Le Collège Poudlard

Venez parfaire votre éducation magique dans notre illustre collège !


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexionShark London Fb10
Le Deal du moment : -43%
Platine vinyle DENON DP-300F NOIR
Voir le deal
199.99 €

Partagez
 

 Shark London

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sevora Black
Membre du conseil d'Administration

Membre du conseil d'Administration
Sevora Black

Messages : 1392

Né(e) le : 06/01/1993
Age : 27

Où à Poudlard ? : Au boulot, je travaille moi!

Rang & Club : Magicologue

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Fourchelangue
Baguette: Bois de Noisetier, Nerf de coeur d'Opaloeil des Antipodes, 27 cm

Shark London Empty
MessageSujet: Shark London   Shark London Icon_minitimeMer 7 Aoû 2019 - 0:05

Il était deux heures du matin, à peu de chose près. L’heure exacte n’avait aucune importance. Une partie d’entre-eux s’étaient réunis, ce soir, dont Sevora. L’héritière portait une magnifique robe aux bleus et violets chatoyants, camouflée sous une soutane noire d’encre. Comme les autres, elle avait rabattus sa capuche et portait un masque, finement ouvragé, mais ses yeux verts perçaient derrière le visage glacé d’argent. Personne ne parlait, tous en attente des dernières paroles de leur Maître. Ces derniers temps, ils s’étaient faits un peu plus paresseux que d’habitude. L’affluence des touristes moldus, pour les vacances d’été du mois d’Août, avait à nouveau attisé Son feu sacré. Calme, mais suspendue à ses lèvres, Sevora attendait le moindre son, le moindre mot de sa part. Sans même la regarder, elle se sentait prête à réagir plus vite que sa chère mère.

« Et je voudrais… »

Mais il cessa de parler.

Sevora sentit un léger mouvement à sa gauche. L’un des leurs, remua, mal-à-l’aise. Mais l’héritière pensait déjà savoir ce qu’il voudrait…

« L’un de vous ira à Londres. Il est temps de leur rappeler que Lord Voldemort ne dort jamais. »

Il se tut à nouveau. Sevora sut alors qu’il attendait, non pas une réponse, mais des volontaires. Comme si elle avait reçut une décharge électrique, Sevora se porta en avant, d’un pas seulement, avant que quiconque n’eut fait un seul mouvement. Ou n’eut le temps de réellement comprendre. Elle sentit le regard de sa mère se poser sur elle, fugacement, mais n’y répondit pas. Il y eut un instant de flottement, comme une étrange attraction. Même si elle l’avait voulu, elle aurait été incapable de détacher son regard de lui et sans le lui rendre, un léger rire raisonna.

Mais il n’eut pas à en dire plus, ni même à donner le moindre ordre, Sevora sentait que c’était le moment maintenant de partir et de s’exécuter.



* * *


Trouver une idée « d’animation » ne lui prit guère de temps. Rendue à Londres sur le Chemin de Traverse, quelques heures plus tard, une grande affiche facilement visible de l’autre côté, attira son attention. Le Sea Life London, une immense image –fixe- de requins, accompagnée d’une légende. Restructuration, l’aquarium rouvrait ses portes. Une drôle d’idée émergea alors dans l’esprit de la jeune femme. Une idée qui avait de quoi alimenter un beau spectacle. Et puis, elle aimait ça, c’était cool les aquariums…

Sevora resta un moment pensive avant de terminer ses achats, tout en affinant son projet. A nouveau à Londres, ses courses terminées, il ne lui restait qu’un détail à régler. Ce n’était pas le détail nécessaire, qui ne serait peut-être même pas très bien vu, mais… Passant discrètement d’un monde à l’autre, la jeune femme abandonna, au détour d’une ruelle, son vêtement chatoyant de sorcière, pour une tenue classique de moldus. Un blue jean des plus simples, un tee-shirt noir et une veste. Il n’y avait rien de plus passe-partout et elle le savait. La sorcière prit alors le chemin du Sea Life à Londres et… paya son entrée, comme n’importe quel moldu.

A cette heure matinale, elle eut tout le loisir, dissimulée dans les couloirs plongés dans la pénombre, de repérer les lieux et les plus grands aquariums. Ils étaient immenses, il fallait l’avouer et magnifique (rien à voir avec les pauvres bacs de leurs anciens Professeur de Soins aux Créatures Magiques, avec ses créatures étranges et passablement dégoûtantes). Non ici, il y avait des raies de toutes les tailles, des poissons de toutes les couleurs, mais surtout –et c’était là toute l’idée du plan- des requins de diverses races. Pendant un long moment, Sevora apprécia sa petite promenade.

Entendant un des moldus lui crier presque dans les oreilles, comme s’il était incapable de parler normalement, Sevora revint sur terre. C’était un peu dommage pour les poissons cela dit… Mais il fallait penser à la mission dont elle s’était proposée volontaire. Il voulait une « animation » ? Celle-ci serait la plus digne des films idiots de requins. Reprenant donc le chemin du plus grand aquarium, Sevora admira encore une fois la nage lente et paisible d’apparence des immenses requins tigres. Elle le savait, ils étaient l’une des espèces les plus dangereuses pour l’homme. Pour les moldus en tout cas.

Patiemment, Sevora attendit l’heure d’affluence de l’aquarium. Puis constatant qu’il devenait difficile de circuler, elle repéra le bassin et fit sortir discrètement l’extrémité de sa baguette de sa manche, tout en ayant l’air de s’intéresser aux requins, depuis le mur du fond. Elle pointa le plus gros rocher et une énorme explosion se produisit. Le rocher s’effondra et tomba contre une vitre, qui explosa sous le choc du sort informulé, propulsant l’eau avec une puissance incontrôlable, fissurant de plus belle la paroi de l’aquarium et plongeant immédiatement le couloir quasi souterrain dans le chaos. Immédiatement, Sevora s’éclipsa et retrouva ses atours de Mangemort. Affublée d’une soutane, de son capuchon et de son masque d’argent, elle reparut un peu plus loin, loin de la foule en panique. Admirant son travail, elle se retrouva assez rapidement les pieds dans l’eau. Elle suivit tranquillement un couloir pour se retrouver dans une grande salle, donnant sur un mur un peu bizarre. Le bruit d’une vague lui parvint alors, emmenant avec elle l’aileron d’un requin tigre… Sevora eut un mince sourire dissimulé sous son masque, jusqu’à ce que le niveau de l’eau monte drastiquement, lui faisant prendre conscience qu’il serait de bon ton –pour elle- de ne pas rester sur place plus longtemps.

L’aileron d’un requin grandissant, elle se hâta de sortir, avant de regretter son idée et prit une autre allée désertée, qui remontait vers la surface. Sevora entendait les hurlements venant de toutes part et elle voulait bien croire que de l’étage en dessous, il y ait de quoi paniquer… Après tout, le bassin était immense et venait de lâcher plusieurs représentants des poissons les plus dangereux au monde, enfermé dans un aquarium ! Accélérant son pas, elle buta soudainement contre un faux rocher décoratif placé au sol et lâcha un grognement rageur.

« Aï-eu! »

Elle se rattrapa toutefois et prit elle aussi le chemin de la sortie. Avant de complètement quitter le couloir du grand aquarium, elle se retourna.

« Deprimo. »

La fissure initiale gagnant toutes les surfaces, la pression devint magiquement si forte que l’immense vitre explosa, dans toute sa largeur. Une vague immense effaça l’image étrange de la silhouette encagoulée, tandis qu'elle jetait un dernier sortilège afin de gonfler le volume, déjà conséquent, qui s'échappait du bac, et profita pour se déplacer dans un autre couloir…


Shark London Signse10
0 RP à Poudlard | 0 RP Hors de Poudlard

* * * Je parle le Français, l'Anglais, le Latin, le Grec ancien, le Sanskrit, l'Egyptien ancien, les Runes
Le Fourchelangue, les Langues Aquatiques
* * *
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lsanas.free.fr/
Stephen Drake
Sorcier(e)

Sorcier(e)
Stephen Drake

Messages : 15


Shark London Empty
MessageSujet: Re: Shark London   Shark London Icon_minitimeMar 18 Fév 2020 - 9:57

Il y en avait un qui ne s’attendait pas du tout à se retrouver embarqué dans une aventure ubuesque, ce jour-là, c’était Stephen Drake. Evidemment, s’il était au musée océanique, ce n’était certainement pas pour observer les poissons. Il y était pour affaires tout bêtement. C’était un secteur moldu ? Oui. Mais pas tout à fait… Le véritable propriétaire était sorcier, lui. Et un mangemort en plus ! Un comble. Mais il fallait bien gagner sa croûte et M. Amus ne crachait pas sur de l’argent facile. Il avait hérité des lieux et ma foi, l’argent des moldus valait bien celui des autres. Une histoire de prête nom et on n’y voyait que du feu, pour se dissimuler et cacher aux moldus et aux plus grands nombre des sorciers, le fait que l’un des plus grands musées océaniques d’Europe appartenait en fait à l’un d’entre eux. Et Drake utilisait l’affaire parmi d’autres, pour blanchir les finances du patron, parce qu’une organisation comme la sienne, ça ne tournait pas avec de l’air. Rien que la corruption, ils casquaient sévère ! Et ce jour-là, c’était justement l’heure des comptes. Mais pas que. Il y avait aussi une mission à organiser. Et comme Stephen était homme à optimiser son temps, il avait décidé de faire les deux choses en même temps. Il avait donc convié à la réunion son ami Lysander Duncan-Taylor qui aurait son rôle à jouer.

Installés au bar du musée, au milieu des aquariums, dans une ambiance classe et feutrée, accentuée par la lumière noire, et un espace magiquement insonorisé, autour de boissons (whisky pour le Canadien) parce qu’autant mettre un peu d’agréable dans le travail, c’était d’ailleurs ce qu’il expliquait à Amus et à ce dernier alors même qu’il avait le nez plongé dans les comptes de l’endroit. Et vu son impatience, le propriétaire du musée océanique était trop long à la détente à son goût.

“Amus, vous êtes plus stupide encore que vous ne le paraissez. C’est parfaitement inacceptable que je doive vous expliquer en plus de vous souffler l’idée pour rattraper vos bourdes ! Il refuse tout accord amiable. Son fils est un benêt manipulable. Donc Lysander, tu fais ce que tu sais faire avec tant de talent, son fils héritera et Amus, vous lui faites signer les papiers, en évitant d’échouer cette fois. Dois-je vraiment vous rappeler pourquoi il nous faut ces terrains ?”

Il était clair, vu le ton peu amène de l’homme d’affaires, que ce dernier point était un avertissement très clair quant au temps qui séparait M. Amus de la mort. Un échec, vu l’argent qu’il rapportait, ça pouvait encore être toléré. Deux… Tout le monde était remplaçable. La possession d’une mine d’or ne le protégerait pas longtemps du perfectionnisme de Drake.

“Mais il faudra planifier chaque point pour que ça n’attire pas les soupçons. Le bougre est prudent. Il a assuré ses arrières. Paranoïaque, depuis quelques années, il est entouré par une sécurité privée efficace et grâce à votre manque d'habileté, Amus, il n’a pas fait un secret que ses biens étaient convoités. Voici les plans de sa propriété et dans ce dossier, tu trouveras ses habitudes, Lysander.”

Enfin pendant que les trois hommes discutaient boutique, il se passa ce que l’une des leurs avait décidé de faire. Dans le genre initiative mal tombée, ça se posait là. A la décharge de Sevora, elle ne pouvait pas non plus connaître toutes les subtilités de leur “grande famille”... Certes, cela était quelque peu original pour le coup. Absurde mais original.

En attendant de débattre de l’excellence de cette idée, l’eau déferla littéralement dans l’espace bar pendant que Stephen glissait d’une main vers son ami les documents mentionnés et continuait de vérifier les comptes de l’autre. Et s’il savait faire deux choses à la fois trois, c’était déjà plus compliqué. Concentré à sa tâche, il ne remarqua pas l’énorme problème qui leur tombait dessus…


[Evidemment, je fais un échec, le contraire m’aurait étonné. xD

Bon j’espère par contre que ça t’ira, Lys’ parce que j’ai pas été très convaincu en écrivant.

[Jet de dés]]

Revenir en haut Aller en bas
Lysander Duncan-Taylor
Mangemort

Mangemort
Lysander Duncan-Taylor

Messages : 25

Né(e) le : 23/11/1979
Age : 41

Où à Poudlard ? : Jamais à Poudlard non... mais quelque part en Angleterre


Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Psychopathe
Baguette: Non renseigné

Shark London Empty
MessageSujet: Re: Shark London   Shark London Icon_minitimeMer 4 Mar 2020 - 18:36

[Mais ça me va très bien, t'inquiète Wink ]

Stephen n’était pas tout seul à ne pas savoir dans quoi il mettait les pieds à vrai dire. Lysander n’était pas non plus là pour admirer la vue, c’était certain, et à vrai dire on pouvait légitimement se demander pourquoi il était là, d’ailleurs. Et bien, pour un fait à la fois aussi improbable que surprenant venant de sa part : Drake lui avait demandé. Oui, tout simplement. Et oui c’était surprenant parce que pour lui se déplacer, dans un endroit grouillant de moldus de surcroît, juste parce qu’on le lui avait demandé et ceux même si cela concernait un travail à lui confier, cela relevait du miracle ! Duncan-Taylor ne se déplaçait pas, si vous aviez quelque chose à lui dire c’était à vous de ramener votre séant c’était un fait établi (bon, à part quand vous étiez le boss bien sur, là c’était différent mais en même temps voilà, c’était pas Jo le clodo il y avait des priorité et vivre faisait partie de celle de l’adulte). Mais, différence notable : le mangemort était un ami, l’un des rares (pour ne pas dire le seul à vrai dire), donc s’il lui demandait pour un gain de temps de se rendre dans un endroit tel que le Sea Life London, ma foi, il pouvait faire un effort. Surtout qu’il ne requérait généralement pas ses services pour se faire servir le thé, ce qui prévoyait quand même un certain amusement de son coté.

Mais ce n’était pas pour cela qu’il était ravi, notre assassin, de se retrouver au matin en plein briefing  même si c’était pour aider un ami. Lysander détestait ses mascarades de réunions, voila, c’est dit. Il avait bien sur besoin d’info, surtout quand l’affaire était assez urgente, et il était hors de question qu’il se lance dans l’action sans préparation mais il comprenait vite et n’avait guère plus besoin que d’un dossier pour faire ce qu’il avait à faire. S’il aimait bosser en solo, c’était justement pour s’éviter la peine de devoir se mêler au monde. Il le faisait déjà assez dans sa face ‘publique’, pour maintenir son standing et sa place dans la bonne société sorcière, ce n’était pas pour faire de même dans sa spécialité. Les vivants, il les liquidait, il ne s’embarrassait pas de tailler le bout de gras avec.

Alors quand en plus celui pour qui il avait fait l’effort de venir était obligé d’expliquer une fois de trop pourquoi il n’y avait pas d’autre solution et que sa présence, de fait, avait été requise, l’assassin commençait à perdre patience. Il claqua une seconde sa langue contre son palais, façon personnelle que l’on pourrait traduire par ‘ça me lourde’ en langage commun et attrapa la grande tasse contenant le café allongé qu’il s’était fait servir. Et alors que le canadien expliquait de plus belle la part de chacun et surtout glissait vers lui le dossier contenant lesdites info qu’il était venu chercher, l’anglais reposa élégamment sa tasse dans l’intention de commencer à feuilleter ce qu’il devait connaître sur sa proie, il aurait au moins l’impression de servir à quelque chose.

Mais si Stephen était trop concentré sur les comptes et la gestion du ‘problème’ pour lequel ils étaient tous les trois réuni et qu’Amus commençait à être beaucoup trop tendu devant l’impatience affiché des deux mangemort (qui, pour ceux qui les connaissait, ne présageait généralement rien de bon vous en conviendrez) pour véritablement anticiper l’impensable, Lysander lui qui n’écoutait que distraitement ce que son ami racontait -il était là soit mais fallait pas pousser non plus- était de fait beaucoup plus alerte à ce qui les entourait… Aussi, et même s’il n’eut pas plus d’une poignée de seconde pour comprendre ce qui se passait et pour réagir, l’instinct du mangemort fut plus rapide que la trombe d’eau qui s’engouffra dans le bar et lui laissa le temps de sortir sa baguette en se levant d’un geste rapide, surprenant au passage le plus tendu des trois, pour lancer un Protego Totalum sur leur groupe et leur table, créant ainsi un dôme protecteur confortable autour d’eux que l’eau ne put que contourner en s’écrasant dessus, les protégeant ainsi de la douche… et de ce que contenait celle-ci.

... C’est la nouvelle attraction du moment l’attaque des requins ?” eut-il l’audace de demander finalement, alors qu’un squale, de taille ma foi assez imposante, passait à côté de leur bulle, entraîné par les flots qui venaient de ravager l’endroit en un battement de cil.

Bon, soit, cela le tirait de l’ennui précédent mais quand même, c’était un peu disproportionné là… Et en plus, elle venait d’ou toute cette eau ? Il ne connaissait pas réellement les lieux ni le monde aquatique mais il y avait quand même beaucoup d’eau, beaucoup trop d’eau même, pour que tout ceci ne soit qu’un simple accident…


[Jet de dés

J’ai eu peur un moment de faire un échec aussi mais ça va, nous sommes sauf xD (enfin, notre fierté en tout cas xD ) ]
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Drake
Sorcier(e)

Sorcier(e)
Stephen Drake

Messages : 15


Shark London Empty
MessageSujet: Re: Shark London   Shark London Icon_minitimeMar 17 Mar 2020 - 16:15

Bien évidemment, Drake savait que Duncan-Taylor lui avait fait une fleur en acceptant, et il était aussi évident qu’il n’abusait pas de son “privilège”, qui était parfaitement réciproque. Stephen rendait la politesse quelle qu’elle fusse (on regrettait plus souvent qu’on appréciait ce trait de caractère mais passons…). Et en effet, l’idée de se faire servir le thé par son camarade préféré (et seul réel ami tant qu’à faire) ne lui était pas encore venu. Encore que… Ça dépendait de ce qu’on entendait par “se faire servir le thé” surtout… Et niveau amusement là, ça se posait là. D’autant que le Canadien, fait extrêmement étonnant et unique surtout !, servait le thé à Lysander autant qu’il se faisait servir. Sans en abuser ni l’un ni l’autre, néanmoins. Enfin bref ! Au delà de cette histoire de thé, en effet, la deuxième raison, c’était pour trucider quelqu’un de gênant. Oh Stephen ne rechignait jamais à faire les choses lui-même mais il n’avait pas forcément le temps. Il fallait bien admettre qu’il était plus homme d’affaires et manager que tueur même s’il savait y faire et en avait envie. Et avec Lysander, le travail était toujours impeccable. Et puisque c’était pour rattraper une bourde (pas la sienne mais que voulez-vous, dans leur champ d’activités, cette nuance était complètement insignifiante), Drake, au delà du fait qu’il se serait sans problème déplacé jusqu’à son ami s’il avait eu le temps, savait que sur ce coup précis, il en devait une doublement à Duncan-Taylor, parce que passer par le patron pour requérir ses services allait immanquablement douiller. Au sens propre.

Et puis, sérieusement, il en devait même une triple parce que oui, ils s’ennuyaient sérieusement. Si Amus n’était pas si lent aussi, ça irait peut-être mieux ! Heureusement que c’était Stephen qui lui faisait une grosse partie de sa compta parce qu’il était tellement benêt qu’il aurait fait faillite depuis longtemps ! Alors mener à bien des tractations, Drake se demandait quel était l’abruti qui lui avait filé cette mission avant que le boss lui demande d’y mettre bon ordre. Encore un truc que Lysander et lui avaient en commun, les briefings. D’ailleurs, il leur arrivait de limite se faire un morpion ou presque quand l’occasion se présentait de ne pas risquer sa peau à jouer les mauvais élèves dans les réunions interminables (plus de 7 minutes). Drake considérait aussi que les dossiers, c’était bien suffisant ! Il suffisait d’arrêter d’embrigader des demeurés !

D’ailleurs il n’avait appelé Lys’ que pour lui donner ce fameux dossier ! Limite à présent que c’était fait, l’Anglais pouvait bien s’en aller si ça lui chantait.

Au claquement de langue de son ami, Stephen leva finalement le nez pour lui adresser un coup d’oeil rassurant, t’inquiète, je te lâche dans deux minutes pas plus, avant d’immédiatement lui tendre les données nécessaires et de revenir en même temps à ses chiffres, ratant ainsi l’inratable.

Heureusement que Lysander s’ennuyait pour le coup ! Drake leva le nez qu’en entendant la formule de son camarade. Il leva d’instinct les yeux sur lui, un éclair de surprise dans son regard gris pour comprendre qu’il leur avait sauvé la mise et pas qu’un peu.

“Excellent. Mon costume apprécie. Rappelle-moi de te remercier.”

Ce constat et cette petite plaisanterie, dont seul son camarade devait comprendre la réelle portée sur la deuxième partie, faits, une certaine neutralité prit à nouveau la place jusqu’à ce que Duncan-Taylor y aille de sa petite plaisanterie. Là, on entendit du Canadien un vague ricanement, fait rare et victoire en soi pour l’Anglais, alors qu’il observait à son tour plus en détail ce qui s’était passé, et en l’occurrence le même requin puis le niveau de l’eau qui le dépassait, lui qui atteignait presque les deux mètres. C’était quand même peu commun, c’était certain ! Et il n’en fallut pas plus pour que Stephen en vienne à la même déduction que son ami. Si ce n’était pas un mauvais coup, c’était très bien imité.

“J’espère, Amus, que votre incompétence n’est pas un facteur aggravant ou je vous prédis que le prochain repas de ces animaux va devenir une attraction phare et conséquemment un changement de votre statut marital !”

L’homme déjà tendu par la présence même des deux mangemorts et leurs remontrances, commença à vouloir se défendre de toute responsabilité, cachant maladroitement sa panique à l’idée de voir sa femme se faire boulotter, sachant pertinemment que Drake était tout à fait sérieux.

“Cessez de geindre.” se contenta de tacler Stephen, méprisant à souhait.

Enfin il fallait sortir de là, à présent. Par acquis de conscience, Drake essaya de transplaner mais sans succès. Le sort d’anti-transplanage avait été mis en place pour éviter aux sorciers de resquiller, il en avait validé l’idée. Il s’adressa donc à nouveau au troisième larron :

“Puisqu’on ne peut pas transplaner, vous nous guidez.”

Traduction, vers une sortie rapide d’accès et loin de la foule en panique et avant l’arrivée des autorités compétentes. L’ordre était évident. Et alors que le propriétaire des lieux observait désappointé la perte temporaire de son bien et le scandale qu’il allait devoir gérer avec les oubliators et tout le toutim puisque tous étaient venus à la conclusion qu’en effet, il n’était matériellement pas possible qu’il y ait une telle inondation naturellement, il désigna d’une main tremblante une direction qui menait à la porte réservée au personnel la plus proche.

Sous le dôme de Lysander, cela allait être une promenade de santé. … En théorie…

Parce qu’en pratique, évidemment une inondation pareille fit sauter les plombs du secteur. Et les trois acolytes se retrouvèrent dans le noir complet, submergés, au milieu de bestioles à plusieurs centaines de dents.

Un simple tssss agacé passa les lèvres de Drake avant qu’il ne produise la lumière nécessaire pour y voir clair dans leur abri. Imaginez sous deux mètres d’eau, dans le noir, au milieu des requins trois gus sapés comme des lords, dans une espèce de bulle éclairée par une boule lumineuse. Discret…

Ils finirent tout de même par atteindre l’objectif, coincé, bien évidemment, par de nombreux débris et surtout du mobilier, emportés par la force de l’eau. Et si le dôme empêchait l’eau de ruiner leurs fringues hors de prix et et les requins de se taper un gueuleton de leurs fesses, elle empêchait aussi à la magie de sortir. Le chemin le plus direct barré, ils allaient devoir faire une petite balade aquatique pour trouver un autre accès. Alors Amus, encore plus tremblant, fit entendre qu’il fallait s’engager dans le couloir d’où venait l’eau.

Ils finiraient bien par trouver un accès vers la surface, Stephen ne s’inquiétait pas. C’était un jeu de patience. En même temps, à part tomber nez à nez avec un grand blanc en même temps que la magie de Lysander ait un raté, ils ne pouvaient pas leur arriver grand chose…

[Jet de dés

... Et ben ! Que dire ? On est pas sortis… Quelle idée de con ! xD]

Revenir en haut Aller en bas
Sevora Black
Membre du conseil d'Administration

Membre du conseil d'Administration
Sevora Black

Messages : 1392

Né(e) le : 06/01/1993
Age : 27

Où à Poudlard ? : Au boulot, je travaille moi!

Rang & Club : Magicologue

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Fourchelangue
Baguette: Bois de Noisetier, Nerf de coeur d'Opaloeil des Antipodes, 27 cm

Shark London Empty
MessageSujet: Re: Shark London   Shark London Icon_minitimeSam 21 Mar 2020 - 11:02

Dans l’autre couloir, pour l’instant le niveau de l’eau était encore correct. Il n’y avait presque plus personne par ici, en fait, le dernier moldu s’enfuyait en essayant de courir dans l’eau qui commençait à leur atteindre la taille, sans trop de succès, mais il s’enfuyait. La lumière sauta, invitant les moldus à hurler de plus belle. A la lueur de sa baguette, Sevora aperçut une étrange lumière à sa droite, tandis qu’une raie nageait à sa gauche, derrière l’aquarium. Tournant la tête, elle vit alors un spectacle magnifique, d’élégantes et discrètes méduses nageaient dans un immense tube. Elle décida alors e s’approcher es créatures fantomatique, quasi invisibles, surtout dans le noir, et lu l’écriteau.

« Chironx fleckeri, la méduse la plus venimeuse au monde. »

Elle était pourtant petite, mais ses filaments étaient très fins et très longs. Elle était parfaite. La jeune femme s’éloigna du tube, il serait bien bête de mourir empoisonnée, alors qu’elle libérait ses pauvres créatures captives ! Le couloir redevint calme et presque reposant. Sevora se félicita d’avoir parcourut l’aquarium comme n’importe quel moldu, car elle connaissait à présent tous les couloirs, repérés toutes les sorties de secours et ne manquait pas de les bloquer. Honnêtement, elle ne savait pas trop comment serait accueillie cette animation, ni comment elle le serait elle-même, quand il l’appellerait. C’était une idée originale sans aucun doute, mais elle se moquait bien de savoir ou non qu’il y avait ici des affaires de sorciers. S’il avait voulu la prévenir ou éviter que ça n’arrive, Il aurait prit ses précautions ou lui aurait donné des directives précises, et cela, Sevora n’en doutait absolument pas ! C’est donc en confiance absolue qu’elle reprit sa pérégrination à travers le Sea Life.

Elle ne voulait pas juste se contenter de faire peur… Lorsqu’elle atteignit la porte suivant, avec à peine une pensée pour ceux qui étaient coincés dans les trois ascenseurs qu’elles dépassaient en ce moment même, d’autres aquariums l’attendaient. Pour ne pas entraver les animaux, elle se retourna et fit exploser la porte et par la même occasion, visa le tube à méduse, qui se déversèrent dans les couloirs d’autant plus vite qu’un fort courant les poussait. Montant sur les gradins de la large salle dans laquelle elle se trouvait, Sevora en monta les marche jusqu’à atteindre une autre porte. D’ici, le vacarme était infernal. Mais ce n’était rien comparé à ce qui l’attendait de l’autre côté. Des centaines de personnes avaient convergé par ici et il était quasi impossible de se déplacer. Ils avaient tous les pieds dans l’eau, ils hurlaient, se piétinaient les uns les autres, se battaient pour être les premiers à sortir. D’ailleurs, certaines personnes au sol ne bougeaient même plus. Où se trouvait-elle exactement ?

Peut-être assez proche de la surface, car une lumière clignotante éclairait encre un peu les lieux. Se faufilant pour trouver un contre-haut, elle vit alors un autre bassin. Il ne semblait rien y avoir de très dangereux. Sauf le volume d’eau conséquent. Se repérant, elle s’arrêta quelques instants dans la contemplation d’une raie manta –gigantesque- qui glissait dans l’eau paisiblement derrière la vitre, tout en réfléchissant à la suite de son plan. Cela devait être le dernier gros aquarium.  Elle avait ouvert tous les couloirs pour les requins et les méduses iraient dans les plus petits endroits, finissant de tuer tout ce qui les toucheraient et vu la foule, ce ne serait pas compliqué. Mais les moldus, outre leur bêtise et leur sauvagerie, n’étaient pas vraiment prisonnier. Le hall d’entrée était tout près. Les moldus étaient tellement occupé à s’entre-tuer qu’elle passait totalement inaperçue. Incroyable…

Elle s’éclipsa en avant de la foule lors que la lumière sauta ici aussi et visa la paroi de l’aquarium. Avec la force de l’eau, les portes ne pourraient y résister, mais elle pouvait toujours bloquer celle-ci. Sevora glissa sa baguette sous son bras et visa tant que faire se peut dans cette position, la vitre. Et en se dépêchant de déguerpir aussi. Elle voulait atteindre le côté opposé du bassin de la manta.

« Bombarda Ultra. »



[[Jet de dés]
Je suis tellement contente de ne pas m'être foirée xD ]


Shark London Signse10
0 RP à Poudlard | 0 RP Hors de Poudlard

* * * Je parle le Français, l'Anglais, le Latin, le Grec ancien, le Sanskrit, l'Egyptien ancien, les Runes
Le Fourchelangue, les Langues Aquatiques
* * *
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lsanas.free.fr/
Lysander Duncan-Taylor
Mangemort

Mangemort
Lysander Duncan-Taylor

Messages : 25

Né(e) le : 23/11/1979
Age : 41

Où à Poudlard ? : Jamais à Poudlard non... mais quelque part en Angleterre


Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Psychopathe
Baguette: Non renseigné

Shark London Empty
MessageSujet: Re: Shark London   Shark London Icon_minitimeSam 8 Aoû 2020 - 16:21

[Désolé du temps de réponse, je suis en dessous de tout mais je n’arrivais à rien écrire de potable (et ça n’a rien à voir avec la qualité de vos message pas d’inquiétude, juste le néant… faute à l’Irl… mais je ne vais pas m’épancher ici c’est pas le but. Quoi qu’il en soit, il est quand même plus que temps que je balance quelque chose et même si cette version de mon message ne me plait pas plus que les précédentes, au moins c’est là. Désolé encore.]

Le coup d’œil de son ami avait été bien perçu et apprécier par l’Anglais, soyez-en sur même s’il ne sembla pas le relever. Le message des deux hommes avait été parfaitement compris : l’un en avait marre et l’autre lui promettait que la corvée était bientôt finie, il n’en fallait guère plus. Mais en attendant, il fallait supporter encore un peu. Quant à savoir ce que Drake devait à Duncan-Taylor… ma foi, pas grand-chose. Ho il pouvait bien lui rendre la politesse, le plus jeune n’y verrait pas d’inconvénient au contraire mais il était avant tout là parce qu’il le voulait bien (même si ça avait tendance à rapidement le gaver, comme tout ce qui traînait en longueurs et qui ne faisait pas partit de ses passe-temps préférés bien sûr,) donc ce n’était pas la peine. Mais bref, avançons.

Parce qu’il y eut un élément que bien sur aucun des trois n’anticipa et qui allait contrarier tous leurs plans. Et cet élément fut un véritable raz-de-marée, au sens propre même si c’était étrange on vous le concède. Lysander aurait probablement apprécié la surprise dans le regard du canadien si les circonstances avaient été autre, c’est qu’effectivement il y avait là une victoire particulièrement exquise ! Il aurait bien l’occasion d’y repenser plus tard et de savourer mais pour le moment, ce n’était pas vraiment le meilleur plan. Ce n’empêcha pas pourtant le brun de lancer un nouveau regard intéressé à son ami quand ce dernier signifia qu’il devait le remercier comme il se doit et un léger sourire en coin, difficilement définissable pour quelqu’un ne le connaissant pas parfaitement, apparu sur ses lèvres.

"
Je n’y manquerais pas…"eut-il l’audace de répondre, larguant au passage le troisième larron qui se demandait probablement avec quel genre de cinglés, capable de s’échanger des politesses dans un moment pareil, il était obligé de composer…

Mais la peur prit immédiatement le dessus sur tout autre sentiment chez ce dernier quand Stephen laissa échapper son ricanement, sous la remarque du nanti. C’était des cinglés, tous les deux, il le savait déjà mais là c’était un cran au-dessus encore, et ils avaient sa vie entre leurs mains… bien sûr qu’il avait peur ! Et le psychopathe avait l’air d’apprécier la situation en plus si on en croyait le sourire content qu’il affichait alors que son aquarium ne ressemblait plus à rien… des malades… et s’il s’en sortait c’était un miracle… Ce sentiment fut d’ailleurs grandement accentué sous la menace du canadien envers sa femme…

Lysander lui, et même si évidement il n’avait aucunement eut envie de vivre une situation pareille, ne s’ennuyait plus du tout. Et vous voulez savoir ? Entre une réunion chiante et prendre un bain au milieux des requins, il choisissait les requins… Oui Amos avait raison, il était cinglé, mais il assumait. Quoi qu’il en soit, il fallait quand même penser à sortir de là, hein. Et Stephen, puisque le transplanage était proscrit (il avait essayé pour venir dans les lieux plus tôt dans la journée et éviter de se mêler au monde sans succès), avait effectivement trouver la solution la plus logique. Puisque les lieux lui appartenaient, il devait en connaitre chaque recoin et même s’il était limité, c’était bien là son avantage premier. Les trois hommes se mirent donc en route et progressèrent lentement et surement dans la pénombre des couloirs immergés.

Plus qu’à espérer qu’effectivement, leur pérégrination se passe le plus tranquillement possible à présent qu’il tentait de remonter le courant, la première option de sortie étant bloquée.

[Jet de dès #1 ]

Ils arrivèrent finalement, au but de plusieurs trop longues minutes et non sans peine à une nouvelle porte surmontée d’un écriteaux "Interdit au public". Si elle n’était pas coincée comme la précédente, il était évident qu’il serait là à l’abris des gros poissons entrainés par le courant qu’ils avaient croisé jusque-là, l’ouverture n’étant pas assez grosse pour les laisser passer (à moins que ce couloir soit évidement raccorder à un passage plus gros, plus tard, Lysander n’en savait strictement rien). Amos la poussa donc de toute ses forces et même si une résistance légitime dût à l’eau qui s’écoulait dans les couloirs elle pivota sans trop de problème. Ce qui ne fut pas un mal parce qu’on avait beau dire, le charme du bouclier total était soit pratique mais il n’avait pas vocation à être longtemps maintenu dans la durée et Lysander commençait mine de rien à fatiguer même s’il tenait bon et ne le montrait pas (ou très peu en tout cas).

Mais il fallait encore tenir. L’eau était aussi présente de ce côté de l’aquarium, sans surprise. Le couloir qu’ils avaient emprunté tournait une vingtaine de mètre plus loin et donnait sur un escalier. Amos bredouilla qu’il s’agissait là d’un accès aux parcelles qui surplombaient l’aquarium principal et que de là on pourrait regagner les cuisines et plus loin la surface. Bien… quand on arriverait en haut, il pourrait faire cesser son sort et souffler un peu, au moins. Et puis dans les coulisses de l’édifice, quand même, ils seraient moins aptes à croiser des moldus (excepté les employer toutefois), c’était quand même plus discret.

Le niveau de l’eau, en tout cas, baissait au fur et a mesure qu’ils avalaient les marches, preuve que pour tout du moins une partie de leur plan tenait la route. Bien… Les dernières marches furent finalement avalées par le petit groupe et les trois hommes débouchèrent sur une salle immense parcouru de tuyaux et de nombreuses fenêtre alors que Lysander mettait fin à son sortilège. Le mangemort plissa les yeux quelques instants, ébloui par la clarté des lieux après être resté dans le noir aussi longtemps, mais tout avait l’air à peu près safe par ici. De leur plateforme, ils pouvaient aisément voir les immenses cuves éventrée et passablement vidée de chaque côté. Tous les poissons ne s’étaient visiblement pas échappés de leur ‘parc’ mais les dégâts se chiffrait visiblement en plusieurs centaine de milliers de gallions… enfin, de livres plutôt vu que l’établissement était censé être moldus et que les réparations à coup de sortilèges ça ferait mauvais genre.

Il n’était pourtant pas temps de s’intéressait à ses spéculations financières (qui en plus ne le concernait en rien il fallait le souligner) mais bien de sortir d’ici. Et pour cela, il fallait allez vers la porte tout au fond si on en croyait l’enseigne de sortie de secours que l’anglais voyait en face d’eux, de l’autre côté d’un immense bassin. Problème : la passerelle de fer qui était censé passé au-dessus et qui permettait probablement de pouvoir descendre dans le dis bassin semblait avoir souffert aussi de l’attaque magique si on en jugeait par la pente inhabituelle qu’elle formait sur la première moitié. Dommage collatéral probablement.

Bah, ce n’était pas très grave, il n’y avait pas l’air d’y avoir qui que ce soit par ici (les employés de l’aquarium qui avait réussi à atteindre cet endroit devait avoir déjà fui, logique) et de toute façon cela n’aurait pas arrêter notre mangemort qui n’était pas forcément très a cheval sur le secret magique, et un simple sort de réparation devrait faire l’affaire…

[Jet de dès #2 ]

Sauf qu’on avait dit que le Protego Totalum n’était pas fait pour être lancé sur la durée et que notre anglais en avait déjà abusé non ? résultat des courses… rien… le sortilège de réparation que notre mangemort lança, même s’il fit frémir la structure quelques seconde, ne fit absolument rien de plus que cela, les batteries de Lysander visiblement pas mal entamé. Et vous savez quoi ? Ça ne plus pas du tout à notre artiste du macabre on s’en doute. Un espèce de grognement étouffé suivit ce fail parfait et il était plus sage, en cette seconde, de ne pas lui faire de remarque sur ce foirage total si vous voulez l’avis avisé du narrateur que je suis. Mais, et même s’il évita de le mentionner, c’était un peu préoccupant (et assez déstabilisant aussi même s’il ne l’avouait pas), s’il ne pouvait pas se fier à sa magie parce qu’ils n’étaient pas encore dehors… il allait falloir compter sur le canadien (puis qu’il était impensable à Lysander de compter sur leur boulet de guide, fallait pas pousser… )


[Et en plus d’être bateau, il se fail à la fin, logique ^^’’’ … mais c’est amusant j’avoue xD]
Revenir en haut Aller en bas
Stephen Drake
Sorcier(e)

Sorcier(e)
Stephen Drake

Messages : 15


Shark London Empty
MessageSujet: Re: Shark London   Shark London Icon_minitimeMar 10 Nov 2020 - 17:31

[Bon, t’inquiète mon pote, c’est pareil chez moi, je suis en totale panne sèche alors je vais pour ma part arrêter là. Je fais sortir nos persos et on se taille, et je vais pas en faire un roman, ça sert à rien de laisser traîner comme ça pendant des semaines. Je sais même plus ce qu'on avait prévu en plus ! XD]


On allait le lui refaire, tiens, le coup du rendez-vous d’affaires au musée aquatique… C’était bien un coup du patron ça, de faire de la restriction d’informations pour clairement foutre la merde, disons le clairement, et voir comment ses troupes allaient se dépatouiller ! Ça l’amusait, ce brave homme… Et ben bravo ! Une de leurs principales sources de revenus était en ruines, tout ça à cause d’une sale gamine qui voulait faire de l’esbrouffe et se la jouer sbire de l’année aux yeux du boss ! Bien comme sa mère celle-là, tiens ! Comme si ces “petits exploits” allaient intéresser sa seigneurie et les attirait plus près de sa couche… A part sa pomme, rien n’intéressait le Seigneur des Ténèbres, ça faisait presque un siècle que ça durait et ca n’allait pas être deux Lestrange qui allaient changer ça. Et si par le plus grand des miracles, … si l’on pût dire, brrrrr, … vous y attérissiez, vous aviez surtout intérêt à vous demander quel était son intérêt à lui et si un avenir vous attendait. Enfin, ça, c’était ce que penserait le Canadien, de mauvaise humeur, s’il apprenait qui était la responsable de ce fiasco. Heureusement que Lysander avait réussi à les protéger parce blague à part sur le costume, c’était surtout toute sa comptabilité sur laquelle il était en train de travailler qu’il avait sauvé. Et des heures fastidieuses de travail en moins, pour sûr, ça se remerciait…. chaudement.

Loin de s’intéresser aux méduses balancées au milieu des moldus, et encore moins de leurs potentielles victimes. Drake fermait la marche et suivait donc Amus, qui tremblait comme une feuille, et qui donc lui tapait sur le système (depuis le temps, il devait bien savoir que Lys’ et lui n’étaient pas du tout des enfants de choeur et puis, ils ne bossaient pas pour Jo le clodo, hein, ça sous-entendait un minimum de dangerosité dans le travail et de self-control à avoir…) et Lysander qui contrôlait de main de maître son bouclier, pendant que  lui faisait bêtement de la lumière. Et en attendant, sur le chemin qui les menait vers la sortie, à la vue des bassins éventrés, Drake fit évidemment le même bilan des dégâts que Lysander, cela allait leur coûter la peau des fesses et le fondement avec ! Mais un sourire particulièrement mauvais et sadique apparut discrètement sur les lèvres du comptable. Il savait qui allait payer la facture… Il connaissait le parfait philanthrope qui sortait son chéquier sans regarder à la dépense quand on frappait à sa porte avec un regard de chien battu, pour peu que la bonne personne lui présente l’affaire bien emballée. Et l’idée que Dray Fox finance les réparations sans savoir qu’il bossait pour eux, c’était pour Stephen un plaisir presque indescriptible. Un petit impérium sur le pantin qui servait de directeur officiel devrait suffire largement à l’affaire pour peu qu’on ajoute les larmoiements du maire de Londres… Ou du Ministre de la magie, si ses imbéciles réussissaient à étouffer l’affaire… Parfois, ils étaient efficaces…

Mais leur avancée fut finalement stoppée par une passerelle qui ne passerait plus rien. Ce n’était pas un problème, non, ils étaient sorciers que diable ! Ce qui l’était fut que Taylor échoua à la réparer. Et croyez bien que Stephen n’avait aucune envie de faire la moindre remarque et vu son regard de tueur, Amus avait intérêt à la fermer parce qu’il allait chuter de très haut ! Et le peureux petit ver sembla comprendre parfaitement le message des deux “cinglés”. Non là, le Canadien était inquiet pour la santé de son camarade. Mais comme Lysander était aussi fier que lui, il n’en montra absolument rien. Bon, il avait tenu le protego bien trop longtemps au point qu’il allait lui proposer de prendre le relais juste au moment où finalement ils atteignaient l’air libre. Il suffirait d’un peu de repos… Normalement et pour le devenir de plusieurs personnes en tout cas, surtout une vermine de Lestrange, il y avait intérêt à ce que ce ne soit que ça ! Parce que si jusqu’à maintenant, Stephen se foutait du nom du responsable, si Lys’ y laissait des plumes, il allait retourner toute l’organisation pour le trouver, quitte à ce que ce soit un carnage au passage… Et qu’il y laisse lui-même la peau parce que le boss n’allait pas apprécier la plaisanterie…

“Tant que j’y pense, si tu n’as rien à faire, j’ai un très bon bourbon chez moi et je connais un excellent traiteur. L’occasion de payer ma dette immédiatement...” glissa-t-il donc à son ami, l’air de rien, en réparant la passerelle et l'empruntant le premier, prenant par la même la responsabilité de la magie pour les incidents à venir. Manière de dire qu’il était inquiet sans le dire et de proposer le repos nécessaire dans un endroit safe où il pourrait garder l’oeil sur lui sans que cela ne sonne comme une espèce de pitié ou en tout cas trop étrangement.

“Amus, nous sortons en moins de 10 minutes à partir de maintenant.”

Et vu le ton soudain tranchant de Drake tellement contrasté avec celui qu’il avait usé pour parler à l’assassin professionnel, ceci était un ordre à exécuter immédiatement sous peine de mort, ni plus, ni moins.

Et en effet, en sept minutes de pérégrinations sans grand intérêt dans les couloirs de l’établissement ravagé plus tard, les trois hommes sortaient enfin de cette ridicule aventure. Ce qu’ils firent de la fin de leur journée est une toute autre histoire. Amus fut toutefois particulièrement heureux de voir ses deux “invités” s’éloigner de sa personne restée en un seul morceau par on ne sait quel miracle, quoi qu’il ait tremblé au “Je vous recontacte.” rude et insondable de Drake…
Revenir en haut Aller en bas
Lysander Duncan-Taylor
Mangemort

Mangemort
Lysander Duncan-Taylor

Messages : 25

Né(e) le : 23/11/1979
Age : 41

Où à Poudlard ? : Jamais à Poudlard non... mais quelque part en Angleterre


Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Psychopathe
Baguette: Non renseigné

Shark London Empty
MessageSujet: Re: Shark London   Shark London Icon_minitimeDim 22 Nov 2020 - 23:01

[Je vais conclure aussi, du coup. Et on avait rien gravé dans le marbre vu que ça dépendait surtout de notre score au dès, mais on avait potentiellement une rencontre plus ou moins agréable avec des Aurors… on aura bien d’autres occasions ^^ ]

Ça, on pouvait dire qu’il avait une drôle de façon de s’amuser le boss. Bon, il était probablement très mal placé pour faire des remarques à ce niveau, lui-même ayant des goûts… particuliers… mais quand même. C’était un peu se tirer une balle dans le pied à ce niveau. C’est vrai, on n’était pas tous obligés de connaitre les petites affaires des autres ni même savoir d’où venait l’argent, mais si réellement c’était quelqu’un de leur camp qui avait reçu l’ordre d’attaquer la structure, c’était quand même sacrément con. Pour mener une guerre comme la leur, il ne fallait pas se leurrer, il fallait du fric et pas qu’un peu. Tout le monde ne menait pas une vie comme la sienne après tout, ils étaient même plutôt minoritaires ceux qui pouvaient consacrer l’entièreté de leur temps à ‘la cause’ sans se préoccupé de l’aspect pécuniaire et, mine de rien, il fallait bien que quelqu’un s’en préoccupe du coup. Quand on ajoutait à cela les raccourcis qu’il était parfois nécessaire d’emprunter pour arriver à nos fins ou assoir la bonne réputation de certains partisans dans la société sorcière à coup de gallions et… ce genre de blague pouvait de suite prendre des proportions déplaisantes…

Mais bon, ce n’était pas son domaine tout ça et le concernait assez peu, soit, mais vu que cela allait fatalement concerner Drake de prêt assez rapidement, il ne pouvait s’empêcher d’avoir une penser charitable pour son ami. Il n’était jamais bon d’être dans les petits papiers du boss, surtout sur des sujets sensibles.

Enfin, c’est plutôt ce qu’il penserait de tout cela quand il serait au courant de la situation (c'est-à-dire probablement dès qu’il sortirait, quand on était dans leur camps on faisait passer le message de façon assez peu subtile sinon ça ne servait pas à grand-chose) car pour le moment, et bien qu’il était persuadé que c’était bien un sorcier qui était derrière tout pour une raison qui lui échappait mais qui pouvait avoir plus d’explication qu’il n’en fallait, il trouvait surtout que c’était plutôt amusant, en fin de compte. Ça ne durerait pas très longtemps soit, vous êtes au courant si vous avez bien suivit, mais pour le moment c’était distrayant. Et comme il était en tête de cortège en plus, il n’avait pas à admirer la poule mouillée limite faire dans son froc donc c’était parfait. Bon, ratait aussi de fait l’expression un tantinet sadique du canadien, ce qui était là dommage si vous me permettez cette digression, car cela laissait toujours entendre qu’il avait quelque chose de très intéressant qui se tramait dans sa petite tête mais que voulez-vous, on ne pouvait pas tout avoir malheureusement…

Mais finalement, il était arrivé dans les hauteurs de l’aquarium, proche de la sortie donc, et l’incident magique de Lysander était venu assombrir ce qui était pour le moment un divertissement pour le mangemort. Se montrer faible, devant qui que ce soit, ne pouvait pas passer quand on était quelqu’un comme notre assassin, même devant un ami. Alors oui, l’humeur de ce dernier c’était fortement assombrit et en effet, heureusement qu’Amos avait compris seul le message car propriétaire de l’aquarium ou pas il aurait eu quelque menu problème. Bon, il aurait fait passer ça facilement pour un dommage collatéral de l’attaque mener par leur collègue un peu trop zélée, après tout autant que les circonstances servent, mais aussi peureux et agaçant qu’il pouvait l’être, il pouvait également encore leur être utile donc…

Les quelques mots de son ami, quand ce dernier répara la passerelle, ne semblèrent sur le coup pas spécialement attirer un intérêt particulier à ce dernier si ce n’est un simple coup d’œil en coin. Pourtant, il n’en était rien. Déjà, ils montraient l’intérêt du canadien pour sa personne sans pour autant appuyer sur sa faiblesse et croyez-le bien, c’était apprécié du coté anglais. Et surtout, il prenait implicitement la main sans le souligner, ôtant ainsi mine de rien un poids des épaules du mangemort. Il ne faisait pas confiance en grand monde, c’était un mécanisme de survie dans sa position, mais étrangement il faisait entièrement confiance à Stephen et aussi fou que ca pourrait paraitre il se sentit moins anxieux malgré la situation.

"
Hum ça tombe bien, j’ai faim…"répondit donc simplement l’anglais, d’un ton égal à lui-même mais le regard un peu moins mordant, laissant ainsi voir à qui le connaissait vraiment qu’il appréciait l’attention.

Le reste de l’expédition se passa finalement sans encombre, heureusement, et ils purent tous les deux s’éclipser facilement dans l’agitation que l’attaque avait provoquée dans la foule présente sur place, qu’elle soit moldus (par le fait même de l’incident) ou sorcière (vu la marque des ténèbres qui ne tarda pas à flotter au-dessus de l’endroit, signant ainsi les auteurs de ce forfait). Et les Aurors qui se chargeait de bouclé le quartier ne furent ainsi pas compliqué à esquiver, grand bien leur en fasse (cela aurait été des plus grotesque qu’ils soient emmenés au ministère pour qu’on prenne leur déposition, même en qualité de témoins quand même… ).

Le programme que Drake lui avait fait miroité était bien plus alléchant de toute façon et conclurait très bien leur étrange escapade…


[Ça ira très bien pour un mess de conclusion... au plaisir de se refaire un topic (et cette fois j’essaierais d'être un peu plus sérieux et régulier ^^''' ) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Shark London Empty
MessageSujet: Re: Shark London   Shark London Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Shark London
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Collège Poudlard :: Le Reste du Monde :: Londres-
Sauter vers: