ses propres sortilège ou a améliorer ses potions et on ne peux pas tout faire, c'est bien connu.

Mais lorsqu'ils entrèrent en septième et dernière année, un élément nouveau bouleversa à jamais la vie des jeunes Rogue. Tout droit venu du Japon dans le cadre d'un programme d'échange scolaire, débarqua dans leurs vies le taciturne Kaoru Sunai. Ce jeune asiatique froid et renfermé, passionné d'Histoire de la Magie, semble au premier abord totalement inintéressant pour Severus qui de toute façon ne s'intéressait pas à grand monde. Mais Sarinah, qui aimait les gens passionnés, aborda l'étranger à la fin de leur premier cours d'Histoire de l'année. Elle le présenta un peu plus tard à Severus qui, même si il vit sur le coup l'arrivée d'un nouveau satellite autour de sa sœur, se prit finalement d'amitié pour lui, allant jusqu'à le considéré comme un membre de sa famille. C'est ainsi que Kaoru rejoignit le cercle très fermé des Rogues et que les trois amis ne se quittent plus de toute l'année scolaire. Pendant les vacances, qu'ils passent tous trois à l'école, ils font le tour du château et, grâce à ses deux comparses, Kaoru en découvre vite les moindres recoins.

Ces temps agréable reste encore aujourd'hui gravé dans la mémoire du maître des Potions, malgré les années et la présence de Potter dans ses souvenir. Bien sur, il ne l'avouera jamais mais c'est ainsi. Mais une chose ennuyait tout de même un peu Severus durant ses années : Sa sœur et Kaoru semblaient un peu trop proche pour n'être que de simples amis, il le savait bien. Mais Kaoru devrait repartir très bientôt car l'Angleterre n'était pas son pays, l'échange scolaire ne durait que jusqu'en Juin... Severus savait exactement ce qui allait alors ce passé à ce moment là : sa soeur serait profondément blessée de ne plus le voir, spécialement s'ils partageaient leurs sentiments.

C'est là que Severus fit sans doute une chose qu'il n'aurait pas du, mais qu'il ne regrette pourtant pas : il alla trouvé son ami et lui parla pour sa sœur. Il finit par le convaincre qu'il était mieux pour Sarinah qu'il ne lui dise pas au revoir, même si c'était dur pour lui, car elle serait bien trop malheureusement. Il le convint aussi de garder ses sentiments envers son double pour lui car il ne ferait qu'aggraver un peu plus la blessure et qu'il voulait la protéger. Et les deux le voulait alors le jour de son départ, Kaoru fit ses adieux à son ami, laissant une simple lettre à son ami à l'attention de son aimée, et partit avant même que Sarinah ne descende pour le petit déjeuner.

Severus attendit alors seul à la table de Serpentard que sa sœur le rejoigne. Lorsqu'elle descendit dans la grande salle avec une nouvelle coupe de cheveux, elle sembla étonné de le trouver seul à la table et, sans apparemment comprendre, lui demanda alors s'il savait ou avait bien pu passer Kao-kun. Severus qui savait contrôler ses sentiments lui répondit alors, en prenant un air incrédule, que Kaoru était rentré au Japon. 'Il a bien du venir te dire au revoir, non ?' s'étonna-t-il faussement, avant de prendre un air indigné lorsque sa sœur lui répondit par la négative. Évidemment, il ne lui remis pas non plus la lettre et prit rapidement soin de la faire disparaitre. Sarinah serait bien plus heureuse si elle pensait qu'il l'avait laisser sans remord n'est-ce pas ?

Finalement, cela se passa par la suite comme Sev l'avait prévu. Sarih, blessée, se mit à haïr Kaoru de tout son cœur, et tenta d'oublier celui qui l'avait trahit de cette façon, sans jamais se douter de quoi que ce soit.

C'est à ce moment la que Sarinah et Severus s'éloignèrent l'un de l'autre. Sarinah, devenue irritable et impossible à supporter, se plongea à cœur et à corps perdu dans les études. Severus de son coté et après un incident dont même sa propre sœur ignore tout, fut enrôler par son anciens 'ami' et s'engagea dans les rangs, sa haine en étendard, du camp du Seigneur des Ténèbres. Ce fut d'ailleurs le jour ou il en reçu la marque que les jumeau Rogue coupèrent les pond, Sarinah ne pouvant supporter ce que devenait son double et le rejetant de toute ses forces.

Severus ne passa que très peu de temps au service du Seigneur des Ténèbres, commettant des actes abjects qu'il regrette encore aujourd'hui, mais quelque chose c'était brisé entre les jumeaux, et même si Sarih fini par laisser de coté cette période de sa vie, elle ne lui pardonna jamais vraiment totalement. Ils finirent tout de même par se réconcilier quand, rongé par le remord, il prit le partit de servir Albus Dumbledore et l'Ordre, tentant de se racheter par tous les moyens de ses fautes même si cela est impossible.

Engager comme Professeur de Potion alors qu'il n'avait que 24 ans, il exerça de longues années son métier sans problèmes, supportant même dans sa classe la vue du Trio de Potter (sa haine contre james et toutes les crasses qu'ils s'était faites ayant la vie dure), avant d'être forcé de l'abandonner pour partir en mission pour le compte de l'Ordre du Phénix... D'ailleurs on sut à cette époque qu'un Rogue suivait l'autre car Sarinah fut engagée à Poudlard.

Alors qu'il enchaînait mission sur mission, bien qu’elles soient de moins grande envergure, il reçut une lettre de sa sœur. Elle était professeur de Potion depuis quelque temps déjà, à sa place, et lui sommait de revenir très vite pour qu'elle lui présente 'quelqu'un' sur un ton mystérieux à souhait. Severus qui avait toujours été d'un naturel curieux, accéda donc à la demande de sa Jumelle... Il se devait d'avoir un oeil sur cette histoire de toute façon.

Mais contrairement à ce qu'elle croyait, quand Severus arriva ce fut, non pas pour féliciter l'heureux couple, mais pour frapper du poing sur la Table d'Honneur, insultant Kaoru à tout va et demandant à sa sœur comment elle pouvait s'abaisser à lui écrire pour lui présenter ce ... ce ... ce MANGEMORT !!! S'ensuivirent de nombreux interrogatoires qui prouvèrent que Kaoru était bien un espion Mangemort. Sarinah, à cette nouvelle, sombra bien vite dans l'apathie la plus totale, dans la pire des dépressions, lorsque son cher Kaoru refusa de s'excuser et assuma pleinement ses actes.

Il fut enfermé dans une des anciennes geôles, et subit de nombreux interrogatoires de son cru. Il fallait qu'il paie d'être revenu dans la vie de sa sœur, qu'il paie d'avoir poser ses mains sur elle alors qu'elle l'avait chassé lui en apprenant qu'il avait pactisé avec le mage noir. Tout ceci dura longtemps, de nombreux mois en fait, jusqu'à ce qu'une certaine Abygaëlle Xéres Fudge, envoyée par son ex-Ministre et premier conseillé de père, ne vienne fourrer son nez dans les affaires de Poudlard...

Severus ne voyait pas d'un très bon oeil l'arrivée du ministère dans ses affaires, juste au moment en plus ou Umi était nommé directrice. D'ailleurs cette dernière, sans doute pour lui faire penser à autre chose, nomma sa sœur Assistante de Direction. Cette stratégie marcha plus ou moins, et Sarinah prit la décision solennelle d'ignorer Kaoru et de faire comme si sa présence ne l'affectait pas... Severus n'était pas dupe lui mais prit le partit de soutenir sa jumelle, quoi qu'il advienne.

Mais Severus, depuis son retour et la dépression de sa soeur, avait reprit son ancien Poste de Professeur de Potion. Sarinah s'engagea alors à reprendre à son compte les cours de la matière qu'elle aimait tant : la Métamorphose. Ainsi les Jumeau Rogue était une fois de plus réunit et soudés dans l'adversité... Enfin jusqu'à ce que sa sœur décide, assez rapidement d'ailleurs, de partir à Beauxbâtons pour en incorporer la direction, ne supportant plus l'ambiance du château... Severus lui reste à Poudlard en temps que professeur de Potions et Directeur de Serpentard. On a besoin de lui au château et il ne se voit pas dans une autre école de toute façon. Sarih fut alors remplacé par Maria Black au poste de sous-directrice.

Le temps s'écoula alors à peut près paisiblement, entre interrogatoire, cours et inspection ministérielle. Devenant petit à petit le conseillé de la directrice de Poudlard comme il fut le bras droit de Dumbledore en son temps, il est pourtant contraint de voir Kaoru être réaffecté partiellement dans ses fonctions, contre son avis. Bien sur, il est surveillé par l'Elfe de maison personnel de la directrice -humiliation suprême dont Severus se délecte chaque jour- et cela était inévitable pour Poudlard soumis de plus en plus fréquemment au regard inquisiteur du ministère, mais quand même. Il ne lui pardonnait pas d'exister après tout. Et son rôle de soutien ne s'arrêta pas spécialement là, surtout quand Lucius Malfoy fut innocenté et reprit ses fonctions en temps que président du conseil d'administration.

Mais ne croyez pourtant pas que se rôle lui apporte des avantages ! Loin de la en fait car sinon, Miss Kanzaki n'aurait pas eu l'affront de lui coller Kaïn Darknight en temps que Stagiaire en Potion n'est-ce pas ? Non mais quand même, ce blaireau en chef, en temps que Stagiaire ! Severus en fut très contrarier et il le fit gravement payé à cet imbécile pendant sa première année de stage. Ça lui apprendrait d'avoir demandé sa matière -et comme il ne pouvait pas en vouloir à Umi dont les décision étaient indiscutable...- En dehors de ce fait et la fermeture des frontière fin Avril 2008, avec l'apparition d'un membre du conseil d'administration affecté à plein temps à Poudlard, on peut dire que notre cher Severus mène une vie de professeur tout à fait ordinaire... enfin aussi ordinaire qu'elle peut l'être quand on se nome Severus Rogue évidement.

Revenir en haut Aller en bas
Severus Rogue
Directeur de Serpentard
& Professeur de Potions
Directeur de Serpentard& Professeur de Potions
Severus Rogue

Messages : 176

Né(e) le : 09/01/1962
Age : 57

Où à Poudlard ? : Dans les cachots, seul... et j'ai l'intention de le rester...

Rang & Club : Professeur de Potion et Directeur de Serpentard

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Occlumens / Legilimens / Cherophobe
Baguette: 27,9cm, combinaison de Bois d’Ebène et de Bois de fer, plume d’Occamy et poil de Murtlap

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeJeu 27 Oct 2005 - 22:12

Description physique : Alors la je vous arrête tout de suite, Severus n'a pas les cheveux tout gras ! Cet impression est avant tout du à la couleur de ses cheveux extrêmement sombre couplet à la blancheur extrême de sa peau qui donne cette impression, mais aussi à leur brillance naturelle accentué par le très léger gel qu'il est obligé de s'appliquer au vu des épis de naissance qu'il a. Si vous avez un jour l'occasion (et si vous n'avez pas peur de mourir dans d'atroce souffrance) touchez et vous verrez qu'il sont doux et soyeux, mais sûrement pas gras.

Ses yeux sont également très sombre, couleur charbon, qui font que ses iris se confondent presque avec ses pupille, rendant son regard plus dur et sévère qu'il ne l'est vraiment. Son nez est légèrement crochu, héritage de son père qui affirmait toujours qu'il devait en être fier puisqu'il caractérisait les membre de leur famille. Comme je le disais un peu plus tôt, sa peau est extrêmement pâle, blafarde, et le fait qu'il passe les 3/4 de son temps enfermer dans les cachots, autant ceux de Poudlard que ceux du Manoir Rogue, n'est pas fait pour arranger les choses.

Severus est aussi de stature imposante, et il n'est pas rare de devoir lever la tête pour le regarder dans les yeux, du moins si vous l'oser. La taille fine, il à pourtant les épaule de bonne envergure ce qui marque un peu plus le sentiment de respect et de charisme naturel qu'il dégage.

Habitude vestimentaire : Noir, encore noir, toujours noir. Severus s'habille presque exclusivement de cette couleur sombre, y associant parfois un peu d'Anthracite ou de vert très sombre, mais c'est assez rare. Il s'habille également toujours très sobrement lors de ses sortit hors du collège. Severus porte également en permanence une cape sorcière aux fermoirs d'argent rehaussé de deux serpent entrelacé représentant ses initiales (n'oublions pas que son nom de famille original est Snape Wink ) et qu'il laisse doucement voleté sur son passage avec une grande classe digne des plus grand seigneur sang-pur.

Baguette Magique : 27,9cm, combinaison de Bois d'Ebène et de Bois de fer lui donnant cette couleur très sombre, plume d'Occamy et poil de Murtlap (que Severus appelle pour on ne sait qu'elle raison 'Moulou fou' *lol*). Cette baguette de facture complexe à un tempérament assez survolté, donnant puissance au sort lancé (grâce à l'Occamy) mais aussi une meilleure résistance à ceux qui sont sensé la contrer (propriété du Moulou fou). Par contre, son utilisation en est d'autant plus difficile et il est plus courant avec elle de rater ses sorts. Cette baguette bien que peu pratique convient pourtant parfaitement au caractère du sieur Rogue.

Caractère : Severus est une forte tête. Son caractère autant complexe que sombre en fait un élément à part entière de la maison du Serpent tout en étant assez complexe à comprendre. De plus, le fait qu'il ne parle très peu aux autres n'aide pas beaucoup il faut l'avouer. Mais pourtant, le Maître des Potions est quelqu'un de sérieux et de travailleur. Il suit des valeurs qui lui sont parfois très personnelle mais s'impose une discipline on ne peu plus rigide. Fier et orgueilleux, il sera très difficile de lui faire admettre qu'il se trompe, ou le faire changer d'avis sur quoi que ce soit. Froid au possible, c'est un solitaire dans l'âme.

Son éducation particulière l'a beaucoup endurcis au fil des années, le rendant sarcastique mais aussi assez secret sur lui-même. Il ne montre que peu souvent ses émotions, en dehors de sa haine flagrante envers Kaoru bien sur. Mais bien qu'il maîtrise ses sentiments, il se laisse encore assez vite aveugler par la colère, n'ayant pas encore réussit à se maîtriser totalement malgré les années. Il supporte également très mal qu'on vienne se mêler de ses affaires ou qu'on prenne sa défense. Il se pense assez grand et fort pour s'occuper de lui tout seul, comme son orgueil le lui dicte.

Qualités : D'un naturel ambitieux et volontaire, Severus fera tout ce qui est en son pouvoir pour prouver au monde la supériorité de son nom mais aussi sa valeur profonde. Travailleur, rester enfermé des heures durant dans la bibliothèque ne lui font absolument pas peur, au contraire. Sur de lui, c'est un homme sérieux en toute circonstance qui sait réfréner ses sentiments.

Défauts : Orgueilleux, fier de lui, de son sang et de son nom, entêté, sarcastique, solitaire, mauvais perdant, rancunier, blessant et parfois méchant, méprisant, partial, il a encore tant de défaut qu'il serait bien trop long de tous les nommé ici et je vous en ferais donc grâce.

Ami ou personnes appréciées : Sa soeur Sarinah bien sur, qu'il aime et protège de son mieux malgré leurs ages. Il a aussi un grand et profond respect pour la belle Dame Kanzaki, et un intérêt tout limité et relatif pour Maria Black *mais de sa part c'est pas si mal Razz mdr*. A part elles, absolument personne.

Loisirs et centres d'intérêt : Lire, les Potions et la Défense contre les forces du mal sont ses centres d'intérêts principaux. Il aime aussi passé du temps seul et rester des heures entière dans les cachots ne lui fait absolument pas peur. En fait, Severus affectionne toutes les activité solitaire en général.

Aptitude : Legilimans de talent et grand Occlumans, il c'est entrainé de nombreuses année pour devenir le sorcier qu'il est. Il est également un grand Maitre des Potions, passionner depuis l'enfance.

Habitudes : Quand il est énervé ou qu'il doit réfléchir à quelque chose d'important, Severus à l'irrémédiable envie de concocter une potion. La vision des douces volutes du breuvage bouillonnant sur un feu crépitant lui procure un apaisement profond et l'aide à remettre de l'ordre dans ses idées. Certain ne comprendront jamais cette fascination pour les philtres et autres potions, ne voyant pas la même beauté que lui dans cet art subtil et rigoureux, mais lui la pratiquant depuis son enfance il y ressent quelque chose de rassurant.

Ce qu’il espère devenir : Professeur de Défense contre les force du mal, Encore et toujours, même si il apprécie ce qu'il fait.


[Vive Umimi la débrouille XD]


      Je suis de retour et ça va saigner !


    Attention Invité...
    Je sais tout de toi...J'ai su lire en toi...
    Je connais tes secrets les plus sombres......
    ... même les 8 inepties que tu as pu écrire depuis ton arrivée à Poudlard cylMefiant


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sunaï Kaoru
Pr. d'Histoire de la Magie
[Mangemort]

Pr. d'Histoire de la Magie[Mangemort]
Sunaï Kaoru

Messages : 70

Né(e) le : 28/09/1963
Age : 56

Où à Poudlard ? : Dans les Geôles... pour le moment

Rang & Club : Professeur d'Histoire de la magie

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Mangemort
Baguette: 26,9cm, combinaison de Bois d’Erable et d’If, crins de Kelppy : parfait pour les enchantements sombres.

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeSam 29 Oct 2005 - 10:34

(Ouai ! je poste juste après mon Sevy ^^ )

Nom : Sunaï
Prénoms : Kaoru Toshi Yuu
Surnoms : Avant, il se faisait appeler Kao-kun par Severus... tout ça semble si loin aujourd'hui...

Age : 45 ans
Date de naissance : Le 28 Septembre 1963
Lieu de naissance : Sapporo, Japon

Statut : Pr. d'Histoire de la Magie... Officiellement il l'est toujours...

Famille : Sunaï Hideko Seiji : Il s'agit du père de Kaoru. Enfant, notre professeur adorait son père, plus que tout. Il vécut très mal sa mort, ne s'en remis jamais totalement en fait. Il était très jeune à l'époque et ça l'a beaucoup marqué

Kikojiro Tomoko Moemi, née Utawa : Il s'agit de la mère de Kaoru. Elle est âgée aujourd'hui, mais toujours bien portante, quelque part... Kaoru n'en parle jamais, éprouvant une véritable haine pour cette femme dont la seule chose correcte dont elle a fait preuve à ses yeux c'est de le mettre au monde... et encore...

Kikojiro Toshi Yuu : Il est le nouveau mari de sa mère. Ils se sont marier à peine 4 mois après la mort du père de Kaoru et il l'exècre de façon prodigieuse... et d'ailleurs c'est réciproque ! de plus, Toshi est un Moldus ce qui n'arrange rien à l'affaire...

Histoire : On ne sait que très peu de chose sur Kaoru. Très secret, on ne connaît pas vraiment ce qu'il faisait avant d'émerger un jour en 7ème année à l'école Poudlard, suite à un programme d'échange entre l'école anglaise et l'académie sorcière nipponne de "Chikara no chishiki" une école brillante bien qu'elle ne soit pas la plus coté du Pays, ce privilège étant celui de la grande école de Magie blanche "Kimagure"

Ce jeune homme de 16ans et fervent passionné d'histoire de la magie n'avait aucun ami à son arrivé. Il faut dire que son regard froid et dédaigneux, son air qui semblait crucifier les personnes qui, volontairement ou non, s'approchait trop près de lui et son coté taciturne à souhait en refroidissait plus d'un. Dévoré par une ambition secrète, il fut vite répartit à Serpentard pour cette immersion dans ce pays inconnu et c'est là qu'il rencontra pour la première fois les Rogue...

Sarinah, jeune femme de 17ans alors et aimant les gens passionnés, aborda l'étranger à la fin de leur premier cours d'Histoire de l'année. Elle le présenta un peu plus tard à Severus qui, même s’il vit sur le coup l'arrivée d'un nouveau satellite autour de sa soeur d'un mauvais oeil, se prit finalement d'amitié pour lui, allant jusqu'a le considérer comme un membre de sa famille. C'est ainsi que Kaoru rejoignit le cercle très fermé des Rogues et que les trois amis ne se quittèrent plus de toute l'année scolaire. Pendant les vacances, qu'ils passent tous trois à l'école, ils font le tour du château et, grâce à ses deux comparses, Kaoru en découvre vite les moindres recoins.

Kaoru se rapprocha sensiblement de la Serpentarde au caractère bien trempé et nourrissant de douce pensée pour elle bien qu'il n'en parla pas une fois. Mais Severus s'en redit compte... Il aurait fallu être aveugle dans le cas contraire de toute façon. Aussi, Kao vit un jour le Serpentard le prendre à partit. Ils savaient tous les deux qu'il devrait partir bientôt et que Sarinah en souffrirait.

Severus finit par le convaincre qu'il était mieux pour Sarinah qu'il ne lui dise pas au revoir, même si c'était dur pour lui, car elle serait bien trop malheureusement. Il le convint aussi de garder ses sentiments envers sa soeur pour lui car il ne ferait qu'aggraver un peu plus la blessure et qu'il voulait la protéger. Et les deux le voulait alors le jour de son départ, Kaoru fit ses adieux à son ami et partit avant même que Sarinah ne descende pour le petit déjeuner.

Malgré la séparation, ces temps agréables restent encore aujourd'hui gravé dans la mémoire du professeur d'histoire de la magie. Bien sur, bien des choses ont changé depuis, lui-même a fait des choix qui l'ont éloigné de ses temps tranquilles, mais il ne regrette absolument rien.

Il continua ses études en se spécialisant dans l'histoire de la magie et une fois ses diplômes brillamment remportés, il fut engagé dans la très grande école japonaise de Kimagure bien que ce soit un exploit qu'un Professeur aussi jeune y enseigne. C'est d'ailleurs dans cette école, dont il devient très vite le directeur de Kiraï, qu'il fit une rencontre qui le marqua à nouveau...

Il enseignait déjà depuis un certain temps ici quand une jeune fille remarquable et remarquée y entra pour faire ses études. Ainsi, au premier cours de l'année d'histoire de la magie, il rencontra pour la première fois Kanzaki Umi, une toute jeune élève de 10ans. Kaoru n'est pas idiot et extrêmement intuitif et sait pertinemment à partir de ce jour que son destin sera lier à la jeune sirène aux cheveux de mer...

Au court de la 4ème année de la jeune fille, Kimagure s'en vient à fermer à cause de sa destruction partielle pour des raisons inexpliquées et il est muté aussitôt dans la petite école de magie de Chiiki. Mais pour des raisons obscures, il sera envoyé à Poudlard 3ans plus tard ou Umi est devenue sous-directrice et reprendra le poste de Pr. de la magie laissé vacant.

Finalement un jour, Severus revint... Mais contrairement à ce que Sarinah croyait, il ne félicita pas l'heureux couple, mais frappa du poing sur la Table d'Honneur, insultant Kaoru à tout va et demandant à sa sœur comment elle pouvait s'abaisser à lui écrire pour lui présenter ce ... ce ... ce MANGEMORT !!!

S'en suivirent de nombreux interrogatoires qui prouvèrent que Kaoru était bien un espion Mangemort. Sarinah, à cette nouvelle, sombra bien vite dans l'apathie la plus totale, dans la pire des dépressions, lorsque son cher Kaoru refusa de s'excuser et assuma pleinement ses actes.

Il fut alors enfermé dans les geôles de Poudlard et subit de nombreux interrogatoires... et il y est encore... Mais avec l'arrivé de membre du ministère à Poudlard, pour combien de temps encore ?

Description physique : [c.f Avatar]

Habitude vestimentaire : Noir, encore noir, toujours noir. Kaoru ne s'habille que presque exclusivement de cette couleur. Bien que préférant les kimono, il s'est habitué à s'habiller de façon occidentale depuis qu'il est en Angleterre. Par contre, cela est bien différent quand il se retrouve dans ses appartements... si il y retourne...

Baguette Magique : 26,9cm, combinaison de Bois d'Erable et d'If donnant à cette dernière une tinte assez sombre mais légèrement rougeoyante. Elle renferme en son sein des crains de Kelppy ainsi qu'une plume d'Augurey, parfait pour les enchantements sombre.

Caractère : Froid et inébranlable, Kaoru déteste qu'on l'appelle par son prénom depuis toujours. Seul Sarih-chan et Sev'-kun en ont le droit. Il sait rester impassible en toute situation et personne ne l'a encore jamais vraiment vu en colère. Son coté calculateur lui donne la faculté de savoir choisir le camp qui peu lui rapporter le plus. Il ne se laisse dicter sa conduite que si en fin de compte, ça lui rapporte personnellement.

Qualités : Droit, calme et posé. Il est un excellent enseignant dans sa matière et malgré son caractère purement Serpentard, il est toujours juste et impartial. C'est une des choses qui le différencie d'ailleurs très fortement de son meilleur ennemi. Quoi qu'on puisse penser de lui, à juste titre ou non, c'est un homme très charismatique qui impose le respect et l'écoute.

Défauts : Orgueilleux, fier de lui et de son sang pur, sarcastique, solitaire, autoritaire... Kaoru n'aime pas qu'on le dérange pour des choses sans intérêt à ses yeux, ce qui le rend antipathique pour beaucoup. C'est un homme qui peut se montrer aussi très froid de prime abord et n'est pas d'accès facile, ne donnant d'intérêt qu'à peu de personne quelles qu'elles soient, et ce n'est pour citer que le plus voyant de son caractère. Pour le reste, il vous faudra le découvrir seul, si le coeur vous en dit.

Ami ou personnes appréciées : Et bien vu son statut, pas grand monde il faut l'avouer. M'enfin, aussi bizarre que sa puisse paraître il reste extrêmement attacher à la petite fille aux cheveux de mer qu'il avait rencontrée un 2 septembre au petit matin, il y a fort longtemps...

Loisirs et centres d'intérêt : Lire et apprendre tout ce qui peut concerner l'histoire de la magie de prêt ou de loin est son centre d'intérêt principal. Il Pratique aussi la méditation très régulièrement, voir même plusieurs fois par jour, ainsi que le Jujitsu et quelques autres art martiaux. Dernier point : tacticien dans l'âme, il a une passion pour le jeu d'échec et se défend d'ailleurs plutôt bien même s'il n'a pas beaucoup le loisir de jouer là où il se trouve...

Habitudes : Dès qu'il y a quelque chose qui ne va pas, ou qu'il doit réfléchir, Kaoru prend toujours le même livre en japonais sur les grands mystères magiques sous l'aire Edo. C'est un livre qui le suit depuis de très nombreuse année, et malgré qu'il soit usé par le temps et jauni, reste en parfait état car étant traité avec grand soin. Ce livre est en fait le dernier cadeau que son père lui ait offert.

Ce qu’il espère devenir : Ca, lui seul le sait.


L'histoire est le passé qu'il faut connaitre pour mieux vivre notre avenir...
    Le Registre du Personnel Hikari
    Hikari, Elfe de maison et geôlière particulière du sombre Professeur...
Revenir en haut Aller en bas
Océane Kanzaki Sanders
Fille de la Directrice
& Stagiaire de Direction

Fille de la Directrice& Stagiaire de Direction
Océane Kanzaki Sanders

Messages : 71

Né(e) le : 05/05/1999
Age : 20

Où à Poudlard ? : Ou j'veux ! C'est ma maison ^^

Rang & Club : Fille de la directrice

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: P’tite Fouine !
Baguette: 25cm, bois de Houx et queue de Salamandre

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Le Registre de Gryffondor   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMar 8 Nov 2005 - 11:07

Nom : Kanzaki Sanders
Prénom : Océane
Surnoms : Princesse, 'tit puce, la (petite) fouine ou plus simplement Océ-chan

Parents : Olivia Sanders (vrai mère, décédée), et Jack Eric Sanders (vrai père, décédé) et Umi Kanzaki (mère adoptive)
Autres proches : Soni Tchang (Toton Soni ^^)

Age : 10 ans et demi
Date de naissance : 5 mai 1999
Lieu de naissance : Londres

Origine : Anglaise
Nationalité : Anglaise

Histoire : Océane est née il y a 10 ans et demi, un 5 mai... Ses parents biologiques étaient tous les deux Aurors et effectuaient les missions les plus périlleuses pour le compte du ministère... C’était un métier difficile pour de jeune parent mais il le fallait bien, la menace refaisait surface... Alors que la petite fille n'avait pas encore 2ans, son père fut tué dans une mission de protection d'un homme important, avec quelques autres Aurors... Du coup, Océane ne se rappelle pas vraiment de lui... Elle a quelques petites brides qui s’effacent de plus en plus au fur et à mesure, du fait elle ne saurait probablement pas le reconnaitre si on lui montrait une photo... Et encore, elle se rappelle un peu de lui à force d’en parler sans gène.

Elle vivait depuis toute seule avec sa maman, qui continuait ses missions pour le ministère... Elle aimait beaucoup sa maman et aimait bien aussi la garderie sorcière alors, elle ne se plaignait pas de cette vie là. Mais alors qu’Océane venait d’avoir 3ans depuis peu, en juillet, lors qu'une importante mission avec Maria Black et quelques autres pour récupérer un coffret important pour la suite de la lutte, Olivia périt lors d'une embuscade tendue par les partisans de Voldemort...

Du coup, l’enfant se retrouva toute seule dans la garderie du ministère... Mais sa mère n'avait plus de famille, et aucun proche d'Olivia ne voulut s'embarrasser d'elle... Les temps étaient plutôt durs à l’époque... Alors Maria, se sentant coupable de cette mort car elle dirigeait cette expédition en temps que chef de mission, parla à Umi de cet enfant et les deux jeunes femmes allèrent, d’un commun accord, au ministère pour la chercher. Ces derniers ne se firent pas prier pour leur confier cette enfant assez encombrante, personne ne sachant quoi faire du petit bout de chou...

C'est comme ça qu'elle c'est retrouvé à gambader dans le collège à la fin Juillet... C'était difficile, elle ne comprenait pas trop pourquoi elle était là et aussi qu'elle en reverait jamais plus sa vrai maman mais Océane est tellement kawaï qu'elle fut été très vite chouchoutée par Setsuna mais aussi Emporio et Yuki, avant de véritablement devenir la coqueluche de toute l’école. Malgré son très jeune age, elle a aussi commencé à apprendre quelque petit sort avec Umi et maria... Au rien d'extraordinaire mais pour une si petite fille ça déjà plus qu'honorable ^^

Le temps passa et un nouveau professeur fit son entrer dans la vie de Poudlard : Sunaï Kaoru. Ce japonais grand et froid fit grande impression sur l’enfant qu’elle était et à vrai dire. Et malgré ce qu’était l’homme et son attitude avec la petite fille, elle se prit grandement d’affection pour lui, au grand dam de tout le monde... C’est d’ailleurs de lui que lui vient le surnom de la fouine, car elle avait la fâcheuse habitude de toujours mettre le nez dans ses affaires et de le suivre partout... Grandissant dans une atmosphère spéciale au plein cœur d’un collège grouillant d’enfant plus grand qu’elle, elle devint très vite débrouillarde et effrontée, même si sa gentillesse et son rire la firent rencontrer bon nombre de gens dont elle s’est fait des amis, tel que Nicolas, Kaïn, Thalie, Lina, Marie et bien d’autre encore...

Bref une vie que toutes les petite filles rêverait d'avoir non ? Oui c'est vrai mais ce n'était quand même pas roses tous les jours. Océane n'avait pas trop compris pourquoi mais à ses 6 ans passé, sa marraine (qui n'était autre que Maria) avait... disparu. Elle était partit, lui avait dit Umi, mais elle l'aimait quand même. La princesse avait été triste que Maria s'en aille sans lui dire au revoir mais elle l'avait encore plus été parce que sa nouvelle maman qui était déjà très triste pour une raison qu'elle ne connaissait pas le devint encore plus. Elle se disputait beaucoup avec Tonton Soni à cette époque d'ailleurs tant est si bien qu'un jour lui aussi il était partit. Enfin, ça ce n'était peut-être pas très gentil parce qu'elle l'aimait bien mais elle n'était pas faché elle qu'il soit partit, parce que comme ça elle avait sa Mama pour elle toute seule et elle passait beaucoup de temps avec comme ça, même si elle travaillait beaucoup dans son bureau et qu'elle pleurait souvent aussi quand elle croyait qu'on ne la voyait pas. Elle l'aime tellement fort sa Mama...

Finalement, au fil du temps et alors qu'elle s'occupait bien d'elle, Mama Umi devint moins triste pour le plus grand bonheur de l'enfant. Océane était soulagé qu'elle aille mieux alors elle se fit elle de nouveau amis en se baladant (comme Samuel) Et puis un jour sa Marraine revint, ça doit faire un peu plus d'un ans. Océane était contente, elle savait qu'elle l'aimait beaucoup mais elle semblait malade sa marraine et elle jouait presque plus avec elle... Et puis elle, elle n'était plus un bébé comme quand elle était partit alors c'était différent, elle parlait plus trop ensemble même. Mais elle était quand même contente de la retrouver hein. Quoiqu'il en soit elle ne s'arréta pas de grandir pour autant et d'avoir plein d'aventure dans son château-maison.

Et la plus grande des aventure allait débuter maintenant à vrai dire parce qu'elle avait 10 ans et que maintenant, elle allait devenir élève à Gryffondor ! Ca allait en faire du changement...


Description physique : Océane est assez petite pour son age même si elle ne semble pas s'en faire pour si peu... Elle possède de longs cheveux noirs aux reflets violine, les faisant souvent passer pour simplement violet. Sa Mama a très généralement tendance à les attacher en deux couettes de chaque coté de la tête, même si elle agrémente parfois sa coiffure de nombreuses barrettes ou d'un chapeau. Elle possède deux grands yeux d'une couleur comprise entre le bleu foncé et le violine assez étrange.

La bouille enfantine de son jeune age lui donne un air des plus adorables qui soit et elle accentue facilement cet état de fait par ses grands sourires ou ses petites moues boudeuses... La grande naïveté dont elle fait preuve semble aussi être peint sur son visage, le rendant plus mignon encore. (elle ressemble à son avatar ^^)


Caractère : Océane est une petite fille très attachante. Toujours souriante, elle a tendance à attirer la sympathie par sa grande naïveté. Elle est très enjouée et malgré qu'elle se sente parfois un peu triste quand on lui parle de son passé, elle n'est pas du toute malheureuse parce que Umi est ça 2de maman et elle s'occupe très bien d'elle. Océane est aussi plutôt mature pour son age et à tendance à beaucoup parler et à s'attacher au gens un peu gentil avec elle.

Elle a pourtant bon nombre de défaut assez gênant ! Elle passe sa vie à épier les gens... Ce ne serait pas un défaut en lui-même mais c'est une petite rapporteuse et elle n'hésitera pas à menacer d'aller tout dire à Umi si vous ne faites pas ce qu'elle veut... Elle est aussi plutôt capricieuse pour certaine chose (mais pas beaucoup ^^) mais surtout si vous la laisser croupir dans un coin. Elle n'en fait qu'a sa tête et ne se laisse pas facilement dicter sa conduite, à part par Umi évidement. Elle est pourtant quelqu'un de très influençable quand on sait la prendre et n'a pas froid aux yeux.

Malgré tous ses défauts, Océane est une enfant un peu timide. Elle est facilement impressionnable et les professeurs un peu froid et hautains ont tendance à lui faire un peu peur même s'ils la fascinent. Elle est aussi d'un caractère agréable et très sociable, Spécialement avec les Serpentard d'ailleurs... (étrange non ? mdr)


Loisirs : Océane adore jeter des sorts et en apprendre de nouveau. Elle aime aussi se rendre dans les cachots sombre des Serpentard et y rester de longue heure à bader le plafond ou à inventer des jeux idiots. Elle passe sont temps à épier tout le monde pour voir ce qu'ils font et pour apprendre plein de chose. Elle adore aussi les gâteaux au chocolat et les patacitrouilles et vous avez toutes les chances de l'amadouer en lui offrant des bonbons. Elle adore aussi se balader à Pré-au-lard, sauter dans les couloirs, chanter et les câlins que lui fait Umi...

Habitudes : Epier les élèves et les professeur, suivre le Professeur Sunai partout et appeler Sevy "Sevy" sans ce faire écorchée vive. Elle aime aussi passer son temps dans la salle des professeur sur les genoux de Kaïn ou Setsuna et faire des bêtises.

Capacités magiques : Ben, en ayant sa Mama Umi comme mère, elle a fatalement quelques capacité puisque la dame au cheveux de mer s'amuse de temps à autre à lui apprendre quelques sortilèges... du coup, elle sait déjà lancer Lumos, Nox et aussi Cracbadabum... et pis le sort des couleurs aussi mais c'est tout... mais c'est déjà pas mal...Ho et elle sait voler aussi, Umi lui a appris ^^

Baguette magique : Elle mesure 22,8cm et est constituer de Bois de Cerisier comme la baguette d'Umi. Son coeur magique est quand à lui un crin de licorne femelle. Baguette douce et obéissante, elle n'est pas la plus puissante qui soit mais tout de même très honorable. Par contre, seul une personne au cœur pur peut la manipuler convenablement, ce qui est le cas de l'enfant. Océane la possède d'ailleurs depuis plusieurs année et sa baguette lui ait extrêmement fidèle.

Signe distinctif : Fille de la directrice ! C'est pas mal hein ? Wink

Ce qu'elle deviendra : Une fille de Gryffondor ! pis après... bah sait pas... heu... directrice de Poudlard, comme Mama !

Mise à jour le 20 Septembre 2009


“Ce qu'il nous faut faire pour permettre à la magie de s'emparer de nous c'est chasser les doutes de notre esprit. Une fois que les doutes ont disparus, tout est possible.”
    [Carlos Castaneda - La roue du temps]
Revenir en haut Aller en bas
http://umi-chan.club.fr/Collectif/
Jeffery K. Matthews
Médicomage

Médicomage
Jeffery K. Matthews

Messages : 189

Né(e) le : 01/10/1989
Age : 30

Où à Poudlard ? : Juste derrière toi... *air malsain*

Rang & Club : Assistant Médicomage et membre d'honneur du SMC

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Clône du Docteur House
Baguette: 34,7 cm, bois d’Ebène et Poil de flereur

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Présentation de Jeffery Matthews   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMar 29 Nov 2005 - 21:17

Nom : Matthews
Prénom : Jeffery Kyle (bien que très peu de monde connaisse sont 2d prénom)
Surnom : Il est appelé Jeff par ses rares amis mais généralement on l’appelle par son nom de famille.

Nationalité : Anglaise. Il est né à Londres.

Age : 22 ans

Famille : Gordon Matthews, son père, est un sorcier issu d'une longue lignée de sorcier et travaillant dans une grosse usine de tissu en temps que chargé de la communication. Cette 'boite' ne vie que par et pour le monde de la mode, confectionnant les tissus rare et autre nouveauté pour les créateurs de haute couture. Sa mère Shaïna Matthews (née McMilan) est également sorcière de longue lignée et est Styliste. Jeffery est fils unique.

Maison durant sa scolarité : Serpentard
Poste occupé : Assistant Médicomage (En formation)

Histoire : Gordon et Shaïna se sont rencontré comme beaucoup de couple sur leur lieu de travail. Styliste pour une boite de Prèt-à-sorcier, elle fut amenée à rencontrer le chargé de communication de la "Whizard's fabric" afin de s'informer sur la possibilité de créer pour elle un nouveau tissu qui, selon elle, ferait fureur. Leur début fut catastrophique, les deux jeunes gens ne pouvant pas se sentir et passaient leur temps à couteau tiré pour tout et n'importe quoi même s’il travaillait ensemble vu que la "Whizard's fabric" était le partenaire idéal pour ses affaires. Et petit à petit, on ne sait toujours pas par quel miracle, ses deux là finirent par se marier. De cette union très particulière naquit Jeffery. Aimé de ses deux parents qui, suite à un accouchement douloureux et compliqué, savait qu'il serait leur seul enfant, il grandit dans une ambiance tout à fait particulière sachant que ses parents, même mariés et amoureux, ne cessaient de se disputer pour tout et n'importe quoi. Hormis cette ambiance constamment survoltée, son enfance fut des plus banales à vrai dire... enfin à peut près...

Déjà petit, dans les cours d'école, on remarque trois types d'enfants : Les chefs de bande, bagarreurs et qui sont généralement les premiers à martyriser les petits, les sages qui se font martyriser et les moutons qui suivent le mouvement. Jeff lui faisait indéniablement partit du premier groupe. Commençant à se faire les dents sur les proies faciles, faisant pleurer les petites filles, il finit par s'en prendre à à peu près tous ceux qui ne le suivaient pas. Bref, pour être tranquille autant être un mouton.

Il trouva ses petits jeux particulièrement amusant, se choisissant parmis ses camarades de garderie son souffre-douleur attitré, et faisant ainsi rire tous ses suivants en faisant tourner le pauvre bougre en bourrique. La garderie, il la connut assez longtemps en fait, ses parents étant des bourreaux de travail. Mais il s'en moquait, il aimait bien être garder avec les autres. De plus, étant particulièrement sage avec ses parents, ses derniers ne se rendirent pas véritablement compte du caractère de leur rejeton.

En fait, seul son oncle Norman, frère aîné de Gordon, se rendit compte des tendances de l'enfant car une de ses proies favorites à la garderie sorcière n'était autre que sa fille (et donc la cousine de Jeff) Beatrix. Mais au lieu d'en parler à son frère et sa femme, il invita l'enfant à venir dans la demeure familiale. C'est ce jour-là que son oncle, qui avait toujours fait grande impression sur lui au vu de sa stature imposante et de sa froideur naturelle, lui parla des sangs purs comme eux et des autres. De l'importance de la famille aussi et de ce qu'il convenait de faire... Il n'avait que 7ans mais à vrai dire la trouille qu'il eut ce jour là en se faisant sermonner fit que plus jamais il ne chercha de poux dans la tête de sa petite cousine !

Enfin, cette mésaventure le rapprocha tout de même un peu de se reste de la famille qu'il ne connaissait pas bien passant de plus en plus souvent de temps chez son oncle et apprenant à son contact qu'il devait être fier de ce qu'il était, du sang qui coulait dans ses veines et que le pouvoir qu'il pouvait exercer sur les autres le mènerait loin. Il continua donc sa petite vit ainsi et, à l'age de presque 12ans (vu qu'il est né le 1er octobre), il entra à Poudlard. Affecté à Serpentard, il continua d'y mener sa petite vie comme il l'avait toujours fait, trouvant dans l'école de sorcier un terrain plus grand que la petite garderie de son enfance... S'entourant une nouvelle fois de sa cours, il passa une scolarité assez tranquille dans le fond. Ne semblant jamais étudier et se levant la nuit pour bosser ses cours et toujours être dans les premiers de la classe, il désirait faire croire aux autres qu'il était naturellement doué pour toi et n'avait pas besoin de se forcer -ce qui était faux soit dit en passant, Jeff étant bosseur mais absolument pas plus intelligent que tout un chacun-. Arrivé en 5ème année, il se présenta naturellement aux élections des préfets avec sa meilleure amie de l'époque, Enthalyss, et ils furent élus ensemble à se poste. En 7ème année, au début de l'hiver, le nouvellement préfet en chef et sa jolie collègues finirent par se rapprocher sensiblement et sortir ensemble. Très attaché à la jeune femme, il finit par lui avouer être amoureux d'elle, ce qui lui coûta beaucoup puisque pour lui il s'agissait d'avouer sa faiblesse, sa dépendance -et une certaine forme de soumission, ce qu'il détestait au plus haut point-. Mais elle l'aimait aussi alors, ce n'était pas si grave...

Enfin, c'est ce qu'il avait cru au début mais il avait vite déchanté. Se détournant de lui sans raison, s'affichant ouvertement avec un Serdaigle et le fuyant de plus en plus, Enthalyss le trompait ouvertement avec cette saleté de raclure de fond de chaudron. Et elle, cette espèce de trainée, qui à peine avait-elle obtenue ce qu'elle voulait de lui qu'elle le larguait -sans même le prévenir d'ailleurs- et couchait avec le premier venue ?! Comment vouliez-vous qu'il l'accepte ? Rayant le nom de la jeune femme, promptement et totalement, il fut même interdit à chaque Serpent de mentionner son existence en sa présence. Puisqu'elle le prenait pour un con, elle allait s'en mordre les doigts. Et les autres aussi à vrai dire... Jeff se referma de plus en plus et passa ses nerf sur ses camarade de chambrée -et un surtout, un serpentard beaucoup trop vieux qui était un parfait exutoire.

Et finalement, il obtint ses ASPICs haut la main et coupa les ponds avec tous ses anciens amis. S'engageant dans des études de médicomagie alors que l'autre trainé redoublait, il décida pour avoir une formation complète d'en parallèle de ses cours il se porterait volontaire pour un stage à Poudlard, au près du personnel soignant. Rien de mieux qu'une école pour se faire la main. Et comme il n'était pas en contact avec qui que se soit dans sa maison, il put tout à loisir ignorer la traitresse et l'éradiquer de sa vie. Et quand finalement elle disparu complètement de cette dernière, ce ne fut qu'un soulagement pour lui. La colère, la haine même viscérale qu'il ressentait pour elle ne s’effaça pas. elle s'estompa tout au plus et quand elle refit surface, toute sa haine en fit de même et il ne supporta pas cette rencontre. Il ne voulu rien a voir a faire avec elle mais quand la direction s'en mêla et l'obligea à devenir son médicomage, cela se passa très mal... Tout ce qu'il voulait lui, c'était oublié après tout...

Apparence physique : Jeff est quelqu'un qu'on remarque en général. Plutôt grand, il n'est pas rare qu'il dépasse ses camarades d'année d'une demi tête. Ses yeux on la couleur de l'émeraude la plus pure et les fines lunette qu'il porte en permanence ne font que rehausser leur couleur. Ses cheveux sont d'une couleur assez étrange que sa mère nomme châtain cendré pour lui faire plaisir mais son plus proche du vert-de-gris que du châtain, faisant paraître sa peau assez pale à coté. Mais cela lui va bien et cette apparence bien que spéciale semble totalement faite pour porter l'uniforme de la maison du Serpent tant ce dernier s'accorde bien à son allure.

En dehors de l'uniforme qu'il porte pendant ses études, notamment quand il se rend à Pré-au-Lard, il adopte un style assez sobre bien que purement sorcier, dans les tons noir et vert sombre, ses couleurs de prédilection.

Baguette magique : Bois d'ébène et poil de flereur, 28,7 cm, Semi-rigide.

Caractère : En un mot ? Chiant. Jeff est un poison sur jambe dont le plus grand passe temps et d'emmerder tout le monde. Une journée ou il n'a pas ennuyé une personne est une journée gâchée dans son optique. C'est également un garçon très fier qui peut parfois se montrer hautain avec ceux qu'il ne juge pas digne.

Mais il n'a pas que des défauts ! Avec ses rares amis, Jeff peut se montrer sympa. Il est en principe celui qui trouve les plans pourris pour faire marrer la bande. Il aime rire même si c'est au dépend des plus faible et aime s'amuser. Très fier de ce qu'il ait, de ses origines et même de ses parents qui pourtant s'engueulent à longueur de journée, il sait se montrer acharné dans le travail juste pour montrer aux autres qu'il peut-être le meilleurs quand il le décide. Par contre, il a une sainte horreur de montrer qu'il étudie, se couchant parfois ainsi très tard pour bosser une fois que tout le monde est déjà au lit.

En fait, Jeff est un chieur sociable qui aime montrer sa supériorité aux faibles. Il a aussi tendance à être sarcastique quand quelque chose le contrarie et n'est pas toujours très gentil, même avec ses 'amis'. Enfin, pseudo ami serait plus juste car il ne laisse personne l'approcher si ce n'est en apparence. Profondément blessé de sa première histoire de coeur, il ne fait plus confiance à personne et ne désire pas se lier d'amitié avec quiconque. Bosseur, et cette fois plus visiblement que pendant sa scolarité, c'est un excellent étudiant en Médicomagie qui se passionne pour les cas compliqués, préférant les pathologie au détriment des patients. Ne faisant aucune preuve d'empathie, il est même du genre à négliger totalement le coté humain mais il est indéniablement doué pour ce qu'il fait alors ses professeurs et l'administration Poudlardienne laisse passer sans broncher ses quelques écarts...

Loisirs : Ennuyer son monde et faire pleurer les faibles, ça le détend. Trouver des nouveaux jeux pour faire marrer ses pseudo amis aussi, quand il était jeune, mais ça ça lui a passé. A présent, il aime juste emmerder Epsilon (cliquer pour le voir ^^), un chat nain semi-flereur roux offert par sa mère (pour le responsabiliser un peu a-t-elle dit), lors de sa 5ème année à Poudlard et qui est au moins aussi chiant que son maître. En fait, il l'aime beaucoup et c'est probablement la seule créature vivante à laquelle il est sincèrement attaché en dehors de sa famille. Il a garder l’apparence d'un chaton avec une longueur de poil conséquente et il en sera probablement ainsi jusqu'à la mort.

Habitudes : Quant il est énervé, Jeff envoi bouler sans distinction tout le monde. Il devient alors très sarcastique même avec sa famille et son air d'habitude assez angélique devient renfrogné et détestable. C'est dans ses jours la ou il est pourtant le plus prolifique en connerie.

Signe distinctif : Pas grand chose si ce n'est ses fines lunettes sans lesquelles il ne voit pas vraiment.

Ce qu’il espère devenir : Le meilleur tout simplement. Il espère devenir le meilleur médicomage possible et le plus coté surtout. Rien de mieux que le pouvoir pour se sentir bien.


Il n'y a qu'une façon de s'égaler aux dieux : il suffit d'être aussi cruel qu'eux. [Albert Camus]

    Membre forcé du Le Registre du Personnel CSU
Revenir en haut Aller en bas
Valériane Baker
Sous-Directrice de Poudlard & Pr. de Sortilèges
Sous-Directrice de Poudlard & Pr. de Sortilèges
Valériane Baker

Messages : 492

Né(e) le : 18/04/1962
Age : 57

Où à Poudlard ? : En quoi cela vous regarde ?

Rang & Club : Sous-directrice de Poudlard (On se croirait d'ailleurs dans Dynastie ! =.=''')

Caractéristiques
Compétence: Niveau 9
Particularité: Bouffe à tous les rateliers ! :p
Baguette: 28 cm, bois de prunellier, plume de phénix et venin de Manticore

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeJeu 23 Fév 2006 - 21:51

(Raaaah, enfin je peux me réinscrire ! Allélouia ! *Même si ce n'est pas encore vraiment l'idéal...*)

C-chan a écrit:
Rhaaaaa ma chérie ! *saute sur Val* Je suis contente que tu soit là ! *caline* ... Je me suis permise de changer ton avatar au passage... *qu'il serve le beau que j'ai fait pour toi quand même ^^ *

Nom : Baker (vraie identité : Levington.)
Prénom : Valériane
Surnom : Val, Valou et Kano-Chan, donné  il y a longtemps par Kaoru Sunaï qui était le seul à l'utiliser.

Nationalité : Anglaise

Âge : D'apparence 30-35 ans. En réalité, 47. (Vive les liftings sorciers ! mdrrrrr)
Date de naissance : Le 18 Avril 1962, à 16h54.
Lieu de naissance : Manoir Levington, Ecosse


Famille : Plus personne, de sa propre initiative et pour sa propre survie, si ce n'est sa marraine Ariane MacGregor. En vérité, de vivant, notons son frère Thérus, mangemort mais surtout espion (comme Kaoru Sunaï...), avec qui elle a encore des contacts et sa mère, Luriana, mangemort, remariée à Frank Borch, mangemort de seconde ligne. Son père, Artémus, fut tué il y a six ans, durant une mission pour leur Seigneur et maître, le Lord Noir.

Emploi : Sous-directrice en remplacement de Maria Black.

Histoire : On ne choisit pas sa famille, dit-on. Ca, Valériane en est persuadée, sinon elle aurait choisi un tout autre cercle. Descendante de Sang-pur, elle ne connut aucune affection de ses parents qui ne s'aimaient que pour la forme. Sous une discipline, stricte, voir très stricte, l'enfant vécut son enfance dans une exubérance qu'elle n'a jamais perdu, ce qui exaspérait plus que jamais son paternel qui lui fit largement payer le jour de sa naissance, frasques ou pas. Son frère, par contre, donna aisément le surplus d'amour qu'il recevait à sa soeur.  

Faisant tout pour paraître sage, la fillette connaissait les limites prescrites et évitait un maximum de les dépasser, sachant que son père l'apprendrait de toute manière. Solitaire, elle ne cherchait nullement la compagnie des autres exepté son frère et les jumeaux Rogue, ses voisins, chez qui elle allait jouer régulièrement, quand les familles se retrouvaient pour 'parler affaires', c'est à dire une fois par semaine, préférant tout de même le calme garçon que l'énergique fillette. Il lui arrivait aussi régulièrement d'y venir en cachette, acte qu'elle payait durement, son père ayant la colère facile et démesurée.

A Poudlard elle fut heureuse de se voir entrer chez les Serpents avec Séverus et Sarinah. Avec eux elle découvrit l'art des Potions mais préféra tout de même les Sortilèges, devenant une 'chercheuse' dans ce domaine. Après ses Buses qu'elle eut haut la main, ce qui valait mieux pour sa sécurité durant les vacances d'été, elle entama une étude plus poussée des Sortilèges et des Potions, et se rapprocha de son ancien compagnon de jeu, pour en tomber amoureuse.

Leur liaison fut des plus discrètes, Severus étant Severus, ne montrant son affection qu'à petites doses, et quand ils étaient seuls. Mais cela contentait parfaitement Valériane qui connaissait bien le caractère du jeune homme et qui appréciait d'autant plus les marques d'attachement qu'elles étaient rares, se demandant tout de même, si même Sarinah était au courant.

Durant leur 7ème année, Val rencontra Kaoru Sunaï et finalement devinrent amis à force de se fréquenter tous les jours. Ils parlèrent beaucoup du Japon, l'adolescente révant de voyager et le jeune homme devint un peu son confident, bien malgré lui. La Serpentarde fut aussi attristée que les autres de le voir repartir à la fin de l'année, ignorant évidemment ce qui s'était passé entre Sev et Kao. Durant cette période, le Seigneur des Ténèbres poursuivit avec encore plus d'ardeur son recrutement parmi les étudiants mais Valériane montra une indifférence très claire face à ces évènements. Et quand il y eu une forte discussion entre les Serpentards et les Gryffondors où elle fut prise à partie, elle haussa les épaules d'ennui, déclarant clairement sa neutralité.

Après une dispute violente entre les deux familles, Sev et Val se montrèrent encore plus discrets et tout aurait pu très bien se passer par la suite si Artémus ne s'était pas mêlé du destin de sa cadette.

Ses aspics en poche, Val, descendit du train pour aller vers ses parents qui semblaient l'attendre de pied ferme. Elle remarqua aisément l'air sombre et désolé de son frère et après avoir salué discrètement les Rogue, elle s'approcha de son père, interrogative, pour se prendre un aller et retour d'étonnant, se demandant ce qu'elle avait pu bien faire pour mériter un accueil si... chaleureux, pour finir par comprendre une fois arrivée au château...

"Ainsi Mademoiselle, on dénigre son Seigneur ?"

Il lui fallut un instant pour comprendre de quoi son paternel voulait parler avant de faire le rapprochement avec l'altercation des deux maisons phares de Poudlard, plusieurs mois auparavant. Elle déglutit avec difficulté en voyant le regard mauvais de son père et tourna les yeux vers son frère qui hocha imperceptiblement la tête, impuissant et navré. Sa mère resta indifférente comme d'habitude même si on pouvait percevoir une certaine impatience inhabituelle dans ses gestes.

"Je n'avais pas l'intention de..."

Une gifle monumentale la fit valser au sol et taire. Les hurlements de son père lui déconseillèrent de vouloir s'expliquer...

"Silence insolente ! Vous allez regretter vos paroles, croyez-moi !"

Elle ne put s'empêcher de frissonner, mais s'empêcha de crier sous la douleur quand son père la releva brusquement par le bras.

"Avant de régler nos comptes, j'ai d'abord deux nouvelles à vous apprendre, mademoiselle... Notre Maître exige que vous le rejoignez dans ses rangs. La cérémonie se déroulera le 15 Septembre en même temps que votre mariage..."

A ces mots, l'adolescente écarquilla les yeux, effrayée.

"Mon... mais qui, père ?

Le fils Dolokof..."

L'adolescente vit tout son univers et ses rêves s'écrouler. Elle ne put empêcher les larmes de lui monter aux yeux et pour cela une nouvelle gifle vint retentir sur sa joue.

"Je ne veux aucune faiblesse, Mademoiselle !"

Un sentiment de révolte et de haine vint submerger l'adolescente et elle protesta :

"Mais père, vous ne pouvez....

QUOI ? Osez vous me contredire et juger mes décisions ?"

Aussitôt, Valériane se tut, retenant son chagrin et son cri sous la nouvelle gifle, sentant le goût du sang... C'est alors que levant les yeux, elle croisa le regard de sa mère qui pour la première fois de sa vie, semblait s'intéresser à sa personne. Et un sourire moqueur se dessina alors sur ces lèvres glacées avant que ne sonne le glas pour l'adolescente.

"Votre fille est amoureuse, mon cher..."

A ces mots, l'intéressée devint blême et lança un regard désespéré vers son frère qui ne put que baisser les yeux devant la détresse de sa petite soeur. Leur père fixa sa fille, impitoyable, ses yeux témoignant de la fureur qui l'habitait.

"Tiens donc...  Et qui est l'intéressé ?"

Sa voix s'était fait doucereuse, plus tranchante encore... Devant le silence de sa fille, il leva à nouveau la main reposant sa question en hurlant cette fois, alors que l'adolescente s'écrasa au sol :

"QUI ?"

Mais encore une fois, ce ne fut que le silence obstiné de Valériane qui lui répondit. Artémus prit alors sa baguette et la pointa sur la jeune fille :

"Vous allez me répondre, Mademoiselle, que vous le vouliez ou non ! Legilimens !"

Malheureusement, Val ne put bloquer à temps son esprit comme le lui avait appris Severus et toute la vérité apparut à son fou de père.

"VOUS AVEZ OSE COUCHER AVEC CE... PETITE PUTAIN ! VOUS OSEZ HUMILIER VOTRE FAMILLE !! JE VOUS AVAIS POURTANT FORMELLEMENT INTERDIT DE LE FREQUENTER ! VOUS ALLEZ CHEREMENT PAYER CE MANQUEMENT !!! JE VAIS VOUS FAIRE COMPRENDRE OU EST VOTRE PLACE, MADEMOISELLE !"

Il saisit violemment l'adolescente, lui arrachant presque le bras, et la traîna hors de la pièce. Comprenant où il voulait en venir, Thérus réagit enfin et voulut prendre la défense de sa soeur.

"Père, je vous en prie ! Ne faites pas ça !

SILENCE !"

Levant sa baguette, Artémus éjecta son fils à travers le salon devant les yeux horrifiés de Valériane. Se sentant tirée par le bras, elle ne put courir vers le jeune homme. Se débattant comme une furie, elle tenta d'échapper à l'étreinte meurtrière de son paternel mais ne réussit qu'à l'énerver davantage, si c'était possible. Avec rage, celui-ci entraina sa fille vers les cachots du château et la jeta dans l'un d'entre eux pour l'enchainer au plafond. Avec horreur, Val comprit toute l'étendue de ses problèmes et particulièrement quand elle sentit un fouet claquer avec violence sur sa peau... Elle ignore encore aujourd'hui combien de temps elle resta là sous la hargne de son père, mais elle sait qu'il se compte en jours. Mais le paroxysme de cette leçon qu'elle n'était pas prête d'oublier, se déroula une semaine après son retour entre les murs du château.

Valériane ne comprit pas d'abord pourquoi son père avait fait venir deux hommes. Mais Artémus eut tôt fait d'éclairer sa lanterne.

"Puisque vous aimez autant jouer les catins, Mademoiselle, je pense que vous ne verrez pas d'inconvénients à ce que ces amis s'amusent un peu, n'est-ce pas... Messieurs..."

Au petit matin, Artémus paya ses "invités" et entama la dernière partie de sa punition.

"J'espère que cela vous servira de leçon, mademoiselle. Mais il vaudrait mieux vous laisser un pense-bête pour vous empêcher d'oublier vos résolutions..."

Il posa la pointe de sa baguette sur l'omoplate de sa descendance et Valériane déjà humiliée et souillée, hurla de douleur sous la brûlure démesurée qui atteignait sa chair, tel un fer rouge qu'on aurait appliqué sur sa peau. D'un geste précis, le mangemort dessina une fleur de lys, emblème des femmes condamnées et des prostituées arrêtées.

Ce fut sa marraine, Ariane, qui eut la charge de soigner la jeune femme et la remettre sur pied pour son mariage, selon les ordres de Luriana. Mais Thérus et elle ne l'entendirent pas ainsi et voulurent sortir la jeune fille de ce pétrin. Val ignore encore comment ils réussirent.

En tout cas, la veille de son mariage, le futur mari découvrit le cadavre de sa promise, les veines tranchées dans sa robe blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Valériane Baker
Sous-Directrice de Poudlard & Pr. de Sortilèges
Sous-Directrice de Poudlard & Pr. de Sortilèges
Valériane Baker

Messages : 492

Né(e) le : 18/04/1962
Age : 57

Où à Poudlard ? : En quoi cela vous regarde ?

Rang & Club : Sous-directrice de Poudlard (On se croirait d'ailleurs dans Dynastie ! =.=''')

Caractéristiques
Compétence: Niveau 9
Particularité: Bouffe à tous les rateliers ! :p
Baguette: 28 cm, bois de prunellier, plume de phénix et venin de Manticore

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeJeu 23 Fév 2006 - 21:52

(Suite...)


Pour Valériane, ce fut la liberté. Ariane l'emmena loin de l'Angleterre et refusa que la jeune fille prévint Severus. L'adolescente tenta de se révolter devant cette décision qu'elle pensait arbitraire. Mais quand Thérus lui apprit qu'il était entré au service du Seigneur des Ténèbres, elle comprit et la mort dans l'âme, se résigna.

Se teignant en brune et apposant un sortilège qui changea la couleur de ses yeux en vert, elle changea rapidement de nom et devint Valériane Baker, orpheline d'origine moldue qui devint la préceptrice de deux jeunes sorciers français après trois ans d'études supplémentaires et un stage à Beaux-Batôns. Elle mit pas mal d'argent de coté en travaillant également avec le ministère de la Magie française, dans le domaine de la recherche en sortilèges. Elle voyagea et fit pas mal de rencontres. Durant l'un de ces voyages, en Hongrie, elle se prit d'amitié pour une jeune fille, nommée Maria et âgée de 19 ans, jeune auror en mission. Val sympathisa avec elle et son frère avant que ceux-ci ne repartent en Angleterre et chacun se promit des nouvelles.

Les années passant, Valériane abandonna peu à peu son déguisement sans pour autant reprendre son nom. Quand son père décéda, elle revint au pays et entra à nouveau comme préceptrice au service d'une famille tranquille du Pays-de-Galle, comptant trois enfants de 9 à 14 ans, et travailla pour le ministère anglais dans son domaine de prédilection : les sortilèges.

C'est alors qu'un mois avant la rentrée, elle eut la surprise de recevoir la visite de son ancien directeur Albus Dumbledore et de son amie de Hongrie, qui semblait avoir pas mal d'ennuis. Le grand homme (qui n'avait jamais été dupe de son suicide et pour cause puisqu'il semblait bien avoir été dans le coup...), et Black lui firent une proposition. Celle de devenir la sous-directrice de Poudlard en remplacement de son amie auprès de la nouvelle directrice Mlle Kanzaki Umi.

Quand elle demanda quelques détails et pourquoi elle, Maria lui jura de tout lui expliquer quand il n'y aurait plus de danger et que leur choix était dû à sa position neutre, face au conflit, ce qui arrangeait tout le monde, le ministère évitant ainsi de faire du zèle. Haussant les sourcils, elle écouta Dumbledore lui donner trois jours de réflexion, sachant ce qui lui en couterait de retrouver le château et ses habitants, Thérus lui ayant donné des nouvelles de son ancien amour. Trois jours qu'elle utilisa au maximum et quand celui-ci revint voir son ancienne élève, elle donna son accord à la condition d'avoir un mois pour arranger ses affaires et trouver quelqu'un pour la remplacer auprès des enfants dont elle avait la charge. Albus accepta bien évidemment et c'est ainsi qu'on vit une rousse flamboyante arriver aux grilles de Poudlard.

Mais elle n'y resta pas longtemps car six mois après, elle entra dans l'Ordre et Dumbledore lui confia une mission de recrutement à travers le monde afin de créer des "succursales" de l'organisation du vieux fou. Peu avant la fin de son voyage, elle retrouva Maria encore une fois en Hongrie dans une situation critique. Elle aida sa cadette à se tirer de son mauvais pas et c'est ensemble qu'elles revinrent à Poudlard.

Apparence physique : Valériane n'est pas d'une beauté fulgurante mais est toutefois une femme au physique agréable à l'oeil et pleine de charme. Elle porte une jolie tignasse rousse, qu'elle doit à ses ancêtres irlandais. Ses yeux bleu nuit sont un de ses plus beaux atouts et elle sait en jouer. Grande (1m77), son corps n'est pas celui d'un mannequin mais plutôt d'une femme plantureuse, sans toutefois tomber dans l'excès. Un peu italienne, en somme. Pour plus de détails, se rapporter à l'avatar de la dame.

Caractère : Val déborde d'énergie et est plutôt du genre délirante. Exubérante, ancienne Serpentarde, rusée, elle est très volontaire et sait ce qu'elle veut et comment l'obtenir. D'un naturel plutôt gai, elle est espiègle et possède un sens de l'humour aux gammes étendues mais il serait toutefois bon de ne pas trop en abuser, car cela peut être dangereux pour la santé...

Val a une prédisposition naturelle à l'arrogance et sait se montrer hautaine. Venant d'une famille de sang-pur, mangemorts de surcroît, il est à noter que toutefois, elle ne possède absolument pas les idéaux de la famille et qu'elle a toujours choisi, depuis son adolescence, une position neutre dans la guerre qui déchire le pays. Du moins jusqu'à il y a deux ans, où la belle décida d'entrer dans l'Ordre et s'est vue confié une mission de recrutement par Dumbledore.

Ayant le sens de la répartie très sensible et ayant bonne mémoire, il serait dangereux en tant qu'élève de jouer avec ses nerfs, surtout que ce n'est pas l'impartialité qui l'étouffe et elle peut autant se montrer juste qu'être la pire des peaux de vache. Une vraie chipie !

Mais du point de vue du travail, Valériane, peut-être excessivement ponctuelle, est compétente et stricte, consciencieuse et zélée. Parfois un peu trop, d'ailleurs...

Têtue comme pas deux, elle a la fâcheuse manie de faire souvent ce qu'on attend le moins d'elle, généralement plus, excusez moi l'expression, pour emmerder le monde qu'autre chose. Car c'est une emmerdeuse, comme on en fait plus...

Loisirs : Les livres, la moto, l'étude des Sortilèges, la peinture, la musique, les voyages.

Signe distinctif : Cette marque honnie qu'un sort de dissimulation efface de son épaule.

Ce qu’il/elle espère devenir : La première sorcière astronaute, tiens ! :p Ca ne vous regarde pas, bande de vilains...
Revenir en haut Aller en bas
Rena Lacour de Fanel
Directrice de Gryffondor
& Professeur d'Astronomie
Directrice de Gryffondor& Professeur d'Astronomie
Rena Lacour de Fanel

Messages : 234

Né(e) le : 15/05/1980
Age : 39

Où à Poudlard ? : Salle des Profs, certainement

Rang & Club : Professeur d'Astronomie et Directrice des Gryffondor

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Aucune
Baguette: Bois de Charme, Aile de Fée, 33 cm

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMar 5 Déc 2006 - 17:01

(Arf désolée, obligée de reposter ma réedition est trop longue XD, faudra effacer l'ancienne... ^^'*)

Nom : Lacour de Fanel
Prénom : Rena, Holly, Ruth
Surnom : « Bibiche », « ma fifille » par son papounet (mais il ne faut le dire à personne !)

Nationalité : Purement Anglaise, Rena est née à Oxford

Age : 27 ans

Famille : Sa seule famille est son père, Folken, un « papy » adorable, qui ne manque pas une occasion de plaisanter avec sa fille qu’il aime plus que tout. Ayant perdu sa femme à la naissance de sa fille, il dut l’élever seul. Folken est quelqu’un de charmant, posé et diplomate. Ce qui éventuellement peut rendre service lorsque l’on est un diplomate. Folken est un sorcier à l’esprit très ouvert. Au point où il fréquente tout autant le monde Moldu que Sorcier ; il y est d’ailleurs très apprécié dans l’un comme dans l’autre. Sauf bien sûr des quelques personnes, assez nombreuses toutefois qui ont tenté arnaques et profits malhonnêtes et immoraux. Il est aussi quelqu’un de droit et pourtant souple, en bonne parts égales. Ce papy fringant vient d’une bonne famille originaire d’Angleterre. Malgré ses origines quelques peu noble, il alla dans une école de magie quelconque, ni plus ni moins connue.

Rena n’a ni frère, ni sœur, seule héritière de la famille Lacour de Fanel. Sa mère, Ethel, était une sorcière, venant d’une famille modeste. Elle passa ses années d’études à Poudlard et rencontra son futur mari, dans un café ; a cause d’un retard intempestif à son travail. Il n’en fallut pas beaucoup plus pour que le « coup de foudre » ne surprenne la jeune femme et le gentleman. Ethel était photographe naturaliste pour un magasine mensuel sur les Créatures Magiques. Elle était une femme très active et du genre « Marie mêle-tout », charmante mais stricte. Et têtue, et même jalouse aussi. C’est avec le sourire aux lèvres que Folken repense aux scènes de ménage gentillettes qu’elle lui faisant quand il avait le malheur de regarder les passant(e)s. Ethel s’éteignit le 15 mai 1980, à la naissance de sa fille, qu’elle n’eut pas le temps de voir.

Emploi : Professeur d’Astronomie & Directrice des Gryffondors

Histoire : Rena à toujours vécue avec son père, voyageant a travers le monde pour son emploi de Diplomate de Grande-Bretagne. Elle n’a jamais connut sa mère, Ethel, morte juste à sa naissance, un quinze mai mille neuf cents quatre-vingt. Sa naissance fut rude et ce n’est qu’a trois heures deux minutes du matin qu’elle naquit, dégagée du corps de sa mère en urgence. Ethel, au fond d’elle, savait qu’elle ne tiendrait pas l’effort et préféra donner sa vie pour celle de sa fille. C’est donc seul que Folken éleva sa fille Rena.
Aux côtés de son père, elle voyagea un peu partout dans le monde, côtoyant aussi bien sorciers que moldus. Malgré la charge de travail de diplomate, Folken trouva toujours du temps pour répondre aux attentes de sa fille adorée. Elle ne manqua jamais de rien et à l’exemple de son père devint une enfant agréable et généreuse, tant que son père dû mettre un holà a ses idées. Surtout celle qui consistait a vendre leur maison au Pérou (il y vivaient a ce moment là) pour sauver une race de lama en voix de régression ! La petite fille qu’elle était, à quatre ans, dû apprendre la bonne mesure pour pouvoir aider… Sans gaffer. Très entreprenante, mature et aventurière, à six ans elle accompagna son père dans des grottes glacées dans l’Antarctique. D’ailleurs, elle avait tant et tant insisté qu’il n’aurait pas pu faire autrement mais bien sûr, ces grottes n’étaient pas dangereuse du tout (il ne l’aurait pas emmenée sinon). Cette expédition avait pour but d’aboutir à un Traité d’Echange de Science Moldue et Sorcière. La petite Rena y contribua plus qu’elle ne le pensait en se montrant curieuse de tout, posant des « pourquooooooooooaaaaa ? » à longueur de journée sur tout ce qu’elle pouvait voir, et même ne pas voir.

Il se passa beaucoup d’autre chose dans sa petite enfance mais passons à ses onze ans. C’est l’âge où tout jeune sorcier reçoit sa lettre pour une école de magie. A cette période, Folken et Rena vivaient en Angleterre, dans leur appartement à Londres. Lorsqu’ils reçurent cette lettre, Folken avait une autre mission pour le Paraguay et devrait partir. Rena refusa donc d’entrer à Poudlard (sa mère y avait été et aurait voulu que sa fille y aille également) pour rester avec son papa. Finalement, ils trouvèrent la solution d’engager des précepteurs afin de parfaire son éducation sorcière. Dans sa situation, il était difficile de changer sans cesse d’école, d’enseignants et surtout à la vue des examens… Sa passion pour les étoiles, les galaxies et l’univers lui vint très tôt et à ses quatorze ans, elle était déjà presque une experte en la matière. Les années passaient et Rena s’appliquait à ses études mais aussi en diverses explorations dans les paysages qui l’entouraient. Elle se promenaient à l’aventure (bien qu’il n’y ait rien à craindre !) avec de nombreux amis Moldus et Sorciers. Malgré sa proximité avec les habitants moldus, elle faisait aussi attention à ne pas révéler le monde de la magie, bien que parfois cela soit a regret. Rena aimait par-dessus tout partager ses connaissances (et aussi ses possessions la maison au Pérou s’en souviens très bien).

Rena passa ses BUSES, à ses quinze ans, comme tous les sorciers sous la surveillance d’un précepteur spécialement appelé à cette occasion, à cette période de sa vie, Rena et son père habitaient en Pologne. Elle obtenu dix BUSES avec mentions « Efforts Exceptionnels » en note finale. Dans l’année de ses seize ans, Folken et Rena vivaient en Afrique Centrale. Un vrai paradis pour aime les animaux sauvages. Ils y restèrent plus de deux ans, ce qui était assez exceptionnel. Assagie par le temps, la jeune fille n’adopta ni portée de guépards abandonnés (elle les avait signalés à une réserve naturelle), et ne vendit rien pour sauver ladite réserve de la ruine (elle aida a rénover l’établissement Moldu bénévolement et avec un peu °beaucoup° de magie bien placée, ce qui lui valut quelques lettres du Ministère de la Magie). Malheureusement, c’est aussi cette année qu’une épidémie frappa le village voisin de l’habitation des Lacour de Fanel. Etant en contact avec les moldus, Rena tomba malade, sans un signe annonciateur. La Fièvre du Ouakapagua, telle que la nomma le sorcier et sage du village (qui n’était évidemment pas un vrai sorcier) tua une dizaine de villageois. Folken contacta les membres de l’ Echange de Science Moldue et Sorcière, mais aucun ne trouva ni les origines, ni le style de propagation et encore moins un remède ou de quoi prévenir la maladie.
Aussi mystérieusement qu’elle était survenue, la Fièvre du Ouakapagua disparut, emportant quelques villageois de plus. Ce n’est qu’après plus de quatre mois de maladie, Rena fut enfin sur pied. Aujourd’hui, le seul fait qu’elle ne puisse pas prendre plus de poids qu’elle n’en avait à cet âge, témoigne de sa longue convalescence.

Un an plus tard, elle passa ses ASPICS tout à fait normalement, dans une petite Académie Brésilienne, ne pouvant cette fois, appeler un précepteur. Elle obtint neuf ASPICS dont deux avec mention « Acceptable », quatre mentions « Effort Exceptionnel » et trois « Optimal » en Astronomie, Métamorphose et Sortilège. Cependant, elle ne put passer son examen de Transplanage que l’année suivante après trois reprises, alors que Folken et elle-même n’étaient en Scandinavie que pour deux mois tout au plus. Le père et la fille voyagèrent pour une dernière mission en Amazonie où ils y restèrent finalement deux ans, tandis que six mois avaient été prévus au départ. A la fin de ces deux ans, Folken lui confia un oisillon qu’il avait trouvé hors du nid en se promenant dans la forêt. Cet oisillon là était un Quetzal, qui aurait pu rêver mieux comme messager exotique ? Tandis que Rena revint dans son pays natal pour y devenir Professeur en Astronomie, elle laissa son père à la quiétude de sa retraite en Amazonie, à dix pas du poumon de la planète. Cela dit elle étudia dans un observatoire cinq années durant avant de postuler dans la grande école de sorcellerie anglaise. Aussi souvent qu’elle le peut, Rena rend visite à son père et lui écrit très souvent, recevant facilement jusqu'à trois lettres par semaines. Heureusement son messager personnel, Archéa à la capacité d’avoir une très grande endurance pour les longs vols.
Revenir en haut Aller en bas
Rena Lacour de Fanel
Directrice de Gryffondor
& Professeur d'Astronomie
Directrice de Gryffondor& Professeur d'Astronomie
Rena Lacour de Fanel

Messages : 234

Né(e) le : 15/05/1980
Age : 39

Où à Poudlard ? : Salle des Profs, certainement

Rang & Club : Professeur d'Astronomie et Directrice des Gryffondor

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Aucune
Baguette: Bois de Charme, Aile de Fée, 33 cm

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMar 5 Déc 2006 - 17:01

Apparence physique : Rena est une jeune femme ma foi assez mignonne, elle mesure un mètre soixante-six pour quarante-huit kilos. Par conséquent, sa silhouette est très fine sans être squelettique non plus, un peu comme un début d’anorexie. Mais ça n’est pas le cas, Rena n’est pas anorexique, sa minceur est tout simplement la cause d’une longue maladie. Alors que certains l’a croient anorexique, elle fait tout pour prendre ne serait-ce qu’un peu de poids. Les multiples grignotages intempestifs pratiqués à tout heure de la journée, de toutes sortes, n’ont jamais eu aucun effet. Cela dit, Rena continu bien que ses efforts soient réduits à l’échec depuis de nombreuses années déjà. Pour camoufler au minimum sa silhouette, elle ne porte jamais de pantalons, leur préférant toutes sortes de robes longues n’étant pas près du corps, ce qui ne servirait un peu à rien pour le but qu’elle s’est fixé par rapport à cela. Rena n’en est pas moins élégante et bien habillée. De cette manière, finalement, personne ne remarque sa silhouette.

Rena à un visage calme et souriant qu’elle veut confiant. Ses traits sont doux, lui donnant un air d’une adolescente intemporelle. A son arrivée à Poudlard, il est d’ailleurs arrivé qu’on la prenne pour une élève et non un Professeur. Elle n’en à pas moins l’air sérieux et sympathique. Sa peau est claire, sans jamais une teinte de bronzage, malgré ses très nombreux voyages, les peaux de rousses ne bronzent pas et d’ailleurs, Rena ne se risquerait pas à la tentation du soleil sous peine de se voir rougir méchamment et de faire un séjour à St Mangouste. Non seulement elle à une peau de rousse, mais en plus, elle supporte mal les rayons meurtriers du soleil. Ses yeux sont verts et elle porte des lentilles de vue moldues, assez contraignantes puisqu’elle doit en changer quotidiennement et refaire sa réserve régulièrement mais le résultat lui convenant parfaitement, elle ne changera sans doute pas ses habitudes. Quand ses yeux fatiguent, tard le soir, elle quitte ses lentilles pour ses lunettes. En général, elle met ses lunettes pour travailler sur ses cours, corriger les devoirs de ses élèves ou lire. Rena à les cheveux longs, très longs même que la finesse rend difficile à coiffer, elle les portes légèrement dégradés et parfois en queue-de-cheval, surtout quand elle travaille. Comme sa mère, Rena a les cheveux blonds assez clairs et un peu indisciplinés, comme en témoignent les quelques mèches qui ne tiennent jamais là où elle devraient l’être.

Baguette magique : La baguette de Rena est exotique dans la mesure où elle contient un élément qui n’est guère destiné à cet usage. Elle fut créée sur-mesure pour ses onze ans au Paraguay. Elle a été taillée dans un jeune arbre, dans du bois de charme. Le composant « étrange » est tout simplement une Aile de Fée, normalement utilisée dans la concoction de certaines potions. Elle mesure environ trente-trois centimètres.
Le bois de Charme confère une bonne résistance aux mauvais sorts pour peu que l’on sache l’utiliser bien évidemment. L’Aile de Fée confère d’excellents résultats pour les sorts de métamorphose, associé à une bonne rapidité. La baguette, vu sa résistance et sa rigidité, manque cependant de souplesse et n’est pas des plus facile à utiliser, quelque peu susceptible, c’est donc une baguette à savoir prendre dans le sens de la rainure.

Caractère : Sereine en toutes circonstances, Rena est une jeune femme calme, à l’image de son vieux père. Elle ne se laisse pas gagner par la panique ou la peur, elle sait garder le contrôle d’elle-même, elle s’y applique de plus belle étant maintenant Professeur et Directrice de Maison. Afin que les élèves puissent se sentir protéger et suivre un modèle. Elle reproduit simplement le même schéma que lorsqu’elle était une enfant, prenant aujourd’hui le rôle de son père. Dans les cas d’urgence, même si elle à l’air alarmée, son esprit se retrouve vite a rechercher des solutions. Faisant par la même preuve d’une volonté et de courage pouvant aller jusqu'à tenter de réparer les erreurs commises. Patiente et sérieuse, elle semble parfois à des lunes de ce qu’il se passe, ayant un recul parfois prononcé, lui donnant des airs de Sage, lui conférant par la même une grande ouverture d’esprit. Rena est très sociale et ne reste jamais bien longtemps seule, elle a même la fâcheuse tendance à être une Miss Touche-à-Tout. Sociale mais réservée et quelque peu timide aussi. Ce qui ne l’empêche pas de se « dévergonder » dans certaines situations (notamment à un certain bal de Noël).

Rena n’est pas difficile à vivre, prête a rendre service mais attention à ne pas la prendre pour une andouille, aussi gentille soit-elle, elle pourrait mal le prendre ; bien qu’elle ne soit pas rancunière du tout. Il est difficile de savoir a quoi elle peut bien penser, étant imprévisible sur ce point. Ses pensées pouvant passer du lutin au dragon pour un rien, ou même pour rien souvent. Elle aime beaucoup se retrouver dans la Roseraie la nuit simplement pour contempler les étoiles, elle aime tout autant contempler le feu brûler dans l’âtre.

Loisirs : Les loisirs de Rena se situent à la lecture de livre (forcément ^^’) en tout genre, surtout les vieux écrits fleur bleue… Elle aime tout autant se promener dans la Roseraie, entre deux bosquets, ne serait-ce que pour regarder les moineaux sautiller sous les feuilles. Elle aime aussi beaucoup la musique classique, il lui arrive fréquemment d’organiser des soirées avec son père, au restaurant puis à un récital. Elle préfère les instruments à la mélodie douce et coulante. Un autre passe-temps, spécifique à son père et elle est de créer, chacun son tour, la suite d’une phrase de l’autre qui aboutisse à des histoires sans queue ni tête. Les deux Lacour de Fanel sont très proches de la nature et aiment particulièrement à s’occuper de l’environnement en général. Ce qui d’ailleurs, a engendré non pas un jardin exotique chez son père, mais une réelle réserve naturelle (miniaturisée quand même).

Habitudes : Boire du thé de toute sorte, il lui arrive même de le fabriquer elle-même, avec pour seul ingrédient, de l’eau et des pousses de plante. Ses préférées étant le thé à l’ortie et aux pousses de ronce, le thé à la racine de pissenlit, le thé au bouton de rose ou encore le thé aux feuilles de menthe. Plus le thé est extraordinaire, plus il lui plaît. Même si le thé au bouton de rose donne un peu l’impression d’avaler du parfum.

Signe distinctif : Rena est beaucoup trop mince. Ce qui, aux yeux de certaines personnes, la fait passer pour une anorexique, mais il n’en est rien. La jeune femme possède un petit tatouage, pas plus gros qu’un papillon, représentant un colibri bleu-vert. Ce petit oiseau a été dessiné par un Moldu sur l’arrière de son épaule droite, que l’on ne peut donc voir que si elle revêtit un dos nu ou une robe découvrant cette partie du corps. Dans le cas contraire, vous n’avez aucune chance de l’apercevoir. Le dessin est délicat et très stylisé, donnant un rendu vraiment joli, même lorsque l’on n’aime pas les tatouages. Il faut dire qu’il lui va bien également, les couleurs ne sont pas vives, mais pas trop pâles non plus, un peu à la manière des gravures chinoises. En fait, c’est dans ce style que le dessin a été réalisé.

Ce qu’elle espère devenir : Et bien, étant maintenant Professeur et pouvant partager son savoir et sa passion avec ses élèves, elle n’espère et n’aspire plus qu’a garder son poste de Professeur d’Astronomie au sein de Poudlard. Sa vie actuelle lui convient parfaitement malgré les actuelles facéties des Poufsouffles et de son père qui a trouvé le moyen de s’en mêler (et plutôt bien !)
Revenir en haut Aller en bas
Sevora Black
Membre du conseil d'Administration

Membre du conseil d'Administration
Sevora Black

Messages : 1384

Né(e) le : 06/01/1993
Age : 26

Où à Poudlard ? : Au boulot, je travaille moi!

Rang & Club : Magicologue

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Fourchelangue
Baguette: Bois de Noisetier, Nerf de coeur d'Opaloeil des Antipodes, 27 cm

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeDim 10 Déc 2006 - 22:49

(Ouais je refais ma Présentation je suis la staaaaar de Poudlard!!! XD Ouais bon en fait y'a pas assez de place dans la Présentation d'origine :p)
[1/2]

Nom: Officiellement, Sevora porte le nom de « Black ». Mais elle est une Lestrange.
Prénom: Sevora, Druella, Triphina
Surnom: "Miss J'me-la-pète Black" XD Ou encore, "J'tedéteste Black"

Nationalité: Anglaise

Age: Dix-sept ans

Famille: Ha… Toute une histoire. Sevora est la fille et unique enfant du célèbre couple Lestrange. Oui, oui, il s’agit bien de Bellatrix & Rodolphus Lestrange. La raison pour laquelle Sevora ne porte pas le nom de son père reste pour l’instant mystérieuse. Bien que Bellatrix lui ait dit qu’il s’agissait de la préserver de cette folle aventure qu’est la vie du couple Mangemort. La véracité de ses dires reste encore à prouver, les ambitions de Bellatrix n’y sont sans doute pas étranger.
Sevora a donc pour oncle, tante et cousin, les Malfoy; chez qui elle vit lorsqu’elle n’est pas à Poudlard. Andromeda & Ted Tonks sont aussi la tante et l’oncle de Sevora et Nymphadora, sa cousine. Mais Sevora ne connaît pas les Tonks et je doute fortement que les Malfoy ou les Lestrange ne prennent la peine de les présenter. Puisque nous en sommes là, Sirius Black est son oncle au deuxième degré, étant mort, elle ne le connaîtra pas de toute façon, mais une rumeur veut que Sevora soit sa fille, ce qu’elle ne dément pas dans l’unique but d’avoir la paix. Bon maintenant, inutile de faire un portrait de famille, je pense qu’on à tous comprit comment est la sienne.

Maison: Serpentard, bien évidemment. En septième année.

Baguette: La baguette de Sevora est en bois de noisetier lui conférant une grande souplesse et une résistance, cependant, moindre. Longue de vingt-sept centimètres, elle contient un nerf de cœur d’un Opaleil des Antipodes, rendant l’instrument des plus difficile à contrôler et nerveuse. Elle est parfaite pour les sortilèges et donne de très bons résultats en métamorphose.
La baguette de Sevora a un très mauvais caractère et est très capricieuse, cela dit, sa propriétaire n’a aucun problème avec elle. On peut dire que ces deux là se sont bien trouvées.

Caractère: Une chose est certaine, elle sait de qui tenir. Si étant plus jeune, Sevora était une véritable petite peste, aujourd’hui, il semblerait que la jeune fille se soit assagit. En plus de ses quelques années passées à Poudlard, elle dû également « subir » l’éducation donnée par son Oncle et s’en tenir à celle-ci, sur la décision incontestable de son père. Une Lestrange et une sorcière de sa classe sociale, se devait d’appendre à être une parfaite aristocrate. Sa tante et sa mère, d’autre part (bien que cette dernière ne put voir Sevora aussi régulièrement) tinrent à en faire une jeune fille raffinée et irréprochable. Une telle chose fut longtemps très difficile à supporter pour Sevora, qui avait pendant onze ans vécut en orphelinat, dépourvue de toute autorité et d’éducation…

Elle était froide et distante, elle est devenue plus sociable.
Elle était agressive et méchante, elle est devenue fréquentable.
Elle était insouciante et impétueuse, elle est devenue réfléchit.
Elle était mauvaise et têtue, elle est devenue fourbe.
Elle exacerbait sa haine des moldus, elle n’en fait plus rien paraître.
Elle était égocentrique et hautaine, elle est devenue posée et sûre d’elle.
Elle défiait les règles et les conséquences, elle est devenue ingénieuse.
Elle ne voyait ni maître, ni autorité, elle ne les contestes plus.
Elle voulait être la meilleure, elle est prête à le devenir.

Physique: Sevora possède un physique travaillé. A la fois par le Quidditch, mais aussi et surtout par l’éducation « plastique » donnée par Narcissa et occasionnellement par Bellatrix. Il n’est en effet plus question de s’habiller ou de se tenir de n’importe quelle manière, selon son humeur. Ayant un physique avantageux sans être parfait, elle se doit donc de prendre soin de son mètre soixante et ses quarante-neuf kilos.

Les traits de Sevora sont fins et harmonieux, assez « typés » de sa famille. Si elle ressemble physiquement à Bellatrix, ses lignes sont adoucies par son jeune âge, l’absence de quelques années passées à Azkaban et bien sûr, parce qu’elle à également un père dont elle à hérité la moitié des gènes. Sa peau a toujours été assez claire, sans marque ou particularité. A l’instar de Bellatrix, ses cheveux sont noirs, mais se différencient par leur apparence ; tandis que ceux de sa mère sont très ondulés, ceux de Sevora ne le sont que légèrement. Une différence notable qui convient bien à la jeune fille. Ses yeux poisons n’ont durant tout ce temps, guère changés. Ils sont restés très fixateurs et pénétrant, mais elle a apprit à modérer leur intensité, camouflant au passage les éventuelles lueurs d’intérêt ou d’envie. Dans une certaine mesure, elle a apprit à rester impassible, quoique qu’elle ne sache encore se maîtriser en toute circonstance. D’autre part, certaines personnes sachant s’y prendre à ce niveau, sont tout à fait capables de ne pas se méprendre sur ses intentions.

Bien plus avenante qu’étant plus jeune, elle reste désormais quelqu’un d’agréable à aborder. Si on préférait ne pas trop la croiser dans les couloirs, il semble qu’elle se soit aujourd’hui fondue dans la masse. Cependant, on peut noter une certaine similitude avec ce qu’elle était auparavant, si elle sait se mêler aux autres (toute classe sociale confondue), elle ne reste pas moins fière, mais beaucoup moins orgueilleuse. Ses allures légères et démarquée par un certain raffinement sont désormais deux qualités, quelle se doit de maintenir, mais aussi qui la démarquent des autres élèves. Si elle ne vante pas ses origines ou son ascendance, sa classe sociale est cependant très facile à observer par son maintien (et ses tenues aussi… Hors de question qu’on la laisse s’habiller n’importe où !).

Histoire: Sevora est née le six janvier mille neuf cent quatre vingt douze à... Azkaban ? Non bien sûr ! On fit sortir Bellatrix de la prison pour accoucher à St Mangouste avec une escorte impressionnante. Ne pouvant évidemment pas garder sa fille à la prison des sorciers, ont ne permit même pas à Bellatrix de voir sa fille, même une fois. On envoya le nourrisson dans une section assez spéciale. Puis quand son état le permis, elle fut envoyée, dans un orphelinat moldu sous le nom que sa mère lui avait choisit : Sevora, Druella, Triphina Black. Personne ne demanda pourquoi Black et non Lestrange et personne, à vrai dire, ne semblait se préoccuper de la vie de l’enfant. On envoya même le bébé en France, en Normandie ; pour dire. On ne connaît pour l’instant pas les raisons qui ont poussés les personnes qui s’occupaient de cela, à envoyer Sevora dans un orphelinat moldu plutôt que de la confier à l’une de ses tantes.

Et c’est donc dans un horrible endroit que Sevora grandit. En ignorant ses origines. Dès son placement, les sorciers avaient expliqué à la directrice de l’orphelinat que cette enfant ne devrait jamais les connaître. Durant toute son enfance, Sevora fut détestée, tout bêtement parce que la directrice savait que ses parents étaient des « assassins ». Voyant très bien le comportement injuste et mauvais de la directrice envers Sevora, les orphelins et autres responsables faisaient juste pareil… Ce qui fallut a Sevora de ne jamais avoir d’amis et de s’enfermer dans le silence.

A la fin des vacances d’été de ses onze ans, Sevora, qui traînassait dans les couloirs entendit une conversation venant du bureau de la directrice. C’est ainsi qu’elle su qu’une histoire prenante la concernait, elle ne su en revanche pas de quoi il s’agissait...
Lorsqu’elle la croisa dans un quelconque couloir, elle lui jeta un regard effarouché en serrant contre elle une lettre en papier jauni. Intriguée, Sevora attendit quelques jours, qu’elle baisse sa garde pour s’introduire dans son bureau et trouver cette drôle d’enveloppe. Etrange en effet, Sevora remarqua qu’elle n’avait pas de timbre et que l’encre était verte (aucun moldu n’écrit sur une enveloppe à l’encre verte !), mais aussi un étrange sceau pour cacheter la lettre. Bien qu’elle eu au début du mal à y croire, la lettre faisait bien mention d’une école de sorcellerie où elle devrait être scolarisée à compter du premier septembre. Et elle comprit aussi très bien que la directrice n’avait clairement pas l’intention de la laisser partir, sinon pourquoi le lui avoir caché? Sevora trouva une autre lettre faisant mention de sa famille. Ainsi donc, elle avait réellement hérité de pouvoirs magiques et elle était, à l’image de ses parents, une sorcière au Sang-Pur. Elle n’en su guère plus quant à son placement chez les moldus puisque la lettre avait été savamment déchirée. Mais c’est la lettre de Poudlard qui lui mit du baume au cœur; ses parents avaient tout prévu pour elle, une école de sorcellerie… Et pourtant, elle ignorait toujours qui ils étaient, il lui faudrait donc partir de son seul indice : le nom de Black.

Etudes: Première année : Après s’être enfuie de l’orphelinat moldu, Sevora, après quelques petits exploits personnels, trouva le Chaudron Baveur à Londres en suivant deux sorciers qui apparemment ne s’étaient pas rendu compte de leur accoutrement moldu. Elle séjourna deux semaines au pub avant de rejoindre King’s Cross à bord du Magicobus, pour y prendre le Poudlard’Express.

Sevora, dès le début, fut une solitaire et ne se fit pas beaucoup, voire aucun ami. Cependant, elle pu apprendre de diverses manières qui étaient les Black dans le monde de la magie. A cause de son nom de famille, la rumeur voulu qu’elle était la fille de Sirius Black (qui était bel et bien de sa famille) cela dit s’il étaient quelque peu réfléchit, la plupart des élèves savaient que ça n’était pas possible. C’est ainsi qu’elle trouva facilement le nom de Bellatrix Lestrange (qui était une Black de son nom de jeune fille). S’intéressant donc de près à cette femme, c’est en lisant une des rumeurs qui voulait qu’elle ait été aperçut dans un bled on ne sait plus trop où, qu’elle eut une idée. Dans un stupide élan d’espoir, Sevora décida de s’y rendre pendant les vacances de Noël, prenant de dire qu’elle retournerait à l’orphelinat. Ce qui était bien évidemment faux.
En se perdant en chemin, elle se retrouva au milieu de nulle part et eu une chance assez inouïe de rencontrer sa mère… Elles restèrent bien peu de temps ensemble, mais Sevora ne pouvait se permettre de rentrer en retard de ses « vacances ».
Finalement après avoir passé quelques heures ensembles, Bellatrix la raccompagna à Pré-au-Lard, juste à temps pour que personne ne se doute de rien.

Au cours de sa première année, Sevora se trouva bien vite une réelle passion pour les Potions, dont elle fit sa matière préférée. Le seul lien d’amitié qu’elle eut fut avec Akira Caleen, également Serpentard. Tandis qu’elles révisaient les examens de fin d’année, cette dernière lança un Serpentasortia et fut incapable de le faire disparaître. Pour empêcher qu’il ne morde une Serpentard, Sevora ordonna à l’animal de ne pas l’attaquer, révélant ainsi à sa consoeur qu’elle était une Fourchelangue (et il se trouva que la Serpentard disparût de l’enceinte de l’école peu de temps après). Peu de temps après, Sevora envoya une lettre à sa tante Narcissa, lui révélant son existence et son dilemme. Sans retenue (Bellatrix était certainement déjà passée par là), elle accueillit sa nièce à bras ouvert dans le manoir. D’ailleurs, elles s’entendirent tout de suite très bien et aussi bien avec Draco qui lui appris par la même quelques sorts qu’il avait jadis utilisé fréquemment. C’est avec un second souffle que Sevora fut prête à retourner à Poudlard.

Seconde année : Le début de l’année se passa bien et elle reprit très rapidement ses habitudes dans le château. Deux semaines avant Noël, elle alla trouver le Professeur Rogue pour un entretient privé. La jeune Serpentard lui avoua ses doutes et lui lança un appel au secours dissimulé. Le résultat fut qu’elle n’était plus aussi certaine d’être si près de sa mère que cela… Caractériellement, Sevora se fit plus distante voire presque indifférente au monde qui l’entoure. Ce qu’elle avait en tête ? Aucune idée… Mais elle s’en était fait une, celle qu’elle n’aura jamais une famille comme elle l’aurait voulu, qu’elle ne les reverrait probablement pas non plus…

N’ayant pas tellement envie de se retrouver au cœur de l’action (ou peut être juste pour ne pas se retrouver de nouveau en face d’une certaine personne !), elle demanda la permission au Professeur Rogue de rester au château pour les vacances d’été. Celui-ci ayant pris son parti devant Mlle Kanzaki, Sevora reçut l’autorisation de rester à Poudlard durant l’été. Son année se passa tout à fait paisiblement et passa ses vacances dans l’enceinte du château. Elle avait de son côté dit à Narcissa qu’il s’agissait d’étudier. Elle passa deux mois entiers à lire les livres de la bibliothèque (sans piocher dans la Réserve ! Ce qui de toute façon, n’aurait pas été futé), recopier les cours sur ses parchemins sur des grimoires vierges. A l’approche des examens, les cours avaient parfois tendances à se volatiliser. Chiper un parchemin ou deux était facile mais un aussi lourd grimoire non. Sevora passa aussi beaucoup de temps à jouer au Quidditch, après tout, elle avait tout ce qu’elle voulait à sa disposition (même la salle de bain des Préfets), elle n’allait quand même pas s’en priver ! En tout cas, cela lui permit d’améliorer son jeu.
Sereinement, Sevora était prête pour une nouvelle année.

Troisième année : Une année bien agitée pour miss Black… Le début de l’année se passa plutôt bien en soi, si ce n’est que l’activité de ses parents était une chose dont elle arrivait de moins en moins bien à ignorer. De plus en plus curieuse et de moins en moins prudente, elle s’était risquée à des ennuis à plusieurs reprises. Notamment aux vacances de Noël où elle fut expressément invitée au manoir Malfoy (impossible de refuser donc). Entre autre, pour recevoir pour la première fois et depuis longtemps pour Narcissa et Draco, son oncle Lucius.
Une nouvelle qui avait d’ailleurs fait grand bruit dans le monde magique. Le Ministère ayant réhabilité son oncle par le biais de la Gazette du Sorcier, Sevora pu enfin faire sa connaissance.


« Nous avons fait une terrible erreur » le Ministère de la Magie à la Gazette du Sorcier a écrit:
Spoiler:
 

Mais quelques soient les articles qui avaient convaincus tout le monde, Sevora, elle, n’en cru pas un mot. Que Vous-Savez-Qui ait ces pouvoirs, sans problème, mais elle ne croyait tout simplement pas que son oncle ait pu être « innocent ». Le soir même de son retour, la veille de Noël, la jeune fille eue l’audace de poser « la » question. A ne pas poser, évidemment. Et sous l’amertume d’avoir grandit bien loin d’eux, elle alla trop loin. Tant et si bien que son oncle, sous l’emprise d’une colère froide que Sevora ne faisait qu’attiser volontairement, leva la main sur sa nièce. Ho non, pas un sort comme l’on serait en droit de le penser. Une gifle d’une rare violence, jamais on aurait pu penser ça de Lucius Malfoy. Et pourtant ! Mais elle l’avait bien cherché… Et bien trouvé. Elle qui voulait la présence de sa famille, avait bien sentie toute la présence de son oncle. Elle se fit congédier dans sa chambre et passa la soirée seule (mais pas vraiment où elle était censée être). Voilà ce qu’il se passe quand on cherche les limites et leurs conséquences… Oui, les Malfoy ne s’attendaient certainement pas à cela, mais miss Black avait de nombreuses lacunes en matière d’éducation. Et de bon sens.

Noël passa (où Sevora resta « dans ses petits souliers ») et les cours reprirent. Il n’y avait de nouveau que son humeur changeait en fonction des activités familiales. Personne (ou peut être une ou deux) remarqua vite que lorsque le Ministère publiait un article où il faisait mention de quelques exploits, Sevora entrait dans une humeur massacrante (distribuant alors quelques sorts de manière très généreuse), en revanche quand le Ministre de la Magie annonçait sans grande conviction que tout allait bien, Sevora était de bien meilleur humeur. De tels changements avaient évidemment des conséquences, notamment quand vous osez jeter un sort de Hoquet sous le nez d’un Professeur (par exemple de Potion) en plein cours. Et, d’ailleurs, on ne sait trop comment mais la nouvelle que le Directeur des Verts et Argent ait pu coller un élève de sa propre Maison avait vite fait le tour du château.
Une retenue par ailleurs mémorable (et pas parce qu’elle devait nettoyer les fonds de chaudrons), mais surtout par le fait que Sevora, un tantinet rebelle, aurait bien pu se prendre une paire de baffe associé d’un certain sort… Une grande bouche que Sevora aurait vite fait d’apprendre à fermer. Mais que voulez vous, quand on est la fille de Bellatrix on sait de qui tenir…
Le reste de l’année se passa en s’angoissant, le dernier jour des vacances de Noël, sa tante lui avait dit a demi-mot (derrière le dos de Lucius) qu’elle recevrait une visite. Elle et Draco avaient de trouver ça formidable et que « c’était une chance pour elle », mais ne sachant à quoi s’attendre, Sevora n’était pas du tout du même avis. Elle ne pouvait s’empêcher de penser à ce que ce « quelqu’un » pouvait être. Devinez quoi. Mais n’étant plus dans les bonnes faveurs du Professeur Rogue, elle n’osa pas demander « asile » une seconde fois et elle serait donc bien obligée de retourner au manoir.

Non sans appréhension, Sevora reprit donc le Poudlard’Express. Et quand elle arriva au manoir accompagnée de sa tante et son cousin (qui étaient d’excellente humeur soit dit en passant), elle fut surprise de savoir qu’une véritable petite réception avait été organisée pour le soir même (ce qui tombait mal pour le dîner puisqu’elle avait à présent la nausée).
Alors imaginez un peu son état, lorsque dans le petit salon, elle vit de dos une grande silhouette vêtue d’une cape de sorcier et encapuchonnée évidement. Son sang ne fit qu’un seul tour.

Et comme ce qu’il semblait être une habitude, Draco intervint le premier.

« Bonsoir ma tante, bonsoir mon oncle ! »

A ce moment, l’une des deux personnes citées ne se fit pas attendre pour révéler son identité. Sans doute ne venaient-ils que d’arriver car ils n’enlevèrent leur cape qu’à se moment même. Sans peine, Sevora reconnut sa mère, et tout naturellement juste derrière elle, son père. Dray avait finalement lâché le morceau. Et à partir de là, vous n’imaginerez jamais à quel point Sevora fut soulagée de ce poids énorme qu’elle traînait depuis les vacances d’hiver… Après les embrassades de tous le monde et qu’elle se fut changée, Sevora redescendit dans le petit salon pour assister à son premier dîner en famille au complet. Cette rencontre là était bien plus satisfaisante que la première. Le dîner fut très animé, de nombreux souvenirs et de nombreuses questions qui trouvèrent leurs réponses furent posés.
Les Lestrange et les Malfoy par la même occasion, prirent connaissance de ce qu’avait vécut Sevora avant Poudlard, non sans grincer des dents. Et Sevora n’était pas peu fière de ses petits exploits (crochetage de serrure, piquer de l’argent et falsification de document), même si certains firent un peu la grimace, après tout, comme l’avait dit Sevora, il fallait bien qu’elle fasse quelque chose.
Pour Sevora, il était clair que depuis tout ce temps (et d’après l’air peu surpris de son père – à moins que ça ne soit que du self-contrôle-) elle n’avait jamais été réellement lâchée « en pleine nature ». Enfin… Depuis au moins son premier Noël à Poudlard. Ca au moins c’était clair, pour se fondre dans la masse c’était joliment raté…
Puis vint la fin de la soirée (deux heures du matin passé en fait) où Sevora sut attendrir ses deux parents pour exécuter l’idée qu’elle avait eu quelque mois auparavant : effacer de sa mémoire sa première rencontre avec Bellatrix de manière à ne plus savoir ni comment, ni pourquoi elle était arrivée là-bas ainsi que ne plus se souvenir de qui d’autre que sa mère, ni même d’avoir eu l’idée de demander cette faveur à papa et maman. Comme Sevora l’avait argumenté « c’est mieux pour tout le monde. ».

Les vacances passèrent, calmement. Sevora rassurée de voir que tous se portaient bien malgré tout. Finalement, peut être que l’année suivante serait plus reposante que la précédente.


Le Registre du Personnel SignSevora
0 RP à Poudlard | 0 RP Hors de Poudlard

♦ ♦ ♦ Je parle le Français, l'Anglais, le Latin, le Grec ancien, le Sanskrit, l'Egyptien ancien, les Runes
Le Fourchelangue, les Langues Aquatiques
♦ ♦ ♦
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lsanas.free.fr/
Sevora Black
Membre du conseil d'Administration

Membre du conseil d'Administration
Sevora Black

Messages : 1384

Né(e) le : 06/01/1993
Age : 26

Où à Poudlard ? : Au boulot, je travaille moi!

Rang & Club : Magicologue

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Fourchelangue
Baguette: Bois de Noisetier, Nerf de coeur d'Opaloeil des Antipodes, 27 cm

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeDim 10 Déc 2006 - 22:49

[2/2]

Quatrième année : Agée désormais de quatorze ans, la rentrée fut tout à fait normale. Pour cette nouvelle année, les choses allèrent très calmement pour Sevora. Elle intégra l’équipe journalistique de l’école nouvellement fondé : le P.A.T.R.O.N.U.S (Phamplet pour Apprendre Toutes les Révélations Officielle et Narrées Unanimement par des Sagouins), lui donnant quelques privilèges sur l’information (car c’est surtout cela qui l’intéressait au fond). D’ailleurs, la demoiselle ne s’occupa que de la rubrique « Politique ». Parallèlement, elle alla travailler chez Scribenpenne, en tant que simple vendeuse. Non pas pour la gloire de l’emploi ou l’argent de poche (elle était après tout loin d’en avoir besoin…), mais uniquement d’en l’espoir de recroiser les siens en dehors de Poudlard et loin du manoir Malfoy (sait-on jamais… Elle ne devait pas être seule à ne pas croire à son innocence). Poste qu’elle gardera, jusqu’à ce qu’elle puisse voyager elle-même, c’est-à-dire, jusqu’à sa majorité. Elle est toujours au poste de Poursuiveur de l’équipe des Serpentard et s’en sort toujours aussi bien et heureusement, mieux que les années précédentes. L’équipe d’ailleurs, se sentit un peu mieux avec l’arrivée du nouveau Capitaine, June Prince, une jeune personne à peine plus âgée qu’elle. Personne qui selon Sevora, était l’une des rares à avoir son intérêt.

Et pourtant… Les cours plus difficile au fur et à mesure de son avancée, la pression et les penchants de Bellatrix quant à ses choix d’avenir mirent à rude épreuve ses nerfs. Heureusement, le Club de Duel était un excellent prétexte pour se lâcher sur ses camarades et ainsi, évacuer sa tension. Malheureusement, dans le même temps, elle ne put assouvir sa soif de connaissance située de l ‘autre côté de la bibliothèque : le Professeur Rogue avait découvert d’une façon ou d’une autre une imitation de permission d’emprunt de livre de la Réserve signée de sa main… Un fait qui dégoûta profondément la Serpentard, car cette imitation était des plus parfaite et n’en était qu’à sa première sortie.
Elle dut, par la suite, rester discrète. D’autant plus après ce qu’elle apprit auprès d’une des Préfète de Serdaigle, Miss Decourt. L’ayant simplement croisée dans les toilettes des filles (pour une fois vierge de tout fantôme), celle-ci après quelques courts instants de discussion, lui avoua plus ou moins avoir comprit qu’on l’avait à l’œil particulièrement. C’est d’ailleurs ainsi qu’elle apprit qu’on avait su pour l’imitation de sa permission…
Contrairement à son habitude, et parce que la Serdaigle n’était pas du tout le genre de sorcière qu’elle était sensée fréquenter, Sevora tint compte de ses conseils. S’il y avait une chose qu’elle ne voulait pas qu’on découvre, c’était bien le fait qu’elle voyait ses parents régulièrement… Elle préférait de loin abandonner l’équipe, le journal, perdre son autorisation de se rendre à Pré-au-Lard et des avoirs des mois de retenues, plutôt que l’on découvre une telle chose. Et ne parlons même pas des conséquences sur les Malfoy…

Pour la toute première fois, Sevora sembla enfin voir et comprendre ce que ses actes pouvaient avoir comme conséquences… Comme quoi…

En dehors d’un autre épisode au cours de la St Valentin où une Serpentard visiblement droguée à un Philtre d’Amour tenta de la brancher et plus si affinité, l’année fut très calme. Plus mesurée et posée qu’avant, ce qui lui permit de mieux encaisser le stress des cours, des examens et l’angoisse des nouvelles de La Gazette. Elle passa ses examens, les vacances commençaient et une fois de plus, elle rentra au Manoir. En espérant que personne n’essaye de l’influencer quant à ses choix d’avenir et politique…

Cinquième année : Quinze ans, l’âge de tous les possibles… De toutes les âneries imaginables également. Cette nouvelle année commença sur les chapeaux de roues pour l’héritière Lestrange. Car elle ne rentre pas encore à Poudlard en cette fin du mois d’Août, qu’une ‘dispute’ éclate entre Sevora et son cousin, dans les rues de Londres. La politique de la famille prenant le pas sur le reste, la jeune demoiselle s’emporte, provoque son cousin et le plante là, côté Moldu de la ville. S’échappant dans la banlieu, Sevora rêvasse sans regarder où elle met les pieds. Au terme de quelques heures d’errance, elle fait enfin appel au Magicobus, qui la ramène sans mal au Manoir Malfoy. On l’avait attendue de pied ferme et son Oncle Lucius l’accueille avec une raillerie dont il avait le secret. Sevora lui répond, consciente de le provoquer. Alors qu’une authentique dispute entre autorité et rébellion allait éclater, une personne inattendue fit son apparition sur la seconde même. L’adolescente, qui avait gagné cette confrontation par le biais de sa chère mère, ne dis rien de plus. La soirée se termina entre Bellatrix et Sevora, dans la chambre de cette dernière, jusqu’à ce que la première ne doivent repartir…

A Poudlard, ce n’était pas évident. Pas évident de trouver du calme ! Sevora doit se réfugier dans diverses salles de Poudlard afin de terminer tranquillement ses nombreux devoirs… Ou pour d’autres activités relaxantes. Tour a tour dérangée par un Serdaigle qu’elle connaissait déjà pour quelque facétie commise ensemble, ou une élève fouineuse et un peu trop impétueuse. Et puis… Il y eut aussi ce rendez-vous commun à tous les cinquièmes années avec leur Directeur de Maison ; pour leur orientation. Après avoir repoussé autant qu’elle le put l’heure fatidique, elle dut pourtant se résigner à s’y rendre… Cet entretien commença par un peu de tension pour Sevora, qui se rappelait fort bien d’un dernier, à une heure semblable étrangement, qui s’était… Plutôt mal passé sur la fin. Après toutes ses émotions, il y en eut d’autres. Entre autre, les matches de Quidditch. Depuis, quatre ans, Sevora occupait le poste de Poursuiveuse dans l’équipe des Serpentard. Et cette année ne fit pas exception. Leur nouveau Capitaine menait l’équipe avec poigne et l’un des matches, contre Serdaigle, fut particulièrement animé. Il fut serré, et difficile (limite violent avec June et ses coups de battes et Sevora et ses lancés de Souaffle… Energiques). De peu, Serpentard perdit la rencontre, mais il y avait eu du jeu…
Pourtant, l’évènement de l’année –si l’on pouvait dire ainsi- qui l’avait le plus… Emut, en était un tout autre. Une journée tout a fait banale avait commencé, un samedi, où Sevora travaillait à Scribenpenne ; depuis deux ans maintenant. Ce travail était l’espoir de recevoir une visite. Espoir jusque là vaint. Cette journée démarra calmement, mais s’emballa à la pause de midi. En effet, la propiétaire était revenue telle une tornade pour annoncer à Sevora qu’elle devrait se débrouiller seule le restant du jour et devrait fermer le magasin… Un jour d’inventaire, évidemment. Ce qui signifiait, faire tous les comptes, gérer la clientèle, inventorier les produits, déballer les nouveaux et les rangers soigneusement… En pleine nuit dans les rues de Pré-au-Lard, Bellatrix prit le risque de Transplaner pour mener une petite discussion avec sa fille. Discussion qui s’enflamma bien vite, entre la Mangemort et sa digne fille. Pas facile de gérer une adolescente en ébullition, quand on se retrouvait mère depuis peu… Les vœux de Sevora furent entendus, mais ce n’est pas sans arrière-pensées que sa mère consentit à l’y aider… Malgré les paroles osées et les tensions soudaines, mère et fille se réconcilièrent et repartirent chacune de leur côté, dans la discrétion la plus totale.
Le reste de l’année se passa plus calmement, difficile de monter la barre plus haut, du reste. N’est-ce pas ?

Sixième année : L’été fut très calme. Sevora put s’adonner à l’une de ses occupations, à savoir recopier se cours dans son grimoire qui n’était plus aussi vide que lorsqu’elle l’avait commencé, quelques années auparavant. La lecture des livres contenus dans la bibliothèque privée de son Oncle (qui n’était pas au courant bien sûr) en était également une.
Les débuts à Poudlard, pour cette nouvelle année scolaire, furent très calmes. Il y avait bien sûr la rivalité habituelle entre les Maisons courtoises ou non. Ou entre les élèves eux-mêmes (et donc, une intense participation de Mme Pomfresh dans la vie des élèves). Alors que les vacances d’Halloween approchaient, un évènement vint perturber la vie rangée de Sevora. Une permission tout à fait étrange ; celle de pouvoir retourner au Manoir Malfoy, une semaine avant les vacances pour « affaires familiales ». Bien sûr… Après un voyage absolument exécrable, une chouette baladeuse et un Magicobus que, finalement, elle ne prit, une pluie incessante ; la jeune Lestrange arriva enfin chez elle… Sans se douter de ce qui l’attendait depuis quelques (heures ? années ? Qui sautait le dire ?!) temps. Quoiqu’il en soit, ce qu’il devait arriver… Arriva… Et Sevora prit sans doute plus de maturité en une fois et plus tôt que n’importe qui.

Pour autant, sa vie de sixième année au collège ne changea, pour ainsi dire pas. Arrivés à Noël, elle était toujours obligée de participer et se montrer au Bal organisé chaque année. Mais quitte à se montrer cette fois, Sevora choisit un cavalier (et tant pis pour le protocole) à sa mesure. Un jeune héritier, tout comme elle, de bonne famille (et plaisant a regarder, ça comptait quand même un minimum !). Tamaki était un jeune garçon charmant quoi que particulier.
Depuis Halloween, Sevora s’entraînait particulièrement dur dans le labyrinthe et devenait toujours plus rapide, toujours plus forte… Et agressive. C’est ainsi qu’elle put vaincre, pour ainsi, la malice du Labyrinthe des Sorciers en compagnie de Brooke. Elle s’en fit une amie, Gryffondor pourtant, alors que l’une et l’autre découvrirent de manière surprenante les petits secrets de chacune… Rivales, amies, elles s’entraînèrent souvent. Elles devinrent si proches et Sevora décida qu’elle était assez digne pour elle, au point de l’inviter dans « son » Manoir, en Angleterre. Mais plus que des vacances, elles avaient chacun des affaires à régler. Familiales pour la Gryffondor, une sorte de rite de passage pour la Serpentard. Au terme de longues recherches communes, un jour d’été, deux meurtres furent commis ; et ce par des personnes, non seulement qui n’avaient rien à faire là où elles étaient, mais qui en plus resteraient insoupçonnées. Au moins pour Sevora.


Loisirs: Lire, travailler, s’entraîner, jouer la comédie, s’entraîner, et t’en foutre plein la gueule ! Le Registre du Personnel 73164

Habitudes: Aucune en particulier.

Signe Distinctif: Sevora est une Fourchelangue et une Mangemort, mais bien sûr, personne ne le sait. Elle porte toujours des mitaines qui ne laissent rien transparaître, impossible donc de voir ou même ne serait-ce que deviner la Marque des Ténèbres qu’elle porte.

Ce qu'elle espère devenir: Etudiante en Magicologie.


Le Registre du Personnel SignSevora
0 RP à Poudlard | 0 RP Hors de Poudlard

♦ ♦ ♦ Je parle le Français, l'Anglais, le Latin, le Grec ancien, le Sanskrit, l'Egyptien ancien, les Runes
Le Fourchelangue, les Langues Aquatiques
♦ ♦ ♦
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lsanas.free.fr/
June Prince
Stagiaire

Stagiaire
June Prince

Messages : 66

Né(e) le : 09/06/1992
Age : 27

Où à Poudlard ? : Dans le bureau d'Oncle Severus

Rang & Club : Capitaine & batteuse de l'équipe

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Tonton Sevyyyy
Baguette: 29cm, bois d’Ebène et Tête gauche de Runespoor (lunatique mais éfficace, adapté au Duel)

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Stagiaires   Le Registre du Personnel Icon_minitimeVen 25 Mai 2007 - 16:15

Nom : Prince
Prénom : June
Surnom : Un surnom ? Quelle idée ? enfin tant que ce n'est pas Juju *lève les yeux au ciel*

Nationalité : Anglaise

Age : 15ans (enfin, dans pas longtemps disons ^^'')

Famille : Killian Prince : Il s'agit du père de June, un sang pur. Killian est un homme grand et très brun, tout comme l'était sa soeur. Ses yeux par contre son d'un vert émeraude un peu éteint mais tout de même plus vivant que ce noir charbon. Il n'est pas vraiment ce que l'on peu appeler un bel homme, pas vraiment même mais de ça, June n'en a que faire. C'est son père et même s'il est un peu strict, elle l'aime et c'est tout ce qui compte.

Prudence Prince (née Gallagher) : Voici donc la mère de la demoiselle, elle aussi sang pur parait-il (mais connaissant les lignée sorcière, les non sans pur on probablement été 'oublier'). C'est une femme douce en privé, peu démonstrative mais tout de même attentive à sa fille. Elle avait par exemple tendance à aller voir si elle dormait paisiblement quand June était un peu plus petite, juste pour se rassurer. Par contre, dès qu'il y a une personne de plus en sa présence (excepté Killian évidement), elle semble mettre un peu de distance entre elles, comme s'il était défendu par son éducation qu'elle se montre trop attaché à quelqu'un et ceux même si c'est sa fille.

June est fille unique et a simplement un 'Oncle' comme famille supplémentaire (bien que techniquement il s'agisse d'un cousin mais la différence d'age étant ce qu'elle est, le terme d'oncle a été adopté par l'adolescente). Malheureusement, elle ne le connaît pas très bien car c'est un sang mêlé. June elle s'en moque totalement mais bon, ces parents... Ca ne l'empêche pas de l'appeler Oncle Severus sans gêne pour autant.

Maison : Slytherin, évidement.
Année : 4ème année (mais passera en 5ème en Septembre : elle n'est pas du genre à redoubler la demoiselle )
Activité au sein de l'école : Capitaine de l'équipe de Quidditch de Serpentard (ça aide d'avoir un tonton directeur de maison Razz) et batteuse dans cette même équipe. Elle envoi parfois également quelques écrits anonymes pour le journal de l'école.

Histoire : Que dire d'intéressant sur la vie de June ? Pas grand chose à vrai dire. Son père, Killian, était le plus jeune enfant de la famille Prince, cadet de sa soeur de 12ans et ne l'a que très peu connu (si ce n'est pendant les vacances puisqu'elle était scolarisée à Poudlard tout le reste de l'année). De plus, sa famille étant ce qu'elle est, il ne la vit que très rarement à partir du jour ou elle rencontra ce Moldu qui deviendrait son mari. Mais tout ceci ne perturba pas vraiment l'enfant qui grandit dans ce qu'il pensait être une famille normale. Il fut scolarisé à Poudlard dans la maison Serpentard pour ses 11ans, et ressortit 7ans plus tard de là avec ses ASPICs en poche ainsi qu'une petite amie, Prudence. La demoiselle était sa cadette de 2 ans et également de Serpentard.

Ils étaient jeunes et ils attendirent donc que cette dernière eut elle aussi ses diplômes pour commencer à se fréquenter un peu plus sérieusement. La nature avait voulu que Prudence Gallagher soit également une sang pur, les parents respectif du petit couple les encouragèrent assez vite à se marier, les Prince étant particulièrement enchanter que leur fils prenne le droit chemin.

Prudence devint donc dès lors une femme au foyer typique et Killian lui entreprit une carrière de Langue-de-plomb au sein du Ministère de la Magie. En fait, June ne sait même pas ce qu'il fait exactement, pas plus que ça mère : il part simplement le matin et rentre le soir. Il ne parle jamais de son travail et à vrai dire ne parle pas beaucoup tout court. M'enfin, on s'égare là.

Les jeune marié mire du temps à avoir leur premier enfant, à tel point que les parents désespéraient d'avoir un petit-fils ou une petite fille digne de ce nom. Bien sur, il était déjà grands-parents mais ça, il ne fallait pas en parler. On crut même un moment que Prudence était stérile mais l'arrivée de June un beau jour fit démentir cette rumeur qui commençait à poindre.

C'est donc dans cette ambiance assez étrange que June vint au monde. La demoiselle avait hérité du tint pale presque maladif de son père, ainsi que de ses cheveux plus sombre d'un précipice sans fin. De sa mère, c'était des yeux de jade qui rehaussait un peu le terne de son visage. Déjà fluette, elle n'en était pas moins pleine l'énergie et avait déjà un caractère bien trempé. Mais bon, elle c'était faite tellement désirer qu'à vrai dire, on lui passait beaucoup de chose. Il n'y eut en dehors de ça par contre rien de très marquant dans sa petite enfance : pas de lourd secret, pas de mort dans le placard, simplement le décès de ses grands-parents bien trop vieux et la découverte de celui qu'elle batisa 'son oncle' le jour de leur enterrement (elle n'avait à l'époque que 6 ans alors que Severus lui en avait bien 35, allez lui faire comprendre que c'était un cousin et pas un oncle...)

Elle n'eut alors que quelque contact avec lui et de ce fait, elle ne le connaît pas bien mais ni l'un ni l'autre ne peuvent nier qu'ils sont de la même famille (ne serait-ce que par leur physique respectif). Mais les parents de la demoiselle n'aimait pas trop qu'elle s'intéresse à cette partie de sa famille aussi, pour ses 11ans, ce n'est pas à Poudlard que la demoiselle fut convier mais à Durmstrang. Apprenant les arcanes de la magie et initié à la magie dite 'noire', June se durcis encore plus qu'elle en l'était déjà. Il court pas mal de rumeur sur Durmstrang, sachez que c'est pire et qu'il vaut mieux très vite apprendre à s'y faire respecter.

Et c'est ce qu'elle fit. Devenant plus sure d'elle, plus prompt à utiliser sa baguette avant de parler aussi, elle se rendit compte que la pureté du sang n'avait pas vraiment un si haut intérêt et plus que ca c'était les capacités magiques qui faisait qu'on était du coté des gagnants. Et June ne supportait pas les loosers... Mais ses parents voyant d'un assez mauvais oeil la façon dont leur fille tournait (il fallait avoir du caractère dans la vie mais une fille n'avait pas à se comporter comme un garçon dans la logique de la famille Prince) Killian et Prudence déconsidèrent d'un commun accord il y a quelques jours à peine de la retirer de l'institution sorcière Bulgare.

Aussi, et en désespoir de cause pour ne pas qu'elle redouble si près de la fin de l'année alors qu'elle avait des notes plus que correctes, il l'inscrivirent à la hâte dans la seule école qui l'acceptait si près des dates d'examen : Poudlard. Aux deux maux qui les attendaient, les Prince ont donc choisit le moins dur à gérer il fallait croire. June quant à elle est plutôt perplexe de ce changement de situation soudain...

Apparence physique : June est une jeune fille à la peau très pale, blanche comme un linge. Elle possède de surcroît des cheveux d'un noir intense, accentuant cet effet de blancheur maladive bien qu'elle soit en excellente santé. Elle possède également des yeux d'un vert émeraude, seul attrait flagrant à son apparence.

On ne peu pas dire pour autant qu'elle est laide, non, elle est de taille moyenne, plutôt fine mais sans aucun excès, mais à vrai dire elle est assez quelconque. Si vous la remarquez, se sera donc probablement plus pour son caractère qu'autre chose...

Baguette magique : Pour une baguette magique d'une adolescente, celle de June est ce que l'on peu appeler très longue puisqu'elle mesure 39cm . Le Bois d'ébène qui la compose lui donne une couleur très sombre à l'image de sa propriétaire mais les fines gravures qui la rehaussent lui donnent un petit air distingué. Un peu comme cet air princier qu'elle arbore sans raison et qui comme si bien à son nom de famille. L'ingrédient magique qui compose son coeur est un morceau de tête de Runespoor (il paraîtrait qu'il s'agit de la tête de gauche selon le vendeur)

Caractère : Pour faire simple, June est quelqu'un de... chiant. En fait, elle est assez versatile ce qui est particulièrement déstabilisant. Elle se montre plutôt solitaire, ne s'attachant généralement peu aux gens exceptés quelques exceptions (principalement ceux qui savent y tenir tête) mais en même temps, elle sait qu'il faut cultiver ses relations (même si elle a encore des progrès à faire dans le domaine).

Bien qu'elle soit à Serpentard, c'est aussi une personne qui ne mâche pas ses mots : quand elle a quelque chose à dire, elle fonce dans le tas. Elle n'aime que les personnes décidées, ambitieuses, bref qui ne tournent pas en rond pour rien et sont finalement incapable de quoi que ce soit. June est également quelqu'un de très sur d'elle et usant d'un sarcasme certain. En un mot, quand elle a raison elle ne se mouche pas du coude et devient franchement rabaissantes si on la contredit. Et quand elle a tord... non elle n'a jamais tord, elle déteste ça.

Par contre, un bon point pour elle : bien qu'elle soit une 'sang pur' comme certain aime à le crier sur tous les toits, elle s'en moque complètement. Tant qu'on est compétant, peut importe la lignée. En fait, les seules personnes à vraiment devoir la craindrent sont les loosers et les Pouffy débiles.

Loisirs : le Quidditch. Cette demoiselle adore jouer de la batte en toute occasion et s'entraîner sur la tête de ses voisins de dortoir s’il la cherche trop ne lui fait pas du tout peur.

Habitudes : Lancer des sorts et parler ensuite. Il faut dire qu'à Drumstrang, il vaut mieux savoir se défendre : les paroles y sont souvent superflues. sinon, elle aime à faire des choses pas forcément recommander : Traîner dans les couloirs, lancer des sorts à de pauvres bougres qui n'ont rien demandé juste pour montrer ce qu'elle sait faire, espionner ses ennemis pour mieux trouver le moyen de leur pourrir l'existence... et quand elle est calme et d'humeur joyeuse, aller voler dans le stade ou dans le parc sans raison particulière.

Signe distinctif : Peut-être sa filiation... ou que pour une sang pur, elle se moque totalement de ce genre de concept. June a aussi un parler un peu trop familier pour une demoiselle bien qu'elle sache se montrer polie en présence d'adulte.


Ce qu’elle espère devenir : elle en sais pas trop... peut-être membre agréer du Magenmagot ou alors chercheur en sortilège d'attaque ou en Potion... bref un truc important.


Et c'est alors qu'on entendit dans la salle commune :
- "Ne sois pas idiot, elle va t'arracher la tête..."
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Deirdre
Professeur de SCM

Professeur de SCM
Elisabeth Deirdre

Messages : 117

Né(e) le : 15/11/1984
Age : 34

Où à Poudlard ? : mes appartements

Rang & Club : Aucune

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Aucune
Baguette: Bois d'ajonc, érable et coudrier, crin de licorne, 20 cm

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMar 11 Sep 2007 - 1:28

[1/2]

Nom : Deirdre (prononcez « Dé-irdr »)
Prénom : Elisabeth, Nerys, Cian
Surnom : Eli ou Beth, au choix. Ces derniers étant utilisés par sa famille.


Nationalité : Irlandaise


Age : 22 ans, née le 15 novembre 1984


Famille : Hé bien… Les parents et le frère d’Elisabeth seraient plutôt du genre mage noirs, sa mère étant une adoratrice du Seigneur Noir, sans pour autant oser s’y abandonner. On imagine bien qu’elle fut élevée dans l’adoration de la magie noire, plus particulièrement dans les agissements du Seigneur Noir. Douée de magie, elle apprit à utiliser la magie noire mais quand elle fut en âge de vraiment comprendre ce qui qu’elle faisait, elle refusa de continuer sur cette voie. Elisabeth jugea qu’il s’agissait d’une histoire qui les dépassaient de bien trop haut. Malgré tous les efforts de ses parents ; son choix était fait. Son frère cadet ne vit pas cela d’un bon œil et la dispute qui s’en suivit précipita le départ d’Elisabeth. C’est une jeune femme avec un bon fond qui n’hésite pas à aider ceux qui en ont besoin si tant soit peu que cela soit dans son domaine ou ses capacités.


Emploi Elle espère s’occuper des Créatures magiques de toutes sortes et enseigner. Nous l’aurons deviné, Professeur de Soins aux Créatures Magiques.


Histoire : Elisabeth est née, il y a maintenant vingt-deux ans de l’union de Neere Morvan (prononcez « Niiré ») et de Lorcàn Deirdre (prononcez « Lorkane »). Neere & Lorcàn étaient de fervent partisans des Ténèbres, l’une était presque Mangemort, l’autre, Mage Noir. Les Deirdre s’étaient toujours montrés prudents à ne pas révéler leur position, préférant œuvrer dans l’ombre. A cette époque, personne n’aurait pût imaginer ce que les Deirdre étaient. Vint ensuite la naissance d’Elisabeth. Son baptême se fit par la bénédiction des Ténèbres : un ancien rituel païen qui exigeait un sacrifice de sang. Et personne ne remarqua rien, ce n’est que deux ans plus tard, après la naissance de leur deuxième enfant Dùnchad (prononcez « DeuNtchade »), lors de son baptême qu’ils furent découverts. Dès lors, très mal vus, ils ne pouvaient se montrer sans subir les brimades des autres habitants, et comme toute rumeur, celle se répandit bien plus vite qu’une traînée de poudre. Par la même, leurs enfants furent méprisés et logés à la même enseigne que leurs parents. Ainsi, les Deirdre vécurent dans un cercle fermé. Bien vite Elisabeth montra un don pour la magie, sa mère –ravie-, n’attendit pas plus longtemps pour lui apprendre la magie sombre, sa fille n’avait alors que dix ans. Chaque jour, Elisabeth devait travailler sa magie, sa mère se montrant assez dure envers elle sur ce sujet, car elle avait un grand projet pour sa fille ; bien qu’il ne vit jamais le jour.

L’enseignement de la magie élémentaire, celle que l’on apprend normalement dans une école, fut donnée aux enfants Deirdre par un précepteur exceptionnellement cultivé, stricte et sombre. Il était bien entendu de même vocation que les parents d’Elisabeth. Laquelle se révéla très douée pour les sorts de tout genre (elle y était obligée, sa mère étaient déjà passée par là) mais surtout passionnée par l’Etude des Runes & l’Histoire, jeune fille sensible, elle avait un don tout particulier avec les créatures magiques, seuls véritables compagnons pendant de nombreuses années. A quinze ans, elle obtint huit BUSEs avec les meilleurs notes en sortilèges, en soin aux créatures magiques, étude des runes et histoire.
A dix sept ans, elle obtint neuf ASPICs, avec plus de difficultés mais tout de même des « Optimals » en histoire et soins en créatures magiques.

De nombreuses années passèrent dans une ambiance tendue de magie noire, de loyalisme envers le Seigneur des Ténèbres et de mépris envers leur famille. Dorcàn, se montrait un ardent défenseur de leur cause, plus ambitieux et vindicatif que sa sœur malgré les trois années qui les séparaient. De son côté, plus le temps et plus Elisabeth se lassait de cette orientation qu’elle n’avait jamais choisit. Sa première manière de se rebeller fut de se mêler à la foule, bien que ceux-ci se mettaient toujours à bonne distance d’elle. Ne voyant pas de réaction plus vive que quelques paroles désapprobatrices, sa deuxième tentative se traduit sur son style vestimentaire. La réaction fut des plus vives, ce qui naturellement, ravie Elisabeth.

Mais elle se s’arrêta pas là, ni ses parents, ni son frère, ne semblants comprendre une telle attitude. Consciente de leur incompréhension, il ne se passa toutefois que quelques années avant qu’Elisabeth ne commence à refuser tout simplement à exercer la magie ténébreuse, cette fois, ils étaient tous au cœur du problème. Elisabeth, les attaqua sur leur cruauté, proclamant qu’ils avaient faits beaucoup de mal pour leur seul bon vouloir a gagner toujours un peu plus de pouvoir. Sous le choc, ses parents de purent répondre, a moins que Dùnchad ne fut trop rapide pour eux. Il s’ensuivit une dispute qu’aucun ne saurait raconter, les mots défilèrent tels les vents d’une tempête. Elisabeth s’écriant qu’elle ne pouvait continuer à pratiquer la magie noire sans se soucier des conséquences et des victimes. Par des paroles maladroites, Neere & Lorcàn qui étaient surpris par son « soudain » changement mais aussi désespérés que leur fille ne décide de leur tourner le dos de la sorte, tentèrent de la ramener. Mais ce ne fut pas eux qui précipitèrent son départ. Excédé de l’attitude de sa sœur et se laissant emporter par sa colère, Dùnchad lui lança de but en blanc que si elle leur tournait le dos, elle n’était plus le bienvenue dans sa propre maison. Choquée par de tels propos, Elisabeth se retourna vers ses parents, attendant d’eux qu’ils se manifestent et contredisent ce que son jeune frère venait de lui dire. Mais aucune parole ne vint. Ses parents se jetèrent un regard, ne sachant que dire ou faire. La colère d’Elisabeth retomba et déclara qu’elle avait comprit. Sans se retourner, elle partit, n’ayant rien d’autre sur elle que ses vêtements que sa mère détestait tant. Elle venait d’avoir vingt et un ans.

Elisabeth partit sans se demander ce qu’elle allait faire ou devenir. Elle put tout de même se payer la nuit dans une auberge dans une ville proche. Ruminant ses pensées, seule à une table, elle fut abordée par un homme à la drôle d’allure. Etant la seule cliente de l’auberge, c’est donc vers elle qui s’était tourné pour lui confier une quête. L’homme, d’un âge avancé, lui demanda de récupérer une clef dans un caveau à l’est. Il lui dit également qu’elle pourrait garder tous ce qu’elle trouverait d’autre à la seule condition de lui ramener la clef. Pourquoi faire et dans quel but, Elisabeth ne lui demanda pas mais en retour le vieillard lui proposa de lui offrir ses quelques connaissances. N’ayant rien d’autre à faire et également intéressée, Elisabeth se rendit à l’endroit indiqué. Et entra dans le caveau.

Sombre et humide, elle eut du mal à se diriger sans heurter les murs ou quelques « choses » dont elle ne tenait pas à connaître la nature. Elle visita la tombe et n’y rencontra rien d’hostile ou de plus ou moins vivant. Mais bien vite, ce qui lui semblait être une quête facile tira son masque ; le tombeau était un labyrinthe. Elisabeth erra longtemps, et trouva bien une bourse pleine d’or une petite chaîne en argent et ce qui semblait être des attaches. Elle les garda dans l’idée de les revendre ensuite. Elisabeth perdit la notion du temps et après un nombre d’heures qu’elle serait incapable de déterminer elle se retrouva face à une porte entrouverte. La jeune femme poussa prudemment la porte en bois et fut surprise de ne trouver qu’un tout petit coffret. N’osant pas ouvrir le coffret, elle l’emporta et sortit tant bien que mal du tombeau. De retour à l’auberge, elle commanda un repas en imaginant que le vieillard saurait la retrouver. Et elle n’eut pas tord. Le vieillard s’asseya à sa table et lui demanda la clef. Elisabeth lui donna le coffret en priant pour qu’elle y soit. Elle s’attendit à voir un sort d’ouverture mais son commanditaire n’en prit pas la peine. Le coffret n’avait jamais été fermé. Il en sortit une vieille clef cassée et parut satisfait, le jeun femme surprise. Sans doute s’attendait elle a une grosse clef en fer forgé ou en or ou autre matériau ; mais non. Lui annonçant qu’elle avait remplit son contrat, le vieillard lui donna de vieilles connaissances magiques connues de lui depuis des années et disparut au tournant d’un couloir. Avec une première quête, dont elle savait maintenant avoir mis trois jours à résoudre, elle avait gagné l’expérience d’un vieil homme qui lui sembla bien plus sage qu’au premier abord.

Ce fut en repensant à ce qu’elle avait ressentit face au petit coffret qu’elle croyait fermé qu’elle voulut finalement se remettre à la magie, qu’elle n’avait plus vraiment pratiqué comme avant. Cela dit, la magie tant que celle-ci n’avait rien à voir avec les ténèbres et le Lord Noir. Elisabeth se rendit alors compte qu’elle ne pourrait se passer de la magie aussi facilement. Ainsi, elle alla chez un tailleur pour trouver une cape de voyage ; elle la fit arranger en demandant au tailleur de rajouter les attaches d’argents et la chênette ; qu’elle avait oublié de revendre. C’est au cours de ses autres quêtes qu’elle découvrit peu à peu la magie, la vraie magie. Un jour, un mage lui promit de lui apprendre quelques sorts intéressants si elle l’accompagnait au milieu de la forêt, à proximité du village où elle s’était arrêtée. Trouvant l’affaire plaisante, Elisabeth accepta. Le voyage qui dura une semaine fut fort plaisant, ce mage connaissant déjà nombre d’histoires et d’anecdotes. Elle en apprit beaucoup sur le monde, la magie, l’histoire et les histoires que tous ont déjà oubliées. De là lui vint sont grand intérêt pour les vieilles choses. Lorsqu’ils furent arrivés, Elisabeth apprit qu’il était le chef d’une petite guilde. Et comme convenu, il lui apprit deux techniques, le premier consistait à savoir dissimuler une information sur une « page fantôme », la page étant évidemment invisible aux yeux de ceux qui ne savaient repérer ce genre de choses, il fallait savoir « sentir » la magie. La seconde, était tout bonnement, de savoir trouver un Sombral pour s’en servir comme monture.

Elisabeth eu bien d’autres quêtes qui réussirent ou échouèrent ou encore qui ne se passèrent finalement pas si mal que ça. Elle décida d’acheter un grimoire pour y faire figurer ce qu’elle apprenait en matière de magie, de légendes et d’archéologie (principalement quand cela concernait un objet magique). Loin d’être finit, le grimoire se laisse remplir au fil du temps par les quêtes et voyages d’Elisabeth. C’est actuellement en Ecosse qu’elle espère découvrir de nouvelles légendes, de nouveaux sorts et bien sûr, de nouvelles aventures, comme on le dit si bien.


Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.

[Khalil Gibran]
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Deirdre
Professeur de SCM

Professeur de SCM
Elisabeth Deirdre

Messages : 117

Né(e) le : 15/11/1984
Age : 34

Où à Poudlard ? : mes appartements

Rang & Club : Aucune

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Aucune
Baguette: Bois d'ajonc, érable et coudrier, crin de licorne, 20 cm

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMar 11 Sep 2007 - 1:28

[2/2]

Apparence physique : La première chose que l’on peut remarquer est la couleur blanche de la chevelure d’Elisabeth. Certains disent qu’elle est albinos cela dit, elle n’a pas les yeux rouges, d’autres disent que ses cheveux sont si blonds qu’ils en paraissent blancs. Imaginez ce que vous voudrez, mais Elisabeth à juste les cheveux blancs. Elle les porte mi-long, fortement dégradés avec une frange assez longue. Elle ne prend pas trop la peine de les coiffer, ne les arrangeants plutôt qu’à son gré. Cela dit, ils n’en sont pas emmêlés pour autant et aussi désordonnés qu’ils peuvent parfois se montrer au caprice du vent, Elisabeth reste pourtant toujours présentable. Ses cheveux ne sont pas trop fin et soyeux, c’est d’ailleurs cela qui évite les multiples nœuds que l’on a toujours mauvaise grâce à démêler. Surtout quand les cheveux sont longs. Puisque nous parlions de ses yeux, venons-y. Ses yeux, ne sont effectivement pas rouges, ce qui écarte donc la théorie de l’albinisme. Non, les yeux d’Elisabeth sont bleus. De grands yeux bleus foncés près de la pupille qui se dégradent dans un bleu plus pâles en s’en éloignant. Dans ses yeux là, bougent les ombres de sa passion pour la magie et les rêves, nombres de pensées et d’émotions y passent en y laissant leurs traces.
Des yeux de forme finalement commune, un nez droit, assez petit, une bouche souriante sur un visage aux traits fins et harmonieux sur un teint clair et une peau douce de soins, Elisabeth n’a rien de vraiment extraordinaire. Elle est juste « vivante » et ses traits en constants mouvements le prouvent bien, elle est assez mignonne dans son genre mais n’est pas d’une grande beauté à faire tomber tous les manants. Elle met un point d’honneur à ne pas s’exposer au soleil, sa peau fragile ne supportant pas les rayons meurtriers du soleil. Ayant déjà eu quelques problèmes dans son enfance à cause de cela, elle se refuse à se mettre en danger une fois de plus.
Ses formes générales sont fines et harmonieuses, ni élancées, ni musclées mais elle garde facilement sa forme grâce aux quêtes et aux longues heures de marches qui en découlent. Une jolie silhouette aux allures souples et décontractées pour cette demoiselle. Bien qu’elle n’aime pas spécialement être « admirée » par la gente masculine, Demoiselle Deirdre ne se cache pas pour autant, sauf dans les endroits mal famés où elle ferme sa cape et se revêtit de son capuchon. Même s’il ne s’agit plus d’un accessoire utile les jours de pluie et dans certains cas particuliers. Elisabeth mesure environ un mètre soixante six pour cinquante trois kilos. Sans doute un peu juste pour sa taille mais la magicienne ne s’en préoccupe pas vraiment. Pas du tout même, cela dit cela ne se voit pas et ça ne la gêne pas non plus ; ne soignant pas plus que ça son apparence et n’en ayant pas besoin spécialement de toute façon.

S’il y a bien une chose que ses parents n’aimaient pas c’était ces vêtements là, et ses préférés de plus. Passons. Elisabeth porte un vêtement fait d’une seule pièce et ne me demandez pas comment elle fait pour s’en revêtir. Le haut ne possède pas de manches. Des « manches » sans attaches sont portés du milieu du bras jusqu’aux mains sans les recouvrir comme le font les gants. Elle porte par-dessus deux bracelets en métal quelconque, le plus large a été fait dans un métal noir sertie d’une améthyste à la teinte sombre. Son vêtement se termine en jupe très courte, ne descendant pas tout à fait à mi-cuisse. Ce qui avait le don de faire enrager sa mère. Elisabeth chausse des hautes bottes remontantes juste sous le genou à hauts talons. J’oubliais, elle porte aussi une cape à capuchon dont la chênette en argent a été accrochée à sa ceinture au cou. De cette manière, elle peut la porter à sa guise sans risquer de la perdre. Elle peut refermer sa cape grâce à des attaches en argent. Sa cape lui descend à mi-mollet. Tout son habillage est en cuir noir. Mais elle saurait sacrifier sa tenue favorite pour une autre plus décante… Elisabeth possède trois anneaux larges en cuivre sans grande valeur, mais elle y tient mais pas à la prunelle de ses yeux. Les perdre n’auraient pas vraiment une grande importance : elle s’en rachèterait d’autres. Elle porte en plus au poignet deux bracelets en métal dont l’un est noir, lourd où l’on à monté une améthyste sombre. Il s’agit là d’un trésor dirons nous, trouvé lors d’une quête. Elle porte au cou une ceinture qu’elle a arrangée pour pouvoir resserrer son col. Qu’a-t-elle d’autre ? Un grimoire, vierge au départ, où elle a écrit bon nombre de choses, des formules, des recettes de potions ou bien le portrait de créatures magiques et elle y a même écrit ses propres quêtes.


Baguette magique : Longue de vingt centimètres, la baguette est constituée d'un pommeau en ajonc qui selon les croyances populaires symbolise le délicat équilibre entre le jour et la nuit, le corps de la baguette d’Elisabeth est un mélange entremêlé d’érable et de coudrier. Le premier symbolise l’indépendance et la liberté, l’autre la sagesse. L’élément magique de la baguette est un crin de licorne. Ce mélange de bois et d’élément nous donne une baguette au caractère calme mais imprenable. C’est une baguette souple et résistante à la fois avec une bonne maniabilité.
Une bonne baguette pour les sortilèges et les enchantements, il faut juste s’habituer un peu à elle; ce que Elisabeth aura eu tout le temps de faire en douze ans de vie commune.


Caractère : Elisabeth est comme l’eau : la plupart du temps calme mais elle peut devenir une vraie tempête lorsqu’elle est en colère. Ce qui, je vous l’accorde, n’arrive pas très souvent mais mieux vaut ne pas trop chercher à savoir quand. Elisabeth est une jeune femme qui a un bon fond et plutôt gentille. Elle sait garder son sang froid mais bien souvent ne réfléchit aux conséquences qu'après avoir agit. Afin de ne pas se décider trop hâtivement, Elisabeth pratique la méditation, ce qui lui permet bien souvent d’avoir un aperçut plus clair d’une situation, ce qui de toute façon, ne lui sert a rien vu qu'elle constate les trois quart du temps les dégâts après. Autant que possible, elle évite de donner son avis sur les questions politiques, préférant laisser cette tâche à d’autres. Non pas qu’elle évite les responsabilités mais disons plutôt qu’elle craint de ne dire un mot de travers qui dévoileraient la nature de l’orientation politique de sa famille.

Elisabeth à ce qu’on appelle une volonté de fer, elle ne renonce pas devant l’échec et se trouve d’ailleurs être une mauvaise perdante. Mais elle a bonne foi et sait reconnaître ses défaites comme ses tords ; bien qu’elle ne se débrouille pour avoir toujours raison. Elisabeth a une bonne connaissance en matière de magie, de créatures et d’histoire, mais elle ne partage pas ses connaissances à qui veut l’entendre et ne les gardes, la plupart du temps, pour elle mais partagera volontiers avec ses futurs élèves. Il faut dire que pour l’instant sont entourage ne sait pas montré prompt à partager ce qu’elle savait. Elle n’a pas vraiment eu de compagnon de voyage ce qui explique aussi qu’elle soit discrète. Pas renfermée, juste discrète, elle n’aime pas vraiment les foules et les affluences. Elle préfère le calme et la tranquillité nocturne, en fait, elle part plus facilement en quête la nuit quand elle le peut.
Elisabeth n’est pas ce que l’on peut appeler bavarde. Ho bien sûr, elle participe aux conversations sans problème et sait rire et plaisanter même avec des personnes de passages. Elle est une jeune femme sympathique et avenante, avec un bon caractère assez souple dans l’ensemble et plutôt facile à vivre ; bien que lorsqu’elle a une idée en tête, il soit difficile de le lui retirer !

La magie est plus qu’une passion, s’en est même devenue une vocation. Elisabeth ne s’imagine vraiment pas vivre sans la magie. Elle est aussi passionnée d’histoire, de toute sorte, elle aime aussi les objets anciens et le domaine de l’archéologie. Les vieilles choses oubliées en somme. Ce qu’Elisabeth déteste le plus ? Je dirais, la magie noire, pour en avoir trop vu. Elle ne déteste pas les ténèbres en tant que tels juste la magie qui s’y rapporte.
Aussi étrange que cela puisse paraître pour quelqu’un qui vit sur une île, Elisabeth à peur de l’eau. Elle n’est pas hydrophobe mais elle craint les grandes étendues d’eau comme les lacs ou les océans. Pour le reste, Elisabeth ne s’est pas vraiment posée la question. Elle n’a pas vraiment peur du monde qui l’entoure mais qui elle tombait dans une situation où elle ne pourrait s’en sortir seule, je pense qu’elle aurait peur ; ce qui me semble normal. Elle craint également que l’on découvre que les membres de sa famille sont des mages noirs, ayant surtout peur d’être cataloguée dans la même catégorie.


Loisirs : Fouiner, voyager, pratiquer la magie…
Habitudes : Aucune en particulier… Si ce n’est qu’elle peut être une sale gamine à chaque fois que cela sera nécessaire, à savoir obtenir ce qu’elle veut.


Signe distinctif : Un tatouage représentant un dragon, une épée ou la pleine lune ? Non, Elisabeth n’a rien de tout cela. Elle ne possède aucune marque physique, la seule chose qui pourrait la différencier serait peut être ses cheveux blancs. Pour un humain, ça n’est pas commun. Ho bien sûr, la magie aurait pu arranger ça mais elle n’a jamais voulu, quoi qu’en dise sa mère qui ne supportait plus cette « tare ».


Ce qu’il/elle espère devenir : Son rêve consiste à devenir une grande magicienne ! Non pas en puissance, mais en sagesse. Découvrir d’autres peuples ainsi que tous leurs secrets. Un bien grand rêve en perspective et pourtant elle s’y applique. Sa prochaine quête : l’enseignement.


Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.

[Khalil Gibran]
Revenir en haut Aller en bas
Matt Anderson
Stagiaire de Direction

Stagiaire de Direction
Matt Anderson

Messages : 38

Né(e) le : 11/11/1988
Age : 31

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique ou chez les blaireaux !

Rang & Club : Meilleur pote du Dragueur Fou, ex célibataire, et Baka Ranger rouge.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Ami du virus
Baguette: 31,1 cm,bois de houx, aile de lutin de cornouaille

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMar 15 Jan 2008 - 23:31

(A moi, à moi ! ^___^ C'est mon tour !)


Nom : Anderson
Prénom : Matt
Nationalité : Anglaise
Origine : Sorcière
Age : 19 ans

Maison : Poufsouffle Powaaaaaaa

Famille :
Papa Anderson, John, VRP pour Vit'Magic.
Maman Anderson, Mary, secrétaire au Ministère de la Magie, Département de la coopération magique internationale.

Histoire : Né le 11 Novembre, Matt fut une heureuse surprise puisque ses parents ne l'attendaient pas. Enfant facile à vivre dès son plus jeune age, les terribles périodes des trois biberons par nuit et des dents qui poussent se firent dans un calme relatif. Sa petite enfance s'est faite sans anicroche particulère. Il apprit à lire à écrire, à compter et à faire chier avec sa nourrice et les autres enfants que cette brave dame gardait et qui furent sa bande de copains durant toute son enfance et encore aujourd'hui.

Toujours au coeur de la magie, on ne lui a jamais caché ses origines et il rendait souvent visite à sa môman sur son lieu de travail, où, tout jeune, il était fasciné par les aurors qu'il y rencontrait. Son premier incident magique se fit à l'âge de cinq ans, quand, le jour de son anniversaire, il reçut un balai miniature. Il fut tellement content de son cadeau qu'il fit tourner les tables au sens propre du terme. Ses parents et ses grands-parents furent si heureux de l'évenement que ce fut la fête pendant une semaine. Il se découvrit rapidement une passion pour les percussions de toutes sortes et il ne fut donc pas rare d'entendre dans le foyer de jeunes du quartier un concert de bidons et de casseroles.

A onze ans, il reçut sa lettre pour aller à Poudlard et il trépigna pendant les dix mois qui le séparèrent de l'école. Durant la Répartition, le seul à ne pas être intimidé fut Matt qui s'amusa à offrir un rythme endiablé en jouant de ses mains et de ses jambes. Repris à l'ordre, il glissa sous le Choixpeau qui sans hésiter ou presque l'envoya à Poufsouffle (bien qu'il eut aussi l'option Gryffondor).

Première année : Année de découverte bien évidemment. Adore le cours de Vol, de Sortilèges et de DCFM. Déteste le cours de Metamorphose et de Potions. Se fait des potes dans toutes les maisons sauf Serpentard.

Deuxième année : Ne découvre pas la Chambre des Secrets mais la Salle sur Demande. Elle s'ouvrit à lui, remplies d'édredons et d'oreillers, notre marmotte ayant envie de faire une petite sieste. Aime toujours le Vol, les Sortilèges et la DCFM. Détewste toujours la Méta et les Potions.

Troisième année : Rencontre son meilleur pote, skouattant le même dortoir que lui, je parle du célèbre et inoubliable M. Smith ! ..... Heu... Pardon ! Kaïn Darknight, qui lui fait découvrir le monde moldu et Matrix. Choisit l'Etude des moldus et l'Etude des Runes en option. Aime toujours les Sortilèges et la DCFM. Déteste toujours la Méta et les Potions.

Quatrième année : Tempère le virus M. Smith. Bref, calme Kaïn même s'il est aussi le premier à déconner. Rencontre par la force des choses Thalie Doyle, la muse du Serpent qui devient par la suite une très bonne amie. Découvre dans la salle de musique son rêve : une batterie ! Aime toujours les Sortilèges, la DCFM, l'Etude des Runes et l'Etude des Moldus. Déteste la Méta. Supporte les Potions.

Quatrième année bis : Fait exprès de redoubler pour rester avec Kaïn qui n'ayant jamais eu les bases, refait son année. Lui ayant évidemment le niveau commence une année glandouille. Aide le Dragueur Fou à s'organiser et à bosser. Profite pour s'avancer sur la cinquième année.

Cinquième année : Année des BUSES. Beaucoup de travail. Ne l'empêche pas de s'éclater avec le nouveau préfet. Tient un listing de toutes les conquêtes et de tous les râteaux de ce dernier. Joue régulièrement de la batterie S'est fait offrir un Djembe pour son anniversaire. Fête musicale au dortoir. Choisit une carrière d'Auror. Bosse donc sa Méta.

Sixième année : A obtenu ses Buses avec succès dont les cinq Exceptionnels (en réalité Optimals) obligatoires pour son projet professionnel. Continue donc la DCFM, les Sortilèges, les Potions, l'Etude des Runes, et beurk, la Méta. Sans compter l’Histoire de la Magie, l’Astronomie, et l’Etude des Moldus. Pars chez ses parents pour Noël. A du mal à supporter les disputes de Kaïn et Thalie qui finissent par être un vrai fossé. Essaie d’être le terrain neutre des têtes de mule sans succès. Rencontre Tetsu qui devient un bon copain. Thalie disparaît sans prévenir en Avril. Est plus touché et attristé par son départ qu’il ne veut le montrer. Se met à apprendre le violon et la guitare, encouragé par Tetsu.

Septième année : Dernière ligne droite dans sa scolarité. Enormément de travail. A cause de l’esprit tordu du virus Smith et de ses coups foireux, se retrouve préfet à son grand désarroi. Seul avantage, il peut utiliser la salle de bain des préfets. N’a aucune nouvelle de la Muse et montre des signes d’inquiétudes et de nostalgie. Continue son approfondissement musical dans le peu de temps libre qui lui reste. Toutefois continue aussi à faire le pitre avec Kaïn et Tetsu. Il rencontre aussi Seiki, le meilleur ami de ce dernier. Finit par passer les examens et les réussit avec succès puisqu’il finit deuxième de sa promotion juste après le dragueur fou de Poudlard.

A présent, Matt cherche sa voie car n’est plus intéressé par la carrière d’auror et veut se consacrer entièrement à la musique. Il a d’ailleurs commencé à composer. Nostalgique de Poudlard, il apprend que Kaïn y retourne en tant que stagiaire. Avec l’aide de son parrain, une idée germe dans sa tête pour rejoindre ses amis.

Caractère : Patient, persévérant voir obstiné, doux, déconneur, marmotte, adorable, affectueux, chaleureux, intelligent mais stupide, boudeur à ses heures, protecteur. Bref un Pouffy vrai de vrai !

Apparence Physique : Taille : 1m80, Poids : *prend un air et une voix de fille* Petits coquins, ce ne sont pas des choses qui se demandent. A adopté le style vestimentaire moldu. Cheveux très longs, milieu du dos. Yeux chocolat. Pour le reste, voir l'avatar.

Amis/Amour : Pas d'Amour. Amis : Kaïn et Tetsu, évidemment. Les autres membres de sa maison en moindre mesure. Et il y a Thalie, la muse du Serpent. Mais depuis qu’elle est partie sans prévenir quiconque, il ressent un douloureux pincement au cœur quand il pense à elle. Pendant longtemps il a supporté les disputes de son meilleur ami et elle et s’est toujours refusé à choisir entre les deux. Il espère la revoir un jour et rabibocher ces deux bourriques. Car même s’ils évitent d’en parler, il sait que Kaïn est aussi attristé que lui.

Loisirs : la musique, la musique et encore la musique ! S'éclater avec Kaïn, Tetsu et Thalie, lire, dormir et tout ça croyez moi ça fait beaucoup ! ^o^

Signes distinctifs : sa longue chevelure rouge, et son coté marmotte.

Ce qu'il espère devenir : Musicien, compositeur célèbre et Maître de la Matrice, tout ça à la fois !
Revenir en haut Aller en bas
Setsuna Vega
Directeur de Serdaigle
& Pr. d'Etude des Moldus
Directeur de Serdaigle& Pr. d'Etude des Moldus
Setsuna Vega

Messages : 75

Né(e) le : 12/12/1983
Age : 35

Où à Poudlard ? : Le nez dans un Gadjet Moldus ou dans le parc en train de flaner.

Rang & Club : Prof d'Etude des Moldus.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Prince de l’Espace !
Baguette: 26,8cm, bois de houx et crin de Licorne

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMer 11 Juin 2008 - 23:49

Nom : Vega
Prénoms : Setsuna
Surnoms : Actarus [le Prince de l'espace ! XD ... Une longue histoire ^^'' ]

Age : 24 ans
Date de naissance : Le 10 Décembre 1983
Lieu de naissance : Londres
Origine : Anglais de naissance, il a pourtant du sang Espagnol de par son grand-père paternel mais aussi Japonais de par sa mère.

Statut : Professeur d'Etude des Moldus

Famille : Irvine Vega : Voici donc le père de Setsu. Irvine est un styliste Anglais d'une soixantaine d'année [67 pour être précis], tout ce qu'il y a de plus sorciers. Ses parents étaient quand à eux de simple Moldus Espagnol émigrés en Angleterre un peu avant sa naissance pour 'affaire'. En effet Manuel, le grand-père de notre adorateur des Moldus, travaillait à cette époque comme importateur dans l'agroalimentaire et pour son travail, fut muté à Londres. Irvine vécu donc dans le monde Moldus jusqu'à ses 11ans ou il intégra Poudlard. Manuel et Rosa [les parents d'Irvine si vous avez tout suivit :p] sont décédé alors que Setsu n'avait que deux ans, les Moldus vivant malheureusement moins longtemps que les sorciers [ils avaient eu leur fils unique assez tard pour des Moldus]. Se dernier n'en a d'ailleurs pas le moindre souvenir.

Maï Vega [née Nakamura] : C'est une couturière sorcière tout ce qu'il y a de plus normale. Ses parents sont d'ailleurs également sorciers. Elle a toujours été très intriguée par la mode Moldus et a toujours eu envie, un jour, de pouvoir combiner le style sorcier et le style Moldus pour créer une nouvelle mode qui, bien que différentes, pourrait être porter dans les deux monde tout en étant très tendance [elle trouvait très moche la façon dont on devait s'habiller quand on allait chez les Moldus... mais elle ne pouvait pas non plus s'habiller chez eux alors...] La famille Nakamura vie toujours au Japon, dans le Kantō. Setsu ne les a jamais rencontré mais espère que cela se fera peut-être un jour.

Setsuna est fils unique.

Histoire : Irvine et Maï étaient deux jeunes gens comme on en voit beaucoup dans le monde sorcier. Lui était un garçon pas désagréable à regarder, avec ses long cheveux brun attaché en catogan et ses yeux chocolat, elle une mignonne petite asiatique au regard d'onyx un peu perdu dans une ville qui lui était étrangère... Irvine ne mit pas longtemps à repérer Maï dans ce défilé ou il avait été invité par un de ses amis styliste, en plein coeur de la capitale de la Mode (Paris pour ceux qui ne suivent pas). Il s'était sentit obligé de l'accoster quand, alors qu'elle brandissait son appareil photo pour prendre quelques clicher pour elle qui adorait la mode, un vigile l'avait prise à partit. Après tout, elle n'était pas journaliste, pire encore elle n'avait pas d'invitation pour le défiler : c'était une simple touriste qui avait trompé le service de sécurité Moldus par on ne sait quel miracle. Le jeune Anglais avait alors montré son propre carton d'invitation en prétendant qu'elle l'accompagnait... et ils avait fini par passer la soirée ensemble.

Le reste des vacances aussi d'ailleurs, Irvine allongeant son séjour dans la capitale française jusqu'au départ de la japonaise. Mais leur histoire qui aurait pu se terminer ainsi continua par l'intermédiaire d'une correspondance intensive et de nombreux voyage de la japonaise à Londres... jusqu'au jour où elle ne repartit plus, 3 ans après leur rencontre. Mai était couturière, passionnée de Mode et douer pour dessiner les modèles, de plus sa façon de combiner Mode Moldus et Mode sorcière avait enchanté le jeune styliste partisan des mélanges de genres et un poil excentrique, déjà sous son charme. Et puis, les quelques créations qu'ils faisaient commençaient à bien se vendre, leur originalité faisant des adeptes dans les deux mondes. Ils finirent par se marier peut de temps plus tard et décidèrent de monter ensemble leur vrai première collection, pari risqué soit mais folle aventure qu'il désirait mener autant l'un que l'autre. Et cette collection fut un véritable succès !

Fort de cette expérience et de leur tandem qui marchait plutôt bien, les Vega continuèrent sur leur lancé... une, puis deux, puis trois collections... Ils commençaient vraiment à se faire un nom... Mais alors qu'ils préparaient la collection Automne/Hivers 83, Maï tomba enceinte... Bien sur, cela tombait vraiment mal en cette période de travail et de stress intensif mais ils étaient tous les deux fou de joie : ils avaient tellement envie d'être parent ensemble ! C'est ainsi qui le devinrent sept mois plus tard, abandonnant leur défilé pour la première fois depuis leur collaboration et 5 collections.

Ils eurent un garçon mignon à croquer et plutôt turbulent qu'il prénommèrent Setsuna [ce qui signifie "Ephémère"] Pourquoi un tel prénom me demanderez-vous ? Déjà pour Maï. Cette dernière était japonaise et désirait ardemment que son fils ait un prénom de son pays... et elle adorait tellement ce prénom ! Et puis, tout comme les collections passent, la vie humaine n'est qu'un grain de sable sur le chemin de la planète. Les deux jeunes parents désiraient que la prunelle de leur yeux ne perde jamais de vu cette constatation simple.

Mais quitte à être éphémère, autant que ce soit avec Panache : c'est exactement la philosophie qu'adopta très tôt le jeune garçon ! D'un naturel enjoué, il grandit et avança sur son chemin en souriant à la vie, envers et contre tout. Cela lui réussit d'ailleurs assez bien ! Vers ses 5 ans, il montra un vif intérêt pour ce que faisait ses parents et s'installait aussi souvent qu'il le pouvait dans l'atelier de ses parents qui occupait le rez-de-chaussée de leur immeuble. Ce fut la qu'il eu son premier contact avec le monde des Moldus en la présence d'un catalogue des "2 suisses" [pas de pub mdr], catalogue français de vente par correspondance Moldus très connu ou Maï et Irvine piochait leurs influences. La première chose qu'il vit en l'ouvrant fut... un grille-pain ! Mais ce fut pourtant le déclencheur de cette passion pour les Moldus et leurs objets étranges et fascinants.

Plus tard, et malgré le fait qu'il n'ai que 7 ans et habite à Pré-au-Lard, il commanda un téléviseur couleur qu'il réussit à se faire livrer par un subterfuge top secret. Mais les ondes magiques étant ce qu'elles étaient et l'électricité inexistante dans le village sorcier, ce n'est que grâce à son acharnement sans borne qu'il réussit à le modifier. Il avait soit des grosses lacunes en magie comme tout les gosses de son age mais ce n'est pas ça qui pouvait l'arrêter [quand il avait une idée dans la tête, il ne l’avait pas ailleurs et il désirait tellement tout savoir et tout comprendre sur les Moldus !]. La première émission qu'il réussit à capter fut celle traitant d'un gros robot d'acier noir et rouge avec deux demi bananes de chaque coté de la tête qui se battait à coup de laser contre l'armée d'envahisseur... ce fut le chocs des cultures au sens brut et surtout le début de son amour immodéré pour Goldorak et des dessins animés des années 80 qui venait tout droit du lointain pays de sa mère !

Puis vint l'année fatidique de ses 11 ans et sa lettre de Poudlard. Bien sur, Setsu était fou de joie en la recevant ! Enfin, il allait pouvoir aller à l'école qu'il voyait tout les jours de la fenêtre de sa chambre, se mélanger aux étudiants qui venaient, de temps à autre, jusque dans son village et surtout il pourrait enfin apprendre vraiment plein de chose sur ses étrange Moldus qu'il ne rencontrait jamais, lui qui avait à son plus grand malheur la malchance d'habiter le seul village entièrement sorcier de Grande-Bretagne ! Envoyé à Serdaigle principalement grâce à sa soif de connaissance pour les sujets qu'il affectionnait, il se fit rapidement surnommé Actarus par ses camarades de chambre en raison de sa passion dévorante (que tous ses amis durent subir tout au long de sa scolarité). C'est aussi grâce à cette soif qu'il devint en un rien de temps le meilleur élève en étude des Moldus qui soit, toutes années confondues d'ailleurs. Et heureusement car son niveau en sortilège se révéla des plus pitoyable au grand dam du Pr. Flitwick... mais peu importait pour lui les sortilèges et probablement qu'il aurait été un peu meilleurs élève en cette matière s'il s'en était donner véritablement la peine (enfin, il n'aurait jamais été bon, il n'était vraiment pas douer pour ça, mais il avait assez de teigne et de volonté pour ce qu'il aimait pour qu'il s'en tire avec des résultat plus ou moins correct à force d'acharnement... ce qui n'était pas le cas).

Quoi qu'il en soit, il passa d'excellentes années à Poudlard, se faisant de nombreux amis à Serdaigle évidement mais également dans les autres maisons. Il était d'un naturel tellement abordable et souriant qu'il était capable de parler et de rire avec de parfait inconnu alors il n'avait aucun mal à se faire des amis dans son année et c'est ainsi d'ailleurs qu'il rencontra la future directrice de Poudlard... A la fin de ses études dans le collège, il reçu une mention grâce à son excellence dans sa matière de prédilection... même si ce fut vraiment de justesse au vu de ses résultat plus que misérable en Sortilège et en Défense contre les forces du mal à ses ASPICs. Mais il n'avait pas la prétention d'être un grand mage ou un quelconque justicier alors qu'est-ce que cela pouvait réellement faire ? Entrant tout naturellement à l'Université Royale du Savoir Sorcier et des Arts Fantastiques [l'U.R.S.S.A.F pour les intimes cylXD ] Il se spécialiste bien évidement dans l'étude des Moldus dont il contait tout savoir et devenir un maître en la matière : il voulait lui aussi devenir prof depuis sa 4ème année à Poudlard après tout et ce n'était un secret pour personne alors.

Travailleur acharné, il eu son diplôme Universitaire haut la main cette fois-ci et sortit donc de l'école Sorcière à 20ans... et fut tout de suite engagé à Poudlard. Il était tellement heureux quand il s'était présenté dans le bureau de la jeune directrice (et accessoirement amie) en Août 2002 ! Il était prof dans la meilleure école qui soit à peine sortit de l'Université il n'aurait jamais rêvé mieux ! Mais tout fut très loin de se passer comme il l'avait prévu, malheureusement.

Setsuna était quelqu'un de particulièrement amical et abordable, aussi, il se lia rapidement d'amitié avec une autre personne à peine plus âgée que lui dans l'équipe dirigeante de Poudlard : Maria Black. Ils s'entendaient très bien et même si la jeune femme était particulièrement secrète, il était assez vite devenu un de ses rares confidents, celui qui vous remonte le moral. Il fallait dire qu'il avait toujours le sourire... Et puis Umi aussi était dans une très mauvaise passe à cette époque là, si déprimée... l'ambiance dans le château n'était pas aussi amusante que dans ses souvenirs... Et cela se dégrada encore quand la directrice et sa première adjointe se fâchèrent pour un sujet qu'il ne comprenait pas très bien [voir même pas du tout à vrai dire] si ce n'est que c'était à cause du Pr. d'histoire de la magie, celui qui comptait comme un père pour la directrice. Il n'était pas dans la confidence après tout, il n'était que professeur et même si Maria lui parlait souvent, elle restait si vague qu'il n'avait pas vraiment d'idée précise sur ce qu'il se passait vraiment...

Mais la vie au château était devenu tellement oppressante... les murs de pierre suintaient la mélancolie et même s'il faisait tout pour garder sa bonne humeur, tenter de consoler et de redonner le sourire à ses amies, être un bout en train de service, et bien il y a un moment ou le plus joyeux des personnage à du mal à ne pas se laisser contaminer par la mauvaise ambiance latente. Et ça, Setsuna le refusait : IL NE LE VOULAIT PAS ! Aussi, c'est d'un commun accord autant avec Umi qu'avec Maria qu'il quitta l'école pour un petit moment. ça ne devait pas durer au début, il était partit de l'école mi-mars et il avait été prévu qu'il revienne au plus tard à la rentrée de Septembre suivante mais... rien ne s'était passé comme cela.

Mi Avril, il fut contacté par un de ses anciens camarades de Serdaigle avec qui il était resté, malgré le temps, très ami. Ce dernier, qui avait toujours eu des idées assez particulières sur les sorciers [[il était parfois un peu trop en avance sur son temps, même à l'école] lui fit alors part de sa grande idée qu'il tordait dans tous les sens depuis quelques années déjà : créer une école d'un nouveau genre et révolutionner l'apprentissage de la magie qui datait de l'époque des fondateur et qu'il jugeait bien trop archaïque pour le monde sorcier moderne. Et il avait besoin de professeur. Il ne fallut pas longtemps à Setsuna pour accepter sa proposition à vrai dire, il avait après tout toujours eu une façon assez particulière d'enseigner... C'est comme ça qu'il donna sa démission non sans une grande discussion avec Umi qui comprit tout à fait qu'il prenne cette décision, lui assurant même qu'il aurait toujours une place d'enseignant à Poudlard. Après tout, il était l'un des meilleurs dans sa matière...

Enfin, il ne fut pourtant pas couper du château pour autant. Toujours très ami avec Maria, il entama avec elle une correspondance régulière ou chacun se racontait toujours ce qu'il se passait, parfois à mi-mot, dans leurs univers respectifs. Setsu ne souhaitait pas couper les ponts même s'il avait eu besoin de partir loin de tout ça avant de se laisser entraîner... Enfin, tout ceci dura jusqu'à ce que Maria lui envoie une lettre bien différente des autres, presque impersonnelle. Il n'avait pas compris à la première lecture, se demandant presque si c'était bien elle qui l'avait écrite et puis il l'avait relu... et il avait compris. Elle ne pouvait pas le lui dire directement ni même être vraiment précise mais elle devait arrêter de lui écrire... elle ne savait pas combien de temps et elle le regrettait mais elle ne pouvait pas faire autrement. Setsuna avait respecter se fait, il lui faisait confiance et si elle le lui disait, cela lui suffisait. Il avait alors répondu à sa façon qu'il comprenait et qu'il attendrait le jour ou elle le contacterait à nouveau... qu'il était son ami. Une correspondance, il en tenait également une avec une autre personne du château : Umi. Elle était moins suivit, plus banale mais toujours amicale. Aucun d'eux ne désirait perdre le contact et surtout pas durant les périodes dures que la jeune femme aux cheveux bleu traversa. Il n'était pas physiquement là et il le regrettait parfois mais il ne la laissait pas tomber à sa façon.
Revenir en haut Aller en bas
Setsuna Vega
Directeur de Serdaigle
& Pr. d'Etude des Moldus
Directeur de Serdaigle& Pr. d'Etude des Moldus
Setsuna Vega

Messages : 75

Né(e) le : 12/12/1983
Age : 35

Où à Poudlard ? : Le nez dans un Gadjet Moldus ou dans le parc en train de flaner.

Rang & Club : Prof d'Etude des Moldus.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Prince de l’Espace !
Baguette: 26,8cm, bois de houx et crin de Licorne

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeMer 11 Juin 2008 - 23:51

Cette vie-la dura pendant presque 3ans. Son nouveau poste était passionnant, il laissait libre court à sa façon personnelle d'enseigner et l'ambiance dans leur école d'un genre nouveau était vraiment en décalage total avec ce que le monde sorcier avait pour habitude... tout cela faisait qu'il adorait son boulot. Pourtant, c'était dur. Les sorciers sur ce point étaient comme les Moldus, très immobiliste. Peut-être qu'ils étaient trop en avance sur leur temps et que cela marcherais dans un futur plus ou moins proche mais la ce n'était pas trop le bon moment et Adam (l'ancien Serdaigle et directeur de l'école) était bien à même de le reconnaître. Bien sur, il ne baissait pas les bras -ce n'était que partie remise- mais il dû fermer l'école un peu avant noël et Setsu se retrouva au chômage. Enfin par pour longtemps : un poste était vacant à Poudlard et il y était toujours le bienvenu...

C'est ainsi que Setsu revint à Poudlard pour la rentrée de Janvier, reprenant le poste qu'il avait quitté quelques années plus tôt mais cette fois bien plus serein et dans une ambiance bien plus calme que lors de son départ...

Description physique : Setsuna est un jeune homme de taille tout à fait honorable (sans être spécialement grand) puisqu'il mesure 1m76. Ses cheveux brun possèdent quelque mèche d'une couleur plus claire donnant du relief naturellement à sa coupe bien que cette dernière soit on ne peu plus classique. Ses yeux sont d'une couleur chocolatée particulièrement intense mais loin de l'onyx de sa mère. Légèrement bridé, vestige de son sang japonais, ils s’accordent à merveille avec son teint légèrement halé hérité de son père et de ses origines espagnoles. Son caractère assez survolté et le fait particulièrement agaçant qu'il ne tient pas en place font qu'il a un corps assez athlétique mais tout de même fin, ses muscle étant plus esquisser que véritablement dessiné. Le sourire doux qui orne son visage la plupart du temps adoucisse ses traits de façon tout à fait charmante.

Habitude vestimentaire : Setsuna ne porte que des créations de ses parents et il est hors de question pour lui qu'il ose ne serait-ce qu'une seule fois dans sa vie porter une chose qui n'ai pas été pensé et réalisé pour lui par ses dernier. En fait, il est même un des cobayes de ses derniers qui lui demande toujours son avis sur leurs derniers modèles (lui demandant même de les tester régulièrement et de leur donner son avis sur ce qu’ils pourrait faire pour les améliorer Toujours à la pointe de la mode de par se fait, il possède un style vestimentaire hybride, mélange entre tenue Moldus et excentricité sorcière mais qui, indéniablement, lui vont parfaitement bien. Disons pour faire simple qu'avec son look, il ne passe pas inaperçu.

Baguette Magique : 26,8cm, bois de houx et frêne de Licorne. C'est une baguette particulièrement docile et la plus simple à manier qui soit. Setsu n'étant vraiment pas un champion du lancer de sort, c'est l'une des rares baguette qui lui convient et il n'a vraiment pas du tout envie de la changer, même si elle date de son entrée à Poudlard et est donc particulièrement vieille (mais vu le peu qu'il s'en ait servit elle peut bien encore tenir ! XD )

Caractère : S'il n'avait pas nourrit la passion dévorante de tout savoir et de vouloir étudier le plus possible la culture Moldus, Setsuna aurait fait le plus parfait des Poufsouffle. Gentil, attentionné, amical et particulièrement friand d'amitié, il aime parler avec tout le monde et surtout partager sa passion des Moldus. D'ailleurs, il fait un excellent professeur pour cette raison : il est tellement 'à fond dedans que ça en devient marrant' comme le disent souvent ses élèves. Toujours de bonne humeur et avec un moral à tout épreuve ou presque, il déteste la déprime et à rarement le spleen (même si dans ses cas là il a tendance à toucher le fond). Marchant beaucoup au coup de cœur, c'est en fait l'archétype de la personne passionner qui vie à fond tout ce qu'il aime, négligeant ce qui ne fait pas partit de ses priorités absolue.

Qualités : Setsu a toujours le sourire, il est débordant de vie et passionné par cette dernière. ami fidèle, il est capable de se mettre en quatre si c'est pour faire plaisir à quelqu'un qu'il apprécie particulièrement. Il a également une grande faculté d'écoute ce qui fait de lui la personne vers qui on a tendance à se tourner pour se confier. Profondément bon par nature, c'est également quelqu'un de passionner qui se donne à fond dès que quelque chose lui plait.

Défauts : un peu trop passionner par ce qui lui plait, le Pr. d'Etude des Moldus à tendance à complètement négliger tout le reste et peut très facilement passer pour un forcené au comportement surréaliste. Il est d'ailleurs parfaitement capable de rester des heures -voir des jours- enfermé dans son studio pour jouer avec ses gadget Moldus (il adore les démonter pour voir comment c'est fait à l'intérieur). Parfaitement imprévisible, il est très dur de le suivre si l'on est pas habituer à ses frasque mais les gens qui le côtoient ne trouve pas que cela soit un vrai défaut (mais pour lui s'en est un de taille... même s'il ne changera pas pour autant). Ho dernier point à souligner : Setsuna est quelqu'un extrêmement bordélique et son appartement -ainsi que son bureau d'ailleurs- ressemble plus à un champs de bataille après l'explosion d'une bombe nucléaire qu'à l'appartement d'un jeune professeur à Poudlard mais bon, on peu pas bricoler à longueur de temps et ranger, c'est incompatible.

Amis ou personnes appréciées : Maria en premier Lieu. Cela fait longtemps qu'il ne l'a pas vu mais elle reste toujours son amie. Umi bien évidement, il a toujours eu un excellent contact avec la directrice de Poudlard (ils sont tous les deux particulièrement abordable, ça aide). Adam bien sur, son ancien directeur et ami de Serdaigle. Voila ses véritables amis, ceux qui sont le lus proche de lui... mais bien sur il a beaucoup d'autre personne qu'il apprécie, il aime bien discuter avec tout le monde alors il n'y a pas trop de mal (il aime même parler avec Severus, c'est pour dire ! )

Loisirs et centres d'intérêt : Bricoler les objets Moldus pour voir comment c'est fait dedans et comment sa marche, bricoler les objets Moldus pour que ça marche sans électricité (même si l'électricité c'est trop cool) parce que bien sur il faut absolument que tout ce qu'il achète par correspondance marche à Poudlard... et comme c'est quasiment un acheteur compulsif quand il s'agit d'objet Moldus... Ho et regarder les dessins animé aussi à la TV et collectionner les Goodies de Goldorak (ainsi que des vieux dessins animé japonais des années 80... et même ceux de maintenant d'ailleurs... il adore trop les DAJ et les manga pour faire le difficile.

Habitudes : dès qu'il a un moment de libre ou qu'il a besoin de réfléchir, il s'enferme dans son studio ou dans son bureau et bricoles ses gadgets Moldus pendant des heures / jours. Dès qu'il est déprimé par contre, il a tendance à aller faire un saut à l'atelier de ses parents à Pré-au-Lard voir même de se cacher sous les couettes de son ancienne chambre et d'hiberner. c'est bien ça d’hiberner quand on a un coup de cafard.

Ce qu’il espère devenir : Il est déjà tout ce qu'il a espéré être... bien que parfois, il nourrit l'espoir de devenir un vrai professeur pour Moldus dans un collège Moldus.


Le Registre du Personnel Asa-2

    Hey ! Tu connais ça toi l'électricité ? C'est trop cool hein ?!
Revenir en haut Aller en bas
Barthélémus Williams Jr.
Professeur de Vol

Professeur de Vol
Barthélémus Williams Jr.

Messages : 73

Né(e) le : 04/04/1996
Age : 23

Où à Poudlard ? : En train de courrir après les ennuis

Rang & Club : Elève de 6ème année

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Aucune
Baguette: 32,7cm, bois de vigne et cheveux de Nymphe.

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeLun 1 Déc 2008 - 14:54

Nom : Williams
Prénom : Barthélémus
Surnom : Junior en famille pour le différencier de son père qui porte le même prénom. Ses amis quand à eux l'appelle plus simplement Bart.

Nationalité : Anglaise. Bart est né à Salisbury

Age : 12 ans

Famille : Barthélémus Williams : Voici le père de Junior. C'est un homme d'une cinquantaine d'année à l'allure svelte. Sorcier tout comme le reste de sa famille, il travaille au magasin de Quidditch sur le chemin de traverse en temps que négociant en Balais (c'est lui qui s'occupe de l'achat des balais au près des entreprise et les fait livrer aux magasin pour ensuite qu'ils soit revendu aux clients). Il aime beaucoup son travail même si ce dernier est particulièrement prenant mais permet aussi à son fils d'avoir les meilleurs balais à moindre coup.

Eleanor Williams (née Krapabelle) : C'est la mère de Bart. Elle aussi sorcière, elle est une simple femme au foyer s'occupant au mieux de ses deux enfants. Elle fait aussi partit du club de macramé de leur village et en profite pour vendre ses création directement à la petite boutique du club de temps à autre. C'est une simple passion, pas un travail, mais ça l'occupe.

Katelynn William : C'est la jeune soeur de Bart. Kathy est très jalouse que son frère puisse partir à Poudlard alors qu'elle n'en a pas encore le droit. Elle a bien du mal à comprendre d'ailleurs qu'il va lui falloir encore patienter 3ans avant de Pouvoir prendre le Poudlard Express tout comme son grand frère. Malgré ça, elle est très proche de se dernier et lui écrit très souvent lorsqu'il est à l'école, s'arrangeant souvent pour que leur mère lui envoi des colis de Susacides (les sucreries préféré de Bart).


Maison : Gryffondor, en 2de année

Histoire : [D'avance, désolé pour cette partie, je suis nul pour écrire les histoires ^^''' ]
C'est un 4 Avril que notre Gryffondor vint à la vie dans une petite vile au sud de l'Angleterre. Il était le premier, un fils, et fut en ce jour la plus grande joie de ses parents. Sa mère lui raconte souvent comment son père c'est mis à pleurer quand il a serré pour la première fois son petit corps dans ses bras et comme il avait les cheveux long pour un nouveau né. Bien sur, il croit volontiers sa mère sur cette histoire car lui, il ne s'en souvient évidement pas et à vrai dire, n'en a que faire. Lui ce qu'il l'intéresse et ce qu'il se souvient vraiment, c'est que quand il était petit son père l'a emmener voir un vrai match de Quidditch dans les gradin et tout grâce aux contact qu'il avait dans son travail. C'était la première sortie entre homme depuis que sa mère grossissait à vu d'oeil (l'enfant n'avait pas très bien compris qu'il aurait bientôt une petite soeur à vrai dire) mais il ne s'en plaignait pas de sortir juste avec son papa. C'est ce jour là d'ailleurs qu'il se mit à adorer le sport sorcier.

Quelque mois plus tard, sa soeur Katelynn arriva dans la famille et à vrai dire, même s'il était jaloux de partager sa maman et son papa avec ce petit être bruyant, il la prit assez rapidement en affection. Non il ne lui prêtait pas ses jouets et encore moins son super balais qu'il avait reçu pour son 4ème anniversaire mais il aimait bien passer du temps avec sa jeune soeur, tentant au début de lui apprendre à parler (d'ailleurs, même si son premier mot fut incontestablement maman, le second qu'elle apprit fut le prénom de son frère -même si elle l'appelais continuellement Bat-) Et puis il aimait bien jouer avec elle, elle le suivait partout et pouvait presque lui faire faire tout ce qu'il voulait alors...

Enfin, il vécus ainsi sa petite vie tranquille, apprenant tout ce qu'un jeune sorcier devait savoir (à savoir lire et écrire principalement) avec sa mère, révisant en tentant de jouer au prof avec sa petite soeur, en jouant à dégnomer le jardin quand il faisait beau et à n'être rien d'autre qu'un gamin sans véritable soucis si ce n'est celui de devoir obéir à ses parents et de ne pas pouvoir s'éloigner trop de la maison parce que maman avait peur d'un méchant monsieur et de ses amis (il comprendrais plus tard que ce dont sa mère avait si peur était Vous-savez-qui et ses partisans, toujours plus menaçant au fils des années.

Ce ne fut réellement qu'à 11 ans que sa vie changea, car c'est à cet age là qu'il reçu sa lettre de Poudlard. Poudlard, ses parents y avaient été quand ils était jeunes, Son père était un Gryffondor et sa mère une Poufsouffle d'après ce qu'il en savait, et il ne fut jamais aussi impatient d'attendre le 1er Septembre que cette année là. Bien sur, il savait qu'il aurait beaucoup moins de temps pour jouer quand il serait à l'école, sa mère lui apprenait des choses mais ça n'aurait aucune mesure avec un enseignement strict au milieu d'une ribambelle de gamin de son age, mais c'était tellement excitant de faire de nouvelle chose ! Bon bien sur, Kathy lui en voulu beaucoup d'aller à Poudlard alors qu'elle ne pouvait pas et à vrai dire Bart en fut chagriner quelque temps mais c'était quand même un évènement supra génial.

Sa première année fut riche en rebondissement. Il rencontra de nouvelles personne et se fit des amis chez ses camarades de Gryffondor, il commença les cours de Vol qui s'avérèrent être ses préféré, connu le Pr. Rogue et les potion qu'il se mis aussitôt à détester allègrement -autant l'un que l'autre d'ailleurs-, à marcher sur le lac aussi en sautant à pied joint sur la surface de l'eau sans couler et parfois arriver à attirer le calamar géant. Et puis, c'est aussi cette année là qu'il commença à pratiquer la magie pour son plus grand bonheur ! Et maintenant, alors qu'il entrait en 2de année, il savait que sa vie serait tout aussi excitante pour sur !


Apparence physique : Bart est encore un petit garçon en apparence. Très petit pour un enfant de 12 ans, il ne mesure qu'1m34 et cet état de fait le complexe beaucoup. Il faut dire que sa petite soeur Kathy (qui n'a que 9ans) est presque aussi grande que lui ce qui n'arrange rien du tout. Ses cheveux sont assez cours mais pas trop et du même brun clair que ceux de son père. Ses yeux vert mousse sont quand à eux un parfait héritage de sa mère (ceux de son père sont marron). Adolescent encore enfant, il a un petit corps fluet et gracile, ses muscle sont encore discret et même s'il a tendance à foncer partout ou à vouloir sans arrêt grimper sur un balais, il n'a pas vraiment la carrure d'un sportif. A vrai dire, il ne semble pas y porter une grande important tant qu'il peut faire ce qu'il veut (et il le fait). En fait, il est plutôt mignon notre petit griffon.

Baguette magique : 32,7 cm et entièrement faite en bois de vigne, sa baguette est particulièrement longue pour celle d'un enfant de cette taille mais c'est aussi la seule qui semblait lui convenir lorsqu'il est aller au chemin de traverse pour sa rentrée à Poudlard (et pourtant, Ollivander lui en avait fait essayer des dizaines et des dizaine avant de se résigner à lui montrer celle-ci, apparemment persuader qu'elle n'irait jamais). Son coeur magique est un cheveu de Nymphe des eaux qui, bien que devrait entraîner une instabilité magique forte, semble tout dévoué à son possesseur sans que personne n'ai pu l'expliquer jusque là.

Caractère : Ce que l'on peut dire de Bart, c'est qu'il n'a peur de rien. Turbulent, il est du genre à courir dans la salle commune pour être le premier à la salle de bain ou encore a aller s'approcher le plus près possible de la forêt interdite quand il se balade, juste pour voir s'il pourrait apercevoir une quelconque créature magique y habitant. En fait, il n'a pas vraiment envie de se mettre dans des situations fâcheuses, il n'est pas vraiment une tête brûlée, c'est juste qu'il n'a pas conscience du danger. Amical et joueur, il adore passer du temps avec ses amis même si c'est pour étudier (bien qu'il préfère grandement lire le 'Quidditch Chronicles', le magazine bimensuel du Quidditch auquel il est abonné, manger des susacides ou encore aller jouer près du saule cogneur. C'est également un jeune homme avec un grand esprit de compétition et une forte tendance à agir 'à l'instinct', ce qui lui apporte pas mal d'ennui en général. Ho et dernier point : c'est un grand bavard quand il s'y met.

Loisirs : Essayer d'apprendre à Mieux jouer au Quidditch ou tout simplement à bien voler. Il aimerais bien rentrer un jour dans l'équipe des Montrose Magpies, son équipe fétiche, alors il s'entraîne. D'ailleurs, le cours de vol est son cours préféré ! Il aussi tendance à tenter régulièrement d'aller toucher le tronc du saule cogneur depuis qu'il a parier avec un de ses camarades qu'il y arriverait sur commande avant de finir sa scolarité à l'école. Pour l'instant il a seulement réussit à se casser une cote et à se tordre une cheville mais il est pas du genre à lâcher prise aussi facilement.

Habitudes : Quand il réfléchit, il a tendance à se mordre la lèvre inférieure ce qui a tendance à mettre un peu mal à l'aise les gens qui l'entoure. Il a aussi beaucoup de mal à rester en place et il passe sont temps à changer de position quand il est en cours, preuve qu'il préfèrerait se trouver ailleurs qu'assit sur sa chaise. Quand il est contrarier, il se renferme sur lui-même et ne parle plus beaucoup, lui d'habitude si bavard, et la seule chose qui semble l'apaiser dans ses moment là c'est de s'isoler un peu pour écrire à sa soeur.

Signe distinctif : Il est très petit ce qui le complexe beaucoup. En fait, il a vraiment hâte de commencer à grandir et aimerait bien avoir la même carrure que son père.

Ce qu’il/elle espère devenir : Bart aimerait devenir joueur professionnel de Quidditch, comme bon nombre de gamins sorciers.


Deux Gryffy discutant entre les cours :
    - T'sais, lire le 'Quidditch Chronicles' en écoutant une chanson des Bizzar'sister à l'orée de la forêt interdite, ya rien d'mieux dans la vie !
    - T'es un grand malade Bart : faut arrêter de tenter de toucher le tronc du saule cogneur, ça t'abime le neurone ! Le vrai trip c'est de se balader la nuit tout seul dans les cachots... et sans baguette !
    - T'es trop un bouffon toi ! J'fais ça tous les soirs les doigts dans l'nez !
Revenir en haut Aller en bas
Jack Cooper
Stagiaire

Stagiaire
Jack Cooper

Messages : 44

Né(e) le : 23/08/1995
Age : 24

Où à Poudlard ? : Rien à foutre...

Rang & Club : RAF...

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Métamorphomage
Baguette: 30,6cm, Bois de Lierre, Poil de Kneazle

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeVen 20 Aoû 2010 - 21:58

Nom : Cooper

Prénom : Jack

Surnom : Le Constipé. Trouvaille de son frère qui est le seul pouvoir l'utiliser. Si vous voulez rester vivants, vous voila prévenus...

Age : 15ans. Né le 23 aout 1995 à 00:02, ce qui en fait un Lion ascendant Gémeaux ! De circonstance ! XD

Famille : Son père, John Cooper et sa mère Harrieth. Mais il a surtout un frère jumeau, Christopher, de 13 minutes son cadet. Il y a aussi bien sûr l'encombrant reste de la famille : oncles, tantes, parrains, marraines, grands-parents, voisins, poules...

Origine/Nationalité : Anglaise.


Histoire :

Né dans la petite bourgade de Nottingham, célèbre pour sa légende que nous ne citerons pas, Jack fut le 1er né 13 minutes avant son frère Christopher. A ce moment là, leurs parents ne savaient pas encore à quelles terreurs ils allaient avoir à faire... Mais Jack le leur montra bien rapidement en mettant toute sa volonté de ne pas dormir et montrer tout le coffre qu'il pouvait avoir (en d'autres termes, même bébé il faisait chier son monde ^o^)

Ses premières années de vie se passèrent très bien entre galopades dans toute la maison avec son frère jumeau, mille et une bêtises à leur répertoire, comme libérer les poules de leur grand-père, faire du vase en cristal de Maman un super vaisseau spatial pour leurs playmobils et trouver les murs plus aptes à recevoir leurs créations artistiques que de simples feuilles de papier...

Mais ne pensez pas que leurs parents les laissaient tout faire et étaient débordés par la vivacité de leurs deux garçons : les punitions allaient au contraire bon train et les habitants de Nottingham ne comptent plus les fois où ils ont vu Jack et Chris partir à la recherche des gallinacés. Arriva dans ce tumulte de bêtises leur sixième année et l'entrée au CP...

Considérant le lâchage de poules lassant, Jack trouva beaucoup plus amusant de libérer les mascottes de la classe : de jolies souris blanches dans les toilettes des filles, c'est quand même bien plus drôle ! Les deux zozos découvrirent également un nouveau sport ensemble : la bagarre. Combien de fois, les deux garnements rentrèrent à la maison, la lèvre fendue et les habits déchirés mais avec cet air victorieux ?! Sans doute trop du point de vue de la pauvre Harrieth qui ne souriait pas vraiment à leur arrivée, elle !

Avec tout ça, on pourrait penser que les deux frères étaient des cancres finis... Détrompez-vous, il n'en est rien ! Ayant toutes les capacités nécessaires, et même plus, pour atteindre un niveau plus qu'acceptable, ils trouvaient beaucoup plus amusant et intéressant d'aller jeter un coup d'œil dans la bibliothèque de Grand-Père, en mangeant les bonbons chipés à la boulangerie du coin, que de travailler à leurs lignes d'écriture et à leurs tables de multiplications. Ce qui donna des résultats que l'on pouvait qualifier d'exécrables mais pourtant toujours la limite du passage en classe supérieure.

Ce fut au cours de sa neuvième année, un après-midi de pluie durant laquelle les deux frères, déguisés en super héros à la belle cape blanche (un drap) se trouvaient sur la planète Zgorb (le salon) pour anéantir le démon destructeur (le chat) avec l'arme secrète : la sphère solaris (le ballon de basket), que Jack découvrit ses pouvoirs.

Passons au ralenti la scène : alors que le démon destructeur s'apprêtait à s'attaquer à d'innocentes victimes (les GI Joe), Jack lança la sphère solaris sur le pauvre minet. Malheureusement, à neuf ans, on n'a pas le compas dans l'œil et la sphère, au lieu d'atteindre le méchant démon, rebondit sur le mur et prit la direction d'un vitrail datant du XVIIe siècle, vestige particulièrement onéreux de la vieille demeure familiale. Un élan de panique, pour ne pas dire d'hystérie, s'empara des deux enfants s'imaginant déjà le drame et surtout la réaction de leurs parents.

Jack imagina, de tout son cœur de futur condamné, le ballon jouer à la loi de Murphy et, tel un objet animé d'une force quantique, passer à travers le vitrail précieux sans que ce dernier ne subisse aucun dégât. Sans que l'on sache vraiment comment et par quel miracle il réussit ce tour de force, le ballon suivit ses prières et atterrit sur la chaussée. A croire qu'il existe un dieu pour les garnements !

On peut dire que cet événement ne manqua pas d'étonner les frangins... Mais alors que Christopher entamait une sorte de danse de la pluie autour de son frère en hurlant "T'es un super héros" et autres exclamations du même genre, Jack se contenta de regarder le vitrail avec des yeux pouvant ressembler au ballon quantique ( comme ça => O_o ) et demandait d'une voix perplexe à son frère : "Comment j'ai fait ça ?"

Quoi qu'il en soit, ils gardèrent ce secret et doublement quand vint le tour de Christopher quelques semaines plus tard...

Ce fut 2 ans plus tard qu'un matin, alors qu'ils avaient un peu occulté tous ces événements, ils reçurent une lettre d'une petite école de sorcellerie les leur rappelant et qui donna une explication à ces deux évènements hors norme. Mais si cette lettre surprit les enfants, elle étonna bien plus encore les parents ! Mais ces derniers ne firent pas particulièrement d'histoires même s'ils n'en pensaient pas moins au début. Ils envoyèrent donc les jumeaux la-bas pensant qu'ils s'assagiraient dans ce nouvel environnement... Peut-on qualifier ceci de grave erreur de jugement ?

Certainement puisque Jack se retrouva renvoyé pour conduite désastreuse 7 mois plus tard. Il faut dire que lâcher des bombabouses dans la grande salle, à l'heure du repas, et une demi-heure plus tard, brûler le chapeau et l'arrière-train du directeur en essayant pour la cinquième fois en une semaine de tenter un Incendio, bien avant l'heure, et donc de mettre le feu, ça commence à fâcher !

Il attendit 'sagement' son frère la maison, qui revint, quant à lui, 1 mois après pour des raisons similaires. Restant un mois d'école, il était inutile de chercher un second établissement et c'est ainsi qu'ils eurent un mois de vacances supplémentaire pour leur plus grand plaisir.

Entretemps, pendant cette courte année, son frère lui ficha la plus belle frousse de sa vie (et il lui en faut beaucoup, je peux vous le dire...) et lui fit faire un bond de 10 mètres en constatant "le nouveau look" de son jumeau pendant l'une de ses altercations avec leur prof de méta. Ainsi découvrit-il le pouvoir de métamorphomage de son frère.

Mais il se trouva que Jack attrapa quelques semaines après cet incident, les oreillons... Quelle ne fut pas la surprise de l'infirmière en voyant que son jeune patient, victime d'une poussée de fièvre plus violente que les autres, exhibait deux oreilles plus que pointues. Ses cheveux avaient abandonné leur noir profond pour un blond presque blanc, et tombaient sur l'oreiller dans une longueur plus qu'acceptable alors que le malade était plongé dans le Seigneur des Anneaux et ne s'était aperçu de rien....

Au mois d'août, contre toute attente, ils reçurent à nouveau un courrier les invitant à se rendre dans une nouvelle école au sud-ouest du Royaume-Uni, en plein cœur du Pays de Galles. Réussissant à rester un peu plus longtemps que dans la précédente, ils arrivèrent à valider leur 1ère et 2ème années.

Pourtant, et cette fois par la faute de Christopher, qui se fit virer en janvier durant leur troisième année (où enfin, Jack apprit le sortilège Incendio), leur séjour s'écourta pour tous les deux. Il était évident que Jack ne voulait pas (et ne pouvait pas, de toute façon) rester bien longtemps loin de son jumeau et le rejoignit après avoir créer l'inondation du siècle en bouchant sans magie éviers, toilettes, évacuations de douche et autres canalisations dont il avait accès et ensorcelant la tuyauterie pour tous les secteurs qu'il ne pouvait atteindre. Après avoir ouvert un certain nombre de robinets et lancé "quelques" sorts aquatiques, rapidement, le château pataugea dans plusieurs centimètres d'eau. Il alla même jusqu'à rendre étanche les toilettes des garçons, des filles et de la salle des professeurs. Une inondation dans une pièce étanche... Imaginez ce qui a pu se passer quand le Professeur de Vol sur balai ouvrit la porte... Un raz de marée envahit la salle professorale et déposa inopinément une petite figure sur l'une des tables. Un nain en maillot de bain ! Le Registre du Personnel 73164

Mais cet énième incident leur fit perdre encore du temps car cette fois, aucune école ne leur écrivit pour les intégrer en plein milieu de l'année scolaire... Ils passèrent donc le reste de l'année à la maison, ce qui entraina la visite de toute la famille qui leur tomba dessus... Père, mère, tantes, oncles, cousins, marraines, parrains, grand-parents et la liste est encore longue... Même les voisins, sorciers en plus !, vinrent leur pomper leur oxygène !

Quelle honte pour cette famille, bien sous tous rapports, d'avoir des garçons si invivables ! Qu'allaient-ils devenir s'ils ne prenaient pas un peu de plomb dans la tête ? Maintenant c'était sûr, il n'y aurait plus une seule école de sorcellerie qui les accepterait ! Et ce fut à cette époque que Jack mentit pour la première fois à son frère...

C'était durant un après-midi de printemps. Chris était monté lire dans la bibliothèque de leur grand père après le déjeuner. Mais Jack avait préféré s'adonner à son sport, la boxe. En effet, durant l'été de l'année précédente, ses parents avaient pensé canaliser un peu l'énergie de leur fils le plus agressif en lui proposant, ou plutôt imposant une activité sportive. Fut-ce une réelle surprise quand Jack choisit la boxe anglaise et le Kick-boxing américain ? Devant l'enthousiasme de leur "aîné" (pour une fois ! XD), Harriet et John avaient installé dans le fond du jardin, à une branche d'arbre, un sac de frappe. Leur idée avait plutôt bien fonctionné. Jusqu'à un certain point...

L'un de leurs oncles, frère cadet de leur père, passa à la maison. Et bien sûr, cela ne rata pas. Voyant Jack s'entraîner, considérant son neveu en plein désœuvrement, il vint à la rencontre de l'adolescent et commença un nouveau sermon, le septième de la semaine que Jack avalait, pour être précis. Et quand on savait qu'on était mardi...

Le frère de Chris perdit alors patience et la situation s'envenima. Le ton monta dangereusement. L'oncle des jumeaux, pris de colère face cet adolescent bon rien, qui osait lui répondre, sortit la réplique fatale : "J'ai toujours pensé que ton frère valait mieux que toi ! Mais je me trompais ! Vous êtes l'un comme l'autre de vrais parasites pour cette famille ! Ton père ne sait plus quoi faire de vous d'ailleurs..." Bref, les mots qui fâchent...

Et qui fâchèrent si bien que Jack, ne supportant pas que l'on touche d'une manière ou d'une autre à son double, envoya à son oncle un crochet du droit 'malencontreux' mais bien lancé.. L'adulte ne trouva rien de mieux que de s'empresser de répondre. Une bagarre violente s'ensuivit mais le neveu, bien mieux entraîné à ce petit jeu, on s'en doute, prit rapidement le dessus. C'est le père de l'un et le frère de l'autre qui vint les séparer. Jack fut conduit par le paternel dans son bureau et reçut la plus mémorable des corrections... En colère, trouvant la traitement de son père injuste et immérité, Jack sortit de la maison pour ne rentrer que tard dans la nuit.

Entretemps, Christopher était réapparu et attendait son frère de pied ferme. S'il n'avait pas été surpris de voir Jack rentrer par la fenêtre après avoir escaladé l'arbre qui se trouvait en face (ils passaient par là pour faire le mur depuis des années), il avait bien fallu expliquer sa lèvre fendue et ses hématomes. Car, bien évidemment, son jumeau n'hésita pas lui demander avec qui il s'était abîmé de la sorte et pourquoi il ne l'avait pas appelé. Bagarre avec les caïds du quartier et je n'ai pas eu le temps d'y penser fut sa seule réponse. Et il fut heureux de voir son frère avaler son histoire...

Jack prit un soin tout particulier à serrer les dents en silence et à dissimuler les traces de trique qui constellèrent sa peau pendant plusieurs semaines. Rien de plus simple quand on était métamorphomage... Il ne voyait aucun intérêt ce que son petit frère apprenne la vérité et se brouille à son tour avec leurs parents. Ces derniers et leur oncle étaient pour une fois du même avis. La situation était assez tendue sans que le second fils, ne se mêle à la partie. Pour l'intérêt de la famille et son équilibre, il fut entendu de garder le silence sur l'incident. Par contre, Jack ne put cacher à son jumeau la tension existant depuis, entre leur père et lui. Mais le plus terrible pour l'adolescent fut le sentiment d'exclusion qui suivit. Était-il vraiment fondé ? Allez savoir. Mais cette impression perturba suffisamment le jeune homme pour que celui-ci s'éloigne des siens. Autant psychologiquement que physiquement. Ainsi, Jack fugua de plus en plus souvent et longtemps, au grand dam de Chris qui restait le seul à savoir rester près de lui.

Voulant de plus en plus quitter la maison après cet 'incident', ses prières furent entendues puisque une nouvelle fois, fin juillet, deux hiboux s'engouffrèrent dans la maison Cooper, à la stupéfaction générale. Après tous les sermons qu'ils avaient eus, avec chaque membre de leur famille, une nouvelle école les contactait... Et pas la moindre puisqu'il s'agissait du célèbre collège de Sorcellerie Poudlard, dont même leurs moldus de parents avaient entendu parler grâce aux autres familles, lors des départs annuels, à la gare.

C'est donc ainsi qu'ils débarquèrent à Poudlard pour leur nouvelle année afin de refaire pour la deuxième fois, leur troisième année.


Apparence physique :

Malgré le fait qu'ils soient jumeaux, Jack est très différent de Christopher (n'est pas faux jumeau qui veut). Jack est 'légèrement' plus grand que son frère, faisant 1 m 74 (notons qu'il est loin d'avoir fini de grandir...) et présente une musculature plus dessinée (logique quand on sait que Monsieur se défoule au stade trois à quatre heures par jour). Ses yeux et ses cheveux sont d'une teinte noire et ses traits sont plus durs et marqués que sont ceux de son jumeau donnant un indicateur parfait de son caractère. (voir Avatar) Parfois lui vient l'idée d'utiliser son don de métamorphomage pour changer de look mais c'est rare et les modifications ne sont pas particulièrement flagrantes. Les plus régulières sont la longueur des cheveux et ce tatouage en forme de flamme lui barrant l'œil gauche. Mais le plus souvent s'il l'utilise, c'est pour faire des conneries... Le Registre du Personnel 73164


Caractère :

Contrairement à Chris, le caractère de Jack est plutôt rectiligne. C'est un garçon introverti qui dit rarement ce qu'il pense et pense toujours ce qu'il dit. Mais comme son frère, il est hautain et méprisant avec le monde extérieur. Le seul pour qu'il éprouve et montre sa tendresse, voire plus simplement avec qui il fait vraiment l'effort de communiquer, c'est son jumeau. Ce qui signifie qu'il pourrait facilement passer plusieurs jours sans dire un mot. Heureusement la plupart du temps, les traits de son visage et surtout ses yeux, parlent pour lui. Mais c'est le plus souvent de la mélancolie ou de l'animosité qui transparaissent. Les sentiments positifs, il les réserve à son frère et ce n'est pas tous les jours... C'est très rare que quelqu'un d'autre puisse voir Jack gai, ou simplement tranquille. Il a d'ailleurs de fâcheuses tendances au stress, aux idées noires et la déprime chronique, voire la dépression.

Mais derrière son aspect taciturne, l'aîné Cooper est un jeune homme nerveux, pour ne pas dire hyperactif. Si les jumeaux ont un physique assez différents, leurs caractères ne manquent pas de points communs. Jack a toujours besoin d'être en mouvement. Mais ce surplus d'énergie le pousse à l'agressivité, voire même à des accès de violence. Mais ce sera de manière sournoise. En effet, Jack ne montrera pas sa virulence immédiatement. Il accumulera une certaine pression avant d'exploser. Ce qui signifie que vous ne verrez pas la beigne venir et qu'elle ne vous était peut-être pas forcément destinée. A vous de prier pour être le premier emmerdeur de sa journée.

De ce fait, il semble la plupart du temps en colère. Il est souvent agressif avec ceux qui l'entourent, parfois même avec Christopher, ce qui a déclenché quelques-unes de leurs disputes les plus mémorables. Inutile de préciser qu'il a de fâcheuses tendances à se montrer têtu, voire obstiné et que la patience n'est pas sa qualité première mais il progresse dans ce domaine.

Car, heureusement, cet aspect de sa personnalité se polit grâce au sport. Cette bonne idée parentale, à laquelle il a pris goût, pousse Jack à faire passer son trop-plein d'énergie dans une activité structurée et réglementée. C'est peut-être la seule discipline à laquelle le jeune homme se plie sans discuter. Et cela lui apporte le calme et un peu de la sérénité qui lui manquent si souvent.

Mais Jack a aussi les qualités de ses défauts. C'est un adolescent persévérant, combatif et intrépide, qui ne manque pas de courage. Quoique qu'il fasse ou décide, il acceptera les conséquences de ses actes et de ses choix jusqu'au bout. Et le seul qu'il accepte de mettre en danger, c'est lui-même. Même s'il déteste le monde, il n'acceptera pas que son comportement puisse être dangereux pour quelqu'un. Et s'il ne recule devant aucune prise de risques, il est tout de même plus réfléchi que son frère cadet qu'il temporise un minimum. S'il est toujours à vouloir repousser un peu plus loin ses limites, il n'a pas la même hargne que Christopher, dans le sens où il ne cherche pas à tout prix la victoire. A vrai dire, la compétition ne l'intéresse que quand Chris le provoque...

Et ce n'est pas une surprise : Jack est extrêmement protecteur envers Christopher. C'est même une obsession, voire son mode de fonctionnement alpha. Pour peu que l'on daigne creuser un peu, on peut s'apercevoir que la plupart des décisions importantes de Jack ont toutes un rapport avec son cadet. Mais il n'en a pas conscience. Pour lui, c'est tout fait naturel.

Du point de vue intellectuel, Chris et Jack se ressemblent beaucoup aussi. Les Cooper sont intelligents, imaginatifs et rusés (quoi qu'il est entendu que c'est davantage le blond qui trouve les meilleures idées et qui arrive le plus sournoisement à leurs fins ! XD) mais extrêmement je m'en foutiste, l'un comme l'autre. Ils sont autodidactes et ont donc, malgré leur parcours scolaire catastrophique, une bonne culture et le niveau magique de leur âge. Le problème est que ni l'un ni l'autre n'accepte d'entrer dans le moule. Ils préfèrent nettement faire des conneries que de rendre leurs devoirs. S'ils ont de sales notes, c'est qu'ils le veulent bien. A contrario, quand ils se décident à faire quelque chose, ils se donnent relativement à fond et réussissent avec une aisance que l'on pourrait trouver de particulièrement agaçante. Ils pourraient aller assez loin si ces deux cancres s'en donnaient la peine.

Si son frère est grande gueule et ne perd pas une occasion de l'ouvrir, qu'importe qui il a en face, Jack est plus circonspect. Pas qu'il ne se gêne pour faire de même, mais il le fera moins souvent et de manière plus abrupte, plus dure. Parce qu'il est plus silencieux, plus sombre que Chris. Généralement, ce sera le cadet, incontestable leader du duo, qui ouvrira le tir. Craignez la première salve, redoutez la seconde.


Loisirs/habitudes :

Faire chier son monde, jouer les nains avec son frère, toujours dans un livre ou s'entraîner à l'un de ses sports fétiches (boxe, course ou vol). Il est, tout comme Chris, fana de tout ce qui touche à l'héroic fantasy. Et bien sûr il est le partenaire ou l'adversaire number one de son frère dans les jeux vidéos.


Pouvoir : Métamorphomage. Pas encore tout fait au point d'ailleurs... (On ne crie pas au scandale, s'il vous plait ! ^o^ Nous avons l'autorisation de C-Chan et Val ! (Merci à vous deux, les puces ! ^^ Vous avez hâte qu'ils commencent leurs conneries hein ? Le Registre du Personnel 73164) Et puis il parle une langue étrange aussi... Le G33K !


Ami/Amour : Vous plaisantez, j'espère ! A part Chris, il n'y a personne ! Ça coule de source !


Ce qu'il deviendra : Bonne question ! Vigile dans un supermarché comme son frère ? :p
Revenir en haut Aller en bas
Mokuren Mudô
Stagiaire

Stagiaire
Mokuren Mudô

Messages : 91

Né(e) le : 07/07/1990
Age : 29

Où à Poudlard ? : Avec les Baka Ranger ! XD

Rang & Club : Club de journalisme, club de lecture & Baka Ranger blanc.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Particularité à elle toute seule
Baguette: 26,4cm, bois de Magnolia et Crain de Licorne - Simple et éfficace

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeLun 31 Jan 2011 - 22:34

[J'ai demandé les autorisations à qui de droit pour l'age et les relations... on ne cris pas au scandale donc merci ^_^ *mais je suis ouverte aux suggestions et améliorations, évidement.]

Nom: Mudô
Prénom : Mokuren (Magnolia) Haru (Printemps)
Surnom: 'Ren (par ses amis), Hime (par ses parents, Hime signifiant 'Princesse')

Nationalité: Japonaise
Lieu de naissance: Kyoto.
Origines: Japonaise (ses parents le sont également)

Date de naissance: 7 Juillet, jour de Tanabata (la fête des Etoiles)
Signe astrologique: Cancer : "Je suis l'enfant de ma mère. L'imaginaire est ma réalité"
Âge: 20 ans

Taille: 1m67
Poids: 54kg
Groupe sanguin: AB+

Famille: Kentaro Mudô est l'ambassadeur Sorcier du Japon en Angleterre. Cet homme influant et respecté a longtemps travaillé en temps que Diplomate au ministère de la Magie Japonais avant de recevoir cette distinction pour son travail impeccable et consciencieux. C'est un homme respecté dans la communauté magique asiatique. Il est marié à Asuka, une sorcière de très bonne famille qui n'a pour unique objectif que de s'occuper des siens. Ils n'ont eut ensemble qu'un seul enfant, Mokuren.

Histoire: (Bouuh je déteste écrire les présentations c'est horrible *même si je sais que c'est un passage obligé évidemment* ... *soupire mais se lance dans la mélée*)

C'était début juillet... le 7ème jour du 7ème mois... Asuka qui était enceinte de 8 mois avait su que le moment était venu bien avant que son corps se manifeste. Pourquoi ? Elle n'aurait su le dire, une impression, un sentiment d'urgence quelque part... Et c'est son mari qui l'avait emmener dans la clinique la plus réputé de Kyoto, plus pour la rassurer que vraiment inquiet par les pressentiments de sa femme. Heureusement, on était Samedi et même s'il avait travailler ce matin-là au ministère, comme souvent d'ailleurs, il pouvait bien se permettre cet écart non ? Qui aurait pu lui faire pensé que se soir il tiendrait une magnifique petite fille toute chétive dans ses bras ?

Et pourtant, c'est bien ce jour de la fêtes des Étoiles que Mokuren vit le jour. Enfant adorable et aimé de ses parents
(même si son père aurait apprécier d'avoir un garçon, comme bon nombre de père) la princesse en son château qu'elle était était particulièrement choyée par sa mère pour qui s'occuper de sa famille était toute sa vie. Dans sa belle maison japonaise, avec les domestiques et toutes les jolie chose que ses parents pouvaient lui offrir... Et elle grandit cette petite fleur, sous l'oeil bienveillant de ses parents. Particulièrement sage et jolie comme une poupée japonaise avec ses long cheveux de jais si souple et ses yeux d'un noir profond, elle faisait la fierté de ses derniers dans les fêtes mondaines ou ses parents était convié au vu du travail de son papa. Il faut dire qu'elle ne courrait pas partout comme les autres garnements, qu'elle était polie et sage aussi, sa mère tenant particulièrement à en faire une enfant du monde. D'ailleurs dés le plus jeune age elle avait le droit à des cours soutenus de bienséances et de bonnes manières... Enfin, sa maman était gentille et ses précepteurs aussi alors ce n'était pas grave, elle avait un don naturel pour s'attirer la sympathie...

Et puis, elle elle aimait bien ça les fêtes... elle portait de jolie robes ou encore de beaux kimonos suivant les endroit ou son papa les emmenait... et puis elle rencontrait plein de gens tous très très différents et plein d'enfant de partout ! D'ailleurs, c'est pendant une de ses soirées qu'elle rencontra pour la première fois un jeune garçon aux cheveux brun acier... Elle devait avoir 5 ans à l'époque et c'était la première fois qu'elle allait dans ce pays si loin... La-bas, elle avait assisté à une grande fête, dans une grande tour en verre... Elle était toujours sage dans sa jolie robe de princesse, c'était la seule chose qui ne changeait pas, mais c'était la seule chose habituelle avec ses parents... parce que les gens ici, ils parlaient tous une langue qu'elle ne comprenait pas et il y avait presque pas d'enfants. Alors elle s'ennuyait un peu, c'était plus drôle quand les autres il parlait japonais comme elle, même s'il était adulte... au moins elle comprenait. Sauf que lui, il était venu la voir quand même. Il lui avait dit quelque chose qu'elle ne compris pas, elle lui avait dit mais il n'avait pas sembler plus comprendre... elle avait fini par comprendre qu'il s'appelait Dray et lui avait confier son prénom. Et puis il lui avait fait des tour de magie pour l'amuser, lui qui était plus vieux. Il c'était revue souvent après, dans les différents gala ou leur pères se croisaient : elle avait appris avec lui ses premiers mot d'Américain et garde de cette période ou elle suivait partout ses parents de très bon souvenir.

Et puis, comme toutes les petites filles sorcières de son age, elle reçut une invitation pour se rendre dans une école sorcière. Elle était si contente ! Bon bien sur, son papa et sa maman allaient lui manquer à Tokyo, surtout que son papa avait eut une promotion et devenait ambassadeur sorcier du Japon en Angleterre... enfin, de toute façon, elle pourrait toujours aller leur rendre visite à l'ambassade à toutes les vacances comme tous les autres enfants alors... Sa première année se passa très bien. Gentille et pleine de vie, elle se fit des amis autant fille que garçon dans son année, et même dans d'autres vers la fin ! Faut dire qu'elle avait tendance à se faire remarqué et même si elle était très polie et sage, elle avait dans le fond cette faculté à ne pas s'offusquer du manque de respect des convenances et surtout adorait les gens éprit de liberté... alors vous comprenez bien que quand on lui présenta Tetsuya, tout à fait par hasard à vrai dire, elle ne put qu'apprécier le garçon.

La vie suivit son cours à Tsuyosa, entre ami, étude et devoirs... Elle se fit d'autres amis ou connaissance, notamment Seiki Tsuno qui était devenu le meilleur ami de Tetsuya même s'il était trop vieux pour faire partit des siens
(disons qu'il tolérait sa présence de façon plus ou moins régulière) ... tout cela était très banal en somme ! Enfin, jusqu'à ce que la petite fille devienne une adolescente en tout cas.

C'est durant sa 3ème année, peu après les vacance d'été et alors qu'elle venait d'avoir 13 ans, que tout ce compliqua gravement pour elle. On ne sut pas trop d'où ça venait mais soudainement, Mokuren se mit à être plus fragile, plus essoufflée... elle qui pratiquait le kyūdō dans le club de son école avait plus de mal, son corps supportant de moins en moins la concentration extrême et la discipline de ce sport exigeant. Bien sur, ce n'était qu'une activité extrascolaire mais la demoiselle en était très perturbée... et puis, il commença à y avoir les malaises. Cette fois, c'était grave et il fut décidé de l'emmener voir un Medicomage réputé. L'école et le ministère se chargea de tout, ses parents étant loin et l'on découvrit alors le problème cardio-pulmonaire congénital de la fille Mudô, mis en évidence par la puberté et les changement du corps de l'enfant en adulte. Ne pouvant plus suivre une scolarité normale au vu de la gravité de son état, Kentaro rapatria sa fille en Angleterre pour l'avoir au près de lui et la fit suivre par les plus grand spécialiste.

Elle dut subir plusieurs opérations, non pas pour la guérir mais simplement pour stabiliser son état. C'est qu'il y a des maladies, même en étant sorciers, sur lesquelles on ne peut pas faire grand chose avec la meilleure volonté du monde. Hospitalisé pendant de longs mois, ne pouvant pratiquer que très peu la magie car devenu bien trop fatiguant pour elle, Mokuren compris ce que c'était réellement être en cage, prisonnier d'un corps qui vous lâche alors que vous avez tant de chose à faire et à découvrir ! Elle était enfin avec ses parents mais ça vie n'avait rien à voir avec sa vie de princesse de son enfances, n'assistant plus à aucune soirée beaucoup trop faible qu'elle était. Elle accumula aussi beaucoup de retard niveau scolaire durant cette période. Bon, tout ce qui était théorique, encore, ça allait
(quoiqu'elle était très souvent fatigué et donc ne pouvait pas vraiment étudier de façon très soutenue) mais la pratique par contre lui très très restreinte, l'utilisation de la magie et donc les flux magique qui en résultait épuisant beaucoup trop son corps malade.

Ce ne fut que près de deux ans après le début de sa maladie et après plusieurs hospitalisation successives, alors qu'elle avait 15 ans
(presque 16), qu'elle vit une lueur d'espoir dans son obscur avenir. Les progrès de la Médicomagie et surtout de la recherche étant ce qu'elle était, son père appris grâce à ses relations qu'il existait peut-être une chance pour son ange. Un nouvel essai thérapeutique venait d'être mis au point par la filière médicale de la Fox. Vous pensez bien, on tenta de faire prendre Mokuren dans le groupe d'essai. Malheureusement sa pathologie était trop complexe, tous les critères n'était pas remplit pour cette étude... Kentaro hésita, dans sa position, il était difficile de demander une faveur au PDGde la Fox et pourtant, il était près à le faire pour sa petite Fleur... Sauf qu'il n'eut pas besoin et ce uniquement grâce à Dray. Son ami fit un forcing pour inclure la japonaise dans cet étude, devançant la demande du diplomate pour la plus grande joie de la famille.

Ho ce ne fut pas simple, les nouvelles thérapies sont contraignante, il a fallut contre bien du temps à l'hôpital, bien des réglages des médicaments et évidement de désagréables effets secondaires mais elle était forte notre fille d'ambassadeur et elle avait tellement envie de vivre ! Et puis, elle n'était pas vraiment seule à vrai dire... Dray était là, suivant de près celle dont il c'était fait une amie il y avait bien des années et quelques temps plus tard, c'était Seiki qui avait fait un retour dans sa vie... Il avait débarqué, un jour, dans sa chambre alors qu'elle ne s'y attendait pas le moins du monde. Mais elle était seule et avait besoin de tout le soutient possible alors, elle avait accueillit sa venue avec entrain malgré qu'il n'était pas vraiment ami avant cela. On peut dire qu'ils se sont beaucoup rapprocher à cette époque.

Mais heureusement, tous ses efforts payèrent. Bien sur, elle dut se faire opéré une dernière fois mais enfin, elle fut guérit et pu quitter cet air aseptisé et ses bâtiments blancs ! Conduit dans une maison secondaire de ses parents, elle étudia s'arrache pied pour rattraper un peu son retard tout en se reposant, se refaisant définitivement une santé. Elle avait à présent 19 ans et tout une vie à rattraper ! Cette année de prépa avant de reprendre sa scolarité serait son année ! Et elle bossa, elle bossa dur pour avaler trois année de programme en une seule ! Alors quand elle sut qu'à la prochaine rentrée elle allait pouvoir entrer en 6ème année, vous pouvez imaginé la joie que se fut pour la toute jeune adulte ! Pour fêter ça, elle décida de changer de look la petite fille sage ! Se lançant un sort nouvellement appris pour modifier son apparence, elle... foira. Il n'y avait pas d'autre mot que ça. Elle qui voulait bouclé davantage ses cheveux et éclaircir la couleur de ses yeux se retrouva avec une tignasse non pas plus bouclé mais surtout complètement décoloré... mais pas que ! La combinaison catastrophique des sortilège avait donner la même couleur à ses yeux sombre ! Imaginé un peu sa tête quand elle se découvrit dans la glace ? Mais bon, la surprise passé, elle se trouva plutôt jolie et puis au moins, on pouvait dire que ça tranchait net là !

C'est ainsi qu'en Janvier, on vit débarqué sur le quai 93/4 cette nouvelle demoiselle bien plus âgée que ses camarades de classe pour une rentrée en décalé en prime...


Apparence physique: Mokuren est une jeune femme particulièrement jolie... Elle possède de très long cheveux d’or décoloré depuis qu’elle eu la lubie pour ses 20 ans de se les boucler magiquement... Elle possède de jolie yeux doré depuis ce même sort foireux d’ailleurs mais cela lui va particulièrement bien à vrai dire, et la coupe totalement de son ancien elle-même, ce qui n’est sûrement pas pour lui déplaire... Elle n'est pas bien grande comparé aux anglo-saxonnes de son age(à peine 1M67) mais elle est plutôt dans la moyenne des japonaises. Les traits de son visage sont très fins et délicat et son air coquin lui donne un charme fou...

Mais même si elle est jolie à regarder il ne faut pas oublier qu’elle en a déjà pas mal vu dans la vie malgré son jeune age et son regard décidé et audacieux en est bien le témoignage le plus flagrant... Elle porte souvent un pantalon noir et serré sur les cotés grâce à des lacets et autre ruban tout aussi noir ainsi qu’un petit haut souvent rouge ou de couleur tout aussi tranchante et dos nus lorsque le temps le permet... Mais elle évite consciencieusement les décolletés trop plongeant même si elle n'a jamais eut honte de son corps. Elle a beau avoir une longue cicatrice
(heureusement fine et bien faite), Mokuren n’en ait pourtant pas moins très féminine en somme... Et d'ailleurs, elle n'est pas le moins du monde réfractaire aux robes et jupe plus ou moins longue même si à Poudlard, évidement, elle sera le plus souvent bien contrainte de porter l'uniforme. Elle adore mettre des robes souvent provocantes ou trop distinguée pour une élève de Poudlard et attirer sur elle tous les regards et les attentions...

Caractère: Ho vous voulez vraiment savoir ? Mais c’est que pour connaître le caractère de Mokuren dans son intégralité, sans doute qu’une vie entière ne suffirait pas... Son éducation de jeune fille de bonne famille a laisser des traces sur elle et elle est toujours très polie... Trop même dirons certain car elle n'as pas l'habitude de se montrer trop familière avec les personnes qu'elle ne connait pas ou a utiliser des mots pourtant courant chez les jeunes de son age... et le fait que l'anglais n'est pas sa langue maternelle accentue encore se fait même si elle le parle vraiment très bien, malgré un petit accent tout à fait charmant. Elle est aussi croyante même si elle n’en parle pas... Il faut dire qu'avec ce qu'elle a vécue, le fait qu'elle soit aujourd'hui en bonne santé est un vrai miracle alors.

Mokuren est également forte dans ses contrastes : elle est gentille avec ses amis mais peut être aussi extrêmement froide voir agressive avec ses ennemies ou ceux qu'elle ne juge pas digne de confiance, elle aime être au calme mais rien en lui fait plus plaisir que de se retrouver dans le feu de l’action, ayant ainsi l’impression de vivre... Et elle ne se prive pas depuis qu'elle peut, enfin, avoir une vie normale !
(même si elle doit tout de même faire plus attention que la plupart des gens) Elle est très intelligente et responsable mais aussi d’une spontanéité et d’une légèreté déconcertante... Mokuren est également très forte mentalement, dut à son long combat contre la maladie. Elle est aussi extrêmement extravertie et a quelque penchant hors norme qu’elle assume parfaitement même si elle n’est pas du genre à le crier sur les toits... Elle aime à regarder tout ce qui est beau et a un cœur d’artichaut qui pourtant peu se montrer très fidèle quand elle est réellement éprise... Elle a le goût du risque, surtout en amour, ce qui peu l’amener à faire des choses pas toujours raisonnables...

Bref, bien difficile à cerner notre petite gosse de riche...


Qualité/Défaut : Extravagante, coquine, intelligente, déconcertante, gentille avec ses amis et méprisante avec ceux qu’elle ne juge pas digne de sa compagnie, belle, extravertie, très polie, pleine de vie, pas hautaine pour deux sous, très éprise de liberté, Agressive quand il le faut, un caractère à coucher dehors par moment et surtout très fort... C’est aussi une jeune femme solide et têtue qui, quand elle a une idée dans la tête, n’en démord jamais...

Loisirs: Mokuren passe beaucoup de temps à Lire. Il faut dire, que pendant ses longues périodes d'hospitalisation ou sa santé était des plus précaires, elle ne pouvait pas dignement faire beaucoup plus que cela (c'était même parfois au dessus de ses forces) Elle aime aussi énormément se balader dans les endroit en extérieurs et ne manquera pas une occasion de pointer son joli minois dans le parc de Poudlard. Et aussi surprenant que cela puisse paraitre, Mokuren collectionnent les Poupées et à une impressionnante collection de BJD dans sa chambre à l'ambassade. Il ne serait absolument pas étonnant qu'elle en ait ramener une ou deux dans ses valises à Poudlard d'ailleurs...
Signe distinctif: Ses cheveux décoloré et ses yeux d'or au premier abord et la longue cicatrice qui part du sternum et remonte jusqu'au dessus de la poitrine si jamais vous avez un jour le loisir de la voir...

Amis/Amour: Malgré qu'elle arrive tout juste à Poudlard, elle a déjà quelques amis dont vous connaissez le nom si vous avez lu son histoire :
  • Dray Fox : Le PDG de la Fox est une personne vraiment importante pour Mokuren. Son père est le sien se connaissent depuis longtemps, ses relations avec ce dernier s'étant même grandement renforcé depuis qu'ils sont l'un PDG et l'autre Ambassadeur. C'est grâce à lui qu'elle est vivante et en bonne santé aujourd'hui et ne manquera jamais de lui montrer toute son affection et sa reconnaissance. Elle le considère comme son grand frère.
  • Tetsuya Matsuura : Elle à rencontrer le guitariste avant que sa maladie ne se déclenche, quand ils étaient encore tous les deux au Japon, à Tsuyosa. Cela fait longtemps qu'elle ne l'a pas vu, c'est vrai, mais elle aimait beaucoup le garçon plein de vie qu'il était. Son coté épris de liberté, malgré son statut d'héritier, lui ayant plus dès le premier jour. Et puis, qui ne pourrait pas aimer Tetsuya franchement ?
  • Seiki Tsuno : Elle l'a rencontré lui aussi quand ils était plus jeune, par l'intermédiaire de Tetsuya. Il faut dire qu'ils étaient toujours ensemble alors fatalement... A l'époque, elle n'était pas spécialement ami avec le grand brun si fermé au monde extérieur. En fait, il tolérait plutôt sa présence en temps que camarade de son meilleur et seul ami. Mais leur relation c'est consolidé bien des années plus tard, quand elle a eut un jour la surprise de le voir lui rendre visite à l'hôpital. Il est revenu bien des fois depuis, égaillant les journée de la malade à sa façon, et elle l'apprécie vraiment beaucoup malgré son caractère peut accessible.

Animaux: Même si à vrai dire elle aimerait bien en avoir, elle n'a jamais eut le loisir de possédé son propre animal de compagnie. Il faut dire que l'hôpital n'est pas très conseillé aux animaux de tous poils et que l'année qui a suivit, elle a tellement passer de temps à tenter de rattraper son retard qu'il aurait été bien impensable qu'elle en adopte un... Mais qui sait, ça pourrait peut-être changé !
Pouvoir ou don: Elle n'a pas de pouvoir ou de don particulier... en fait, au vu de sa scolarité chaotique à cause de sa maladie, elle est même du genre à être en retard par rapport à ses camarades de classe mais rien que la demoiselle ne pourra surmonter avec un peu de volonté.

Ce qu’elle espère devenir: Elle ne veux rien devenir... Elle a déjà tout ce qu’elle pouvait espéré : elle est vivante... Tout ce qu’elle espère c’est resté libre et en bonne santé jusqu'à sa mort...


    Je veux tout ! Le silence et les promesses, le rigide et la souplesse...
    Je veux tout ! L’anarchie et la sagesse, ton sourire... et puis tes fesses !

Revenir en haut Aller en bas
Dorian F. Ayling
Assistant Bibliothécaire

Assistant Bibliothécaire
Dorian F. Ayling

Messages : 92

Né(e) le : 12/03/1997
Age : 22


Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Aucune
Baguette: Bois de Houx, cheveu de vélane, 29 centimètres.

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Le Registre de Serdaigle   Le Registre du Personnel Icon_minitimeLun 12 Sep 2011 - 21:13

[Présentation vue avec les admins. Sera postée ici-même après quelques messages dans le topic de la répartition, avec l'accord de Val et de C-chan ! *bisouille les demoiselles*

[EDIT]

Voilà qui est fait ! ^^]




Nom : Fox Ayling
Prénom : Dorian (choix total de sa mère, à condition qu'elle respectât la demande de Simon de le voir commencer par D.)
Surnom : Dor'. Donné par sa famille et rarement usité. Trouvé par sa cousine de 8 ans sa cadette qui, au moment des premiers mots, ne parvenait pas à prononcer son prénom complètement.

Nationalité : Anglais

Age : 14 ans, né le 12 mars 1997

Famille :

Sa mère : Piper Ayling. Mariée à Simon Fox depuis décembre 2011, elle a gardé son nom de jeune fille. Sorcière de nationalité anglaise, au caractère bien trempé. Sang-mêlée de 40 ans. À 23 ans, elle est diplômée d'un doctorat en arts magiques du réputé Royal Wizard Collège of Art. Elle décide de partir aux USA pour se perfectionner et voir d'autres horizons artistiques. Un an après sa venue au pays, alors assistante dans une galerie de New-York, elle rencontre Simon Fox, grand amateur d'art. Et comme elle ne se laisse pas séduire facilement, l'homme d'affaires en tombe réellement amoureux, ce qui n'était pas le cas avec sa femme Béa, au caractère trop effacé et passif, et qui lui servait davantage de potiche que d'épouse et se laissait dominer au point d'être battue.

Pas question de tout ça avec l'énergique Piper. C'est clairement elle qui a la main dans leur relation et il serait mal venu à Monsieur Fox de l'oublier... Chez elle, Simon a trouvé une égale qui n'a aucune peur de lui et qui n'hésite pas à s'opposer à lui, ce qui lui sied très bien. En bref, il a trouvé son maître ! D'autant que Piper, si elle est loin de connaître toute la vérité, sait qui est Simon Fox et toute la part d'ombre qui domine sa vie. Mais elle a su l'apaiser, pardonner et l'aime.

Est la propriétaire de cinq galeries d'arts, réparties en Grande Bretagne. Deux sorcières et trois moldues, dont une de chaque à Londres. Habite avec son fils à Cambridge.

Son père : Simon Fox. Sorcier de nationalité américaine. Président Directeur Général du Groupe Fox, qu'on ne présente plus ni l'un, ni l'autre. (Si besoin, allez voir la présentation de Dray ! XD)

Dorian adore son père qui le lui rend bien. Il l'a clairement mis sur un piédestal. Très loin de l'image que n'a cessé d'avoir son frère, il n'a jamais vu de Simon qu'un père attentif et aimant malgré son absence. Dray n'a vu que l'ombre, Dorian que la lumière. Avec Piper et Dor', Simon s'est réellement racheté une conduite et une certaine moralité. Si l'homme continue d'entretenir avec son aîné des liens plus qu’exécrables, ne connaissant et ne cherchant de toute façon pas d'autres moyens de communiquer avec ce premier fils non désiré et non aimé, il en est tout autrement avec son cadet, surprise de la vie certes, mais arrivé dans son existence à un moment clef et à un âge où la maturité et la notion de responsabilités prend le pas sur l'ambition et les envies de liberté, puisque Simon avait quarante-cinq ans au moment de sa naissance, contre trente-trois à celle de Dray.

Son frère : Dray Fox. Dorian ne connaît pas son frère et il en a un portrait relativement négatif puisque, la distance n'arrangeant rien, il ne sait de lui que ce que leur père a pu en dire et ce qu'il a pu lire dans la presse, ce qui est loin d'être glorieux dans les deux cas (quoique les choses se sont améliorées au fil des ans dans le dernier...). Il ne comprend pas la haine qui divise Simon et Dray et évidemment, pour l'instant, prend le parti de leur paternel. Pour résumer, Dray est simplement pour lui quelqu'un d'efficace dans sa profession soit, mais égoïste, ingrat, menteur et dissolu. Et son aîné n'a pas foncièrement l'intention de le contredire... Bref leurs relations partent déjà plutôt mal. XD

Le reste de la famille Ayling :

- Un oncle, aîné de sa mère, Max, célibataire endurci, cuisinier et propriétaire d'un petit restaurant de qualité dans un des sept quartiers sorciers de Londres,
- une tante, la benjamine, Morgan, mère au foyer, mariée à Travis Scott, avocat spécialisé dans le droit international sorcier,
- quatre cousins(e)s (Âge des garçons : 19 (Taran, ancien Serdaigle) et 17 ans (Aaron, Gryffondor). Âge des filles : 18 (Blake, ancienne Serpentarde) et 11 ans (Eden, future Poufsouffle)),
- et des grands-parents comme on rêverait d'en avoir, Emy et Jacob.

Une famille sorcière tout ce qu'il y a de plus classique, unie et soudée, solide, sans histoires, tranquille, assez peace and love, installée à Londres et Cambridge, qui savent dans les grandes lignes (si on excepte les enfants qui ne connaissent que la version du chef d'entreprise d'import-export toujours en voyage) qui est le père de Dorian et qui ont, sans soucis, séduits par l'homme et sa forte personnalité, accepté Simon (bref il a encore manipulé son monde en somme... *pas du tout Dray qui parle là... XD*) et le choix de Piper de vivre ainsi et de se montrer discrète sur tout cela. Et donc eux même ont toujours fait preuve de la plus grande discrétion, ne cherchant pas à en savoir plus. A vrai dire, ça leur passe même un peu au dessus. Tant que Piper et Dorian sont heureux...

Maison : Serdaigle.

Histoire : Dorian est né exactement douze ans et six mois après son frère, le 12 mars 1997, à Saint Mungo. Quand Piper, à 27 ans, apprit qu'elle était enceinte, après plus d'un an de liaison avec Simon, elle prit le parti de rentrer chez elle en Angleterre, pour éviter le scandale et pour éviter que son bébé soit un jour embarqué dans tout ça. Et puis son pays et sa famille lui manquaient terriblement à ce moment clef de sa vie. Fox, aimant véritablement ce bout de femme énergique, la laissa partir mais l'installa contre son consentement en lui offrant son rêve : une galerie à Londres. Contrariée et reconnaissante à la fois, Piper refusera toujours tout autre aide supplémentaire et en femme d'affaires aguerrie ouvrit quatre autres galeries dans le pays. Quand la jeune femme ouvrit sa troisième, à Cambridge, et alors que Dorian fêtait ses deux ans, elle décida de quitter la capitale pour la plus calme cité universitaire et se rapprocher de ses parents et de sa sœur. Elle et Dorian y vivent toujours aujourd'hui.

A partir du retour au pays de celle qui était à ses yeux déjà plus sa femme que ne l'était l'officielle, Simon ne cessa de faire la navette entre les States et le Royaume-Uni, mentant sur ses voyages d'affaires et son emploi du temps. Ainsi, un peu comme ses copains aux parents divorcés, Dorian voyait son père très régulièrement, plus ou moins tous les quinze jours, lui parle presque tous les jours et ce dernier était, jusque la fermeture des frontières, très souvent là pour son anniversaire,Thanksgiving, Noël ou le jour de l'an. Et si Simon ne peut être présent, Dorian peut être certain qu'il aura toujours de son père un longue conversation et des présents. On peut donc dire que finalement, malgré la distance, Dorian a eu plus de relations avec Fox que Dray qui vivait pourtant avec lui... Pas de secret dans la vie de Dor'. Le garçon sait d'où il vient et pourquoi son père n'est pas souvent à la maison. Du moins le minimum à savoir. Comme il a toujours eu connaissance de l'existence de son frère. Mais comme nous l'avons déjà dit, son opinion est déjà faite et peu curieux, il n'a jamais cherché à le connaître. Cependant, en vieillissant il se pose davantage de questions sur cette branche plutôt mystérieuse et distante de son arbre généalogique. Et le fait que Piper et Simon le tiennent à l'écart et détournent les réponses n'arrange pas ce besoin d'en savoir plus. Or, à laisser traîner ses oreilles, on apprend peut-être beaucoup mais surtout de manière déformée...

Malgré cet aspect un peu obscur de ses origines, Dorian a eu une enfance tout à fait normale et équilibrée qu'on se le dise (et Piper veille furieusement au grain...) puisque finalement la seule chose qui devait rester secrète, c'était l'identité exacte de son père. Or, si on lui expliqua immédiatement les faits, pour faciliter tout de même les choses pour le petit garçon, Simon Fox a tout de suite était pour lui, Simon Ayling, chef d'entreprise dans l'import export, tout simplement. Le F. de son matricule n'est arrivé que récemment, et donc à un âge où l'on sait tenir sa langue. Il n'y eut donc jamais de problèmes, sur ce point.

Mais voilà que dans la septième année de Dorian, Simon débarqua à la maison à plein temps ! On imagine bien aisément la joie de l'enfant de voir son père tous les jours. Mais, s'il ne savait pas pourquoi, il savait que là encore c'était secret au point que Simon abandonne son nom de famille Fox pour celui de sa mère et lui ! Le quotidien s'installa alors à trois, image de la petite famille parfaite.

Quand vint pour Dorian le temps de commencer sa formation magique en septembre 2008, il fut décidé que, contrairement à ses cousins et parce que Simon pensait, plus ou moins à juste titre, qu'un professeur pour un élève, c'était la plus efficace des formules, que ce ne serait pas par Poudlard mais par un précepteur que se ferait l'enseignement.

Ainsi entra dans la vie du garçon, Joshua Young, jeune professeur débutant mais enthousiaste et doué. Et si Dorian fut son premier protégé, le gamin l'adora. Cependant, aucune vie ne peut être parfaite et sans accroc. Dans la même année, vers le mois de mars, Simon apprit de ses contacts que les frontières iraient bientôt fermer. Il décida de quitter le pays pour la France. Mais Piper refusa de quitter sa famille et ses galeries et surtout, pas question qu'on la sépare de Dorian ! Et comme on ne fait pas plus tête de mule que la dame, Simon partit seul.

Dorian ne vécut pas foncièrement bien cette séparation mais il fut bien obligé de faire avec. Bien entouré par sa mère, son précepteur et sa famille, en contact quasiment journalier avec son père, par courriers et par miroir à double sens, le garçon finit par trouver un nouvel équilibre et un nouveau quotidien s'installa jusqu'à ce que son père retourne enfin aux USA, en novembre 2010...

Là, Dorian, qui se posait de plus en plus de questions depuis le départ de son père, sur ce nom des Fox, ce patrimoine et ce frère aîné à la réputation chaotique, s'en posa encore davantage en voyant la guerre déclarée dans la presse. Mais quand sa mère lui annonça que son père et elle allaient se marier, ce fut la grande fête à la maison ! Mariage entériné dès le mois de décembre.

Et puis, voilà que les fédéraux, aux trousses de Simon, découvrirent l'existence de cette petite famille en février 2011. Et Simon apprit bien vite que Dray fut mis au courant de l'existence de Piper et Dorian. Mais ce fut cette dernière qui s'inquiéta le plus.

Un attentat à Cambridge et une discussion avec Joshua sur les sentiments de Dorian à son égard, décida la galeriste. Son fils irait à Poudlard dès la rentrée prochaine. Eloigné de la guerre, de son précepteur, du conflit qui divisait son mari et son beau-fils, du danger du scandale que pourrait déclencher Dray, et qui desservirait Simon, Dorian pourrait poursuivre en toute quiétude des études prometteuses et s'épanouir sans risques, dans un environnement sain. Et ce qu'elle ignorait, c'est à dire que Dray n'était autre que résident au collège, Simon, tout à fait d'accord avec cette idée, mais avec des raisons supplémentaires moins honorifiques, (c'est à dire détourner un peu son fils aîné de sa personne en lui balançant son petit frère dans les pattes...) se garda bien de le lui avouer... Ce fut au moment d'inscrire son fils que Piper découvrit cette vérité, énoncée par la sous-directrice du collège elle-même. On ne vous raconte pas le savon que Simon se prit... Mais la liste des pour étant tout de même plus importante que celle des contre, Piper ne changea pas d'avis. D'autant que le hasard faisant bien les choses, elle eut l'occasion de parler à Dray, venu renégocier le contrat d'un de ses artistes, sans se douter qu'il devrait l'affronter.

Par contre, on s'en doute, refus catégorique de Dorian qui ne voulait absolument pas aller en pension et être séparé de sa mère et de Joshua. Mais avait-il le choix ? Et naturellement, très en colère, c'est à Dray qu'il reproche aujourd'hui la décision de ses parents. C'était de sa faute, à lui tout ce qui arrivait !

Donc durant sa quatrième année, Dor' fit tout son possible pour chercher la confrontation avec Dray. Au fil des semaines, il fut partagé entre sa rancoeur et sa curiosité pour ce frère inconnu. Mais Dray ne fit rien pour se rapprocher de son petit frère, bien au contraire et les disputes, batailles rangées et humiliations furent nombreuses. L'Américain voulait à tout prix le repousser pour une raison que son cadet ne comprenait pas.

Mais durant sa cinquième année, les choses changèrent. D'abord, Simon se mit à dos les mangemorts, en spéculant sur l'argent qu'ils lui avaient confié pour le blanchir, une sombre histoire de black list, et voilà ses parents et lui menacés de mort et sous protection. Il apprit plus tard que son frère aussi était dans le même bâteau mais, ce qui était pour lui de l'inconscience, refusait les gardes du corps. Et puis, alors que son frère venait de faire venir son père sur le sol britannique, malgré la fermeture des frontières, ce soir-là, Dorian trouva Dray complètement ivre et le fit parler. Il comprit alors pas mal de choses et surtout cette différence de traitement que leur père entretenait entre son aîné et lui. Il constata également que son frère était vraiment en souffrance. Mais malheureusement, si la conversation fut chargée de tendresse, Fox fut tellement saoul qu'il n'en eut aucun souvenir le lendemain. Et quelques mois plus tard, le Serdaigle fut témoin d'une scène particulièrement violente entre Simon et Dray, finissant de révéler le pot aux roses. Après cela et une longue conversation, Dray étant cette fois parfaitement sobre et en capacité de se souvenir, les deux frères se rapprochèrent enfin. Et puis à la fin de la sixième année du garçon, alors que les dragons s'étaient posés dans le parc londonien d'Hyde Park durant leur migration, l'endroit se fait attaqué par les mangemorts alors que de nombreux sorciers étaient réunis pour observer les créatures. Et dans la foule, Dray, Xander et lui furent pris en chasse par ceux qui avaient pour mission d'avoir la tête des Fox. Les choses finirent mal, Dray se sacrifia pour sauver son frère et son meilleur ami et on crut même pendant plusieurs jours l'Américain mort. Cette période fut profondément douloureuse pour l'adolescent qui durant plusieurs semaines en voulut énormément à leur père, malgré le retour miraculeux de son grand frère. Enfin, après une septième année tranquille, (si on exceptait que pendant quelques mois, son frère ait retrouvé ses huit ans...), Dorian obtint sans soucis ses ASPICS et accéda à son rêve, le Royal Wizard Collège of Art. Toutefois, ses parents exigèrent de lui, pour une raison qui le dépasse, de trouver un petit boulot pour participer aux frais de scolarité (alors qu'ils croulaient sous les gallions, c'était complètement débile !). Il trouva que devenir assistant bibliothécaire de Pince était la place la plus tranquille possible, lui permettant de rester près de son frère, son cousin Aaron et ses amis.

Apparence physique : Dorian est un Fox. Aucun doute là dessus. Déjà grand pour ses quatorze ans, puisqu'il mesure un mètre 60, il ne sera pas étonnant de le voir suivre de près son père et son frère. Et comme eux, c'est un garçon de fine stature, gracieux et élégant dans sa gestuelle. Si des Ayling, il a hérité de ce qui, tout en nuance, le différencie de Dray, (une peau laiteuse, une bouche plus petite et plus fine, un front plus grand, un menton plus court, des traits à peine plus allongés et anglais, un port de tête encore plus altier très british) il a hérité des Fox de la même structure générale du visage, des mêmes grands yeux platine et de la chevelure brune aux reflets étrangement gris métallique de leur père, que lui, semble vouloir laisser pousser, contrairement à son aîné. Ils sont différents mais aucun ne peut pourtant renier l'autre. A leur plus grand malheur (surtout celui de l'Américain...). Et ceux qui ont connu Dray au même âge ne pourront encore moins ignorer la troublante ressemblance entre eux.

Mais voilà que durant l'été qui sépare sa sixième année de sa septième, Dorian a une poussée de croissance impressionnante qui le monte à 1 mètre 80, soit trois petits centimètres de moins que son frère, au grand désarroi de ce dernier. Toutefois, cela atténua leur ressemblance en faisant ressortir chez Dor' les traits du clan Ayling, alors qu'en plus, il se fit pousser les cheveux pour les avoir largement sous les épaules. Il les attache toujours mais avec sa peau pâle alors que celle de Dray est plus hâlée et que lui a toujours les cheveux courts, il est évident que si on ne peut toujours pas nier que les deux garçons sont frères, ce n'était plus aussi troublant.

Baguette magique : Bois de Houx, cheveu de vélane, 29 centimètres.

Caractère : Dorian a les qualités de ses défauts et les défauts de ses qualités. Il est un enfant intelligent, travailleur, curieux dans le sens du savoir et de la recherche de connaissances et aime énormément apprendre. Les arts et la littérature le passionnent. Tout cela fait de lui un excellent candidat à Serdaigle.

Calme, sociable, aimable, honnête, rêveur, il est contrairement à son frère aîné, détendu, posé, patient, peu expressif. Mais il est tout aussi mélancolique et sensible et contrairement à lui, ne fait rien du tout pour le cacher et jouer la comédie. Pourtant, comme son père le lui a appris, il sait dissimuler ses blessures et ses points faibles quand il le faut.

Malgré son caractère doux, il ne se laisse pas facilement impressionner et est colérique, comme tous les Fox. Mais contrairement à Dray, il sait parfaitement se contrôler et la dissimuler et si son aîné nourrit sa colère, qui dure dans le temps et le domine, le ronge, celle de Dorian se traduit par sa manie à râler. Les vraies explosions sont plus rares, passent très vite et n'ont pas foncièrement d'incidence sur son comportement. Un bon coup et c'est terminé. C'est une colère saine qui n'a d'autre but que de lâcher la pression. Il est peu rancunier, sauf sur certaines choses comme la famille. Et évidemment, le conflit qui oppose son père et son frère et sa séparation avec sa mère et son précepteur font partie de cette catégorie.

Il a pourtant des cotés purement Gryffondor, et le choixpeau a quelque peu hésité. C'est un garçon qui n'a pas froid aux yeux, tenace et têtu, qui peut se montrer souvent teigneux, surtout quand il a une idée en tête ou s'il n'obtient pas ce qu'il veut. Et attention, comme Dray, il n'est pas avare de mauvais coups, s'il a envie d'emmerder le monde. Il est aussi impulsif et manque de prudence. Disons surtout que comme n'importe quel adolescent, il n'a pas toujours la notion du danger et du risque. Il est aussi parfois un peu trop franc mais il sait aussi que le sourire amène davantage. Il a été élevé à bonne école, après tout. Alors qu'il est un enfant discret, il fait pourtant preuve d'une volonté sans faille et n'hésite pas dans ces cas là à chercher le conflit. Il est d'ailleurs un peu susceptible et très râleur, boudeur et ronchon. Et encore plus quand il n'a pas assez dormi. Bien moins déjanté que son frère, sage, il apprécie l'humour mais n'est pas du genre à en faire.

Comme Dray, il est quelqu'un d'élégant mais a en plus un raffinement et surtout une délicatesse indéniable que ne possède pas son aîné, plus brut de décoffrage. Si on voulait entrer dans les stéréotypes, Dorian est anglais, Dray américain et ça se voit. Elevé dans le luxe, il aime les belles choses et les arts. Et il faut bien le dire, il a des tendances à l'égoïsme et à la vénalité. C'est un gamin relativement pourri gâté, capricieux et dépensier. S'il n'a aucune vue sur l'entreprise de son père, il n'est pas question qu'on tente de le priver de son héritage pécunier, qu'on se le dise.


Loisirs : Comme n'importe quel ado, passer du temps avec ses amis et ses cousins. Il adore les choses sucrées, mais a un appétit d'oiseau. Peu sportif et casanier, il aime son petit confort et adore faire la grasse matinée. D'autant que c'est un gros dormeur. Passionné par la littérature, les arts, la magie, et les sciences et aussi matheux que son frère, il lit beaucoup, s'amuse à résoudre des équations et du calcul mental pour passer le temps (ce que faisait aussi Dray pendant longtemps, soit dit en passant...), adore jouer aux échecs et travaille ses sortilèges, pour le simple plaisir. Il n'a aucune notion de musique mais il dessine, peint, et sculpte. Tout le temps, sur tout, avec n'importe quoi. Connaît tous les sortilèges dans ce domaine d'ailleurs (enfin en pratique, tous ceux de son niveau et quelques uns plus ardus mais cela reste dans les capacités de son âge avec le taux d'échec que ça comporte.).


Habitudes : Rien de très notable. Il aime regarder la pluie tomber et a toujours un carnet et un fusain dans sa poche pour griffonner.

Signe distinctif : Gaucher.

Ce qu’il/elle espère devenir : Baignant dans l'art depuis qu'il est petit, il veut être sculpteur et artiste peintre. Et il est bien en passe de le devenir, car il est sans conteste très doué. Sa mère est un très bon professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Samaël Johansson
Stagiaire

Stagiaire
Samaël Johansson

Messages : 36

Né(e) le : 30/09/1993
Age : 26

Où à Poudlard ? : Avec Dee, probablement assit sous un arbre du parc

Rang & Club : Club de Lecture & Club d'echec sorcier

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Paraplégique
Baguette: bois de Lierre finement sculpté et crin de Licorne pour le cœur. 29,1 cm

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: presentation a classer   Le Registre du Personnel Icon_minitimeJeu 29 Mar 2012 - 12:40

[Désolé pour le temps mis pour poster ma présentation mais comme on voulait le faire en même temps ou presque avec Deecklann, il a fallut s'attendre et se coordonner... en espérant que cela conviendra ^^ ]

C-chan, joueuse d'Umi, a écrit:
[Pas de soucis avec une telle prez... bienvenue à tous les deux ! ^^ ]


Samaël Johansson



Le Registre du Personnel 292065Sam2


    INFORMATION____________

    ♦ Date de naissance : 30 Septembre 1993
    ♦ Âge : 18 ans
    ♦ Lieu de naissance : Édimbourg
    ♦ Nationalité : Écossaise

    ♦ Famille : Maximilan est un notable d’Édimbourg, tout comme son père avant lui. Il n'a pas vraiment de travail si ce n'est de faire fructifier l'argent dont il a hérité. Ayleen, sa mère, est la fille d'une ancienne famille de sang pur. Cette dernière n'avait pas une fortune personnelle très élevée mais de très bonne lignée ce qui était non négligeable pour la famille Johansson. De cette union naquit un seul fils, Samaël.

    ♦ Statut dans l'école : Elève de 6ème année à Serpentard

    ♦ Baguette magique : bois de Lierre finement sculpté et crin de Licorne pour le cœur. Il se dégage de cette baguette une certaine finesse et elle convient parfaitement aux enchantements.


PASSÉ_______________________________________________
      « Les regrets ne riment à rien, faut pas rêver, on ne revient pas en arrière. » [Oxmo Puccino]

    ♦ Histoire : La vie de Samaël commença le dernier jour de Septembre de l'année 1993. Ses parents étaient mariés depuis déjà 6 ans, un mariage de raison qui avait finit par se transformer, petit à petit, en amour. Les jeunes parents était ravi d'avoir eut, pour leur premier enfant, l'héritier attendu et décidèrent sur le champs qu'il serait le seul qu'ils auraient. Et le fait qu'il soit unique, leur bébé adoré, fit que déjà tout petit ils lui cédèrent tout ses caprices.

    Petit bout adorable au cheveux sombre, il était adulé par sa mère qui lui offrait toujours de beaux habit, de joli jouets voir même des peluches vivantes... c'est d'ailleurs ainsi qu'il reçu un kneazel tout noir à poil long pour ses 2 ans et un très joli poney d'un blanc éclatant pour ses 5 ans. En fait, tout ce qui faisait plaisir au garçonnet lui était acheté dans la semaine et même si cela a accentué son coté capricieux, cela aurait pu être bien pire au vu de la façon dont il a été élevé.

    C'est à ses 6 ans que le jeune garçonnet montra pour la première fois ses talents magique. Un peu cascadeur dans l’âme, le jeune garçon avait décidé de gravir l'un des chêne de la grande propriété. Seulement l'arbre, même s'il semblait particulièrement grand pour lui, était en fait un jeune spécimen et arrivé à la moitié de son expédition, une des branche avait littéralement cédé sous son poids pourtant léger. Mais pourtant, et bien qu'il était à presque 2 mètres du sol, il se contenta de rebondir sous les yeux ébahit d'un jardinier venu le déloger de son promontoire par peur de le voir se blesser. Évidemment, la nouvelle que Sam était un sorcier parfaitement bien constitué avait emplit de joie ses parents qui avait acheté un chiot à l'enfant, faisant le bonheur de celui-ci mais félicitant aussi son coté casse-cou qui ne l'a plus quitter depuis.

    Il ne se passa pas grand chose durant les 4 année qui suivirent, le quotidien de l'enfant se composant simplement de discutions avec les jardiniers, elfes de maison et autre employé de ses parents, de vol sur balais aussi puisque ses parents lui en avait acheté un pour enfant durant sa 7ème année ou de course à pied et de jeu avec Silver, le chiot devenu un très beau Golden Retriever adulte à la robe blanc crème, dans le grand jardin de la demeure.

    En fait, le premier changement dans sa vie fut pour fêté ses 10 ans. Ses parents, soudainement inspiré, avait décidé qu'il était temps que cette petite tête de bois qui ne lisait que ce qu'il avait envie et qu'il reçoivent enfin une éducation digne de se nom. Vous imaginez bien que pour un petit prince comme lui, devoir écouter quelqu'un pendant plusieurs heures d'affilé même si ce n'était pas en continue et bien sur faire ce qu'il demandait, fatalement, ça ne pouvait pas lui faire plaisir. La première rencontre avec Deecklann, vous vous en doutez, avait été un peu désastreuse. Samaël ne voulait pas de se perturbateur dans son périmètre et avait bien sur clamer à ce dernier qu'il ne ferait pas long feu. Seulement ce qu'il n'avait pas prévu c'était que Dee avait carte blanche par ses parents qui ne voulait rien savoir de ce que ce dernier lui disait ou faisait et qu'en plus, il n'était pas du genre à se laisser faire.

    Et s'il fallut plusieurs semaine pour qu'il commence à écouter ce nouveau venu qui ne voulait pas lâché l'affaire, à vrai dire, l'enfant s'attacha étrangement à cet adulte qui ne l'écoutait pas assez vite. Il faisait tout pour le rendre chèvre et faisait semblant de ne s’intéresser à rien mais en fait, il avait adopté Dee bien avant que se dernier ne s'en rendent véritablement compte. Il fallait dire que le blond connaissait tellement de choses différentes ! Il s’intéressait à tout, était intelligent, ferme mais gentil quand même et sachant piquer sa curiosité même s'il semblait toujours tellement coincé.

    Petit a petit, il c'était donc laissé apprivoiser, à tel point qu'il demanda lui-même à rester avec Dee pour étudier à la maison, arguant qu'il n'aurait jamais un professeur pour lui tout seul à l'école de magie et qu'il préférait rester avec son papa et sa maman adorés. Les parents, ravi du précepteur qu'ils avaient choisit, avaient bien entendu accepté la requête de leur enfant qui n'avait jamais semblé aussi avide d'apprendre. A croire qu'il avait simplement besoin d'être structurer dans le fond. Bien sur, il restait capricieux mais il l'était beaucoup moins qu'avant l'arrivé du blond c'était un fait.

    Et Sam étudia consciencieusement c'était un fait. Se rapprochant de plus en plus de son professeur qu'il considérait aussi important que ses parents, il avait plus envie d'apprendre pour faire plaisir à se dernier que par réel envie mais il s'en moquait. Dee avait l'air tellement heureux quand il lui expliquait des choses, le voyait réussit les sorts qu'il lui apprenait que le brun faisait tous les jours des efforts pour être le plus sérieux possible. Il se savait intelligent à sa façon, il était déjà sur de lui à l'époque, et faire plaisir au Blond le rendait juste plus joyeux encore qu'il ne l'était naturellement.

    Tout aurait pu parfaitement continuer ainsi pendant longtemps mais ça, c'était sans compté sur son coté tête de lard. Depuis déjà plus d'un an, Dee avait commencé à lui parler du monde des moldus, de leur moyen de transport, de leur objet bizarre qui remplaçait la magie avec laquelle il faisait tous les gestes du quotidien ou presque... il était très excité à l'idée de voir tout ce monde si étrange qu'il ne connaissait pas. Et s'il commença à demander à visité se monde dès le mois de mai, il se heurta à un non catégorique qu'il dut combattre jusqu'en Août pour qu'enfin son professeur finisse par céder, en guise de cadeau d'anniversaire en avance. Et puis, voir des moldus pour de vrai à 15 ans, presque 16, il était quand même temps non ?

    Cette visite de Londres avait été fantastique au début. Tout était super et Sam avait enfin pu découvrir de ses propre yeux tout ce qu'il avait apris avec le blond. Il pouvait se balader tout seul avec lui, loin de la maison et pour le brun c'était vraiment la journée la plus cool de sa vie. Tout avait basculé alors qu'ils avaient, à sa demande, commencé la traversé du London Brige. L'adolescent avait toujours eut un coté courageux, limite casse-cou et il avait une folle envie de mieux voir le paysage du pont. Il avait alors émit l'idée de monter sur le parapet mais Dee avait été très contrarier en l'entendant. Bien sur, il n'avait pas crier, il ne criait presque jamais, mais son air renfrogner parlait pour lui et une moue adorable mais contrarié était passé sur son visage. Il était vraiment pas marrant quand il s'y mettait.

    Seulement, il pensa que la chance c'était mis à lui sourire quand il avait vue deux Moldus d'une vingtaine d'année venir dans leur direction. Dee était plutôt beau comme homme, même lui qui était un garçon l'avait remarqué alors il ne fut pas surprit que ses deux là lui demande s'il était mannequin ou autre et veuille même faire des photos avec lui. C'était le moment pour faire ce qu'il avait envie ! Trop occupé avec ses groupies du moment, Sam avait put monter sur le rebord du pond et, moqueur, avait raillé son professeur qui faisait tourné les têtes du haut de son promontoire. Le blond avait semblé surprit sur le coup de le voir là et le jeune garçon avait cru décelé une certaine peur dans ses yeux l'espace d'un moment, alors qu'il s'approchait de lui... Tout était allé très vite à partir de se moment là. Il avait fait un pas de coté comme pour s'éloigner de son précepteur et un gros coup de vent avait soufflé à ce même moment. Il n'avait pas trop compris ce qu'il se passait à vrai dire, il c'était sentit partir en arrière alors qu'il entendit la voix de Dee prononcé son prénom. Il avait tendu la mains mais il n'avait pas pu attraper celle de son professeur qui se tendait vers lui. Après ça, il ne se souvient pas de grand chose, si ce n'est une douleur insupportable et un black out complet.

    Il ne s'était réveillé qu'une semaine plus tard, difficilement, et avec un mal de chien même à des endroits qu'il ne connaissait pas. Il n'avait pas très bien compris ce qu'il c'était passé, il avait entendu de l'agitation autour de lui et sa mère appeler les Médicomages. Sam avait réclamé la présence de Dee et avait sentit une main se poser sur la sienne aussitôt. Levant les yeux, il avait laisser un petit sourire passer ses lèvres : c'était la première fois qu'il voyait l'adulte sans ses lunettes. Le professeur avait alors été un peu mis de coté et on lui avait posé tout un tas de question pour savoir si tout allait bien. Et il était ressortit que même s'il avait mal partout et avait été rafistolé, il y avait un endroit ou il n'avait pas mal du tout : ses jambes. Et cette info avait fait baliser tous les Médicomages : avec les fracture qu'il avait ils aurait du déguster au contraire, même s'ils avaient bien fait leur travail...

    Le Registre du Personnel 748309Sam1


    C'est se jour là qu'ils surent tous que si le cerveau n'avait pas subit de dégat, il n'en était pas de même avec sa moelle épinière. Le choc avait été sacrément rude et en fait, personne ne savait s'il pourrait remarcher ou non. Bien sur, pour un excité tel que lui, le choc fut sacrément rude pour Samaël qui refusa en bloc, au début toute forme de traitement. Déprimé, il ne voulait plus parler à personne, ne voulait plus voir aucun médecins et surtout personne pour lui dire que ça irait. Évidemment, ses parents était dans une colère noire contre Dee, ils voulaient le foutre à la porte, mais c'était la seule chose que l'adolescent ne voulait pas. Aussi, il exigea de ses parents qu'ils l'oblige à rester et à le servir jusqu'à ce qu'il aille mieux.

    Ses parents ne lui avait jamais rien refusé et ils ne refusèrent pas plus que le précepteur reste à ses cotés. Bien sur, au début, Sam ne voulait plus du tout étudier et voyait plus en l'adulte une présence, quelqu'un autre que ses parents a qui il pouvait parler. Ca alla un temps mais à vrai dire le blond n'avait jamais été très patient et au bout de quelque mois, il commença à gentiment lui secouer les puces. Il obligeait le brun à voir des Kiné pour la rééducation, le secouait pour qu'il étudie à nouveau et petit à petit le tira de sa mélancolie.

    Mais s'il allait mieux -et c'était le cas- Dee allait reprendre ses cours quelques heures par jours, comme avant et puis bientôt il allait partir parce qu'il n'aurait plus rien du tout à lui apprendre... Et cette pensée là, elle était impossible à imaginé pour Sam. Il avait trop de place dans sa vie maintenant qu'il était avec lui à chaque moment... Cela le travailla, longtemps, et finalement il finit par trouver la solution : s'il allait dans une vrai école, bien grande et tout à fait normale et donc pas du tout adapté au gens comme lui avec un handicap, il ne pourrait pas y aller tout seul... Et puisqu'il avait un précepteur attitré qui le connaissait par cœur et qu'il ne voulait pas quitter, il avait une aide toute trouvé non ? Enfin, il fallait la jouer fine pour faire gober ça à ses parents... et c'était le plus facile à faire en plus...

    Mais bon, il n'était pas du genre à renoncer quand il avait une idée en tête et heureusement, l'art de la manipulation parentale n'avait plus de secret pour lui. Et c'est son entêtement légendaire qui ferait céder Dee un point c'est tout ! Et le 1er Septembre, ils prendrait le train ensemble pour Poudlard ou il ne s'appelait plus Samaël Johansson !


CARACTÈRE__________________________________________

    ♦ 5 qualités : Joyeux, intelligent, sûr de lui, courageux et ambitieux.
    ♦ 5 défauts : Impulsif, manipulateur, capricieux, entêté et moqueur.
    ♦ Epouvantard : Être abandonné et se retrouver complètement seul.
    ♦ Patronus : Un Papillon Attacus
    ♦ Description: Samaël est un jeune homme qui adorait courir, jouer et se dépenser étant enfant. Il appréciait également les activité plus calme tel que les échecs sorciers mais il avait besoin de mouvement. Aujourd'hui, clouer sur sa chaise, il doit prendre sur lui et s'adonner à des activité beaucoup plus calme ce qui le mine beaucoup. Mais c'est aussi un jeune homme courageux et il supporte autant qu'on puisse le faire sa condition. Intelligent sans être un génie, il a toujours beaucoup aimé apprendre même si c'était surtout pour plaire à son précepteur. Et puis, il sais ce qu'il vaut, il a confiance en ses capacité et sait qu'il est capable de beaucoup quand il s'en donne la peine. Plus jeune, il était toujours enclin à rire, à faire des blagues et se moquer gentiment des autres, et même si à présent il est beaucoup plus calme et surtout bien moins enclin aux blagues, il est tout de même encore quelqu'un de plutôt optimiste ou tout du moins, il fait tout pour garder espoir.

    Impulsif, il agit très souvent sur des coups de tête et son coté fils unique lui a donné un coté capricieux qui peut être particulièrement agaçant et difficile a gérer, surtout qu'il ne connaît presque rien de la vie en communauté et que la vie étudiante hyper structuré est une grande première pour lui. Enfin, il ne s'en fait pas trop, quand il décide quelque chose il s'y tien et sais exactement ce qu'il a à faire ou supporter pour arriver à ses fins. Il ne sait peut-être pas ce qu'il va faire de sa vie mais une chose est sure, quand il se fixe des objectifs il les atteint quoi qu'il arrive et quoi qu'il en coûte.

    ♦ Orientation: Il n'a que 18 ans et a pour sa part bien d'autre problème à gérer pour le moment. Il ne s'est jamais posé la question.
    ♦ Statut civil: Fatalement, Célibataire.


PHYSIQUE___________________________________________


    ♦ Yeux : Rubis avec quelques taches noisette
    ♦ Peau : Plutôt claire mais pas vraiment blanc non plus. Il aime bien passer
    du temps en extérieur il faut dire.

    ♦ Cheveux : Noir et coupé court même si des mèches lui tombe souvent devant les yeux.
    ♦ Signe distinctif : il est Paraplégique.

    ♦ Description : Samaël est plutôt un garçon mignon. Il a des cheveux court et d'un noir de gaie, ses grand yeux était noisette au début mais à présent ils semblent plus rubis, depuis "l'accident" à causes des vaisseau sanguins abîmé sur le coup et ayant provoqué des taches de sang... heureusement, cela n'a en rien altéré sa vue. Il a un visage assez fin, les traits doux et des sourcils fin. Peu musclé, surtout dans la partie inférieure de son corps et ce à cause du manque d’exercice, il est un peu maigrichon, mais dans le fond cela lui va bien. Toujours habiller en sombre, préférant le noir en toute circonstance, il déteste son fauteuil roulant et y préfère souvent un fauteuil moelleux et laisse à Dee le soin de le faire léviter pour se déplacer. Puisqu'il est coincé sans pouvoir faire ce qu'il a envie, il à prit l'habitude de passer le temps en s'occupant de lui. De se fait, il est très rarement négligé, à la peau particulièrement douce et est toujours bien coiffé. Ce n'est pas parce qu'on est un peu différent qu'on ne peux pas être implacable après tout.


UN PEU PLUS ?________________________________________

    ♦ Loisirs : Avant, Samaël adorait courir, jouer au Quidditch et se balader mais maintenant qu'il passe tout son temps assit sur un fauteuil, et bien, il a apprit des activité bien plus calme. Lire, écouter de la musique ou jouer aux échecs sorciers font partit de ses loisirs les plus envahissant. Il aime également beaucoup s’entraîner à la magie, puisqu'il peut parfaitement bouger les bras heureusement. Sam adore aussi apprendre de nouvelles choses, dans n'importe quel domaine à vrai dire, tant qu'il peu oublier un peu ce qui lui arrive.

    ♦ Habitudes : Dès qu'il fait beau, il passe le plus clair de son temps en extérieur. Il demande régulièrement à Dee de le transporter dans les jardins de leur demeure pour prendre l'air et voir les jardinier à l’œuvre ou lire un livre au grand air et en prenant le soleil. Il y a de forte chance qu'il en soit de même à Poudlard (même si au lieux des jardiniers il regardera et enviera sans doute les autres élèves..

    ♦ Ce qu’il espère devenir : A vrai dire, il ne sais pas... pour l'instant, tout ce dont il rêve c'est de pouvoir remarcher un jour et croyez bien qu'il fait tout pour...




    Et parce qu'ils sont souvent ensemble...
      ◆ Samaël
      ◆ Deecklann


Rp en cours : Dans la serre n°3
Revenir en haut Aller en bas
Angus Dragomir Montgomery
Professeur d'Arithmancie

Professeur d'Arithmancie
Angus Dragomir Montgomery

Messages : 13

Né(e) le : 21/04/1938
Age : 81

Où à Poudlard ? : Dans mon bureau


Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Aucune
Baguette: 27cm tout rond, Bois de Poirier finement sculpté et crin de licorne

Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitimeSam 23 Fév 2013 - 22:32

Nom : Montgomery
Prénom : Angus Dragomir
Surnom : Plus aucun depuis la mort de sa femme... Ou parfois "Le gros" par ses élèves mais tant qu'il ne l'entend pas celui-la...

Nationalité : Anglaise

Date de naissance : 21/04/1938
Age : 74ans

Famille :
    Mirabella Montgomery : C'était la femme d'Angus. Elle est morte vers le millieu de la première guerre contre vous savez qui dans une attaque sur le chemin de traverse, alors qu'elle faisait quelques courses pour leur anniversaire de mariage. C'était un petit brin de femme affirmée et énergique qui avait tendance à entraîner son mari dans son sillage. Quand elle est décédé, à l'age de 40ans, ce fut une grande perte pour le professeur qui mit sa carrière en pause pendant plus de deux ans, enclin à une dépression pesante. A présent plus en paix avec cette perte, il n'est pas rare qu'il converse avec la photos de sa femme qui n'a pas eut le loisir de lui donner d'enfant comme ils le désiraient.


Emploi : Professeur d'Arithmancie

Histoire : L'histoire d'Angus est un peu longue et riche de rebondissement, alors je passerais sous silence les affres de sa naissance tout à fait banale à l'aube de la guerre moldus dans une famille de sorciers discrète du Cheschire, la découverte de ses pouvoirs somme toute habituelle de l'enfant qui fait léviter le pot de cookies parce que maman à refuser de lui en donner un, de la petite fête organisé par son oncle Finegann quand il avait reçu sa lettre de Poudlard pour ses onze ans comme tous les petits sorcier de son age et ses années, plus ou moins calme, qu'il passa à Serdaigle. De tout ça, il n'y eut que la découverte de ce qui fut plus tard, sa plus grande passion, l'Arithmancie. Ayant choisit cet option un peu par hasard et aussi par dépits puisque la divination ne l'inspirait pas le moins du monde (le thé, on le buvait on y mettait pas les doigts dedans pour y voir autre chose que du thé) il avait rapidement accroché à son approche plus analytique et mathématique des choses, qui s’appuyait sur une forme de logique parlant beaucoup plus à l'adolescent qu'il était.

Il continua donc dans cette direction, notre jeune diplômer de Poudlard, et prit le pas de devenir professeur. Étudiant donc dans ce but, y consacrant son énergie, il faisait le tour des librairies pour s'acheter les ouvrage de référence et c'est là qu'il rencontra pour la première fois Mirabella. Au détour d'une allée, ne regardant pas trop ou il allait, il avait percuter une jeune femme pourtant une impressionnante pile de livre et déversant au passage son contenu au milieux de l'allée. Relevant les yeux en s'excusant alors qu'il s'empressait déjà de ramasser les ouvrages, il avait vu la chevelure flamboyante et toute frisée de la demoiselle et surtout ses deux grand yeux mousse. Il n'en fallut pas plus pour qu'il sache, à cet instant précis, qu'il venait de rencontrer celle qui partagerait sa vie.

Il l'avait alors invité à prendre un verre pour s'excuser de sa maladresse et à sa plus grande surprise, elle avait accepté. Ils devinrent alors ami, se rencontrant de temps à autres pour un verre ou une discussion (la jeune femme, très éclectique, avait un avis sur tout et sa malice était un enchantement) puis de fil en aiguille ils se rapprochèrent pour finir par se marier 3 ans plus tard en juin 1961. Mirabella était en charge d'enfant dans une garderie magique et s'occupait des activités ludiques des jeunes sorciers, comblant ainsi ses aspirations de mère. Elle aurait ses propres enfants, plus tard, quand le temps s'y prêterait mieux... ils étaient jeune en plus, l'énergique rousse n'avait que 21 ans dans le fond.

Le temps passa, les galères aussi, Angus finit par décroché son diplôme et quelques temps plus tard son premier poste d'enseignant dans une petite école, Mira continuait à prendre bien soin des enfants des autres. Quand la jeune femme eut 36 ans, elle se sentit enfin prête à être mère, Angus en était enchanté, mais comme souvent quand on se décide enfin ça ne vient pas tout de suite. Rien de méchant bien sur, elle était encore jeune et pour une sorcière ce n'était pas encore un cap mais il fallut attendre et persévéré même si c'était difficile. 4 ans.... quatre années éprouvantes pour les nerfs mais ils étaient sur qu'ils pouvaient le faire.

Mais ils n'en aurait jamais l'occasion. Le seigneur noir faisait parler de lui à cette époque, l'épuration avait déjà commencé depuis 5 ans environs et les Mangemorts connus, mais on ne pouvait pas rester enfermé tout le temps... Surtout quand comme elle vous aimiez votre petit ours... et pour votre 20ème anniversaire de mariage il fallait quelques chose pour marquer les esprits ! Sauf que ce n'est pas un cadeau qu'elle trouva sur le chemin de traverse, mais la mort...

Cette perte fut terrible pour le quadragénaire. Mirabella était indubitablement l'amour de sa vie et se le voir arracher cruellement par une horde de fou qui les propulsaient dans un conflits auquel ils étaient étrangers au possible, fit basculer Angus dans la dépression. L'insécurité aidant, il démissionna de son poste et resta enfermer chez lui le plus possible, ne voulant voir personne, ne voulant qu'à peine survivre... cette vie là dura un peu plus de deux ans avant qu'il ne finisse par essayer de sa faire aidé par un professionnel. Finalement, il finit par se sortir de cet engrenage et retrouva un poste dans une autre école à la rentrée suivante. Le climat était toujours aussi hostile, mais être à nouveau avec des élèves lui faisait du bien, le faisait oublier les enfants qu'il n'aurait jamais. Et quand le première guerre prit fin une bonne fois pour toute, l'adulte avait décider de vivre pour deux, de prendre la vie comme elle venait et que la mort ne lui faisait plus peur puisqu'il reverrait ainsi sa douce Mira.

Mais la vie des sorciers et longue et même si aucun désir de refaire sa vie ne le prit, la routine dans sa petite école finit par l'ennuyer. Il voulait retrouver un nouveau souffle, se refaire une place ailleurs, alors quand finalement il eut vent que Poudlard recherchait un Professeur d'Arithmancie, il posa sa candidature. Il n'attendait trop rien de se fait, Poudlard était bien plus prestigieuse que sa petite école dans le fond et lui un professeur soit compétant mais aussi vieillissant. Pourtant, il fut tout de même contacter par la toute jeune Directrice et, après plusieurs entretien courtois et intéressant, se vit proposer un poste fixe au sein de son personnel. Bien sur, on se doute bien qu'il ne se fit pas trop prier pour accepter...

Apparence physique : Angus est un homme de plus de 70 ans et à se titre il possède des cheveux blanc, dut aux soucis de l'age, qu'il coupe court mais pas trop dans une de ses coupes ancienne qui ne vont bien qu'aux personne d'un certain age. Il possède des yeux marron chocolat caché dernière ses fines lunettes carré, sa vue commençant à doucement décliner avec l'age. Bon vivant, il arbore également un tour de taille impressionnant et un double menton qu'il doit à ses 121kg pour ses 1m69. Souvent habillé de noir ou au contraire de blanc, toujours chic dans ses costumes à la coupe rétro, c'est un homme qui malgré sa stature prend soin de bien présenter et d'être impeccable pour ses élèves. Il est resté ancré dans le passé mais ça lui donne un charme particulier qui lui va bien.

Baguette magique : d'une longueur de 27cm tout rond, en Bois de Poirier d'une jolie tinte doré finement sculpté avec un cœur magique en crin de licorne. Baguette d'un tempérament calme et posé, elle incarne la constance de son propriétaire. Parfaite pour la magie de tous les jours.

Caractère : Angus en a vu, beaucoup, trop peut-être, et du coup à présent il prend la vie avec philosophie. Il est donc d'un naturel calme et assez joyeux quand on le connaît, mais il peut sembler un peu ronchon par moment, voir un tantinet radoteur à ressasser ce qui était mieux avant. C'est un éternel nostalgique, il n'y peux rien, et ne fait rien pour corriger se travers d'ailleurs. Professionnel, c'est un prof consciencieux et méthodique même si l'extrapolation de sa matière, et la complexité apparente de ce qu'il raconte peuvent en rebuter plus d'un. Il ne leur en veut pas, l' L'Arithmancie est un art qui ne se livre qu'à ceux qui s'en donne la peine et se montrent ordonnés. Il sais pourtant se faire respecter dans l'univers de sa classe mais sait aussi se montrer accessible et il n'est pas rare qu'on vienne le voir pour un conseil. Un peu taquin sur les bord, quand l'envie lui en prend, souvent au mauvais moment et avec la mauvaise personne d'ailleurs, c'est pourtant un homme bon, courtois et gentil, voir même un peu nounours sur les bords.

Loisirs : Angus aime beaucoup son travail et il n'est pas rare de le voir tenter des opérations compliquer pour se détendre. Il apprécie également les jeux de réflexion tel que les échecs sorcier ou les mots croisés mais aussi lire son journal tranquillement dans un grand fauteuil de la salle des professeurs. Il aime et pratique des activités calmes en général.

Habitudes : Il parle très souvent de comment se passait les choses avant, dans sa jeunesse, ou du temps ou sa femme était encore en vie. Il vit un peu dans le passé.

Signe distinctif : sa forte corpulence et son calme olympien.

Ce qu’il espère devenir : Il est déjà ce qu'il espérait. Maintenant, il vie la vie pour deux et attend le jour ou il pourra, paisiblement, retrouver sa moitié.


Le Registre du Personnel Si-Angus
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Registre du Personnel Empty
MessageSujet: Re: Le Registre du Personnel   Le Registre du Personnel Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Registre du Personnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?
» registreélèves
» Registre des membres du clan du Puma
» Récapitulatif du personnel de l'Académie
» [Decrets oecuméniques] Registre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Collège Poudlard :: Avant de commencer... [HS] :: Les Grimoires des Personnages :: Les Registres des Membres Acceptés-
Sauter vers: