Le Collège Poudlard

Venez parfaire votre éducation magique dans notre illustre collège !


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexionShark London Fb10

Partagez
 

 Shark London

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sevora Black
Membre du conseil d'Administration

Membre du conseil d'Administration
Sevora Black

Messages : 1389

Né(e) le : 06/01/1993
Age : 27

Où à Poudlard ? : Au boulot, je travaille moi!

Rang & Club : Magicologue

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Fourchelangue
Baguette: Bois de Noisetier, Nerf de coeur d'Opaloeil des Antipodes, 27 cm

Shark London Empty
MessageSujet: Shark London   Shark London Icon_minitimeMer 7 Aoû 2019 - 0:05

Il était deux heures du matin, à peu de chose près. L’heure exacte n’avait aucune importance. Une partie d’entre-eux s’étaient réunis, ce soir, dont Sevora. L’héritière portait une magnifique robe aux bleus et violets chatoyants, camouflée sous une soutane noire d’encre. Comme les autres, elle avait rabattus sa capuche et portait un masque, finement ouvragé, mais ses yeux verts perçaient derrière le visage glacé d’argent. Personne ne parlait, tous en attente des dernières paroles de leur Maître. Ces derniers temps, ils s’étaient faits un peu plus paresseux que d’habitude. L’affluence des touristes moldus, pour les vacances d’été du mois d’Août, avait à nouveau attisé Son feu sacré. Calme, mais suspendue à ses lèvres, Sevora attendait le moindre son, le moindre mot de sa part. Sans même la regarder, elle se sentait prête à réagir plus vite que sa chère mère.

« Et je voudrais… »

Mais il cessa de parler.

Sevora sentit un léger mouvement à sa gauche. L’un des leurs, remua, mal-à-l’aise. Mais l’héritière pensait déjà savoir ce qu’il voudrait…

« L’un de vous ira à Londres. Il est temps de leur rappeler que Lord Voldemort ne dort jamais. »

Il se tut à nouveau. Sevora sut alors qu’il attendait, non pas une réponse, mais des volontaires. Comme si elle avait reçut une décharge électrique, Sevora se porta en avant, d’un pas seulement, avant que quiconque n’eut fait un seul mouvement. Ou n’eut le temps de réellement comprendre. Elle sentit le regard de sa mère se poser sur elle, fugacement, mais n’y répondit pas. Il y eut un instant de flottement, comme une étrange attraction. Même si elle l’avait voulu, elle aurait été incapable de détacher son regard de lui et sans le lui rendre, un léger rire raisonna.

Mais il n’eut pas à en dire plus, ni même à donner le moindre ordre, Sevora sentait que c’était le moment maintenant de partir et de s’exécuter.



* * *


Trouver une idée « d’animation » ne lui prit guère de temps. Rendue à Londres sur le Chemin de Traverse, quelques heures plus tard, une grande affiche facilement visible de l’autre côté, attira son attention. Le Sea Life London, une immense image –fixe- de requins, accompagnée d’une légende. Restructuration, l’aquarium rouvrait ses portes. Une drôle d’idée émergea alors dans l’esprit de la jeune femme. Une idée qui avait de quoi alimenter un beau spectacle. Et puis, elle aimait ça, c’était cool les aquariums…

Sevora resta un moment pensive avant de terminer ses achats, tout en affinant son projet. A nouveau à Londres, ses courses terminées, il ne lui restait qu’un détail à régler. Ce n’était pas le détail nécessaire, qui ne serait peut-être même pas très bien vu, mais… Passant discrètement d’un monde à l’autre, la jeune femme abandonna, au détour d’une ruelle, son vêtement chatoyant de sorcière, pour une tenue classique de moldus. Un blue jean des plus simples, un tee-shirt noir et une veste. Il n’y avait rien de plus passe-partout et elle le savait. La sorcière prit alors le chemin du Sea Life à Londres et… paya son entrée, comme n’importe quel moldu.

A cette heure matinale, elle eut tout le loisir, dissimulée dans les couloirs plongés dans la pénombre, de repérer les lieux et les plus grands aquariums. Ils étaient immenses, il fallait l’avouer et magnifique (rien à voir avec les pauvres bacs de leurs anciens Professeur de Soins aux Créatures Magiques, avec ses créatures étranges et passablement dégoûtantes). Non ici, il y avait des raies de toutes les tailles, des poissons de toutes les couleurs, mais surtout –et c’était là toute l’idée du plan- des requins de diverses races. Pendant un long moment, Sevora apprécia sa petite promenade.

Entendant un des moldus lui crier presque dans les oreilles, comme s’il était incapable de parler normalement, Sevora revint sur terre. C’était un peu dommage pour les poissons cela dit… Mais il fallait penser à la mission dont elle s’était proposée volontaire. Il voulait une « animation » ? Celle-ci serait la plus digne des films idiots de requins. Reprenant donc le chemin du plus grand aquarium, Sevora admira encore une fois la nage lente et paisible d’apparence des immenses requins tigres. Elle le savait, ils étaient l’une des espèces les plus dangereuses pour l’homme. Pour les moldus en tout cas.

Patiemment, Sevora attendit l’heure d’affluence de l’aquarium. Puis constatant qu’il devenait difficile de circuler, elle repéra le bassin et fit sortir discrètement l’extrémité de sa baguette de sa manche, tout en ayant l’air de s’intéresser aux requins, depuis le mur du fond. Elle pointa le plus gros rocher et une énorme explosion se produisit. Le rocher s’effondra et tomba contre une vitre, qui explosa sous le choc du sort informulé, propulsant l’eau avec une puissance incontrôlable, fissurant de plus belle la paroi de l’aquarium et plongeant immédiatement le couloir quasi souterrain dans le chaos. Immédiatement, Sevora s’éclipsa et retrouva ses atours de Mangemort. Affublée d’une soutane, de son capuchon et de son masque d’argent, elle reparut un peu plus loin, loin de la foule en panique. Admirant son travail, elle se retrouva assez rapidement les pieds dans l’eau. Elle suivit tranquillement un couloir pour se retrouver dans une grande salle, donnant sur un mur un peu bizarre. Le bruit d’une vague lui parvint alors, emmenant avec elle l’aileron d’un requin tigre… Sevora eut un mince sourire dissimulé sous son masque, jusqu’à ce que le niveau de l’eau monte drastiquement, lui faisant prendre conscience qu’il serait de bon ton –pour elle- de ne pas rester sur place plus longtemps.

L’aileron d’un requin grandissant, elle se hâta de sortir, avant de regretter son idée et prit une autre allée désertée, qui remontait vers la surface. Sevora entendait les hurlements venant de toutes part et elle voulait bien croire que de l’étage en dessous, il y ait de quoi paniquer… Après tout, le bassin était immense et venait de lâcher plusieurs représentants des poissons les plus dangereux au monde, enfermé dans un aquarium ! Accélérant son pas, elle buta soudainement contre un faux rocher décoratif placé au sol et lâcha un grognement rageur.

« Aï-eu! »

Elle se rattrapa toutefois et prit elle aussi le chemin de la sortie. Avant de complètement quitter le couloir du grand aquarium, elle se retourna.

« Deprimo. »

La fissure initiale gagnant toutes les surfaces, la pression devint magiquement si forte que l’immense vitre explosa, dans toute sa largeur. Une vague immense effaça l’image étrange de la silhouette encagoulée, tandis qu'elle jetait un dernier sortilège afin de gonfler le volume, déjà conséquent, qui s'échappait du bac, et profita pour se déplacer dans un autre couloir…


Shark London Signse10
0 RP à Poudlard | 0 RP Hors de Poudlard

* * * Je parle le Français, l'Anglais, le Latin, le Grec ancien, le Sanskrit, l'Egyptien ancien, les Runes
Le Fourchelangue, les Langues Aquatiques
* * *
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lsanas.free.fr/
Stephen Drake
Sorcier(e)

Sorcier(e)
Stephen Drake

Messages : 12


Shark London Empty
MessageSujet: Re: Shark London   Shark London Icon_minitimeMar 18 Fév 2020 - 9:57

Il y en avait un qui ne s’attendait pas du tout à se retrouver embarqué dans une aventure ubuesque, ce jour-là, c’était Stephen Drake. Evidemment, s’il était au musée océanique, ce n’était certainement pas pour observer les poissons. Il y était pour affaires tout bêtement. C’était un secteur moldu ? Oui. Mais pas tout à fait… Le véritable propriétaire était sorcier, lui. Et un mangemort en plus ! Un comble. Mais il fallait bien gagner sa croûte et M. Amus ne crachait pas sur de l’argent facile. Il avait hérité des lieux et ma foi, l’argent des moldus valait bien celui des autres. Une histoire de prête nom et on n’y voyait que du feu, pour se dissimuler et cacher aux moldus et aux plus grands nombre des sorciers, le fait que l’un des plus grands musées océaniques d’Europe appartenait en fait à l’un d’entre eux. Et Drake utilisait l’affaire parmi d’autres, pour blanchir les finances du patron, parce qu’une organisation comme la sienne, ça ne tournait pas avec de l’air. Rien que la corruption, ils casquaient sévère ! Et ce jour-là, c’était justement l’heure des comptes. Mais pas que. Il y avait aussi une mission à organiser. Et comme Stephen était homme à optimiser son temps, il avait décidé de faire les deux choses en même temps. Il avait donc convié à la réunion son ami Lysander Duncan-Taylor qui aurait son rôle à jouer.

Installés au bar du musée, au milieu des aquariums, dans une ambiance classe et feutrée, accentuée par la lumière noire, et un espace magiquement insonorisé, autour de boissons (whisky pour le Canadien) parce qu’autant mettre un peu d’agréable dans le travail, c’était d’ailleurs ce qu’il expliquait à Amus et à ce dernier alors même qu’il avait le nez plongé dans les comptes de l’endroit. Et vu son impatience, le propriétaire du musée océanique était trop long à la détente à son goût.

“Amus, vous êtes plus stupide encore que vous ne le paraissez. C’est parfaitement inacceptable que je doive vous expliquer en plus de vous souffler l’idée pour rattraper vos bourdes ! Il refuse tout accord amiable. Son fils est un benêt manipulable. Donc Lysander, tu fais ce que tu sais faire avec tant de talent, son fils héritera et Amus, vous lui faites signer les papiers, en évitant d’échouer cette fois. Dois-je vraiment vous rappeler pourquoi il nous faut ces terrains ?”

Il était clair, vu le ton peu amène de l’homme d’affaires, que ce dernier point était un avertissement très clair quant au temps qui séparait M. Amus de la mort. Un échec, vu l’argent qu’il rapportait, ça pouvait encore être toléré. Deux… Tout le monde était remplaçable. La possession d’une mine d’or ne le protégerait pas longtemps du perfectionnisme de Drake.

“Mais il faudra planifier chaque point pour que ça n’attire pas les soupçons. Le bougre est prudent. Il a assuré ses arrières. Paranoïaque, depuis quelques années, il est entouré par une sécurité privée efficace et grâce à votre manque d'habileté, Amus, il n’a pas fait un secret que ses biens étaient convoités. Voici les plans de sa propriété et dans ce dossier, tu trouveras ses habitudes, Lysander.”

Enfin pendant que les trois hommes discutaient boutique, il se passa ce que l’une des leurs avait décidé de faire. Dans le genre initiative mal tombée, ça se posait là. A la décharge de Sevora, elle ne pouvait pas non plus connaître toutes les subtilités de leur “grande famille”... Certes, cela était quelque peu original pour le coup. Absurde mais original.

En attendant de débattre de l’excellence de cette idée, l’eau déferla littéralement dans l’espace bar pendant que Stephen glissait d’une main vers son ami les documents mentionnés et continuait de vérifier les comptes de l’autre. Et s’il savait faire deux choses à la fois trois, c’était déjà plus compliqué. Concentré à sa tâche, il ne remarqua pas l’énorme problème qui leur tombait dessus…


[Evidemment, je fais un échec, le contraire m’aurait étonné. xD

Bon j’espère par contre que ça t’ira, Lys’ parce que j’ai pas été très convaincu en écrivant.

[Jet de dés]]

Revenir en haut Aller en bas
 
Shark London
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Collège Poudlard :: Le Reste du Monde :: Londres-
Sauter vers: