Le Collège Poudlard

Venez parfaire votre éducation magique dans notre illustre collège !


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De chaque coté des grilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mallory Phoenix Warren
Elève de 6ème Année à Serpentard
Elève de 6ème Année à Serpentard
avatar

Messages : 20

Né(e) le : 10/09/1999
Age : 18

Où à Poudlard ? : Dans ma salle commune

Rang & Club : Club de théatre & de Duel

Caractéristiques
Compétence: Niveau 5
Particularité: Aucune
Baguette: 29cm, Bois de vigne semi-rigide et plume de Phénix

MessageSujet: De chaque coté des grilles   Dim 20 Aoû 2017 - 18:25

[J’aurais du commencé ce topic il y a longtemps… pourquoi c’est toujours quand on a pas le temps qu’on est motivé et qu’on a toujours envie de rien foutre quand on est en vacances ? ^^’’ Merci à toi de m'avoir remotivé à RP en tout cas (et encore sorry d'être partie comme ça)

Cela se passe donc au printemps 2016 et fait donc suite au topic  Manoir des De Warenne, Comté de Surrey Wink ]


Un soupir passa les lèvres d’une jeune fille aux cheveux de feu ce matin là alors qu’elle décachetait précautionneusement la lettre qu’elle avait reçue de son grand frère au petit déjeuner. Assise dans son dortoir qu’elle partageait avec plusieurs de ses camarades et plus précisément sur son lit aux couleurs des Serpentard, elle appréhendait un peu de lire ce courrier elle l’avouait. Tout avait commencé à la fin des dernières vacances, quand Tania, une de ses amies et voisine de chambrée était revenue à Poudlard après un séjour dans sa famille. Mallory elle n’était pas rentré, son père avait prétexter qu’il devait voir des investisseurs pour un nouveau projet très important et qu’il n’aurait pas une minute à lui accorder malheureusement et elle se voyait mal rester en tête à tête avec sa mère sans personne pour faire tampon entre elle alors elle avait préféré rester au château et étudier pour ses BUSES (ce qui avait semble-t-il enchanter tout le monde à la maison). Bref, Tania lui avait raconté que ses parents, grand amis des siens, lui avait fait part une mésaventure au domaine familial lors d’une de ses soirées que ses parents affectionnaient et qu’ils refusaient d’y remettre les pieds alors qu’ils ne rataient jamais une occasion de se voir normalement. Bien sur, elle avait demandé à son père ce qu’il s’était passé par hiboux aussitôt mais sa réponse avait fait mention d’un « incident mineur », une histoire de peinture pas fraiche très obscure et qui n’avait pas convaincue du tout la jeune Warren.

Et si son père ne voulait pas parler, elle n’avait qu’un seul recours : William. Son grand frère ne pouvait rien lui cacher quand elle appuyait sur les bons leviers et il avait fini, après une série de lettre, accepter de lui raconté cette histoire avec l’esprit qui ne les laissait plus en paix. Cette dernière lettre, elle l’espérait, lui apporterait de bonne nouvelle du dernier exorcisme pratiqué au manoir mais elle n’y croyait pas trop. Décachetant la missive, une mine sombre avait rapidement prit place sur son visage de poupée. Bon, même s’ils avaient eu le droit à un moment d’accalmie, leur problème avait refait surface la veille. Il lui affirmait qu’elle ne devait pas s’inquiéter oui, mais ça la tracassait tout de même cette histoire… Pourquoi cet esprit tourmentait-il sa famille ? Elle avait demandé au Baron, non sans hésitation, ce qu’il en pensait et il lui avait simplement répondu qu’ils avaient du, même sans le vouloir, déclencher la colère du spectre, que les leurs ne faisait plus rien par hasard à présent mais elle n’avait pas pu recueillir le moindre début de preuve en se sens… il fallait dire qu’en étant loin de la maison comme ça…

Le bruit de la porte la tira finalement de ses réflexions et elle rangea sa lettre derrière la montagne de coussin de son lit. Daphnée et Miranda venait la chercher pour aller à Pré-au-Lard, elle se promit donc d’y répondre dès son retour, préférant pour le moment passer un bon samedi avec ses amis. Elle était donc descendue avec elles et avait quitté le château, emmitouflé dans une jolie cape de sorcier d’un vert sombre assez légère puisqu’il faisait particulièrement beau aujourd’hui. Mallory écoutait distraitement ses amies discuter d’un garçon sur lequel Daphnée avait craqué (un Serdaigle apparemment) quand ses yeux vairon c’était posé sur la grille d’entrée à quelques mètres plus loin…

C’est là qu’elle l’avait vu…

Cet homme, assez grand mais pas trop, aussi blond qu’elle pouvait être rousse et ses yeux d’argent regardant dans le vague, comme si il attendait quelqu’un. La jeune fille s’arrêta, la bouche légèrement entrouverte, alors qu’elle ne pouvait s’empêcher de dévisager cet inconnu au trait pourtant tellement familier. Il… on aurait carrément dit son père ! En plus jeune oui (il devait avoir une trentaine d’année) mais c’était dingue comme il pouvait lui ressembler ! Et quand finalement il sembla s’apercevoir qu’on le fixait et qu’il planta son regard dans le sien, il sembla l’espace d’une seconde aussi décontenancer qu’elle, comme s’il la connaissait mais qu’il ne s’était pas attendu à la croiser là.

"Mallory…"

Son prénom avait franchi les lèvres de cet homme et a voix, bien plus douce que celle de son père avait tiré un irrépressible frisson à la jeune fille. Les amis de cette dernière avait finalement remarqué son arrêt et la façon dont elle fixait un homme et se mirent à glousser de façon tout à fait stupide.

"Qu’est-ce qui t’arrive Mallo, t’as enfin trouvé ton prince ?"lança Daphnée stupidement

"Il est un peu vieux mais si tu veux qu’on te laisse…"reprit Miranda sur le ton de la confidence.

"Ne m’attendez-pas, je vous rejoindrais aux trois balais…"répondit distraitement Mallory comme si elle se fichait bien de leur taquinerie et finit par s’approcher de cet homme si intriguant, de l’autre coté des grilles et qu’elle agrippa instinctivement, restant étrangement dans l’enceinte du château.

"Qui êtes-vous ?"demanda-t-elle finalement, presque sur la réserve, comme si elle avait à la fois envie et peur d’en connaitre la réponse…
Revenir en haut Aller en bas
Dray Mallory
Sorcier(e)

Sorcier(e)
avatar

Messages : 45

Né(e) le : 19/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans mon appartement à réviser ou au travail... probablement...

Rang & Club : Elève en cours du soir à l'académie de justice Magique et Secretaire pour un Cabinet d'Avocat de Glengariff

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: A la recherche de son père
Baguette: Bois d’Ajonc, cheveu de vélane, 27 cm

MessageSujet: Re: De chaque coté des grilles   Lun 21 Aoû 2017 - 11:42

[Pas de soucis très chère, je suis bien content de te revoir parmi nous ^^ ]

Dray n’avait pas conscience de ce qu’il se passait chez son père et sa famille. Depuis qu’il était passé au manoir des De Warenne, et qu’il en avait été chassé il n’avait plus eut le moindre contact avec son père ou un membre de sa famille. C’était dur oui, bien sur, mais que pouvait-il y faire ? Il avait tendu la main à son père, il lui avait dit il ne recherchait rien d’autre qu’à savoir qui il était et d’où il venait, c’était à présent à lui de faire un geste. Il lui avait laissé sa carte dans se but et il n’avait pas l’intention de retourner au domaine familial vu comment il avait été traité de toute façon. Merci bien. Et il ne pouvait pas monopoliser son meilleur ami continuellement pour ca en plus…

Mais parfois, il avait tout de même besoin de le voir un peu. Seulement, ce n’était pas toujours évident de se donner rendez-vous quand l’un des deux concerné n’était plus de ce monde. Dray, dans ce cas, n’avait pas tellement de solutions… s’il s’y prenait suffisamment à l’avance, il pouvait évidemment envoyer un hibou à Kaïn pour lui demander de passer le message à l’esprit mais, quand comme aujourd’hui, il avait davantage suivit une pulsion, il se contentait de venir près des grilles pour interpeller un élève quelconque, lui demandant de faire passer le message aux esprit du château que ‘Dray était là’. Il commençait à avoir l’habitude de le voir dans les parages et n’avait pas besoin de plus pour prévenir l’esprit errant. Les fantômes ne comprenait pas trop ce qui liait le vivant et le mort exactement mais il ne s’interposait pas en tout cas et c’était bien le principal.

Ce samedi-la était un de ses jours… Le blond ne travaillait pas et, chez lui, avait eut l’étrange impression de suffoquer. Il avait besoin de voir un visage amical, de passer du temps avec celui qui avait la plus grande place dans son cœur. Dray, même depuis qu’il avait trouvé sa place dans la société sorcière, n’avait pas vraiment cultivé ses relations sociales. Il n’avait jamais été très facile à lier des amitiés enfant et cela n’avait pas vraiment changé une fois adulte. Il était agréable, parlait plutôt facilement, mais ne le liait pas. Il n’avait finalement que peux de réels amis et encore moins à qui il osait se confier dans le fond. Parfois il se demandait s’il n’était pas un poids pour Jake, il devait avoir des préoccupations un peu plus… supérieure dirons-nous… que ses bêtes problèmes de mortels et de famille mais pourtant il était la, à attendre devant ses grilles…

Deux petits Poufsouffle avait accepté d’aller porter son message au moine gras il y a quelques minutes et le juriste avait laissé son esprit vagabonder quelque peut, les yeux perdu sur le vieux château. Il se sentait toujours un peu nostalgique quand il venait là, il aurait bien aimé être encore étudiant ici étrangement, même si ses années avait aussi été dure. Il se demanda un instant ce qu’était devenu Sam… et surtout Lou… ca avait été marrant de jouer son petit ami pendant sa dernière année, même si ce n’était qu’un service mutuel qu’il se rendait. Il avait encore de l’affection pour la rousse même si leur relation était particulière.

Une rousse… ses yeux se posèrent instinctivement sur une touffe de cheveux roux à quelques mètres de lui. Une jeune fille le fixait de ses grands yeux vairons, et la surprise était bien palpable sur son visage juvénile. Et a vrai dire, Dray dut faire une tête à peu prêt similaire puisqu’il avait reconnue aussitôt sa petit sœur… C’est vrai qu’on était samedi et qu’un adulte devant les grilles de Poudlard, ça se remarquait mais il ne s’était réellement pas attendu à se retrouver face à face avec elle, la, tout de suite…

"
Mallory…"laissa-t-il entendre, comme si le simple fait de dire son prénom rendait sa présence plus réelle.

Il entendit alors des voix s’adresser à la Serpentard mais il n’y fit pas vraiment attention, il n’arrivait pas à détacher son regard de sa cadette. C’était vraiment un instant très étrange pour le blond. Sa rencontre avec William avait été une catastrophe, il voulait rencontrer son père et avait ainsi fait face à un mur d’hostilité mais là, c’était différent. La curiosité rongeait littéralement le visage de Mallory, c’est vrai, mais il ne sentait pas autre chose que cela, pas d’agressivité en tout cas… Et quand elle s’approcha finalement, venant de l’autre coté des grilles pour lui demander qui il était, il compris alors qu’elle n’était pas du tout au courant. Ses parents lui avait caché sa venue au domaine et c’était comme s’ils niaient une fois de plus son existence. Une seconde, Dray se mordit la lèvre inférieure, ne sachant que répondre. Ce n’était pas vraiment comme s’il pouvait lui balancer tout ca de but en blanc de toute façon…

"
Dray… je m’appelle Dray Mallory… je… j’ai été élève ici, il y a longtemps…"finit-il par répondre du bout des lèvres.

Il avait finalement esquissé un sourire alors qu’il s’était approché à son tour des grilles, sans vraiment s’en rendre compte.

Revenir en haut Aller en bas
http://cdpsf.free.fr/Yaoi/
Mallory Phoenix Warren
Elève de 6ème Année à Serpentard
Elève de 6ème Année à Serpentard
avatar

Messages : 20

Né(e) le : 10/09/1999
Age : 18

Où à Poudlard ? : Dans ma salle commune

Rang & Club : Club de théatre & de Duel

Caractéristiques
Compétence: Niveau 5
Particularité: Aucune
Baguette: 29cm, Bois de vigne semi-rigide et plume de Phénix

MessageSujet: Re: De chaque coté des grilles   Jeu 24 Aoû 2017 - 19:40

[ ^^ ]

La rousse n’arrivait pas à détacher les yeux du visage du blond et ne vit, ainsi, pas les regards étranges que s’échangèrent ses amies de maison. En même temps, elles avaient là du grain à moudre il est vrai, voir ainsi la 5ème année se perdre complètement dans la contemplation d’un homme qui avait presque la trentaine (le double de son âge donc !), ca pouvait faire jaser. Mais là, sérieusement, elle n’en avait strictement rien à faire notre demoiselle… elle aurait de toute façon tout le temps d’y penser plus tard, quand elles reviendraient de leur promenade ce soir (ou quand elle les rejoindrait, au choix). Pour le moment, elles finirent par déguerpir sans vraiment se poser plus de question et la Serpentarde s’approcha donc des grilles comme décrit plus tôt.

Quand finalement cet inconnu avait reprit la parole pour se présenter, un éclat de surprise passa dans ses yeux vairons. Il avait le même nom qu’elle ! Vous parlez d’une coïncidence quand même ! Enfin, elle, c’était son prénom et lui son nom de famille (Dray était fatalement son prénom), mais c’était troublant quand même, surtout qu’il ressemblait quand même tellement à son père… ça faisait un peu trop d’un seul coup (il n’aurait pas eut se physique-la elle aurait juste trouvé ça amusant mais là elle ne pouvait s’empêcher de trouver ça troublant)…

"Vous vous appelez comme moi…"s’entendit-elle murmurée, comme si elle n’osait y croire.

"Comment me connaissez-vous ? Je vous ai entendu dire mon prénom en arrivant…"ajouta-t-elle finalement, penchant légèrement la tête sur le coté alors qu’elle ne pouvait toujours pas détourner les yeux.

Elle pinça les lèvres une seconde et finalement, ne pouvant s’en empêcher, elle laissa sa main droite lâcher la grille qu’elle tenait pour la passer entre les barreaux, hésitante, et la diriger vers la joue de cette homme si intriguant pour elle. Elle ne pouvait pour le moment pas le toucher, il devait s’approcher encore, mais son intention était des plus palpable et ne pouvait qu’être compris par l’homme… s’il osait approcher le contact se ferait naturellement entre eux… Et quelque part la demoiselle en avait besoin pour encrer sa présence dans la réalité, comme si elle doutait quelque part qu’il soit réellement là en train de lui parler et qu’elle voulait s’assurer de ce que ses yeux voyaient.

"Vous ressemblez tellement à Papa…"murmura-t-elle finalement, du bout des lèvres, comme si elle n’osait pas.

Et dans le fond, c’était un peu ça : Ce n’était pas normal qu’il la connaisse, s’appelle comme lui et en plus soit le portrait craché de son père et elle avait un peu peur d’y comprendre quelque chose qu’elle aurait du ignorer. Mais en même temps, la curiosité dévorait ses grands yeux bicolores.

"Comment ça se fait ? Qui êtes-vous réellement ?"

Et ça, c’était probablement la question la plus importante qu’elle avait pu poser de sa courte vie… Et la réponse allait probablement changer beaucoup de chose : sur ce qu’elle croyait, ce qu’elle savait, et qui était aussi réellement ses proches… peut-être aussi sur l’attitude de ses parents l’un envers l’autre, ou même envers elle…

[Mallory est pas du genre à tourner autour du pot lol ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De chaque coté des grilles   

Revenir en haut Aller en bas
 
De chaque coté des grilles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Grilles de prix (forgerons et charpentiers)
» Excuses ou conflit ? Un temps pour chaque choses. [Asté...]
» « L’aventure est dans chaque souffle de vent. »
» •°• A chaque jour ses emmerdes •°•

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Collège Poudlard :: L'extérieur du château :: Le Parc de Poudlard :: Les Grilles du Château-
Sauter vers: