Le Collège Poudlard

Venez parfaire votre éducation magique dans notre illustre collège !


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A quelques pas de la banque Gringotts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
Tetsuya Kairi Matsuura

Messages : 261

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 30

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: A quelques pas de la banque Gringotts   Mer 1 Aoû 2012 - 20:54

[Bon aller on enchaîne ! Faut au moins commencer tout ça pendant qu'on est toujours au moment de la coupe du monde non ? Razz xD ]

Quinze jours... cela faisait quinze jours que Tetsuya ne vivait plus. La lettre de sa mère avait fait des ravages chez le jeune homme et s'il n'avait fait que paniquer dans les premiers moment, l'aide de ses amis avait été des plus bénéfiques. Ho il avait encore peur bien sur, toute cette histoire allait avoir des répercutions il en était persuadé et ceux malgré toutes les précautions qu'ils pourraient prendre, mais la présence de Sei bien plus posé et réfléchit que lui -même s'il savait bien qu'il avait tout ça en travers de la gorge-, le soutien de Dray qui avait passé beaucoup de temps à l'écouter et à le conseiller, Mokuren qui l'avait cajolé et aidé à faire le tri dans sa tête et des autres Baka pour lui changer un peu les idées lui avait fait du bien. Mais maintenant que le jour J était venu, puisqu'on était le dimanche 1er Juillet, il n'était pas fier notre Japonais.

En fait, le seul point positif de cette journée serait probablement la nuit qu'il venait de passer. Il n'avait pas dormi, il n'avait pas pu lui qui était pourtant le plus gros dormeur de la bande, mais il avait au moins passer ses dernières heures dans les bras de son amant à écouter sa respiration et s'enivrer de son odeur. C'était sans doute ce qui allait être le plus difficile, dans cette histoire, de passer les prochaines semaines sans ne rien laisser voir de ce qu'il y avait entre eux. Mais c'était aussi, dans le fond, le plus important et le tokyoïte ne perdait pas cette notion de vue. Et puis, ça passerait vite... en fait non c'était faux ça allait être très long mais il valait mieux se motiver dès le début. Avec un peu de chance, le Japon serait éliminé dès le début de la compétition et la délégation repartirait plus vite qu'elle était venue... Mouai ça craignait un peu de souhaiter que son équipe fétiche se rétame mais il avait certaine priorité dans la vie.

Bref, c'est un peu déprimé qu'il s'était levé, refusant visiblement que cette journée débute mais sachant que ça ne servait à rien il était passé par la salle de bain pour en ressortir, une bonne demi-heure plus tard avec un sourire un peu plus habituel sur les lèvres. Il s'était ensuite rendu dans la grande salle pour un petit-déjeuner qui s'était révélé des plus légers puisqu'il n'avait réussi qu'à avaler un demi-bol de thé et il avait fallu songer à se rendre à Londres, déjà. Masada l'avait contacté finalement, quand elle avait apprit que sa mère n'avait pas su tenir sa langue, et lui avait fixé rendez-vous un peu après l'arrivée de la délégation japonaise devant la banque des sorciers seule chose qu'elle connaissait finalement et où elle était sûre de ne pas rater son japonais. Mokuren lui avait proposé de venir avec lui, ce que notre japonais avait accepté. Plus nombreux ils seraient pour le soutenir mieux il arriverait à gérer cette tuile.

C'est donc un peu avant 11h30 que le jeune homme avait quitté le château, se dirigeant vers les grilles pour pouvoir transplaner jusqu'au chemin de traverse. Il avait rendez-vous avec sa 'fiancé' dans quelques minutes et même s'il aurait probablement mieux fait de passer un peu plus de temps à marcher dans le Londres sorcier plutôt que de tourner en rond comme un lion en cage au château, à présent désert de tout élève mais il avait prit le partit de profiter au maximum de ses derniers. Contactant par Miroir la jolie princesse blonde à peine il avait posé le pied sur le haut lieu sorcier, il s'était alors directement diriger devant Gringott. Seulement, et dans le fond il s'en doutait, à peine avait-il approché la bâtisse le petit japonais qu'il avait entendu son prénom fendre l'air... plus possible de reculer maintenant...

"Tetsuyaaaa !"

Il n'avait même pas vraiment eut le temps de repérer exactement d'où venait l'appel qu'il avait reçu une jolie brunette dans les bras, s'accrochant au cou du japonais. Ca n'était pas tout à fait dans le caractère de la jeune femme, d'habitude un peu plus posé dans ses gestes, mais dans le fond cela faisait plus de quatre ans qu'ils ne s'étaient pas vus alors ça n'avait pas vraiment surprit le musicien même si, cette proximité le gênait même s'il essayait de ne pas trop le montrer.

"Ohayo Masada"avait-il finalement répondu, un peu tendu, alors qu'il laissait un sourire se poser sur ses lèvres même si ceux qui le connaissaient bien aurait pu voir qu'il était un peu forcé.

"A-yu-mi !"avait rectifié la jeune femme en se détachant un peu du guitariste en fronçant un peu les sourcil même si un franc sourire se posa rapidement sur ses traits.

"Ce que tu m'as manqué Tetsu-kun ! Je suis trop contente ! Tu n'as pas changé, t'es encore plus kawaii que dans mes souvenirs... même si je suis un peu déçu de ne pas avoir réussi ma surprise..."avait-elle ajouté, enjouée, avant de lâcher le cou du jeune homme pour mieux se pendre à son bras.

"Ho rassure-toi, t'as tout à fait réussit... ça a été une vraie surprise d'apprendre que tu venais en Angleterre..."

"Une bonne j'espère !"avait alors laissé entendre la jeune femme dans un sourire.

"Ou...ouai... bien sûr..."

Bon, niveau assurance sur ce coup ça laissait un peu a désirer mais la jeune femme semblait tellement contente de pouvoir être ainsi à ses coté, pendu à son bras, qu'elle ne semblait pas avoir remarqué ce léger flottement. Lui par contre, il fallait qu'il fasse attention, c'était un fait, manquerait plus qu'il se grille sur ses réelles émotions dès le premier jour tien... Puis finalement, les yeux noirs de la japonaise furent attiré sur le coté et, esquissant un sourire, elle avait laisss quelques mots passer ses lèvres.

"Oh... Bonjour..."

Tien son Tetsu n'était pas venu seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Mokuren Mudô
Stagiaire

Stagiaire
Mokuren Mudô

Messages : 90

Né(e) le : 07/07/1990
Age : 28

Où à Poudlard ? : Avec les Baka Ranger ! XD

Rang & Club : Club de journalisme, club de lecture & Baka Ranger blanc.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Particularité à elle toute seule
Baguette: 26,4cm, bois de Magnolia et Crain de Licorne - Simple et éfficace

MessageSujet: Re: A quelques pas de la banque Gringotts   Dim 26 Aoû 2012 - 16:52

[Sorry Tetsu-kun, je suis longue T-T]

Quand Mokuren avait appris la nouvelle pour son ami, parce qu'il avait bien été obliger de les prévenir de la tuile qui leur tombait dessus pour éviter les bourde -et de toute façon Tetsu était tellement déprimer qu'ils lui auraient tour à tour tirer les vers du nez- elle avait tout de suite compris l'ampleur de la catastrophe. Même si ses parents n'avait jamais émit ce genre d'idée à son encontre, autant parce qu'elle était malade au moment ou on commençait à ce poser se genre de question que parce qu'il n’adhérait pas à ce genre de pratique malgré leur statut, elle comprenait ce que son ami traversait... et elle comprenait d'autant plus qu'il était de surcroît amoureux de quelqu'un d'autre et se retrouver bloquer avec cette indésirable qu'il ne pouvait pas franchement repousser puisque, dans les fait, ça ne changerait pas grand chose : tant qu'il ne pourrait pas dire qu'il était déjà avec quelqu'un, ses parents finirait par lui trouver quelqu'un d'autre -voir même ne lui demanderait pas son avis du tout pour le marier-.

Enfin, elle avait passer le plus de temps possible avec Tetsuya à partir de ce moment là. Elle savait qu'il avait besoin de se confier, qu'il avait besoin d'être rassurer, et qu'il était mal à l'aise d'en parler avec Sei sachant ce que son dernier pensait de sa fiancée. Notre princesse blonde le comprenait, bien sur, aussi elle avait joué son rôle de confidente et de soutien les derniers jours qui lui restait à passer au château, passant plus de temps avec le guitariste qu'avec aucun autre de ses amis, et passant le plus clair de son temps à relativiser les choses ou à parler totalement d'autre chose pour lui faire oublier les jours sombre qui arrivait inexorablement.

Et quand il avait été temps pour elle de quitter le château, puisque la fin des cours était officielle, le départ avait été difficile et la jeune femme avait promis à son amie qu'elle l'accompagnerait à son rendez-vous le samedi suivant s'il avait besoin de son soutient. Bien sur, elle savait qu'il aurait préféré quelqu'un d'autre à ses cotés mais elle savait également qu'il ne lui demanderait jamais alors si elle pouvait lui éviter d'affronter cela tout seul... et puis, elle, elle n'avait aucun contentieux avec la japonaise au cheveux sombre, ça aidait sûrement. A vrai dire, elle ne l'avait pas vraiment côtoyer, à quelques fêtes mondaine tout au plus mais à part des salutations de convenance il n'y avait guère plus rien eux entre elles... et c'était de surcroît il y a longtemps... alors même si elle ne l'aimait pas franchement vu ce que son ami traversait elle n'avait pas grand chose à lui reprocher non plus...

Et finalement, le samedi était vite arrivé. Levé à 9h se matin là, la jeune femme c'était vêtu d'une jolie petite robe a bretelle d'un rouge bordeaux qui s'accordait parfaitement avec son regard d'or et faisait ressortir sa beauté et son élégance naturelle, rehausser par une ceinture d'une jolie couleur crème coordonné à son sac à main et à ses chaussures à talon. Elle avait alors prit son petit déjeuné sous les remarques de sa mère -elle avait toujours été une vrai fille comme on disait, mais elle était particulièrement jolie aujourd'hui aussi sa mère n'avait pas pu résisté à l'envie de la taquiner-.

"Ho tu as un rendez-vous avec un charmant jeune homme ? Je le connais ?"avait demander la quinquagénaire dans un sourire amusé

"Pas du tout qu'est que tu t'imagine ? J'ai rendez-vous avec Tetsuya c'est tout..."avait répliqué la jeune femme en se servant une tasse de thé bien chaude.

"Ho !... Remarque, c'est un jeune homme charmant..."

"Okasan !"avait-elle répliqué alors que la mère de famille laissait un doux rire passer devant la mine outrée de sa fille.

"Et puis... il doit me présenté sa fiancée..."avait-elle finalement ajouté dans un soupir.

"Fiancée ? Je ne l'aurais pas parié..."

"C'est pas comme si il avait eu son mot à dire... Dis Mama... tu connais les Masada ? Ceux qui travaille en collaboration avec la Matsuura Corp..."

"Ho il est fiancé à la petite Ayumi ? Cela ne m'étonne guère... "

Les deux femmes avait un peu discuté sur le sujet, Mokuren n'ayant que de très vague souvenir de la demoiselle alors que sa mère l'avait côtoyer un peu plus même si elle ne la connaissait pas vraiment dans le fond et un peu plus ses parents -des gens charmant soit dit en passant, mais bien plus attaché aux traditions qu'eux- Finalement, le temps avait passé et à 10h30 passé la blonde était retourné dans sa chambre pour finir de se préparer et de se coiffer. Sa mère ne l'avait pas beaucoup rassurer sur une manière d'aider Tetsuya à pouvoir se soustraire à ce mariage contracté de longue date et la blondinette avait finalement décidé de sortir prendre l'air en attendant que l'heure du rendez-vous arrive, un peu stressée elle devait bien l'avouer.

Elle avait marché dans le cœur de Londres sans avoir de but précis, et avait finit par prendre un verre à la terrasse d'un petit café chic tout près de Kensington Gardens, regardant simplement les gens passer et vaquer à leur occupations. Finalement, alors qu'elle avait un peu réussit à se détendre, elle sentit son miroir vibrer dans son sac et, après s'être diriger vers les toilettes, avait saisit l'objet pour y voir apparaître Tetsuya, apparemment bien trop nerveux pour son regard exercé. Elle paya alors sa consommation après avoir affirmé au jeune homme qu'elle se dépêchait et, après être arrivé dans un endroit discret, avait transplané directement au chemin de traverse. A peine avait-elle d'ailleurs posé le pied sur le haut lieu sorcier qu'elle avait elle aussi entendu le prénom de son ami et vue une jeune femme passer non loin d'elle pour se jeter dans les bras de son meilleur ami. Bon, au moins elle n'aurait pas besoin de les chercher...

Elle les avait finalement laisser quelques minutes pour se dire bonjour et c'était approché du couple. Repéré presque aussitôt par la japonaise, Mokuren c'était penché en avant en l'entendant lui dire bonjour pour la saluer comme il se devait, rapidement imité par sa vis-à-vis, avant que sa voix douce se fasse entendre.

"Ohayo gozaimasu... Mudô desu."avait-elle murmurer dans un sourire agréable.

"Cela fait bien longtemps Masada-san..."

Mokuren avait laisser son regard un instant se poser sur son ami et avait laisser un petit sourire un peu plus doux passer ses lèvres. Elle semblait vouloir lui faire comprendre que c'était bon, qu'il n'était pas tout seul comme promis et qu'il pouvait se détendre un peu... elle n'allait pas le laisser tomber de si tôt.

"J'espère que ma présence ne vous importune pas surtout."ajouta-t-elle, de sa voix la plus agréable.

La réponse de la japonaise serait sans doute hypocrite, elle s'y attendait, mais elle ne pourrait pas ouvertement dire devant le guitariste qu'elle était contrarié de sa présence... elles avaient toutes deux un certain savoir vivre après tout.


    Je veux tout ! Le silence et les promesses, le rigide et la souplesse...
    Je veux tout ! L’anarchie et la sagesse, ton sourire... et puis tes fesses !

Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
Tetsuya Kairi Matsuura

Messages : 261

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 30

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: A quelques pas de la banque Gringotts   Sam 1 Sep 2012 - 20:19

[Pas de soucis Princesse... Déjà que je te demande un topic, tu peux bien prendre un peu ton temps ^^ ]

Ayumi avait laisser ses jolie yeux sombre détailler cette nouvelle venue en prenant garde à ne pas se montrer trop grossière pourtant. Une abondante chevelure blonde ondulée et des yeux doré, un agréable sourire joliment dessiné, un teint parfait et des yeux bridé trahissant son origine asiatique malgré tout, une silhouette des plus agréable qui devait faire tourner bien des tête et à vrai dire, elle n'était pas sure d’apprécier qu'elle se soit incruster ainsi pour leurs retrouvailles. Et puis, alors qu'elle c'était présenté, la japonaise aux cheveux sombre c'était elle aussi pencher pour la saluer et ne pu s’empêcher de tiquer légèrement sur son nom... Mudô ? Elle connaissait des Mudô en Angleterre oui, l'ambassadeur et sa famille, mais dans ses souvenirs Mokuren Mudô était bien différente... mais le reste de sa réponse fut le dernier éclaircissement à l'affaire...

"En effet, Mudô-san... Je ne t'aurais jamais reconnue..."répondit-elle avant d'esquisser un léger sourire qui aurait pu semblé amical s'il se semblait pas aussi retenu et poli.

Elle savait effectivement que la japonaise était en Angleterre, elles étaient après tout camarade à une époque, il y a très longtemps, mais de là à ce qu'elle se retrouve avec son fiancé, ici, et ayant autant changé... Et puis, elle avait bien vu le regard plus doux qu'elle avait lancer à son fiancé quand leur regard c'était croisé. Elle n'était soit fraîchement arrivé en Angleterre et n'avait pas vu Tetsuya depuis longtemps mais elle n'était pas idiote... Et si elle pensait qu'elle allait dire amen sans rien dire, elle se trompait lourdement.

"Oui tu as vu ? J'avoue que ça m'a fait aussi un choc quand je l'ai vue et j'ai eu du mal à le croire mais j'avoue que je la préfère en blonde..."avait simplement ajouté dans un premier temps le Tokyoïte sous le commentaire de sa fiancé, dans un sourire amusé.

"C'est très joli bien sur... mais... un peu... Ganjiro... sans vouloir t’offenser bien sur... "avait juste ajouté la jolie brune avec douceur, en relevant les yeux vers le japonais alors qu'elle laissait une petit moue parfaitement adorable se poser sur son jolie visage.

Bon, ce n'était pas faux, Tetsuya ne pouvait pas la contredire mais de toute façon lui il adorait cette facette un peu flamboyante, cela correspondait beaucoup plus à la personnalité de la jeune femme, loin d'être effacée. Mais il pouvait comprendre qu'elle semble un peu trop "fashon victim" du point de vue de sa fiancé. C'était logique. Enfin, elle pensait ce qu'elle voulait il n'avait pas d'emprise sur les pensées des autres et puis, ce n'était pas bien méchant... Comme elle le prouva très vite de son point de vue quand la jolie blonde lui demanda si elle les dérangeait.

"Ho non, bien sur que non..."répondit Ayumi en esquissant un nouveau sourire, cette fois clairement hypocrite même si elle y mis tout de même les formes, pour le jeune homme.

"Il est vrai que je pensais juste retrouver mon fiancé mais pourquoi serait-je importuné par la présence d'une de ses connaissances ?"demanda-t-elle alors simplement alors qu'elle resserrait légèrement son emprise sur le bras du jeune homme alors qu'elle n'avait pas un seul instant cesser de sourire gentiment à la blonde.

Les choses était parfaitement posé pour Ayumi : Cette blonde décolorée, elle ne l'aimait pas. Elles n'avaient jamais été proche par le passé, se côtoyant à peine, mais si elle s'approchait un peu trop de son japonais là ça allait mal aller. Elle n'avait pas attendu aussi longtemps pour se le faire ravir de la sorte.

Tetsuya, pendant ce temps, avait semblé soulager de la venue de leur Princesse. Il avait clairement besoin de soutien de la part de ses amis et, bien sur, de la plus proche qu'il avait. Alors, c'était vrai que c'était une très belle jeune femme, il n'était pas aveugle, mais à vrai dire il n'avait pas penser un seul instant que sa promise forcée se sentirait 'agressé' par la Gryffondor. Parce qu'il ne la voyait pas comme une femme justement, mais plus comme une sœur et vu qu'en prime il n'était absolument pas intéressé par celle qui se voyait déjà partager sa vie, il n'avait pas un instant imaginé cette possibilité. Aussi, il prit les différents mots des deux jeune femmes au sens propre, perdant clairement une partie de la conversation.

"Je suis content que ça ne t'embête pas vu que c'est moi qui lui ai demander de venir... C'est que... ça fait longtemps qu'on ne c'est pas vu alors j'avoue que j'étais un peu nerveux." expliqua finalement le guitariste, vraiment ce n'était pas la faute de Mokuren et il ne tenait pas à ce que Ayumi le pense surtout.

"C'est trop Kawaii... t'es toujours aussi timide..."avait-elle finalement répondu, beaucoup plus attendrit dès qu'elle posait les yeux sur son futur mari, comme on s'en doute.

Tetsuya se passa la main libre dans les cheveux. Ouai, elle le mettait pas très à l'aise sur ce coup là c'était un fait mais bon, il s'y était attendu. Et puis, il vallait mieux qu'il en prenne son partit, c'était partit pour au minimum deux semaines et peut-être même deux mois alors. Finalement, il reprit la parole, après avoir prit une grande inspiration et un coup d'oeil légèrement désolé pour son amie, obligée de le suivre dans cette galère.

"Et si on allait déjeuner quelque part, je vous invite... Tu pourras me raconter un peu tout ce qui se passe à la maison comme ça, comment vont mes parents et tout le reste : j'ai hâte d'entendre parler du pays..."

"Tout ce que tu veux Tetsu-kun... de toute façon, je t'ai retrouvé je te lâche plus !"répondit la fille des Masada apparemment ravie, même si elle l'aurait probablement été beaucoup plus, on s'en doute, si Mokuren refusait l'invitation...
Revenir en haut Aller en bas
Mokuren Mudô
Stagiaire

Stagiaire
Mokuren Mudô

Messages : 90

Né(e) le : 07/07/1990
Age : 28

Où à Poudlard ? : Avec les Baka Ranger ! XD

Rang & Club : Club de journalisme, club de lecture & Baka Ranger blanc.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Particularité à elle toute seule
Baguette: 26,4cm, bois de Magnolia et Crain de Licorne - Simple et éfficace

MessageSujet: Re: A quelques pas de la banque Gringotts   Ven 21 Sep 2012 - 17:22

[ ^^" enfin, il devrait être finit alors il faut quand même que je m'active... ]

Si la japonaise au cheveux sombre ne l'aimait pas même si elle le cachait assez bien il fallait l'avouer, l'inverse était tout aussi vrai. Enfin, disons qu'Ayumi, à ce niveau, gênait la princesse blonde. Tetsuya était son meilleur ami, son confident, et le savoir coincé avec cette fiancé qu'il n'aimait pas la contrariait profondément. Et puis, elle aimait Seiki aussi. Ils ne semblaient pas si proche que cela quand on les voyait ensemble, le caractère de l'Eurasien ne s'y prêtait guère après tout, mais elle l’appréciait énormément. Et les deux garçons s'aimaient tellement... Il n'y avait qu'à passer quelques heures en leur compagnie pour s'en rendre compte. Chaque geste, chaque regard les trahissait quand on se donnait la peine d'être attentif. Alors voir cette fille se glisser entre les deux amants, elle avait du mal à le tolérer. Ce qu'elle voulait était que les gens qu'elle aimait soit heureux dans le fond...

Mais il fallait faire taire son ressentiment, pour le Tokyoïte. Ren savait que la situation était compliqué pour lui, elle n'avait pas le droit d'en rajouter en se montrant ouvertement hostile contre la brune. Elle était là pour soutenir le jeune homme et pour ça, elle mettrait à profit tout son savoir faire d'adorable jeune femme de bonne famille. Elle savait comment faire, elle avait apprit, et même si ce n'était pas le coté de son éducation qu'elle préférait elle ferait un effort. Il le fallait... Elle écouta donc Masada lui affirmer qu'elle ne l'aurait jamais reconnue et laissa un sourire doux mais un fabriquer s'accrocher à ses traits. Enfin, jusqu'à ce que Tetsuya ouvre la bouche bien entendu. Lui, elle le savait sincère dans ses compliments après tout et même s'il le lui avait déjà dit, elle appréciait ses mots. Elle avait donc glissé un "Arigato Tetsu-kun." doux à son ami quand il avait commenté les mot de sa fiancé.

Par contre, probablement pour la remettre à sa place, son ancienne camarade avait ajouté ses mots qui se voulait blessant à son encontre, ses mains se crispèrent instinctivement et elle dut faire un effort notable pour ne pas perdre son sourire même si ce dernier c'était fait un peu plus esquisser encore. Ho elle ne lui ferait pas le plaisir de perdre patience devant cette petite peste, hors de question, mais elle ne pouvait pas nier que l'attaque l'avait quelque peu vexé. Oui elle était blonde, oui elle avait les yeux dorés, oui elle avait la peau blanche et aimait porter des tenues à la mode... mais même si elle n'aurait pas été offusqué d'être catégorisé de gals en d'autre circonstance -elle ne se cachait pas d'aimer le shopping et de faire attention à son apparence après tout-, ce mot dans la bouche de cette fille ressemblait à une insulte. Et ça, elle n’appréciait pas vraiment... pas du tout même.

"Non pas du tout... enfin, toutes ne sont pas fait pour le Classique, il en faut pour tout le monde."répondit la poupée blonde tout aussi courtoisement, même si dans sa bouche le mot 'Classique' sonnait plus comme 'Banal et sans intérêt'. Ce qui n'était pas tout à fait ce que notre princesse pensait, elle aimait la beauté classique des japonaise et leurs long cheveux noir, mais il ne serait pas dit qu'elle ferait un compliment même voilé à cette pimbêche. Surtout alors qu'elle tentait de rallier à sa cause son meilleur ami par des moues mignonnes.

Extorquant un consentement à sa présence à la fiancé non sans un certain plaisir, elle l'écouta en rajouter une couche. Elle ne pouvait pas nier qu'elle était doué dans les sous-entendu cette empêcheuse de tourné en rond et son relayage au rang de 'connaissance' agaçante tout en étant des plus explicite sur ce qu'elle pensait d'elle mais ce n'était pas pour ça que notre jolie Fleur allait se laisser faire. D'ailleurs, elle s’apprêta à répliquer tout en finesse mais elle fut coupé dans son élan par la vois du japonais expliquant la raison de sa présence. Il ne comprenait rien à leur dialogue fait de sous-entendu... c'était mignon... mais le fait qu'il affirme aussi clairement qu'il avait besoin de sa présence pour rencontrer celle qui était normalement sa promise prouvait également qu'elle n'était pas qu'une connaissance... non mais.

Par contre, et alors qu'elle observait la scène, une chose la surprit et la dérangea un peu. Elle ne connaissait pas grand chose de la relation entre Tetsu et Masada, son ami n'en parlait jamais à part pour exprimer le fait qu'il était contre ce mariage -ce qu'elle comprenait- alors qu'elle était clairement prête à sauter le pas, mais elle se rendait également compte que la brune était réellement amoureuse de son ami. La façon dont elle le regardait, dont elle lui souriait et comme elle lui répondait aussi... elle ne jouait pas un rôle avec lui, elle était réellement éprise et ce qu'elle ressentait donc à son égard devait être de la jalousie pure et simple. C'était un peu triste en y pensant, elle allait au devant de grave désillusions. Tetsuya ne l'épouserait jamais, aucun d'eux ne le laisserait faire, et elle allait avoir le cœur en miette le jour ou elle s'en rendrait compte... enfin... Tant pis. C'était lui le plus important dans le fond et on ne faisait pas d'omelette sans casser des œufs comme on le dit si bien...

Puis finalement, le jeune homme avait reprit la parole pour les inviter toutes les deux a déjeuner. Et évidemment, même s'il était clair pour elle que Masada aurait apprécier un refus de sa part, il était bien hors de question qu'elle laisse Tetsu ce débrouiller tout seul maintenant. Elle était là pour lui et elle ne le laisserait pas sauf sur sa demande. Aussi, elle c'était finalement pendu à l'autre bras de son ami dans un sourire amusé, chassant ses excuses muettes et faisant fit des regard de la brune qui ne devait pas apprécier la manœuvre et avait elle aussi ajouter quelques mots.

"Je serais ravi de déjeuner avec vous bien sur... ou nous emmènes-tu ?"demanda-t-elle joyeusement alors qu'ils commençaient à avancer sur le chemin de traverse.

"Au fait Masada-san, dans quel hôtel es-tu descendu pour ton séjour à Londres ?"demanda-t-elle finalement, ayant une petite idée en tête même si elle n'en montra rien...


    Je veux tout ! Le silence et les promesses, le rigide et la souplesse...
    Je veux tout ! L’anarchie et la sagesse, ton sourire... et puis tes fesses !

Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
Tetsuya Kairi Matsuura

Messages : 261

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 30

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: A quelques pas de la banque Gringotts   Sam 3 Nov 2012 - 19:18

[... et dire que tu t'excusais de l'attente la dernière fois... *va raccourcir un peu tout ça*]

Les choses étaient effectivement bien posées entre les deux jeune femme : La brune n'appréciait guère la blonde et l'inverse était tout aussi exact. Mais il y avait Tetsuya. Alors pour lui, Ayumi ferait semblant d’apprécier son amie tant qu'elle savait garder ses distances bien entendu. C'est que l'amitié entre garçon et fille, elle, elle n'y croyait pas trop et son fiancé était tellement naïf et adorable pour certaine chose en prime...

Mais ce n'était pas parce qu'elle avait prit la décision de faire officiellement fit de sa présence qu'officieusement elle ne pouvait pas lui dire ce qu'elle pensait. Et si le jeune homme ne percevait pas la moitié de la conversation les deux jeunes femmes, elles, se comprenait parfaitement. 'Tu es trop voyante et vulgaire' disait la première, 'tu es trop fade et insignifiante' lui avait répondu la seconde. Enfin, la blonde pouvait bien penser ce qu'elle voulait d'elle Tetsuya était SON fiancé et elle n'allait pas lâcher l'affaire comme ça... pas après tout ce temps... pas pour elle. Pendu au bras du jeune homme qu'elle c'était sentit enserrer un peu plus fort, elle avait été bien obliger de légitimer la présence de la jeune femme mais lança un regard tout à fait parlant à la blonde qui se permettait des familiarités. Bien sur si elle ne dit rien de plus mais elle ne l'emporterait pas au paradis cette affaire. Comme le fait qu'elle se permette de s'accrocher ainsi à son petit ami et sous son nez en plus. La japonaise au cheveux noir n'avait pu retenir un froncement de nez révélateur à cette constatation : non, elle ne l'aimait vraiment pas elle.

"Dans un petit restaurant un peu plus loin... il font de l’excellente cuisine pour des anglais et puisque Masada est avec nous autant lui faire goûter quelques spécialité locale non ? C'est pas tous les jours que t'auras la possibilité de venir en Angleterre après tout ne ?"avait répondu le jeune homme sous la question de sa meilleure amie sur le choix du restaurant.

"Ayumi ! Tu va finir par me vexer Tetsu-kun... on va se marié quand même..."avait alors lancer la jeune femme en levant les yeux vers le tokyoïte qui eut du mal à cacher ce que ses mots remuait en lui.

"Heu oui... gomen Ayumi..."

"C'est mieux !"avait lancer l'étrangère dans un sourire satisfait, n'ayant pas remarquer le trouble qu'elle avait provoquer, avant de reprendre. "Je suis sure que ce sera très bien, j'ai confiance en ton jugement."

Le trio avait un peu marché dans un silence certain, Tetsuya gardant son calme et un air un peu absent alors que sa promise affichait un sourire de contentement certain. Elle en avait rêvé de ce moment, en Angleterre, ou elle pourrait se promener à son bras de la sorte après tout et c'était de son point de vue encore mieux que ce qu'elle avait pu imaginer. Ce n'est qu'en entendant une nouvelle fois la voix de la blonde qu'elle avait un peu atterrit. Non décidément, ça présence était des plus gênante pas à dire... elle aurait tout donner pour se retrouver en tête à tête avec son petit japonais c'était un fait.

"La délégation a été installé dans un hôtel de Knightsbridge... mais... je veux aller a Poudlard et rester avec Tetsuya."

Elle y avait bien penser, elle ne voulait absolument pas perdre une seule minute de son précieux temps loin de son fiancé aussi elle était bien décider à emménager la ou le Japonais vivait. Et puisque c'était Poudlard, c'est à Poudlard qu'elle allait poser ses valises. Bon, elle appréhendait un peu la réaction du jeune homme, c'est vrai, mais tant pis. De toute façon, elle obtenait toujours ce qu'elle voulait et cette fois ne serait pas différente un point c'est tout. Et la réaction redouté ne se fit pas attendre. En entendant Masada affirmé aussi franchement qu'elle allait venir à Poudlard, le guitariste c'était étouffé en avalant sa propre salive. Ha non, ça c'était hors de question ! Seiki allait la tuer si elle venait vivre avec eux et qu'il l'avait sous le nez. Le mauvais plan absolu ça !

"Mais c'est pas possible !"avait finalement lancé sans doute de façon un peu trop vindicative Tetsuya une fois qu'il eut reprit sa respiration

"Je veux dire, Kanzaki-sama n'acceptera pas. Tu sais, Poudlard est une école, pas un hotel et on ne peux pas laisser n'importe qui y entrer..."

"Mais Tetsu-kun, je ne suis pas n'importe qui ! C'est normal, étant ta fiancé, que je sois avec toi ! On a déjà pas assez de temps ensemble à mon goût... Je suis sure que si je demande à Papa, elle fera une exception..."avait répondu la jeune femme dans un petite moue pour tenter d'amadouer le jeune homme mais qui n'eut cette fois pas beaucoup d’échos.

"C'est très compliqué et il faut aussi l'accord du conseil... Non ce n'est vraiment pas une bonne idée, ça a déjà poser pas mal de problème pour nous alors..."

"Mais..."un soupir ponctua les mots de la jeune femme mais elle ne se laissa pas démonter pour si peu. Après tout, qui ne tente rien... "Bon d'accord mais dans ce cas c'est toi qui vient à mon hotel. Hors de question que je reste loin de toi une seule minute. Ca sera plus pratique en plus, être directement à Londres juste toi et moi..."avait-elle proposer, levant ses yeux noir sur le jeune homme qui se retrouvait un peu coincé par la force des choses ainsi...

"Ayumi, ça ne serait pas convenable... Qu'est-ce que vont dire tes parents et les mien s'ils l'apprennent ?"

"On est fiancé par leur bénédiction, ils seront ravis. C'est pas négociable de toute façon, ou je vais à Poudlard, ou tu viens à l’hôtel avec moi."avait finalement affirmer avec aplomb la future mariée ce qui avait grandement déstabilisé le musicien. Depuis quand elle était aussi exigeante avec lui exactement ? Mais dans le même temps, il n'avait pas trop le choix... il ne pouvait absolument pas imposer la jeune femme à son amant...

"Je viendrais... mais on fait chambre séparé et ça aussi c'est non négociable. Hors de question que l'on dorme ensemble tant qu'on est pas marié."Ça lui coûtait de dire ces mots, surtout la dernière phrase d'ailleurs, et Mokuren du le remarquer sans peine. K'so il le sentait vraiment pas ce séjour ça se confirmait...

"Sugoi ! [1]" avait ponctué la jeune femme, ravie d'avoir fait céder son fiancé même si elle n'avait pas la pleine victoire avec les chambre séparer... mais c'était déjà mieux que d'être chacun à un bout de l’Angleterre.

Finalement arrivé au restaurant, les trois convive avait finalement été placé à une table près de la baie vitré et Tetsuya, ayant encore du mal à avaler ce qui venait de se passer, avait prit sur lui pour aider Masada à commander. C'est qu'elle parlait Anglais, soit, mais avait plus de mal encore que lui quand il était arrivé dans le pays et profitait de surcroît de la gentillesse du jeune homme à sa guise. Le repas s’annonçait toutefois bien plus léger et amusant que cette entrée en matière et Ayumi, forte de cette victoire, avait bien l'intention d'être particulièrement gentille avec son futur mari pour la peine...

Assise à coté de son promis, discutant du pays comme il l'avait demandé un peu plus tôt, Ayumi avait parler à Tetsu de ses parents et de leur amis laisser derrière, de la musique à la mode qu'elle avait prit soin d'apporter pour lui et qu'elle lui donnerait à l'hotel, des derniers truc qu'elle avait fait et aussi des anecdotes qu'ils avaient en commun lonrs de leur trop rares sorties en ville à son goût. De son coté, Tetsu parla aussi de ces amis dont il avait déjà fait mention dans ses lettres, de ses journées tranquille à Poudlard aussi, et il était venu le moment de lui parler de sa nouvelle activité... parce qu'il valait mieux qu'elle l'apprenne de lui qu'en écoutant la RITM...

"Mais c'est super Tetsu-kun ! Je suis trop centente pour toi !"avait lancé la demoiselle en venant se coller à lui, ravie de savoir que son musicien préféré réalisait enfin son rêve.

"Il ne faudra surtout pas le dire par contre en rentrant ! A personne ! Tu sais ce qu'en pense mon père..."demanda-t-il, suppliant presque pour que la jeune femme comprenne bien que c'était très important.

"Ne t'en fait pas, je saurais tenir ma langue... mais je veux la primeur de l'album ! Tu m'en offrira un dédicacé ne ?"avait-elle demandé, malicieuse, avant de goûter une préparation à base de poireau et de cheddar que son fiancé avait commandé (il avait en fait commander de tout en petit quantité pour que la japonaise se face une meilleure idée de la cuisine du coin) alors que le guitariste, rassurer, c'était servit à boire.

"Oishii [2]! Amour tu vas me faire grossir !"

C'était sortit tout seul et une fois de plus Tetsuya avait faillit s'étouffer avec le verre d'eau qu'il était en train de boire. Non décidément, l'affection afficher de la jeune femme il avait beaucoup de mal à s'y faire...

[Lexique :
    1 - Sugoi : Génial !
    2 - Oishii : Délicieux ]
Revenir en haut Aller en bas
Mokuren Mudô
Stagiaire

Stagiaire
Mokuren Mudô

Messages : 90

Né(e) le : 07/07/1990
Age : 28

Où à Poudlard ? : Avec les Baka Ranger ! XD

Rang & Club : Club de journalisme, club de lecture & Baka Ranger blanc.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Particularité à elle toute seule
Baguette: 26,4cm, bois de Magnolia et Crain de Licorne - Simple et éfficace

MessageSujet: Re: A quelques pas de la banque Gringotts   Sam 17 Nov 2012 - 17:11

[Bon, je vais essayer de conclure ça alors, comme tu me l'a demandé... on va voir si je peux ^^'' merci de me laisser jouer Masada en tout cas ^^ ]

Mais quelque soit les sentiments que Mokuren pouvait avoir pour la brune et quelque soit ce que cette dernière pouvait penser à son égard, ça n'avait pas la moindre importance. Là, tout de suite, il n'y avait que Tetsuya qui comptait. C'était pour lui qu'elle était là, pour le soutenir et pour qu'il arrive à passer outre cette épreuve... alors même si elle était consciente que ce n'était pas tout à fait d'elle qu'il avait besoin, si elle pouvait l'aider ne serait-ce qu'un petit peu c'était bien là tout ce à quoi elle aspirait. Et elle n'aurait pas trop de toute sa concentration pour y parvenir, surtout devant les répliques franches de la jeune femme.

Elle n'avait rien dit, on s'en doute, mais si Masada n'avait pas remarqué les réactions de son fiancé c'était très différent pour elle qui avait appris à connaître et reconnaître la palette d’émotion de son confident, même quand se dernier faisait un effort conséquent comme aujourd'hui pour les refréner -avec plus ou moins de succès d'ailleurs- Pauvre Tetsu, elle avait un peu mal au cœur pour lui tien. Et dans le fond Ayumi aussi lui faisait un peu de peine. Bien sur, elle était au courant de la situation et savait que la japonaise aux cheveux sombre l'aimait mais entre le savoir et l'entendre de la sorte, ça n'avait pas la même portée. Enfin, tant pis... c'était couru d'avance. Elle était probablement trop gentille malgré ce qu'elle aurait aimé faire croire et ressentir.

Ren avait juste décidé de laisser quelques seconde de répits à la jeune femme alors qu'elle esquissait un sourire encourageant à son ami. Mais pour bien comprendre l’ampleur de ce qui l'attendait, et peut-être aussi un peu pour la faire toucher du doigts à son ami qu'elle savait fuyait la réalité depuis trop longtemps, elle avait décider de clarifier tout de suite certaine chose. Parce que ce n'était pas ce soir, au moment de rentrer, qu'il faudrait être confronté au problème. Et elle avait bien fait, évidemment, elle s'en était douté. Elle n'allait pas le lâcher si facilement vu comment elle était éprise et sachant qu'ils n'avaient de toute façon pas plus d'un mois devant eux -à moins de se rendre hors-la-loi mais elle pensait que même si la japonaise avait cette option en tête personne ne la laisserait faire.

Et ce qu'elle avait craint c'était aussitôt confirmé : Massada voulait habité à Poudlard et Tetsu, qui ne c'était pas méfiait, avait faillit en faire un attaque... Son ami était vraiment naïf quand il s'y mettait quand même. Elle l'avait laisser se dépatouiller un peu tout seul sur le coups, prête tout de même au cas ou à venir à son aide si la brune se faisait trop insistante ou refusait de voir la réalité sur le fait qu'elle ne pourrait jamais poser un orteil à Poudlard mais elle n'avait pas eut besoin d'intervenir finalement, le Tokyoïte affirmant un peu maladroitement qu'elle devrai rester à l'hôtel. Mais la victoire fut, là encore, en demi tinte. Ça allait être chaud de faire avaler la pilule à Sei cette histoire. Savoir son amant et son cauchemar partager une chambre d’hôtel, elle n'était pas sure qu'elle aurait réussit à faire cet effort si elle avait été à sa place. Il faudrait qu'elle voit avec Dray s'il ne pouvait pas faire quelque chose pour lui... Dans son malheur Tetsu avait de la chance d'être en couple avec lui et pas avec un mec jaloux au possible.

"Ho oui c'est vrai, j’avais oublié mais j'ai entendu mon père en parler... c'est son second secrétaire qui c'est occuper des réservation il me semble, il connaît bien les lieux. Je suis sûre qu'il pourra faire en sorte de te trouver une chambre supplémentaire Tetsu... je lui demanderais en rentrant." avait-elle finalement glissé.

La fiancé avait tourné ses yeux noir sur la blonde et même si elle avait fait en sorte de se montrer la plus neutre possible, il n'était pas si difficile que ça de voir qu'elle était contrarié. De quoi elle se mêlait ? Tetsu pouvait bien partager sa suite après tout. Cette fille là l’agaçait prodigieusement pas à dire...

"J'ai entendu dire que l'Hôtel était complet et ma suite est assez grande pour deux... ce n'est donc pas la peine de t'embêter pour ça..."

"Mais ça ne m'embête pas le moins du monde ! Et puis, il y a toujours des chambres de libre dans les bons hôtels, au cas ou des hôtes de marque se présente tu n'a pas de soucis à te faire."avait simplement répondu la blonde dans le sourire le plus charmant, coupant ainsi court au possible contestation. Elle n'allait quand même pas la laisser gagner sur toute la ligne pas vrai ?

"c'est gentil merci..."avait-elle été contrainte de répondre alors qu'ils entraient tous les trois dans le restaurant choisit par le jeune homme.

Ils c'étaient alors laissé guidé et c'étaient assit à leur table. Mokuren avait passé commande alors que le jeune homme s'occupait de choisir pour lui et sa fiancé comme il était de coutume de le faire et le repas avait débuté le plus simplement qui soit. La japonaise n'avait que peu parler, Tetsu avait besoin d'entendre parler du pays elle le savait et dans le fond entendre parler du japon lui plaisait aussi... cela faisait un moment qu'elle l'avait quitté maintenant, et même si elle n'avait pas trop l’occasion d'y penser, vivant un peu comme dans un bout de japon au milieu de l'Angleterre, son pays lui manquait parfois.

Et puis, le musicien avait profiter de l'occasion pour mettre la brune au courant sur sa carrière naissante sur le sol britannique et c'est sans surprise que Masada avait été ravie de l'entendre. Après tout, qui ne rêvait pas d'avoir un petit ami musicien on se le demande. Surtout quand ce garçon était comme le japonais et qu'il vivait réellement pour la musique. Il y avait bien que les Matsuura pour vouloir que leur fils abandonne une fois pour toute ses passions et se concentre sur la gestion de l'entreprise familiale. Et tout aurait très bien pu rester ainsi si la nouvelle venue en Angleterre n'avait pas laisser cette réflexion d'un naturel désarmant se faire entendre. C'était logique, soit, mais l'entendre appeler son meilleur ami "amour" avait écorcher les oreilles de la blonde. Le seul amour de Tetsu c'était Sei, et inversement. L'avoir ainsi entre lui était désagréable et ça devait l'être aussi pour Tetsu qui avait faillit cracher son verre d'eau en s'étouffant. D'ailleurs le jeune homme c'était un peu esquiver juste après pour aller aux toilettes, laissant les deux femmes ensemble... Ce qui allait apparemment être l'occasion d'une légère mise au point...

"Je ne t'aime pas..."avait été ses premiers mots sur un ton égal.

"Cela tombe bien, nous somme sur la même longueurs d'onde à ce niveau."avait répondu Ren dans un sourire... ce n'était pas tout à fait vrai jusque là mais si elle se montrait désagréable...

"Bien... laisse-moi te dire encore une petite chose dans ce cas : je ne sais pas ce que tu veux exactement, mais Tetsuya est à moi... Je te prierais de ne pas le coller autant à l'avenir..."avait-elle laissé entendre d'un ton poli et discret mais ferme.

"Ne t'imagine rien, il n'est que mon meilleur ami et rien de plus... Je n'ai aucune vue de ce genre sur lui."

Masada n'avait rien répondu sur ses mots mais sa moue suspicieuse avait parfaitement parler pour elle. La blonde pouvait dire ce qu'elle voulait, elle ne lui faisait pas confiance. Mais ça, on s'en était douté. Finalement, notre princesse avait reprit la parole après quelques seconde de silence.

"Mais il est vrai je l'aime beaucoup, comme un frère, et cette idée de mariage forcé ne me plait pas."rajouta-t-elle, appuyant délibérément sur le mot 'forcé' qui n'avait rien d'exagéré.

"Heureusement on se moque de ton avis..."avait-elle glissé avait qu'un nouveau sourire ne se pose sur ses lèvres devant le retour un peu trop rapide de son futur mari.

Il n'avait pas été fait par de davantage d’animosité entre les deux femmes, pour Tetsuya, mais les choses étaient posées. Et si le reste de l’après-midi avait été cordiale (si l'on exceptait quelques sous entendu que la blonde avait très bien décrypté), le japonais montrant à la visiteuse quelques endroit- du Londres sorcier pour qu'elle se repère un minimum, il était clair que quand il avait été l'heure de se séparer, Mokuren avait une impression latente désagréable sur cette après midi. Ce séjour allait être encore plus contraignant qu'elle se l'imaginait c'était un fait mais la bonne chose pour elle c'est qu'elle culpabiliserait encore moins après ça de participer à l’éviction active de son ex-camarade de la vie du Tokyoïte...

[Voila ! Je ne pense pas arriver à faire mieux désolé ^^'' *a un mal fou à écrire ses derniers temps*]


    Je veux tout ! Le silence et les promesses, le rigide et la souplesse...
    Je veux tout ! L’anarchie et la sagesse, ton sourire... et puis tes fesses !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A quelques pas de la banque Gringotts   

Revenir en haut Aller en bas
 
A quelques pas de la banque Gringotts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques souvenirs de fête ...
» Explication banque
» Le FMI s’interroge sur la viabilité de la Banque du Sud
» Quelques compliments et une question.
» Banque : Cala' Dyplouf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Collège Poudlard :: Le Reste du Monde :: Londres :: Le chemin de traverse-
Sauter vers: