Le Collège Poudlard

Venez parfaire votre éducation magique dans notre illustre collège !


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Studio d'enregistrement ~ Londres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Narratrice
~ Voix-off de Poudlard ~

~ Voix-off de Poudlard ~
avatar

Messages : 653

Né(e) le : 27/11/1979
Age : 37

Où à Poudlard ? : Partout et Nulle part

Rang & Club : Voix Off ~ Porte parole de la Direction

Caractéristiques
Compétence: Niveau 9
Particularité: Immatérielle
Baguette: Je n'en ai nullement besoin...

MessageSujet: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Jeu 26 Mai 2011 - 20:54

(Tetsu-kun : Merci M d'avoir bien voulu m'aider pour ce petit scénario ^^
M-kun : pas de prob ! J'ai pas trop l'occazz de jouer Jeff alors si en plus ça peut servir xD
C-chan : et moi ? On me dit pas merci de vous poster avec La Narratrice ? XD
Les deux : Merci C-chan ! *câline pour l'un et bisouille pour l'autre*
C-chan : Ha bah je préfère ça ! xD )


Si Tetsuya se dépêchait ce jour-la, Cassandre sur le dos, alors que nous n'étions qu'au début du mois de janvier et qu'une bonne couche de neige couvrait encore le parc, c'était bien parce qu'il avait rendez-vous... et on ne demande pas avec qui hein, puisque évidement vous aurez tous deviner que c'était avec le taciturne garçon qui lui servait d'amant. De toute façon, on se demande bien qui, à part lui, pourrait se faire presser le nonchalant japonais. Quoi qu'il en soit le jeune homme, bien qu'il fut encore en avance, avait bien l'intention de profiter au maximum de la présence de son boulet toute l’après-midi (pour une fois qu'il avait pas cours) et c'est sans nul doute pour cela qu'il se pressait autant pour emprunter l'escalier figé, le seul immobile de tout le château comme le précisait son nom et le faisant directement descendre au 3ème étage.

Pourquoi avait-il Cassandre avec lui s'il avait juste rendez-vous avec Sei ? Mais parce qu'ils avaient rendez-vous à Londres alors Tetsu avait décider de profiter de l'occaz pour passer au studio pour ré-enregistrer une des plage avec sa douce. Il avait de la chance d'ailleurs, ils avait une plage d'une demi-heure de libre le matin même... bien assez de temps pour faire ce qu'il avait à faire donc et d'aller déjeuner avec son cher et tendre juste après et de profiter de la journée pour flâner dans les rues de la capitales anglaises ensuite.

Bref, Le japonais avait tourné à l'angle du couloir des horreurs pour emprunter l'escalier à la troisième marche escamotable et qui donnait non loin de la statue de la sorcière borgne. Puis il c'était naturellement engager sur le denier escalier qui le mènerait au rez-de-chaussé, non loin de l'infirmerie... de là, direction le hall, les grilles du château et en avant pour un transplanage en bon et du forme.

Seulement voilà, le dit dernier escalier lui avait envie de s'amuser ce jour là... aussi, il avait attendu que Tetsuya soit quasiment tout en bas pour, le traitre, se mettre en marche. Et si le jeune japonais avait esquivé les attaque fourbe du plaisantin un bon millier de fois, ce jours là il était un peu dans la lune et ce changement soudain de trajectoire avait fait perdre l'équilibre au musicien qui avait pourtant réussit in extremis à éviter la gamelle du siècle en sautant pour se rattraper sur le premier mur passant par là.

Heureusement, Cassandre n'avait rien... ce qui n'était pas le cas du jeune homme dont la cheville avait fait un instant un angle étrange avant de reprendre une position tout à fait normale. Et si, en posant le pied devant lui il se rendit compte qu'il ne devait avoir rien de cassé parce que son pied soutenait son poid sans trop de soucis, ça faisait quand même un mal de chien voilà T-T Alors puisqu'on était juste a coté, pourquoi ne pas faire un mini crochet par l'infirmerie ? Évidemment, l'idée ne plaisait pas trop au petit japonais : infirmerie, ça voulait aussi dire 'voir la gueule de Jeff' et comme on savait à quel point rencontrer le futur Médicomage enchantait l'ancien Poufsouffle... ouai mais bon, il en avait un autre futur confrère qui n'aimerait sans doute pas apprendre qu'il avait fait le trajet jusqu’aux portes de Poudlard et un transplanage avec une cheville en vrac, il lui disait tout le temps de faire plus attention à lui aussi, les premiers soins s'imposait (même s'il se ferait plus convenablement chouchouter plus tard par son médecin préféré)

Plus le temps de tergiverser donc et c'est en boitant un peu que l'ex-blaireau avait pousser la porte de l'infirmerie. En entrant, il avait pu rapidement observer Jeff, derrière le bureau de l'infirmière refermer d'un claquement caractéristique un épais livre donc le titre lui échappa et s'étirer quelques instant avant de réajuster ses fines lunettes métalliques. Faisant quelque pas, il ne fut pas longtemps pour que ce dernier le repère et ne laisse échapper un profond soupir.

"A cinq minutes près, j'étais partit... quelle plaie..."avait prononcé ce dernier sur le ton aimable qu'on lui connaissait.

"Bonjour à toi aussi !" avait répondu Tetsuya dans un sourire, faisant fit de la grimace contrite de son ancien camarade.

Allant clopin-clopant s'assoir sur le lit le plus proche, il avait posé Cassandre près de lui et attendu que le futur Médicomage se bouge les fesses pour venir l’ausculter. Mais ce dernier se faisant un peu désiré, occuper à ranger son livre dans son sac, Tetsuya cru bon de rajouter quelques mots.

"Léger accident d'escalier qui devrait pas te prendre plus de trois minutes si t'es aussi bon que tu le laisse entendre. Ça tombe bien, t'as l'air pressé et comme j'ai rendez-vous avec Sei de mon coté..."s'exclama-t-il histoire qu'il arrête de fasse durer le plaisir : il n'était pas dupe.
Un léger ricanement mauvais répondit à cette remarque du jeune adulte. Tournant son regard poison vers le blesser, Jeff s'était redresser, laissant un instant son sac ou il était pour approcher du japonais. D'un air narquois, il avait observé la cheville qui devait commencer à légèrement enflée puis laissa ses yeux remonter jusqu'à ceux d'eau de son vis-à-vis.

"Avec Tsuno ?"demanda-t-il, clairement amusé par le regard d'incompréhension de l'exilé.

"Dans ce cas tu peux bien attendre mon retour... Il ne risque pas de venir à votre rendez-vous..."reprit-il, un petit sourire perfide apparemment très content de ce petit intermède inattendu avant son départ.

"Mais bien sur ! N'importe quoi... Et qu'est-ce que t'en sais de toute façon ? "répondit Tetsuya en fronçant les sourcils. Ok, il ne l'aimait pas beaucoup mais il semblait quand même sacrément sur de lui et il ne pouvait nier que ça l'intriguait notre Japonais.

"On est dans la même classe donc à ce titre, je sais qu'il a un Exam cet aprem tout comme moi... Mais si tu e me crois pas..."haussant les épaules, le futur médicomage c'était rapprocher et avait ausculté rapidement la cheville.

Comme il l'avait déduit, une foulure bénigne. Pas de quoi fouetté un chat en somme. Appliquant un simple sortilège de soin digne d'un première année en médecine, il était finalement retourner près du bureau pour enlever sa blouse et récupérer son sac alors que l'ex-Poufsouffle hésitait clairement à se remettre sur pied devant se traitement trop 'normal' pour lui.

"Te faire perdre tes illusion est distrayant mais j'ai malheureusement mieux à faire... tu me raconteras ?"s'exclama finalement le jeune homme sur un ton narquois au possible et franchement horripilant avant de laisser le prétendu blessé comme un con sur son lit.

Il fallut quelques seconde au Tokyoïte pour se remettre de se coup de théâtre. Comment ça un exam ? Mais dans le fond, c'est vrai qu'il ne quittait pas l'infirmerie pour rien le Jeff quand il était de permanence... en plus, il avait vu Sei étudier en se réveillant ses derniers temps et on était pile dans la bonne période. Il avait oublié qu'il avait un exam aujourd'hui et lui avait donné rendez-vous ? C'était pas son genre, c'était louche... et puis, c'était pas la première fois qu'il remarquait des truc bizarres sur son petit amis sans vraiment se poser plus de question que cela... il était un peu trop souvent avec eux, et même si ça lui faisait plaisir, d’où son manque de curiosité, il aurait du être bien plus occuper que cela... Et là il avait une bonne raison pour lui poser des questions.

C'était fort de ses réflexion que le Japonais avait récupérer sa précieuse amie et avait à son tour quitter l'infirmerie pour se rendre sans attendre au studio d'enregistrement, leur point de rendez-vous. Il enregistrerais sa plage et l'attendrait tranquillement ensuite... S'il ne venait pas, il pourrait toujours se moquer de lui ce soir et s'il venait, il faudrait qu'il lui explique deux ou trois petites choses...

[Réservé à Seiki Tsuno évidemment... ]


    Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout.
    [Henri Fauconnier]
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Tsuno
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 524

Né(e) le : 11/03/1987
Age : 30

Rang & Club : Baka Ranger noir. Etudiant en médicomagie urgentiste.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Doudou de Tetsuya
Baguette: Bois de Lierre, nerf de coeur de dragon, 34,3 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Jeu 2 Juin 2011 - 17:55

[S-Kun : Merci de ton aide, D-Kun ! ^^
D-Kun : Pas de pb, je vais pas te laisser en panne d'inspiration quand même ! C'est pas souvent que je peux te rendre service en matière de rp donc, c'est un plaisir ! ^^ *aux trois d'au dessus* Salut vous trois ! *bisouille C-chan en plus*
S-Kun : yep ! Salut ! ^^ ]



"Par contre, Dray, j'aimerais que tu gardes pour toi notre petite virée de ce matin. Je suis supposé être en cours, à cette heure-ci. Alors, pas un mot à Tetsuya, d'accord ?"

Deux garçons, la vingtaine passée, étaient tranquillement en train de boire un café en se baladant dans le quartier des libraires sorciers de la capitale anglaise et parcouraient les étals, quand le plus taciturne, jetant un coup d'oeil à la quatrième de couverture d'un grimoire, lança, l'air de rien, cette remarque. Le deuxième larron ne cacha aucunement sa surprise, alors qu'il venait de porter son gobelet à ses lèvres.

"Tu crains de te prendre un savon parce que tu as séché ou parce que tu as séché mais pas à son bénéfice ?" demanda finalement ce dernier en réajustant soigneusement le col de son manteau et l'écharpe qui le protégeaient du froid mordant de janvier, railleur et pas très réglo envers le plus jeune de leur trio. Enfin, ce n'était un secret pour personne que le fils Matsuura était ultra fusionnel et jaloux, et que c'était bien son plus gros défaut.

"Quelle que soit la réponse à ta question, je n'ai pas envie de prendre le risque de devoir me justifier tout simplement..."

Devant cette explication aussi froide et sèche que l'atmosphère, le sieur Fox se retint de sourire, notant que Seiki, qui reposait l'ouvrage, ne l'avait contredit sur aucune de ses propositions, mais eut la délicatesse de ne pas essayer de creuser plus loin.

"Comme tu veux, p'tit génie. De toute façon, moi aussi je risque d'en prendre pour mon grade s'il apprend qu'on est parti sans lui. Enfin pour ta défense, tu pourras toujours dire que c'est moi qui l'ai voulu. Et je serais bien ingrat de te refuser cette faveur, alors que je t'ai donc eu pour moi tout seul, toute la matinée. D'ailleurs, un grand merci je te dois, mon ami !"

Si le premier n'était pas aussi impassible, on aurait pu croire apercevoir un vague sourire sur ses traits quand le deuxième souligna ses mots par une révérence théâtrale. D'autant que brusquement, il passa du coq à l'âne, sans lui laisser le temps de répondre quoi que ce soit.

"Au fait, comme on a été interrompu par cette conne de harpie tout à l'heure, je n'ai pas eu la fin de mon histoire. Ça s'est terminé comment pour ton... enfin tes... patients bicéphales, cette nuit ?

Après m'avoir vulgairement lancé des noms d'oiseaux parce que j'avais osé demander, par pure curiosité professionnelle pourtant, tu t'en doutes, qui était la tête d'affiche de leur duo pour prendre au pied de la lettre 'épauler un ami', ils sont parvenus à nous donner la recette exacte de la potion foireuse, tout le service s'est penché sur le problème, on a finalement réussi, de là, à trouver l'antidote et à annuler la fusion. On y a mis la nuit, mais ils sont repartis à deux, séparément, chaque caboche sur les bonnes épaules et notre guiness book des expériences lamentablement échouées s'est vu ajouter une page supplémentaire."

Un fou rire, celui de Dray évidemment, avait accompagné, dès le début, le récit de l'interne qui le laissa conclure, puisque lui se délectait de son café.

"Un problème bien prise de tête comme tu les aimes, en somme.

Je l'ai faite dès leur arrivée, celle-là.

Et tout peut se résoudre à tête reposée ?

Quand on leur a administré l'antidote."

A nouveau, le rire de Dray se fit entendre, le stoïcisme imperturbable de son cadet ajoutant sans conteste au comique de la conversation. Mais il était temps de se séparer. D'ailleurs le jeune homme d'affaires souligna ce fait en regardant sa montre.

"Shit ! Pas que ça m'enchante mais je vais devoir y aller. Mes potentiels alliés risquent de ne pas apprécier que je sois en retard, au déjeuner que j'ai organisé. Surtout pour des concepteurs en horlogerie atomique et magique..."

"Il est prévu que je déjeune et passe l'après-midi avec Tetsuya, de tout façon.

Un emploi du temps de ministre ! Je m'étonne que tu parviennes à ne jamais nous poser de lapin." ricana Dray en finissant son gobelet et le jeter dans la poubelle la plus proche avec son habilité coutumière, quand il s'agissait de lancer des objets dans n'importe quoi. Seiki se contenta de le regarder faire, imperturbable, en se disant que son aîné ne croyait pas si bien dire...

"C'est ça, marre-toi. Tu as combien de rendez-vous, toi, aujourd'hui ?

Oh, rien que trois. Ah non quatre ! J'ai oublié celui que j'ai avec un ancien associé de mon père, ce soir.

Tu te rends compte que depuis que tu es sans boulot, tu as un emploi du temps plus chargé que quand tu étais PDG ?"

Une grimace répondit à cette attaque hautement perfide.

"Puisque tu te montres désagréable, je m'en vais, là !"

Et avec un signe désinvolte de la main, Dray transplana, laissant seul l'Eurasien, amusé par ce départ cabot. Il ne tarda pas à l'imiter, pourtant, après avoir lui-même fini son café.

A présent habitués à le voir dans la place, personne ne s'interrogea sur sa présence au studio d'enregistrement et sachant pertinemment où trouver son amant, Sei rejoignit rapidement le guitariste qu'il trouva évidemment en plein boulot. L'étudiant attendit donc patiemment derrière les tables de mixage, dans l'ombre de la pièce, que Tetsu finisse son morceau. Ce fut l'ingénieur du son qui, après avoir salué rapidement le visiteur sans attendre de réponse, supposant à juste titre qu'il n'en aurait pas, signala au musicien sa présence.

"Tetsuya, t'as du monde !"

Seiki quitta donc le coin de la pièce et se montra à son compagnon, sans se douter que ce rendez-vous n'allait pas franchement tourner en sa faveur. D'ailleurs, sans penser à mal, il prit un casque et un micro pour pouvoir communiquer avec le Tokyïote à travers la glace insonorisée et y aller de sa petite remarque traînante, naturellement dans leur langue natale, sans savoir évidemment, qu'elle l'enfonçait.

"Et remarque l'effort, Tenshi. A l'heure, pour une fois."

Ce qui, il fallait bien l'admettre, était notable, car sa ponctualité lui faisait bien souvent défaut, ces derniers temps. C'était souvent ce qui arrivait quand on faisait plusieurs choses à la fois...
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Jeu 2 Juin 2011 - 22:39

En quittant Poudlard, Tetsuya c'était donc directement rendu au studio ce matin là. Mais même s'il avait décider de ne rien changer à ses plans et surtout de faire fit de ce que Jeff avait pu lui dire, il ne pouvait pas nier que ça le travaillait quand même. C'est vrai quoi, ce n'était pas anodin ! Et ça faisait ressortir tout un tas de question qu'il avait prit bien soin de faire taire jusque là par la même occasion, trop heureux de pouvoir profiter de son amant aussi souvent que possible. Et c'est à cela qu'il réfléchissait en entrant dans le bâtiment qu'il connaissait à présent comme sa poche.

Le jeune adulte, d'un caractère des plus sociables et, on ne le niera pas, plutôt facile pour un artiste même s'il n'en oubliait pas d'être exigent et bosseur, ne pu échapper pourtant à mettre tout cela un peu de coté pour saluer comme il se devait les personnes croisées, laissant passer quelques mots voir juste un sourire, tout en se rendant dans la pièce habituelle ou il avait une nouvelle fois rendez-vous avec l'ingénieur du son. L'homme, toujours ponctuel, l'y attendait déjà et avait même préalablement commencé à préparer la salle pour lui. Au fil du temps, ils avaient tous deux prit des habitudes de travail ensemble et avait fini par rapidement sympathiser. Il faut dire que dans ce genre de métier, ou tout le monde parle facilement, Tetsuya était particulièrement à son aise et se montrait toujours sympa avec le personnel alors il n'y avait pas de raison que ça se passe autrement dans le fond.

"Bonjour Josh !"lança-t-il joyeusement, rangeant ses inquiétudes dans un coin de sa tête.

"Salut ! Près à bosser ?"demanda ce dernier dans un sourire, se tournant vers le musicien.

"Yep évidement ! Et merci encore d'avoir accepter que je vienne aujourd'hui..."répondit le petit japonais, effaçant toute traces qui pouvait trahir le fait qu'il n'était pas si tranquille que cela (il était là pour travailler, ses soucis devait donc rester dehors au moins jusqu'à la fin de son rendez-vous).

Après une poignée de main coutumière, Tetsuya se rendit dans la pièce insonorisé et sortit délicatement Cassandre de sa housse pour la poser sur le socle prévu à cet effet. Il sortit également son carnet de la poche en façade de la housse et reprit la parole, maintenant en mode 'travail'.

"Comme je t'ai dit, je voudrais reprendre l'enregistrement de ma plage du 'Chant de l'iroha ' "commença le cadet en s’asseyant sur le tabouret face au micro, et déposant le dit cahier sur un pupitre en face de lui, à la page qui l'intéressait.

"Je sais bien que c'est ta musique et que, du coup, c'est toi qui commande Tetsuya mais, franchement, je vois pas ce que tu lui reproche encore..."répondit le brun installé devant la console alors qu'il faisait les derniers réglages. C'était quand même la troisième fois qu'ils allait réenregistrer la dite chanson alors fatalement.

"Je sais mais... J'y ai réfléchit et je préfère c'est tout... ho et si on a le temps, j'aimerais bien qu'on enregistre aussi un premier jet d'une chanson que j'ai composé dernièrement... elle n'est pas fini mais ça m'aidera de l'avoir pour les modification. Une version acoustique juste avec Cassandre ira très bien." précisa-t-il, ajoutant par là qu'il n'avait pas besoin de se faire de soucis pour les autres musicien, absent ce jour là.

"C'est toi l'patron..."conclu simplement l'ainé avant de lui faire signe que c'était quand il voulait.

Tetsuya laissa un sourire passé sur ses lèvre à la dernière remarque tout en se saisissant de sa douce amie. Il avait conscience que ses 'collègues' ne comprenait pas toujours son insistance à leur faire réenregistrer plusieurs fois les même chansons, même après qu'elle soit normalement finie, mais c'était plus fort que lui : il voulait que tout soit parfait. Enfin, pour ne pas faire perdre trop de temps au jeune homme qui avait accepter de le prendre entre deux, après une annulation, il n'allait pas non plus tenter de lui expliquer ses choix artistiques et préférait se mettre tout de suite au travail... ce qu'il fit dès qu'il eut l'autorisation.

Comme toujours, l'enregistrement en lui-même se passa au mieux. Tetsuya, concentré comme il l'était sur les notes, ne fit même pas attention que quelqu'un les avait rejoint. Travailler, c'était se vider la tête et il en profitait, parce que lui savait que ce qui suivrait n'allait pas foncièrement lui plaire s'il venait vraiment. C'est en reposant sa très chère amie sur son socle temporaire, une fois le dernier accord enregistré, que l'ingénieur signala la présence d'un visiteur. Relevant les yeux vers la vitre séparant les deux salles, évidemment, il n'avait pas été surprit de voir la silhouette de son amant. Quand à savoir si ça lui plaisait vraiment par contre...

"Je constate et m'étonne... vu les circonstances..."répondit le Tokyoïte, lui aussi en japonais, sur un ton plus froid qu'il ne le faisait d'habitude quand l'eurasien venait à sa rencontre, surtout quand ils avait rendez-vous.

Et ça, même Josh s'en rendit compte même s'il ne compris pas le moindre mot de l'échange. Il commençait à bien comprendre le musicien, il l'avait vu se tendre légèrement en découvrant l'arrivée de son taciturne ami. Enfin, même s'il l'aimait bien ce n'était pas ses affaires à lui, il était juste là pour le boulot.

"Je pense qu'on va s’arrêter là finalement. Merci encore de supporter mes caprices"avait finalement reprit le guitariste en anglais avec un sourire pour le technicien.

"Pas de problème... Et tu avait raison, c'est encore mieux ainsi...Tu me fait signe pour la nouvelle maquette, on s'arrangera un rendez-vous."rajouta-t-il finalement alors qu'il venait, d'une oreille dans son casque, d'écouter le résultat. Bien sur, il lui fallait encore travailler au montage définitif mais pas à dire, il avait l'oreille se gamin.

Tetsuya le gratifia d'un grand sourire, bien content du compliment, et remis Cassandre dans sa housse avant de récupérer son carnet. Il prit une grande inspiration alors que Josh lui quittait la pièce, les enregistrements à la main, pour les ranger. Le plus dur allait commencer maintenant. Rejoignant son petit ami qui ne devait pas vraiment comprendre son comportement, le musicien, pour le mettre sur la voie, ne pu s’empêcher de laisser une nouvelle fois sa voix se faire entendre.

"J'ai vu Jeff ce matin..."

[Voila, moins de deux pages comme prévu ^^ Ho et la musique que Tetsu enregistre, si ça intéresse...



Une petite traduction des paroles pour ceux que ça intéresse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Tsuno
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 524

Né(e) le : 11/03/1987
Age : 30

Rang & Club : Baka Ranger noir. Etudiant en médicomagie urgentiste.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Doudou de Tetsuya
Baguette: Bois de Lierre, nerf de coeur de dragon, 34,3 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Ven 3 Juin 2011 - 18:11

Le morceau que Tetsuya enregistrait encore et encore, Sei le connaissait plutôt bien puisque cela faisait des semaines que son amant bossait dessus et pour avoir déjà assisté à l'une de ces séances, il savait que ce n'était pas la première fois qu'il le travaillait et pour lui, cette retouche n'était pas une surprise. Tetsu était tellement perfectionniste quand il s'agissait de musique, ce n'était pas à lui qu'on allait l'apprendre.

Il profita donc simplement du morceau quasiment parfait, observant les gestes précis de l'ingénieur du son et la prestation de son compagnon, si représentative de son talent. Lui, n'avait pas besoin de réécoute pour savoir que les nouvelles modifications qu'avait apporté le jeune homme améliorait l'ensemble. C'était toujours le cas. L'équipe avec laquelle il travaillait devait le savoir à présent. Cela faisait, après tout, un moment qu'ils bossaient sur cet album. Tetsu ne demandait jamais rien sans raison quand on parlait musique.

Et,... comment s'appelait-il celui là déjà ?... Ah oui ! Josh ! Josh donc, signala finalement sa présence au musicien. En se saisissant du casque, Seiki ne s'était pas attendu toutefois à se faire recevoir sur ce ton. Et si l'ingénieur avait perçu le malaise, imaginez ce que ce fut pour l'étudiant. Lentement, Sei reposa le casque, sans répondre. Cependant, un léger froncement de sourcils à peine appuyé avait perturbé ses traits de marbre sur le coup, preuve de son trouble. Ok, apparemment Tetsuya était de mauvaise humeur... Mais ça voulait dire quoi, ce sous-entendu ? Quelles circonstances ? Il n'avait rien fait de particulier ou d'"étonnant", pourtant. Ou du moins, rien qui n'était habituel... Alors il ne voyait pas trop ce qui justifiait un tel accueil. D'autant que tout cela était prévu.

Seiki laissa donc son petit ami et le professionnel du mixage finir leurs affaires en reculant vers le fond de la pièce, volontairement en retrait, attendant seulement davantage d'informations pour comprendre pourquoi il ne semblait soudain pas le bienvenu dans le périmètre de son amant alors qu'ils avaient rendez-vous. Il manquait singulièrement de données, alors il était inutile de se mettre Merlin en tête en échafaudant des théories.

Finalement, Tetsuya finit par sortir de la salle d'enregistrement alors que le technicien prenait congé. A présent seuls, instinctivement, Sei fit donc un pas vers le guitariste qui lui même avançait vers lui. Pour se voir entendre soudain que son amant avait vu Matthews. Ah. Cette info ne révolutionnait pas la journée, mais au moins elle pouvait offrir un début de réponse. Et, fatalement, elle indiquait aussi que Tetsu s'était blessé dans la matinée. Sinon pourquoi serait-il allé à l'infirmerie ? Ils ne pouvaient pas s'encadrer alors il n'y avait que comme ça qu'ils avaient pu communiquer, ces deux-là... En même temps, qui pouvait encadrer l'ancien Serpentard, on vous le demande...

"Se blesser et se faire soigner par Matthews, je comprends que tu sois de mauvaise humeur. Il y a mieux pour commencer la journée, mais bonjour quand même." souligna d'abord Seiki, sur un ton posé et appuyé, faisant par là remarquer à son amant que, même en colère pour une raison x ou y, il pouvait tout de même prendre deux secondes pour le saluer comme il se devait. Et d'ailleurs l'Eurasien voulut l'enlacer et l'embrasser, comme à son habitude, pour faire de même.

"Qu'est-ce qui s'est passé ? Ça va, au moins ?" poursuivit-il pour savoir ce qui avait bien pu pousser son cadet à aller se soigner alors qu'il fallait habituellement batailler pour qu'il prenne soin de lui. Il se doutait bien que Matthews avait fait les choses consciencieusement, comme toujours. Il était pénible soit, mais il ne salopait jamais son travail. Là n'était pas le problème. Ce qu'il craignait, par contre, c'était que la teigne et son sale caractère aient dépassé les bornes. Et vu l'humeur du Tokyoïte, il fallait bien qu'il ait quelques détails, non ?

… Sauf que ça n'expliquait pas l'attaque précédente de Tetsuya. Et ça, l'étudiant en avait pleinement conscience. Mais pour le moment il ne parvenait pas à faire la relation entre les deux faits. Il lui manquait encore une ou deux pièces du puzzle. Comment aurait-il pu savoir que c'était en partant que le guitariste s'était fait mal, que, contrairement aux mots d'amour habituels que les deux anciens élèves s'envoyaient quand ils se croisaient, la discussion avait été un peu plus loin et qu'en plus, ce rendez-vous et lui en avaient été le sujet principal ?
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Sam 4 Juin 2011 - 1:53

[J'ai pas sommeil alors, ben je répond na xD ]

Rangeant son carnet dans la poche qui lui était réservé, dans la housse de Cassandre, Tetsuya avait bien attendu que Josh ne sorte de la pièce avant de s’aventurer dans celle ou se trouvait son petit ami. Même s'il continuerait à lui parler en japonais et que, du coup, il était peut probable que qui que se soit le comprenne, il n'avait pourtant pas envie d'avoir des spectateurs. Et puis, il était là pour le boulot, Tetsuya n'avait aucune envie que l'ingénieur du son supporte, en plus de ses caprices, cette étrange sensation qu'il ressentait ou de le faire assister à une scène qu'il ne désirait pas voir. Il n'était pas du genre à imposer ses états d’âme à ceux avec qui il travaillait.

Mais Josh était parti ranger les enregistrements et ils avaient maintenant un peu de temps devant eux. Tetsuya avait donc mis Cassandre sur ses épaules dans un geste habituel et avait approché de l'eurasien. S’arrêtant quand se dernier fit un pas dans sa direction pour s'approcher à son tour, il ne savait pas encore exactement ce qu'il allait lui dire, mais il était clair qu'il ne devait pour l'instant rien comprendre. Après tout, ils avaient rendez-vous. C'était pour cela qu'il avait donner cette information pour lui capitale comme quoi, il avait rencontré le Médicomage en formation de Poudlard.

Oui mais voilà, Seiki ne sembla pas plus enclin à savoir ou il voulait en venir, sinon il ne lui aurait pas sortit une réponse pareille. Sur le coup, le guitariste se demanda s'il ne faisait pas exprès de ne pas comprendre. C'est vrai quoi, oublier qu'on avait un examen important, c'était pas non plus son genre et le fait qu'un autre Médicomage en formation entre dans la conversation ne pouvait pas ne pas le mettre sur la voie. Enfin, il était aussi vrai qu'ils n'étaient pas du genre à discuter ensemble, l'ex-Serpentard et l'ex-Poufsouffle n'était pas vraiment ce qu'on appelait des amis après tout (on se demandait d'ailleurs s'il en avait lui des amis) mais quand même... enfin, puisqu'il fallait mettre les point sur les i...

"Je ne suis pas de mauvaise humeur."avait d’abord répondu le jeune artiste sur le même ton que précédemment, un peu buté comme toujours quand on lui disait quelque chose qu'il n'appréciait pas plus que cela.

"Bonjour"avait-il pourtant ajouté, simplement, à la suite de la première remarque de son petit ami.

Seiki mis finalement un terme à la distance qui les séparait et passa ses bras autour de la taille de Tetsuya qui, lui, ne fit pas un mouvement en retour. En fait, quand son amant s'était pencher pour l'embrasser, le cadet avait tourné la tête au dernier moment, esquivant ainsi son baiser sans pour autant le repousser mais, le message n'en était pas moins clair pour autant : Avant de se faire des petits bisous, il fallait parler un peu.

"Un petit accident d'escalier en partant de Poudlard qui c'est conclu par une entorse de la cheville. Rien de grave donc et je vais très bien. Par contre, je me voyais mal traverser tout Poudlard à cloche pied avec Cassandre sur le dos, d’où mon passage à l'infirmerie. Mais j'ai ainsi pu assister à une scène peu coutumière..."précisa le guitariste, puisque le brun voulait tout savoir.

Voyant sans mal que ce n'était toujours pas suffisant -mais en même temps ça ne l'étonnait pas trop non plus- Tetsuya avait laisser un petit soupir passer ses lèvres. Il y avait encore une chance que Jeff lui ait raconter des conneries pour le faire chier et bien sur il y avait penser aussi, mais étrangement quelque chose lui soufflait qu'il espérait un peu trop sur ce coup. C'est sans doute pour cela qu'il reprit assez rapidement : il devait en avoir le cœur net.

"Vois-tu, ce très cher Serpent à Lunette était sur le point de partir alors il n'était pas franchement ravi de me voir au début... mais je crois que ça lui a quand même fait plaisir de me raconter une petite histoire très intéressante à propos d'un important examen ou il n'était pas tout seul à devoir se rendre..."

Alors soit là Jeff lui avait effectivement raconter n'importe quoi et lui seul avait un entretien à la fac pour X ou Y raison et là, Sei ne comprendrait pas trop ou il voulait en venir, soit ce sale serpent lui avait cette fois dit l'absolue vérité et là il voulait absolument connaître la raison pour laquelle son petit ami s'amusait à foirer délibérément son année après avoir bosser comme un malade juste pour un rendez-vous qui pouvait aisément être remis à plus tard quand même ! Ils n'avaient après tout rien prévu qui justifiait un tel comportement de l'Eurasien alors il voulait comprendre ce qui pouvait bien y passer par la tête... surtout que c'était très loin de lui correspondre, même pour ses beaux yeux !
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Tsuno
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 524

Né(e) le : 11/03/1987
Age : 30

Rang & Club : Baka Ranger noir. Etudiant en médicomagie urgentiste.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Doudou de Tetsuya
Baguette: Bois de Lierre, nerf de coeur de dragon, 34,3 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Sam 4 Juin 2011 - 11:56

Il n'était pas de mauvaise humeur ? Et bien, ce n'était pas mal imité ! Cette réflexion traversa immédiatement l'esprit de Sei quand son petit ami lui répondit sur ce ton buté caractéristique, mais il eut la bonne idée de l'empêcher de franchir ses lèvres. On n'allait pas en rajouter, hein... Il avait compris qu'il était sur un terrain miné alors autant ne pas marcher volontairement sur l'une de ces saloperies.

La suite accentua un peu plus le malaise qu'il y avait entre eux, sans que l'étudiant ne sache toujours pourquoi. Tetsuya le repoussa. Il avait beau appeler les choses comme il le voulait. Quand vous refusiez le baiser de votre amant, c'était une manière comme une autre de l'envoyer paître. Seiki ne l'avait pas vu venir. Et autant il dut bien reconnaître que ça l'égratigna, autant cela lui confirma que c'était bien lui le problème. Et si le guitariste ne s'éloigna pas, il le fit pour deux. Quand Tetsu détourna la tête, l'Eurasien se figea, le fixa quelques instants sans comprendre, et le lâcha un peu froidement pour retourner vers le fond de la pièce. S'il n'était pas encore temps pour les "petits bisous", ben ce n'était plus celui des "petits câlins". Pas avant qu'il ne comprenne ce qui se passait et pourquoi c'était parti pour être sa fête.

Alors Seiki écouta, cette fois sans un mot, les explications de Tetsuya, rassuré toutefois de savoir que l'accident n'était qu'une broutille déjà effacée. La première tirade du Japonais ne tira de lui qu'un regard dubitatif et un mouvement de tête très explicite. Un "Et... ?" muet, on ne peut plus clair, qui montrait que non, il ne saisissait toujours pas le problème et qu'un complément d'informations serait donc le bienvenu. Parce que scène peu coutumière, quand on était à Poudlard et qu'on avait l'imagination débordante, ça laissait encore pas mal de possibilités. Matthews dans une position compromettante avec Pompom ? La classe de potions, Rogue compris, alitée, suite à l'explosion en série des chaudrons des Gryffondor ?

Bref, on l'aura compris, Sei avait encore du mal à se faire une idée du problème. Mais bien heureusement la deuxième partie des explications de son petit ami, finit, enfin !, par éclairer sa lanterne. Tetsu aurait pu en venir directement à là et leur faire gagner du temps. Bon, lui, par contre, il n'était pas dans la merde...

"Ah..." fut, sur le coup, sa seule réponse d'ailleurs. Il allait s'en tirer comment là ? Parce que cet examen, Seiki savait pertinemment qu'il l'avait... Puisqu'il y était. Il pouvait même dire le sujet qu'il avait tiré au sort. Il faisait chier Matthews ! Il n'aurait pas pu tenir sa langue, au lieu de vouloir les faire chier ? Vous me diriez, Matthews qui n'emmerdait pas le monde était un Matthews mourant... Et encore.

Bon, il pouvait toujours mentir. "Mon exam a été reporté à une date ultérieure pour la moitié d'entre nous, par manque de matériel" ou "Je l'ai passé ce matin avec quelques privilégiés..."

…. Ce n'était pas un bon plan. Tetsuya était peut-être un peu naïf, mais ce n'était pas non plus une cruche. Il s'était fait prendre la main dans le sac, point à la ligne. Après cinq mois, il fallait bien que ça finisse par arriver. Quoique quand on y pensait, ces deux versions étaient plus crédibles que la vérité...

Réfléchissant donc aux possibilités qu'il avait, et il n'en avait pas des masses, Sei devait paraître étrange à rester silencieux et à fixer le sol. Un gamin pris en faute, si on passait outre que son visage n'exprimait rien.

"Il fallait bien que cette discussion arrive un jour." finit-il par dire de sa voix traînante en laissant passer un soupir ennuyé, très reconnaissable, même s'il était à peine appuyé.

"Je m'étonne d'ailleurs qu'il ait fallu quand même l'intervention de Matthews, pour que quelqu'un finisse par se poser des questions. Enfin, ça fait longtemps que j'ai pris le rythme, alors je ne voyais pas trop ce qu'il venait faire dans l'histoire. Mais oui, j'ai bien un examen cet après-midi. Une expérience de potions pour être exact. La Potion Tue-loup pour moi et si mes souvenirs sont bons, l'antidote du Venin d'Acromentula pour l'autre emmerdeur. Et je peux te dire que l'un et l'autre l'avons réussi haut la main, comme d'habitude."

Bon, il avait laissé quelques indices dans sa manière de formuler mais il n'allait pas non plus tourner autour du pot. Ça ne servirait à rien à part énerver son petit ami. De toute façon, l'après-midi était irrémédiablement gâché. Alors autant enlever le sparadrap d'un coup sec...

"Disons que s'est offert à moi, le moyen d'être à deux endroits à la fois..." lança donc Sei froidement, un peu narquois, en sortant de son sac, un objet magique accroché à une fine chaîne d'or pour le suspendre à hauteur des yeux, au bout de cette dernière enroulée entre l'index et le majeur.


[*file au boulot parce qu'est vraiment à la bourre, là XD*]
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Sam 4 Juin 2011 - 23:26

Non il n'était vraiment pas de mauvaise humeur : il était contrarié notre petit japonais. Et ce n'est pas avec tout le monde qu'il était remonté, pas du tout même, juste avec lui. Mais en tout ca sil avait le nez de ne pas lui avoir répondu en effet, il l'aurait très mal prit dans le cas contraire. Mais en même temps, il le connaissait assez pour le savoir et donc ne pas tenter le diable ne ? Quoi qu'il en soit il ne dit rien alors autant ne pas nous y arrêter plus longtemps.

La manœuvre d'évitement effectuer avec brio, Tetsuya avait jeté un regard de travers pour surprendre la réaction de son petit ami. Et à voir le temps d'arrêt qu'il fit, pour l'observer, on pouvait dire qu'il avait bien compris le message. Mais étrangement, et même si c'est lui qui en était l'instigateur, ça ne le laissait pas indifférent non plus à vrai dire. Ils avait mieux à faire pour le moment que de se bécoter dans les studios soit, mais il n'était pas non plus du genre à aimer faire du mal, surtout à Sei après tout. Enfin, s'il était gentil et qu'il lui disait exactement ce qu'il voulait savoir, et surtout sans le prendre pour un abrutit et on verrait s'il pourrait se faire lui aussi un peu pardonner de son comportement.

Mais bon, avant d'en arriver là, il fallait en passer par la case explication. Laissant donc l'Eurasien s'éloigner et retourner dans son coin de salle comme au début de l'entretien Tetsuya avait décider de donner une chance à son petit ami de tout lui dire que lui-même. Mais devant l'incompréhension flagrante de se dernier, il avait rapidement mis fin au suspense pour lui dire, un peu détourner soit mais clairement, les tenant et les aboutissant de l'entretien qu'il avait eut avec Matthews. Et s'il avait encore eut un faut espoir sur la possibilité que tout ceci ne soit qu'un tissu de mensonge, la réaction de son petit ami brisa ses dernières illusions.

"En effet, Ah..."avait finalement répondu, en échos, le guitariste alors que Seiki baissait la tête, prit en faute.

Croisant les bras sur son torse en signe de repli très net, le japonais avait alors attendu que son amant se décider à lui dire un peu plus que cette monosyllabe peut révélatrice. Jeff lui avait bien dit la vérité cette fois, et ce qui l'emmerdait le plus la dedans, à défaut de trouver la réaction -et surtout une certaine inconscience de son amour pour faire ce genre de chose- complètement stupide, c'était que Sei le lui avait cacher et même proposer un rendez-vous alors qu'il savait très bien ce qu'il en penserait.

Par contre, il réfléchissait un peut trop à son goût sur ce coup là et le Tokyoite fronça assez nettement les sourcils. S'il essayait en plus de lui monter un bateau en lui sortant une excuse à la con, là il allait vraiment être de très mauvaise humeur c'était certain ! Pour le moment il était juste un peu vexé et surtout n'y comprenait pas grand chose, mais il n'en faudrait pas beaucoup pour qu'il soit en colère. Maintenant qu'il s'était fait prendre, Tetsuya n'accepterais que la vérité. Même si ça semblait ennuyer profondément son petit ami.

Et les mots vinrent. Sur le coup, Le japonais ne compris pas tout à fait ce que son petit ami lui disait. Comment ça il fallait bien que ça arrive un jour ? Alors, les trucs bizarre qu'il avait vu, au fil du temps, c'était la même chose ? Il faisait péter cours et TD, toutes les fois ou il était avec lui ? Alors oui c'est vrai qu'il avait vu quelque chose de pas tout à fait normal, mais lui croyait juste qu'il avait abandonné une option pour être encore plus souvent avec lui... pas qu'il prenait juste des libertés d'emploi du temps comme ça ! Mais bon, calme, il valait mieux attendre et écouter jusqu'à la fin, hein... et surtout, on reste zen...

Et la suite le surprit encore plus... c'était quoi c'est histoire de potion ? Comment il pouvait savoir son sujet avant de passer son exam ? Et pourquoi merde en parlait-il au passer comme ça ? Non, là, c'était réellement lui qui était largué. Ou il voulait en venir bon sang ? Et puis comment pouvait-il savoir qu'il avait réussit, que Jeffery avait réussit, alors qu'il n'était toujours pas passé se p'tain d'examen ? Et puis, Sei lui donna la réponse en sortant de son sac un objet magique d'une grande valeur, même pour eux, et qu'il n'était certainement pas supposé avoir...

"Un... retourneur de temps ?"avait-il murmuré en fixant l'objet magique à s'en faire mal aux yeux... c'était que même lui, il n'avait pas eut l'occasion encore d'en voir un pour de vrai...

"Mais... Comment ? C'est strictement régulé par le ministère ! Comment t'as fait ?" s'exclama-t-il en relevant les yeux vers son petit ami, un mélange du surprise et d'incompréhension se reflétant dans ses yeux d'eau.

Bon, déjà, il loupait pas ses exam à cause de lui, et ne faisait pas péter ses cours sans arrêt juste pour être avec lui, c'était un soulagement... oui mais... Merde pourquoi il ne lui avait rien dit ? Surtout que ça durait depuis un sacré moment leur affaire vu ce qu'il avait lancé plus tôt ! Pourquoi le lui avoir cacher ? Là il ne comprenait vraiment pas et il n'était pas sur d'apprécier non plus...

"Moi qui croyais que t'avais juste abandonner une option quand même... J'étais content de te voir d'avantage que prévu et t'avais pas l'air de vouloir en parler alors, j'ai rien dit, j'ai juste profité mais..."il avait baisser la tête a ses mots, perdu dans ses réflexions, et le ton de sa voix c'était également fait plus doux... il avait été stupide de ne pas se poser davantage de questions que ça...

"Pourquoi ?... Pourquoi tu me l'a caché ?... je comprend pas..."et finalement, c'était probablement ça qui le perturbait le plus et faisait le plus mal...
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Tsuno
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 524

Né(e) le : 11/03/1987
Age : 30

Rang & Club : Baka Ranger noir. Etudiant en médicomagie urgentiste.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Doudou de Tetsuya
Baguette: Bois de Lierre, nerf de coeur de dragon, 34,3 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Mar 7 Juin 2011 - 20:29

Généralement, Seiki jouait franc jeu avec Tetsuya. Plus de secrets, plus de non-dits. Mais parfois, cette promesse était bien dure à tenir. Et le sujet de cette conversation entrait dans ce cas de figure, sans équivoque. Mais cette question ne se posait plus. A présent qu'il s'était fait choper en flag, il fallait parler. Le mensonge par omission était une chose. Raconter des craques en était une autre. Celle qui était d'actualité était de savoir quoi lui dire. Jusqu'où pouvait-il aller ?

Parce que la vérité était évidente, puisqu'ils l'avaient sous les yeux. Sei avait un retourneur de temps. Finalement, tout était dit dans ces trois derniers mots. Mais Tetsu souligna, évidemment, bien plus franchement encore la gravité de la situation et si l'aîné se contentait très bien de sous-entendre toutes les implications, le cadet voulait de l'explicite. Cet objet était un des plus contrôlés du monde magique. Alors comment l'étudiant avait-il pu entrer en possession de cette merveille ? Il n'était pas forcément très fier de son coup, à vrai dire...

Quand Kain et lui avaient vécu en août une de ces journées dignes de rentrer dans les livres d'Histoire pour les pires raisons possibles, Sei, en tant qu'externe, et parce qu'il y avait trop de corps et pas assez de brancardiers, avait eu pour mission de descendre quelques victimes et leurs biens personnels à la morgue. Mise au frigo des premières, inventaire et enregistrement règlementaire des seconds. Et « malheureusement », il fut fort probable que, quand il emmena ce vieil auror tombé au champ d'honneur, le médicomage oublia malencontreusement de noter ce sablier et sa chaîne en or... Dans l'anarchie qui régnait et l'état dans lequel il était, ce jour là, puisqu'il s'était tout de même pris l'explosion d'un point de contrôle sur le coin du nez, vous comprenez bien, m'sieurs dames, que l'erreur était humaine. Et puis, ce ne serait pas le premier artefact que le ministère perdait dans la fureur de la bataille. Ces chaînes peuvent être si fragiles... Bref, il avait chouré l'objet à un cadavre, et avait falsifié les formulaires. Un retourneur de temps ? Ah non, désolé Monsieur l'Auror. Pas vu ça ici, nous. C'est peut-être le mangemort qui a dézingué votre collègue qui l'a, allez donc lui demander !

Et tout cela, voyez-vous, il n'avait pas vraiment envie de l'avouer à son amant. Pour trois raisons. Primo, point de vue moralité, c'était extrêmement douteux. Et si, sur le coup et dans le feu de l'action, il avait saisi sans hésiter, ne serait-ce qu'une seconde, cette opportunité littéralement offerte de régler définitivement son problème d'emploi du temps surchargé ; avec le recul, il admettait bien volontiers, qu'il avait peut-être un peu exagéré... Secondo, il n'était pas question qu'il mèle son petit ami à une quelconque illégalité. S'il devait se faire prendre d'une manière ou d'une autre, il serait évidemment seul à en subir les conséquences. Tertio, il devait quand même admettre qu'être capable de faire mumuse avec le temps derrière le dos de tout le monde, il y avait quelque chose de jubilatoire. Et cette dernière raison était sans doute la pire de toutes. Un léger problème d'égo, Seiki ? Naaaan. C'était mal le connaître, voyons...

Bref, la question, donc, était de savoir, dans tout ça, quoi dire à Tetsuya et comment tourner les choses de façon à ne pas se faire étriper à la sortie.

"Comment j'ai fait ? Crois moi, tu ne veux pas le savoir... " répondit donc, après une seconde de réflexion, l'étudiant taciturne au guitariste. Mais on était très loin de son attitude désinvolte et son ton traînant et narquois précédent. Cette fois, la voix de Seiki s'était faite grave et très sérieuse, appuyant sur l'importance de la situation. Et d'ailleurs, il quitta rapidement l'implicite en rangeant l'artefact à sa place d'origine.

"Comprends que je n'ai pas voulu et ne veux toujours pas te mêler à ce qui est un acte complètement illégal. Et, vu la susceptibilité ministérielle, ces derniers temps, autant qu'il n'y ait qu'un contrevenant à payer la facture, quelle qu'elle soit. Fais moi confiance, d'accord ?"

Seiki finit toutefois par baisser la tête encore une fois quand Tetsu lui expliqua son point de vue et surtout lui demanda franchement pourquoi il avait trahi leur promesse. On entrait en zone dangereuse.

"Comme je te l'ai dit, je voulais te protéger. Se faire prendre à jouer avec le temps, c'est une chose. Te voir payer pour mes actes au titre de complice, ça, pas question. "

Mais s'il ne disait pas toutes les raisons, Sei savait bien que c'était mentir. Et lui qui parlait d'assumer, il fallait donc bien qu'il aille au fond des choses. Il devait perdre cette manie de fuir à tout propos.

"Et puis pour être complètement honnête... je ne suis pas franchement fier de moi. Déjà à cause de la manière dont ce petit bijou est tombé entre mes mains. Et puis... j'ai agi égoïstement. Être un seigneur du temps, c'est fun..."

Si ces mots étaient, au premier abord, abusés et complètement inconséquents, le ton contrit du jeune homme et son regard désolé, bien loin de ses yeux de glace habituels, prouvaient bien qu'il savait en réalité pertinemment que son raisonnement était très discutable. Ce fut d'ailleurs pour illustrer ce fait qu'il avait exposé les choses ainsi. Et il prit d'ailleurs le temps d'approfondir son idée, posément, pour aller au bout de son aveu.

"Blague à part, c'est... grisant d'être seul maître du navire, quand il s'agit de jouer les voyageurs temporels. Le secret... Le mystère... L'organisation. Par exemple, vous ne pouvez pas imaginer le nombre de lapins que Dray et toi avaient pu vous prendre. Et d'un coup, on efface tout et on recommence. Sans que quiconque ne s'en rende compte, sans que personne ne le sache. Au début, ma seule motivation était de passer plus de temps avec toi et Dray. Pouvoir compiler tous les aspects de ma vie sans avoir à en sacrifier une partie. Mais c'est aussi devenu un jeu et je me suis laissé emporter par ce... pouvoir. J'ai été... orgueilleux..., égoïste... et présomptueux. Je te demande pardon." finit-il par dire doucement, en relevant la tête pour capter le regard de Tetsuya et s'excuser sans détour, sans pour autant oser faire un geste vers le guitariste, de peur de voir à nouveau un mouvement de recul.

Il savait bien qu'il avait tort... Et il espérait que ses explications et son repentir sincère suffisent à son petit ami pour qu'il lui pardonne son silence.
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Jeu 9 Juin 2011 - 0:52

Tenir cette promesse était difficile oui, Tetsuya le savait bien il n'était pas aussi naïf que ça, mais que voulez-vous il n'aimait pas découvrir des choses sur son petit ami que d'autre que lui savait... surtout quand ça le concernait aussi directement. En même temps on pouvait extrapoler sur le fait que, dans le fond, tout le concernait quand il s'agissait de Seiki et ce n'était pas forcément faux mais quand même... là, c'était quand même Jeff qui l'avait mis au courant... Et effectivement, tenter de raconter n'importe quoi maintenant qu'il s'était fait démasquer ça ne passerait pas. La vérité, avec les raisons réelles qui l'avaient poussé à lui mentir par omission, le guitariste n'accepterait rien d'autre.

Mais c'est vrai que cette vérité là, s'il ne l'avait pas eut sous les yeux, il aurait eut du mal à la croire. Non pas qu'il n'avait pas fois en la parole de son petit ami, même dans un cas comme ça, mais un retourneur de temps c'était quand même difficilement concevable ! Ce n'était pas le genre d'objet qu'on trouvait sous le sabot d'un centaure après tout ! Mais la preuve était là, sous ses yeux, et Tetsuya n'arrivait pas à s'en détacher. Mais il était aussi quasiment certain pour lui que Sei ne devait avoir aucune autorisation pour ce genre de petit bijou... Et la question avait fusé, sans pouvoir s'en empêcher.

Par contre, il n'était pas sur de vraiment vouloir connaitre les tenants et aboutissants notre japonais en y réfléchissant bien... Bien sur, il voulait savoir, il avait toujours été curieux de nature et comme il n'était pas donné au premier venu d'en possédé un, fatalement, ça l'intriguait. Mais en même temps, quelque part, il se doutait que la façon de l'obtenir devait être plus ou moins illégale. Bon, soyons franc, il ne pensait pas qu'il l'avait lui-même volé sur un cadavre le jour de leur calvaire, il ne pensait vraiment pas qu'il le possédait depuis aussi longtemps, mais l'obtenir de gens plus ou moins louche moyennant une somme d'argent la par contre. Et il était certain qu'une fois dans la confidence, il s'inquièterait. Il était ainsi, il n'y pouvait rien après tout...

Et il sembla de toute façon que Sei n'était pas très enclin à vouloir lui parler de tout cela. Au contraire, il lui répondit de façon tout à fait énigmatique et pourtant des plus claires. Le ton de sa voix, ses mots choisit et aussi son attitude, tout lui demandait dans ses quelques phrases de surtout ne pas chercher à en savoir plus. Évidemment, ça n'était pas vraiment pour lui plaire, parce que ça signifiait beaucoup mais en même temps, que vouliez-vous qui réponde à ça ?

"Évidemment que je te fais confiance... Rien ne changera ça..."répondit le Tokyoïte.

Un léger soupir avait accompagné ses quelques mots. Bien sur, il était sincère et si Seiki lui conseillait de ne pas chercher plus loin que sa parole, il suivrait sa demande mais il était pourtant évident que ça lui plaisait moyennement et ceux pour plusieurs raison : la première et la principale étant qu'il s'inquiétait pour lui évidemment.

Et finalement la discussion embraya sur le point qui froissait le plus le petit japonais. Pourquoi il ne lui avait rien dit du tout sur tout ça. Bon, dans l'absolue, avec les mots précédent, il comprenait un peu les raison qui lui avait fait lui cacher la vérité mais, que voulez-vous, il l'avait encore un peu mauvaise d'avoir été mis au parfum de cette façon. Si jamais il n'avait rien découvert, s'il ne s'était pas foulé la cheville ce matin-là, il serait resté dans l'ignorance encore et encore. Le guitariste ne pouvait pas nier que ça lui déplaisait fortement que Sei l'ai laisser sur la touche comme ça, c'était plus fort que lui.

"Que tu veuille me protéger... soit, je le comprend. Ça ne me plait pas vraiment, je l'avoue, mais c'est logique et dans le fond, il y a de fortes chances que j'aurais fait la même chose... Malgré ça..."

Une nouvelle fois, Tetsuya fit une petite pose dans sa phrase, se mordant la lèvre inférieure nerveusement. Parce que qu'il avait laisser entendre, c'était un peu plus grave que le seul fait de vouloir le protéger : il se laissait prendre au jeu. Et à prendre se chemin, il risquait réellement de faire des bêtises. Si les retourneurs de temps était si réglementé c'était aussi parce que manipuler ainsi le temps n'était pas sans conséquence ni sans danger. Tout ceci n'avait vraiment rien d'anodin et même si la raison première, à savoir qu'il soit plus avec Dray et lui, était très loin de le déranger, le fait qu'il abuse sans vergogne d'un tel artefact n'était pas rien... Et ça pourrait réellement tourner à la catastrophe s'il ne mettait pas un frein à tout ça.

Du point de vue santé bien sur, faire des doubles journées, même quand on était un insomniaque chronique tel que lui, ça ne pouvait pas être bon surtout quand c'était fait à répétition, à tirer sur la corde il allait lui arriver des problèmes. Mais plus basiquement, multiplier les voyages temporel c'était aussi multiplier les chances de se faire prendre et là, ça pourrait devenir rapidement catastrophique. Il ne désirait pas plus que ça se retrouver avec un petit ami en prison lui, si c'était possible.

Finalement, le musicien réduisit la distance qui c'était instaurer entre eux et posa son front contre le torse de son amant sans pour autant faire d'autre mouvement en sa direction. Les yeux grand ouvert fixant le sol, il avait reprit la parole pour terminer cette phrase laisser en suspend quelques instants plus tôt.

"… fait attention... c'est grisant, je le comprend oui, mais c'est aussi dangereux... Je suis content de passer autant de temps avec toi, bien sur, mais je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose... que tu te fasse prendre ou que ta santé en pâtisse parce que tu auras abusé et perdu le contrôle alors... promet-moi d'être un peu plus raisonnable s'il te plait. Je préfère qu'on se voit un peu moins mais que tout se passe bien... d'accord ?"

Parce que oui il comprenait, ça ne lui plaisait pas mais il n'était pas foncièrement fâché non plus... Il n'avait juste pas envie qu'on l'éloigne de lui juste parce qu'il voulait, à la base, passer plus de temps en sa compagnie simplement...
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Tsuno
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 524

Né(e) le : 11/03/1987
Age : 30

Rang & Club : Baka Ranger noir. Etudiant en médicomagie urgentiste.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Doudou de Tetsuya
Baguette: Bois de Lierre, nerf de coeur de dragon, 34,3 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Ven 29 Juil 2011 - 18:45

Dire que Seiki avait été soulagé de ne pas voir Tetsuya insister malgré son avertissement explicite aurait été un euphémisme. Et voir son amant renouveler aussi ouvertement sa confiance avait rassuré l'étudiant en médicomagie, plus que n'importe quels autres mots. C'était déjà une chose dont il n'avait plus besoin de s'inquiéter. Et franchement, il remerciait mentalement le Japonais de ne pas chercher à assouvir sa curiosité, ce qui les aurait mis dans une situation fâcheuse, il va sans dire. Mais Sei n'était pas dupe non plus. Il connaissait suffisamment bien son compagnon pour savoir que Tetsu n'appréciait pas franchement la "plaisanterie"... C'était la plupart du temps ce qui arrivait quand l'étudiant se permettait de faire quelque chose dans le dos de son amant... Enfin maintenant que c'était fait et qu'il s'était expliqué, Seiki ne pouvait plus faire grand chose. Si Tetsu l'avait toujours mauvaise, et bien qu'il lui fasse la gueule si ça lui chantait. A part renouveler ses excuses, il n'avait pas de solution à proposer. Et il n'avait pas franchement envie d'en chercher, à vrai dire... Autant il y avait des promesses qu'il se devait de respecter, autant il n'avait pas non plus envie de se mettre Merlin en tête à ce propos. Il avait suffisamment de choses à penser sans en ajouter avec des bêtises.

Ce qui n'empêcha pas le médicomage d'écouter les arguments du guitariste avec attention. Il comprenait bien évidemment que le Tokyoïte se fasse du soucis devant ses révélations. Mais du point de vue de Sei, il n'y avait pas tant à s'en faire. Il maîtrisait parfaitement la situation et savait gérer ses excès...

"Ne t'inquiète pas ! J'ai potassé tous les bouquins de la bibliothèque qui traitaient du sujet... Mais si ça peut faire taire tes craintes, je te promets de redoubler de prudence." répondit Seiki posément en resserrant tendrement son étreinte quand Tetsuya vint se blottir contre lui. Son amant se faisait du soucis pour peu de choses. Depuis le temps qu'il jouait à ce petit jeu, il avait acquis un sens de l'organisation peu commun. Règle numéro un : une version de lui restait exclusivement dans le secteur de l'université et de St Mungo et l'autre évitait ce coin comme la peste. Sans compter qu'il avait multiplié les lieux de départ complètement isolés pour éviter le moindre risque de croiser âme qui vive lors de ses sauts temporels qui se faisaient toujours hors de Poudlard, et hors de l'université et de l'hôpital. Le retournement ne dépassait pas huit heures. Pas de retour dans le temps pendant ou dans les douze heures qui précédaient ses gardes, sauf pour se reposer. Pas plus d'une boucle par jour, très exceptionnellement deux, et encore plus rarement simultanément. Et seulement si la seconde ne durait que trois heures maximum, se faisait dans l'isolement le plus total et dans le seul but de bosser ses cours ou dormir. C'était d'ailleurs la seule exception où il se permettait de faire le saut dans le château. Là, il faisait le changement exclusivement de nuit, directement dans la salle sur demande et en sortait dix minutes minimum avant son arrivée, pour aller sagement se planquer dans une de ces quelques salles inutilisées voisines au même étage. Et pour dire d'être sûr de ne pas perdre le fil, il notait le moindre détail et tout était chronométré et calculé.

Bref, tout ça pour dire que franchement, il n'y avait pas lieu de s'inquiéter autant. Et l'effet papillon lui demanderiez-vous ? Bon, il était vrai qu'on n'était pas à l'abri du petit détail qui modifierait le fil de l'histoire. Mais il n'y avait pas grand risque sur des périodes aussi courtes et dans un tel cloisonnement des boucles. Et d'ailleurs, jusque là, tout avait parfaitement bien fonctionné. Comme le pensait Tetsuya, si Matthews n'avait pas voulu la ramener, il aurait gardé son petit secret sans que ça nuise à quiconque.

"Par contre, mon cœur, non pas que je n'apprécie pas ta sollicitude, mais à discuter de mon emploi du temps, on va perdre la réservation que j'ai faite pour déjeuner dans ton resto jap' préféré. Et le retourneur ne pourra pas y faire grand-chose. Ce serait ti pas dommage ?" finit par remarquer malicieusement notre étudiant, avec toutefois sa froide nonchalance habituelle. Et pour accompagner le geste à la parole, il se détacha du Tokyoïte, pour se diriger vers la porte du studio et inviter d'un geste altier son compagnon à sortir de la pièce. Non parce que bon, Seiki trouvait qu'il était grand temps de passer à autre chose. Même s'il jouait les seigneurs du temps, ce n'était pas une raison pour en perdre. S'il se décarcassait pour passer plus de temps avec ses amis, ce n'était certainement pas pour se prendre la tête sur le pourquoi du comment au bout du compte. Jusque là, tout le monde était content de ces arrangements, non ? Et il était bien temps de s'inquiéter, tiens. Il y avait de quoi rire... Ce n'était pourtant pas hier qu'il avait commencé. Mais on allait ajouter une règle. Interdiction de faire un voyage temporel les jours d'examens...


[Mouais bon... Pour un mess de conclu, il fera l'affaire... ¬.¬]
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Ven 2 Sep 2011 - 20:13

[Bon aller, je clôture ici aussi... *aime toujours pas écrire les messages de fin de topic*]

Seiki était peut-être soulagé oui mais Tetsuya lui ne l'était pas vraiment. Il gérait hein ? Ouai peut-être mais bon, il était quand même de plus en plus fatigué, il l'avait bien vu lui même s'il mettait ça sur l'emploi du temps de dingue qu'avait son petit ami... enfin, en même temps la raison était exactement cela, il n'avait pas juste conscience qu'il avait encore une vie plus agité que ce qu'il pensait de prime abord. Alors il était peut-être confiant sur ses capacité, il n'avait probablement pas tout à fait tord et à part cette erreur fortuite il aurait continuer à mener en bateau son monde sans le moindre soucis mais quand même... et de toute façon, le japonais était d'un naturel anxieux dès qu'il s'agissait de son petit ami alors valait mieux que se dernier en prenne son partit dès à présent.

Et d'ailleurs, même si ses précisions l'apaisèrent un peu, elles ne furent pas non plus suffisantes pour
écarter totalement ses craintes. Il prendrait juste sur lui comme d'habitude de toute façon. Et le seul témoins de se trouble résiduel fut la façon dont il renforça un peu son étreinte autour du corps de son amour. C'était léger, soit, mais Sei le connaissait assez pour décrypter les signes chez son petit ami... s'il y faisait attention.

"Ok si tu le promet alors, je n'ai plus rien à dire..." répondit simplement avant de laisser un très léger soupir passer ses lèvres.

Il lui disait ça pour lui faire plaisir mais au moins il avait reçu l'assurance qu'il ferait encore plus attention à l'avenir et c'était déjà ça de prit. Et en prime il ferait lui un peu plus attention à la santer de l'Eurasien, juste pour être sur. Et si tout allait vraiment bien, il finirait p'être par ne plus y faire attention avec un peu de chance... bon ok beaucoup de chance...

Par contre, la nouvelle remarque de son boulet personnel fit se relever son regard d'eau vers lui. Heu... il serait pas un p'tit peu en train de se moquer de lui la par hasard ? Et même si oui, il adorait ce restaurant japonais ou son petit ami avait réservait c'était un fait, il n'était pas non plus si dupe que ça : il mettait un point final à la conversation ni plus, ni moins. Enfin, comme il avait décidé qu'il prendrait sur lui, Tetsuya laissa l'Eurasien mener la danse puisque c'était ce qu'il voulait. Il n'avait pas envie de se disputer avec son petit ami de toute façon, il détestait leurs escarmouches même si ce n'était que de petite querelle sans importance et tout à fait naturelle entre deux êtres humains...

"Ça serait effectivement un crime alors très bien, on y va... Et puis, ça tombe bien j'ai trop faim ! Les émotions ça creuse..." répondit-il dans un sourire bien plus habituel entre eux.

Il regarda finalement Sei faire son manège et lui montrer la sortie ce qui tira au japonais un petit rire. Il réajusta la lanière de Cassandre sur son épaule et après avoir jeter un dernier regard dans le studio pour être sur qu'il n'avait rien oublier il emprunta la voix royale qu'on avait ouvert pour lui. Pas la peine de se gâcher la journée c'était sur et il n'y avait rien de mieux qu'on bon repas pour laisser un peu de coter les craintes de la journée même s'il restait encore un petit quelque chose de dérangeant dans l'esprit du Tokyoïte...

[mdr c'est un des plus petit post que j'ai écrit depuis bien longtemps... xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Lun 31 Oct 2011 - 1:46

[Reprise de Topic !! ^^

J’attends pas forcément de rep mais si le doudou de mon Tetsu se sent d'humeur de perdre son temps et de viendre, je m'en plaindrais pas ]


Sur un bout de parchemin, Tetsuya a écrit:
Je suis désolé mon cœur mais j'ai dut repasser au studio après la séance photos et ça risque de durer... ne m'attend pas.
Je t'aime. Tetsu.

Voilà le petit mot que le Japonais avait griffonné en ce début de soirée et qui, à présent, devait être entre les mains de son destinataire. C'était la troisième fois à la suite que notre guitariste posait un lapin à son petit ami et, si on en jugeait par sa mine un peu moins enjoué que d'habitude, ça commençait à le faire relativement chier. Ils n'avaient déjà pas assez de moments à eux du point de vue de l'artiste alors si en plus son propre emploi du temps se mettait à gâcher leurs soirées en tête à tête, ça n'allait pas le faire longtemps.

Mais bon, il s'en était douté et l'avait accepté en faisant se travail... être guitariste, c'était surtout beaucoup de taf entre les séances d’enregistrements, les photos, la promos, les répets et tout le reste... Oui mais voilà, Sei il était normalement au dessus de tout ceci, il était sa priorité ! Sauf que dans les faits, ses derniers temps, il passait après ses responsabilités il devait bien l'avouer... Ils n'étaient plus des enfants et ne pouvait donc plus passez chaque minute de leur temps ensemble mais là le sevrage était un peu trop prononcé à son goût. De simple bisous et discussion en coup de vent, ça le faisait moyen...

"Ne fait pas cette tête mon p'tit chou, on dirait que tu vas pleurer..."

Cette voix, un peu moqueuse, c'était celle de Dylan, le bassiste qui jouait la plupart des morceaux qu'il composait. L'anglais c'était rapproché de Tetsu, perdu dans ses pensées et attrapa le musicien par les épaules, se pendant à moitié à son cou. Le japonais avait à peine eut le temps de se tourner un peu sur le coté qu'il sentit la joue du musicien ce poser sur la sienne. Il était comme ça lui, il fallait toujours qu'il se colle aux autres : au début, il passait son temps accroché aux basque de leur batteur et il semblait que ce soit depuis peu son tour. Ça avait un peu surprit Tetsu au début mais à présent il n'y faisait même plus attention.

"Je ne vais pas pleurer."objecta le Tokyoïte avec le petit air buté qu'il prenait toujours quand on lui disait quelque chose qu'il ne voulait pas entendre.

"J’avais des projets c'est tout."

"Rhoooo... et t'es pas bien avec moi là, tous les deux ?... et attention à ce que tu vas me répondre, je me vexe vite..."avait rajouté, taquin, le jeune homme.

"C'est ça ouai..." avait simplement répondu le guitariste en levant les yeux aux ciel. "Quoi qu'il en soit, tu voulais revoir quoi exactement ?"avait-il finalement enchaîné, Dylan ayant été un peu vague quand il l'avait alpagué à la fin de sa séance photo.

Le brun au regard noisette soupira un instant, un air légèrement contrarié passant sur ses traits anguleux mais il ne fit pas la moindre réflexion et s'éloigna du jeune guitariste pour s’asseoir sur un des tabourets haut à la disposition des musiciens. Au moment même ou il posait ses fesses sur ce dernier, un sourire tranquille était venu se poser sur ses lèvres comme si de rien était... Il lui expliqua donc en quelques mots ce qui les amenait ici. L'ainé avait en fait du mal à jouer un des morceau du guitariste, un des dernier qu'ils étaient en train d'enregistrer, et qui de mieux que Tetsu pour résoudre ce problème ? Il était soit étrange et inconstant dans sa vie privé mais dès qu'il s'agissait du travail, là, il se donnait toujours à fond.

C'était donc ça ? Un léger soupir passa à cette constatation les lèvres du cadet. Il le savait pourtant qu'il avait quelque chose à faire ce soir, il le leur avait suffisamment dit qu'il espérait ne pas rentrer tard cette fois... Enfin, comme le japonais était un perfectionniste c'était un fait, il fut assez content que le bassiste prenne le temps de lui demander de bosser ensemble ainsi mais bon... il était trop gentil oui... Quoi qu'il en soit, les deux garçon bossèrent sur le dit morceau un bon moment. Dylan était bon, a n'était pas le problème, mais il avait mal compris ce que Tetsu désirait sur cette chanson alors fatalement, il ne tombait pas exactement comme il l'aurait du pour la reprise du second refrain. Mais comme il avait déjà bien bosser le morceau seul, sans comprendre d’où venait le problème il avait maintenant quelques automatismes qu'il avait du mal à corriger...

Ils mirent bien une bonne heure à arriver au résultat qui satisfaisait le guitariste -c'est à dire parfait- et Tetsuya s'étira après avoir posé Cassandre sur son socle. Heureusement que le photographe avait exiger, pour cette séance du soir, qu'il serait mieux qu'il prenne l'instrument pour avoir "diverses ambiances" comme il l'avait expliqué sinon il aurait été bien embêter pour expliquer clairement ce qu'il attendait au musicien. Dylan lui avait proposé au japonais de lui payer au coup à boire pour le remercier et était rapidement sortit pour chercher ce qu'il fallait dans la salle de repos du personnel (vu l'heure, personne ne serait là pour leur faire la leçon). En l'attendant, le compositeur avait finalement sortit son carnet de note et, penché sur le bureau, gribouillait quelques accord sans faire attention à ce qu'il se passait autour de lui comme bien souvent.

Posant une tasse de thé brûlante devant le guitariste qui n'avait pas encore remarqué son retour, le bassiste s'amusa à s'appuyer sur lui et posa son menton sur son épaule, curieux. Jetant un regard sur le carnet que le japonais n'avait pas quitter des yeux, il soupira derechef avant de bougonner sans pour autant s'éloigner de lui.

"T'es pas drôle, tu passes ton temps à bosser... tu veux pas t’intéresser à moi plutôt dis ?"

"Je vais 'plutôt' m’intéresser à mon thé si tu veux bien..." répondit-il, moqueur, en s'écartant un peu du musicien pour attraper sa tasse et d'en boire quelques gorgée.

Maintenant qu'il en avait finit avec le taf, il allait finir de boire comme prévu et rentrer au château surtout : c'est tout ce à quoi il aspirait à présent en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Tsuno
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 524

Né(e) le : 11/03/1987
Age : 30

Rang & Club : Baka Ranger noir. Etudiant en médicomagie urgentiste.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Doudou de Tetsuya
Baguette: Bois de Lierre, nerf de coeur de dragon, 34,3 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Dim 6 Nov 2011 - 20:05

[Me v'là. Thanks à D-kun.]


C'était quand même bien leur veine, k'so... Voilà en quoi tenaient les pensées de Seiki depuis le début de soirée. En pas grand chose donc, mais c'était bien suffisant pour être prise de tête. Il était en vacances, fin des examens de Septembre et rentrée le 1er octobre obligent. Et son petit ami bossait comme un dingue. Pas de bol. C'était le monde à l'envers, lui disponible, et Tetsuya jamais là. Un soupir à peine appuyé, exaspéré ou frustré, c'était difficile à dire, … plutôt les deux en fait, passa, pour la on ne sait combien de fois, ses lèvres depuis qu'il avait reçu le message de son amant. Il était tranquillement en train de dessiner au fusain sur son lit quand le volatile s'était posé sur le montant. Depuis, le morceau de charbon et le carnet de croquis n'avaient pas bougé du matelas sur lequel il les avait posés pour lire le courrier. Par contre, la tranquillité de la chambre était régulièrement troublée par ses manifestations de mauvaise humeur, alors qu'il s'était vautré sur son lit sans autre forme de procès, ses doigts faisant tourner et retourner le parchemin criminel.

Et il sembla que cette dernière démonstration fut celle de trop pour le troisième habitant de la chambre, lui aussi allongé sur son lit, mais qui, jusque là, était tranquillement en train de lire ce qui s'apparentait plus à un pavé qu'à un livre. Dans un soupir nettement plus prononcé que ceux de son camarade, ce qui ne faisait à ce stade pas grande différence pour exprimer leur niveau d'agacement, Dray releva donc les yeux vers son cadet et laissa filtrer son avis de manière tout sauf vraiment diplomate pour une fois.

"Bon sang, Sei ! Si ça te fait tellement chier, t'as qu'à aller le rejoindre et c'est marre !"

….

Mais c'était pas con, ct'idée !

Lentement, Seiki tourna donc la tête vers son aîné, pour le fixer de manière totalement inexpressive pour croiser deux perles grises, qui exprimaient parfaitement le ressenti de leur propriétaire. Et le message était fort clair : 'Pas possible d'être aussi long à la détente ! Qu'est ce que tu fous encore là à moisir ? Bouge-toi parce que là, tu me fais accessoirement un peu beaucoup chier, en fait.' On en disait des choses en un regard, hein ?

"T'as raison." finit par dire l'étudiant, comme à son habitude, sans une once d'émotion. Et donc, sans plus attendre, il se leva promptement sous le regard de Dray, qui d'exaspéré était passé à clairement amusé pendant quelques secondes, avant de se replonger sans plus de commentaire dans son roman. Ça, c'était réglé, il allait enfin pouvoir profiter tranquillement de la bataille de Fort le Cor !

Un quart d'heure plus tard, Sei passait les portes du studio d'enregistrement. Il n'avait pas d'autre but précis que d'être avec Tetsuya. Son petit ami bosserait soit, mais au moins, ils seraient ensemble. Et puis, ne savait-on jamais, sa présence le persuaderait peut-être d'accélérer un peu les choses.

Sauf que voilà, il y eut un hic quand Sei entra dans le studio qu'il savait être par la force de l'habitude, celui qui avait été attribué à l'équipe de Tetsuya. A vrai dire, il entra au moment même où le bassiste du groupe s'était approché du Japonais pour faire mine de regarder au dessus de son épaule, et surtout pour venir se coller à lui. Et évidemment le "Tu veux pas t’intéresser à moi plutôt dis ?" n'arrangea rien à la perfection du tableau. C'était ça, le boulot si important qui allait le retenir ? Lui en foutrait, tiens...

Étrangement, et on se demande bien pourquoi, le dit tableau eut donc du mal à trouver le moindre écho chez le spectateur. Ou plutôt si, un, que la crispation de sa main sur la poignée de la porte illustra fort à propos, contrairement au reste de son illustre personne. Quelque chose comme 'ça va chier...'.

Seiki, jaloux ? Du tout. Particulièrement prudent quand on touchait à son petit ami, voilà tout. Il avait toute confiance en son compagnon, là n'était pas la question. C'était des autres dont il se méfiait comme de la peste, du choléra et du typhus réunis. La preuve ! Si ce coprolithe n'était pas en train de faire du gringue à SON guitariste, lui allait être le dernier de sa promo... Voyez ce qu'on veut dire ? Il allait devoir remettre prestement ce triste bouffon à sa place.

Donc quand Sei entra finalement dans la partie insonorisée du studio, ce fut pour s'approcher aussi sec de son amant, qui devait sans doute se demander ce qu'il foutait là et qui n'allait pas tarder à le savoir. Car l'Eurasien, sans un mot, passa une main sur sa nuque avec possession et lui roula le patin du siècle avec une autorité sans conteste.

Et enfin quelques secondes plus tard... ou plutôt une bonne minute... il se détacha de Tetsuya pour lui adresser un regard aussi tendre que particulièrement provoquant.

"Bonsoir, Tenshi."

Et de provoquant on passe à effrayant, quand ses yeux de glace noire se posèrent sur l'autre hexapode alors qu'une ombre de sourire, cette fois vraiment malsain, avait pris place sur les lèvres de l'étudiant qui semblait-il avait envie de s'amuser à sa façon...

"Vous, j'ignore qui vous êtes et je m'en carre comme de l'histoire des xylophores à travers les âges. Mais on va tout de suite se mettre d'accord. Tetsuya, c'est chasse gardée. Si j'apprends seulement que vous avez encore osé l'approcher à moins d'un mètre, vous allez devenir le digne successeur d'Hendrix. Parce qu'il ne vous restera que vos dents pour jouer. Vu ? Sinon, bonsoir, moi, c'est Tsuno."

Bon... Le message était plutôt clair, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Sam 12 Nov 2011 - 18:07

[Merci ! <3 *happy* ]

Bien inconscient de ce qui était en train de se tramer Tetsuya était dans le fond plutôt amusé par son petit camarade. Bien loin de penser au plan drague, le japonais étant particulièrement naïf quand il s'agissait des choses du cœurs, il voyait plus en le bassiste un gamin qui à besoin d'être l'attention de tout son petit monde. Après tout, il n'était pas le premier à qui Dylan s'accrochait, il n'y avait rien de méchant de son point de vue.

Le brun lui avait afficher un mélange de moue boudeuse parce que le guitariste était plus glissant qu'une anguille et de sourire en coin. Même s'il se défilait, faisant semblant de ne pas comprendre, il ne l'envoyait pas boulet non plus et de son point de vue, c'était déjà une ouverture. Bon, il savait qu'il n'était pas célibataire, il n'était pas idiot et ses chansons étaient plutôt révélatrices mais il ne se laissait pas abattre... Il faudrait juste un peu plus de temps...

Enfin, ça, c'était avant qu'ils se rendent l'un et l'autre compte qu'ils n'était plus seuls. Alors que Tetsuya, appuyé sur la table, buvait quelques gorgées du breuvage brûlant, il entendit la porte menant à leur salle. Relevant le regard, il avait alors vu son petit ami s'approcher de lui sans une once d'hésitation. Surprise n'était probablement pas assez fort pour illustrer ce que cette vision provoqua en lui et d'ailleurs, la façon dont il avait regarder l'eurasien apparaître dans son décors en était des plus parlant.

"Sei ?"

Le murmure n'avait pas pu être retenu alors qu'il se redressait un peu et sa voix avait laisser un autre sentiment se faire entendre : le plaisir de le voir. Même si c'était surprenant, on pouvait être sur qu'il était aussi particulièrement content de l’initiative il n'y avait aucun doute a avoir... ce qui risquait de ne pas être longtemps le cas vu la façon cavalière dont l'étudiant en Médicomagie se comporta. Car à peine arrivé, Seiki avait passer une main sur sa nuque et l'avait attiré à lui dans un baiser loin d'être équivoque quand à leur relation.

Surprit, Tetsuya avait poser sa main libre sur l'épaule de son petit ami et avait tenter de le repousser alors que ses joues se colorait d'une jolie couleur pivoine. Mais la pression qu'il avait appliqué était bien faible, tant et si bien qu'il aurait été plus qu'improbable qu'elle aboutisse à quoi que ce soit. Et d'ailleurs, il n'avait fallut que quelques seconde pour que cette pression se fasse quasiment inexistante, faible qu'il était toujours dans les bras de son amant. Il en avait d'ailleurs fait tomber sa tasse de thé qui heureusement n'avait touché aucun des instruments présent.

Quand finalement l'eurasien c'était détaché de lui, posant un regard à la fois tendre et provoquant sur lui, la rougeur de ses joues ne s'était pas vraiment calmé et à vrai dire, il avait même un peu zappé le troisième occupant du studio. Il faut dire qu'il savait y faire pour lui faire oublier tout le reste, pas à dire.

"Bonsoir..." avait-il simplement répondu dans un souffle le guitariste pas encore totalement redescendu sur terre.

C'est là que Seiki se détourna de lui pour s'occuper de Dylan. Le bassiste, intrigué par la scène, avait été le témoin involontaire de ce qu'il prit pour la jalousie de ce grand brun. Et à vrai dire, même s'il ne s'était pas attendu à ce genre de scène, il était quand même légèrement satisfait : comme ça, c'était d'un garçon qu'il était amoureux ? Intéressant. Bien sur, avec lui dans les parages, il allait falloir la jouer serrer mais on avançait... Par contre... outch ! Et bien, il était pas commode le petit ami c'était un fait... Et c'est un peu la même réflexion que se fit Tetsuya d'ailleurs quand il entendit son petit ami être aussi peu amical avec son bassiste. Hey ! Il lui prenait quoi la exactement ? C'était quoi cette histoire de chasse gardée ? Bon, Ok, ça lui faisait quelque part assez plaisir mais quand même, fallait pas exagérer !

"Seiki !"s'exclama-t-il en fronçant un peu les sourcils.

"Laisse va, c'est pas grave... Je comprend qu'il n'aime pas que tu ais des amis..."avait finalement lancé le bassiste dans un sourire pour le japonais, omettant volontairement de souligner 'vu son caractère de merde' mais c'était parfaitement compréhensible et ce, avant de tourner les yeux vers le grand brun.

"On avait finit de toute façon, alors je vais vous laisser... Tsuno... je ne dirais pas que ce fut un plaisir désolé, j'aime pas trop être menacer de me faire briser les bras, mais qui sait, peut-être à une autre fois... Tetsu, on se revoit demain... merci pour tout." ajouta-t-il en récupérant sa basse avec un franc sourire pour le compositeur.

"Ouai... à plus..."avait simplement répondu le japonais un peu gêné.

Une fois que le musicien les avait finalement laissé seul, Tetsuya c'était à nouveau tourné vers son petit ami. Lui qui n'aimait pas s'afficher, pas plus que les conflits d'ailleurs, il était servit. Enfin, c'est vrai que Dylan le collait mais il n'y avait pas de quoi fouetter un Kneazel et surtout, il ne s'était pas vraiment attendu à une telle attitude de son amant il devait l'avouer.

"Tu m'as fait quoi là exactement ?" demanda-t-il finalement véritablement intrigué plus que faché de ce qui lui était passé par la tête.

[Bon, je m’arrête là... c'est que je suis un peu occupé ce soir quand même xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Tsuno
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 524

Né(e) le : 11/03/1987
Age : 30

Rang & Club : Baka Ranger noir. Etudiant en médicomagie urgentiste.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Doudou de Tetsuya
Baguette: Bois de Lierre, nerf de coeur de dragon, 34,3 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Dim 4 Déc 2011 - 23:13

Seiki avait pleinement conscience que son attitude ne plairait pas du tout à Tetsuya. Lui qui tenait toujours à être discret sur leur couple, voilà que lui, s'amusait à l'afficher plus qu'ouvertement par fierté et jal... sauvegarde. Enfin, lui ne voyait pas où était le mal. Enfin... Son petit ami était bien plus timoré, ce n'était un secret pour personne. Et sa manœuvre ne dérogea pas à la règle. Si Tetsu n'avait mis aucune force dans sa façon d'essayer de le repousser, Seiki la sentit pleinement pourtant. Et elle le froissa un peu, il devait bien le reconnaître, comme à chaque fois que le musicien le refoulait, pour une raison ou pour une autre. Et comme Sei avait l'esprit de contradiction, il renforça son étreinte en passant son autre main sur la hanche du Japonais. Parfois le caractère timide de ce dernier était un poids. Comme s'il avait honte de leur relation... Et étrangement ce soir-là, Seiki n'avait absolument pas envie d'être compréhensif et conciliant. Pas alors qu'un bélître lui tournait autour.

Mais plus l'Eurasien approfondissait leur baiser et plus il sentait son amant lâcher prise. Ça aussi, c'était habituel. Mais c'était une réaction qui satisfaisait bien davantage le jeune homme. Mais finalement le manque d'oxygène obligèrent les deux amoureux à se séparer et alors que Tetsuya lui rendit un peu pantelant ses salutations, Seiki régla ses comptes avec le bassiste qui aurait mieux fait de garder ses distances. Et qu'on se le dise l'exclamation outrée du guitariste le laissa complètement insensible. Il était dans son droit et il n'allait pas reculer.

Mais il fut dit que l'autre orchidoclaste, s'il comprit qu'il valait mieux se la jouer "courage, fuyons", n'eut pas l'intention de le faire en silence.



Non mais, c'était qu'il essayait fort "spirituellement" de les monter l'un contre l'autre, cet axolotl ! Pitoyable. S'il continuait à creuser, il allait trouver du pétrole...

"Arrête ton char, il y a une mine. Il y a une différence entre amitié et racolage. Trop subtile pour vous, ça ne fait aucun doute. "

L'insulte était à peine dessinée, dissimulée par le ton indifférent du médicomage et pourtant elle était bien là. Ce connard avait tout intérêt à arrêter de le prendre pour un demeuré. Si Tetsuya n'avait rien perçu de son petit jeu, ce n'était pas son cas à lui. Les plans drague pourris, il les repérait à des kilomètres. Le Japonais n'avait qu'une expérience limitée sur la question. l'Eurasien maîtrisait le sujet bien au contraire.

"Vous savez ce qu'on dit... ou pas. Un esprit lucide est un cran de sûreté. Sur ce, déplaisir partagé, croyez-le bien..."

En gros, si Tetsu n'a rien vu, comme d'habitude, ton numéro ne m'a pas échappé à moi et toi, tu as intérêt à te tenir à carreaux et en attendant casse-toi... Les faits étaient évidents. Seiki ne pouvait décemment pas se l'encadrer ce mec.

Et une fois le couple seul, évidemment, il fut temps de rendre des comptes. Son comportement avait fatalement intrigué voir contrarié son amant. Et la question fusa alors que lui fixait toujours méchamment la porte empruntée par le bassiste.

"Je ne le sens pas, ce type.." murmura-t-il d'abord sèchement et avec une conviction évidente. Quoi que dirait Tetsuya, Seiki ne changerait pas d'avis sur cette question. Et finalement sur un ton un peu piqué et amer, il répondit à la remarque teintée d'autant de questions que de remontrances.

"Je t'ai fait qu'un gigolo te ferait une proposition que tu croirais à une invitation dans un resto végétarien. Je sais ce que tu vas me dire, et pour être honnête,... tu n'aurais pas tout à fait tort, je suis jaloux."

Et il était clairement établi que cet aveu coûtait à l'étudiant. Mais parfois, il fallait mettre sa fierté en veilleuse, parce que son dernier commentaire était un peu douteux. Mais en même temps, si elle était un des traits de caractère qui l'avait séduit, parfois, dans certaines situations comme celle-ci, la naïveté de Tetsuya l'agaçait.

"Mais ce que j'ai vu en arrivant, je parierais mes examens qu'il n'agit pas sans arrière-pensée. Sois fâché contre moi si ça te chante, mais méfie-toi de lui, c'est tout ce que je te demande." finit-il par dire plus doucement, en lui prenant tendrement la main pour l'attirer à lui, visiblement réellement inquiet pour le musicien. Non décidément, ce bassiste lui avait laissé une impression vraiment désagréable et ça le travaillait. Jalousie ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Dim 11 Déc 2011 - 21:50

Tetsuya n'avait pas honte de leur relation non, il ne regrettait absolument pas qu'ils soient amants ni ne désirait par dessus tout se cacher au reste du monde. Alors c'est vrai qu'il était timide et qu'il avait un peu de mal parfois avec le caractère plus expansif de son petit ami en public que lui mais il était comme ça, il n'y pouvait rien. Et ce n'était pas parce qu'il n'avait pas honte de ses choix amoureux qu'il était près à les exposer aussi ouvertement devant n'importe qui. Il avait déjà du mal à se sentir bien à l'aise quand ils étaient à Poudlard avec ses amis alors avec juste un collègue de travail comme ça... Ca ne regardait personne d'autre qu'eux et il n'avait pas l'envie que sa change ou que d'autres s’immiscent dans leur histoire, c'est tout.

Mais ça n’empêchait pas que même s'il avait tenter de repousser Seiki, par pur automatisme d'ailleurs et sans aucune envie de lui faire le quelconque mal, il ne pouvait pas réellement l'éloigner de lui d’où le peu de force mis dans la manœuvre. Et la main clairement contradictoire qui c'était poser sur sa hanche pour renforcer leur étreinte ne fit que s’effriter encore sa volonté, le faisant succomber à l'instant comme toujours quand il était dans ses bras. Et comme toujours il regrettait qu'il fut indispensable aux humains de respirer pour vivre.

Il fallut alors quelques instants à Tetsuya pour se remettre mais à vrai dire, l'attitude de son petit ami accelera grandement les choses. Et même s'il ne pu s’empêcher de protester -il s'en prenait quand même à son bassiste pour une raison qu'il ne comprenait pas vraiment- il était très clair que Seiki n'en tenu aucun compte. L'ignorant complètement, il avait fusiller du regard le musicien alors que se dernier lui assurait qu'il n'y avait pas à s'en faire pour si peu et surtout laissa passer se sous-entendu que même le japonais avait compris sans mal. Et même si il n'avait rien dit, la situation était déjà assez tendu comme ça, il n'en avait pas penser moins. Bon, il est vrai que dans sa situation, on ne pouvait trouver que le caractère de son amant pourrit mais c'était pas une raison. Il n'aimait pas qu'on dise du mal de son médicomage même quand c'était justifier, c'était plus fort que lui.

Mais ça n'autorisait pas non plus Sei à se montrer encore plus désagréable ! Il lui prenait quoi aujourd'hui à la fin ? Il n'était soit pas la personne la plus charmante quand on ne le connaissait pas mais là il avait clairement une dent contre Dylan... Et le naïf qui lui servait de petit ami ne comprenait clairement pas pourquoi. Le bassiste lui, c'était contenté de sourire sous l'insulte à peine voilé. Ho il avait très bien compris ce qu'il sous entendait, la n'était pas le problème et il était aussi très clair qu'il se retenait de répondre mais il savait également qu'il était en terrain miné. Bon, soyons clair, il ne le faisait pas pour l'eurasien qui ne lui faisait pas peur -même s'il avait rarement connu tel hostilité chez un inconnu il devait le reconnaître- mais il n'était certainement pas le bon moment de se mettre le guitariste à dos donc.

"Tout est parfaitement clair, soyez-en certain..." avait-il simplement répondu, badin, avant de prendre congés définitivement.

Était alors venu le temps des explications et Tetsuya ne s'était pas fait prier pour poser clairement la question à son amant. Mais que le brun se rassure, il n'était pas contrarier non plus. Bon, le voir aussi peu courtois avec une des personne avec qui il travaillait ne lui faisait pas forcément plaisir mais il n'y avait pas non plus mort d'homme... il voulait juste comprendre, rien de plus.

"Ça, j'avais remarqué..." avait simplement répondu le japonais en haussant les épaules devant l'évidente vérité énoncé par son petit ami... Mais ça ne le renseignait pas plus que ça là.

Par contre, la suite était un peu trop piquante pour lui et le cadet n'était pas sur d'aprécier le sous entendu qu'il glissa dans sa phrase. Ça voulait dire quoi ça ? Et puis, qui avait-il de mal dans le fond ? Ca prouvait qu'il ne regardait personne d'autre de façon romantique puisqu'il ne voyait aucun sous entendu dans leurs mots non ? Ce n'était pas une bonne chose ? Mais... il devait avouer que le reste, même si elle semblait coûter à Seiki, lui fit un peu plaisir. Il était réellement jaloux ? Soit, il l'aurait probablement dit pour se moquer, comme une joke, mais le fait que se soit la vérité...

"C'est dingue... ça fait quoi... 10 ans qu'on se connaît à peu près ? Et t'arrive toujours à me surprendre... et même si ce n'est pas très gentil, j'avoue que je suis plutôt content que tu sois jaloux..."avait-il finalement murmuré en esquissant un sourire mi-amusé, mi-attendrit.

Et quand Seiki l'attira à lui avec tendresse, il laissa ses doigts se mêler au sien et vint naturellement se blottir dans ses bras. Il avait conscience que Sei agissait ainsi pour son bien, qu'il était réellement inquiet, mais il n'avait pas à s'en faire autant pour lui. Même si Dylan, dans le pire des cas, avait réellement des idées derrières la tête, il était parfaitement apte à se défendre... Il le connaissait après tout non ?

"Je ne suis pas fâché contre toi, t'es beaucoup trop adorable pour ça... mais je crois que tu te fait trop de soucis pour moi. Tu sais, je ne suis pas sur que Dylan ait les intentions que tu lui porte, il est juste comme ça mais ça lui passera... et même si je me trompe et que ce n'est pas le cas, je sais me défendre. Mis si ça te tranquillise, je te promet de faire attention..."répondit le Tokyoïte dans un premier temps.

Il releva les yeux vers son petit ami et accrocha le regard sombre de se dernier. Il était touché qu'il prenne autant à cœur cette histoire mais à ses yeux il n'avait vraiment pas de quoi. Enfin, il ne lui jetterais pas la pierre quand même, il était le premier à être jaloux dès que quelqu'un approchait d'un peu trop près son petit ami et on avait pas besoin de le coller lui... Enfin, autant ne pas s'attarder sur les détails...

"Tu n'as pas à t'en faire... je ne laisserais jamais personne d'autre que toi me toucher..."murmura-t-il finalement avec tendresse alors qu'il semblait un peu gêner de devoir lui dire cette évidence aussi ouvertement.
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Tsuno
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 524

Né(e) le : 11/03/1987
Age : 30

Rang & Club : Baka Ranger noir. Etudiant en médicomagie urgentiste.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Doudou de Tetsuya
Baguette: Bois de Lierre, nerf de coeur de dragon, 34,3 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Dim 18 Déc 2011 - 13:59

Il n'y eut rien d'autre à dire jusqu'au départ du bassiste. Du moins, du point de vue de Tsuno, jusqu'à qu'il le voit passer la porte et entende son petit ami lui poser franchement la question de savoir quelle mouche l'avait piqué. Sa remarque comme quoi ses sentiments envers l'autre drosophile (en parlant de mouche...) étaient une évidence qu'il n'était pas utile de préciser aurait pu tirer à son aîné une grimace de dédain s'il était aussi expressif que le commun des mortels. Mais tout ce qu'obtint Tetsuya finalement fut cette réflexion acide.

Il n'y avait à ce sujet rien d'autre à préciser. Ça voulait dire ce qu'il avait voulu dire. C'était une bonne et une mauvaise chose à la fois. Le point de vue du jeune Japonais se défendait bien évidemment. Mais cela voulait dire aussi qu'il pouvait se retrouver dans ce genre de situations scabreuses sans même s'en rendre compte ou trop tard. Et ça, c'était une idée déplaisante pour l'Eurasien qui n'avait pas pu s'empêcher de l'exprimer ouvertement.

Mais il fut plutôt content de voir que son compagnon ne semblait pas lui en vouloir plus que ça pour ce léger débordement. Ses aveux avaient, semblait-il, débrayé le conflit dans l’œuf. Et le commentaire de Tetsuya fit très légèrement sourire l'étudiant qui haussa les épaules pour répondre, pince sans rire :

"A vrai dire et si ça peut te rassurer, ça fait 24 ans que je me connais et je ne m'y attendais pas non plus..."

Et ça, c'était la pure vérité ! Sei devait bien admettre qu'il ignorait pourquoi ce soir, il avait réagi comme ça. Lui qui avait toujours pensé qu'il n'était pas jaloux, il se surprenait lui-même sur ce coup-là...

Et puis, parce que c'était nécessaire, (ne lui demandez pas pourquoi, c'était comme ça, point), il avait attiré le Japonais à lui et resserra ses bras autour de lui quand il se blottit contre lui. Mais les mots de Tetsu lui tirèrent une réflexion un peu narquoise. Qu'est-ce qu'il ne fallait pas entendre...

"Adorable ? Moi ? On n'a définitivement pas la même définition du mot. Enfin..."

Mais si Seiki réagissait... à la Seiki..., le fait qu'il ait laissé ses mains glisser et se perdre sur le bas du dos du Tokyoïte démontrait que tout ça n'était finalement qu'une façade et que dans le fond, cette formulation le touchait. Après tout, l'avis du musicien était bien le seul qui comptait réellement à ses yeux.

"Pour en revenir à la situation, parfait, je n'en demande pas plus... Je sais que tu es tout à fait capable de te défendre. Sauf que si l'autre recommence, intentions ou pas, je ne serai pas plus agréable, je te préviens. Et je ne te raconte pas ce qui lui tombera dessus s'il tente quoi que ce soit. Ce sera double raclée au menu."

Ce qui signifiait très clairement et sans détour que Seiki mettrait très bien ses menaces à exécution, et que ça, il ne fallait pas en douter. Alors quand Tetsuya chercha son regard, il ne put louper la détermination froide de son amant. Non décidément, ce Dylan lui avait fait une impression désastreuse. En toute neutralité, bien sûr...

Pourquoi lui ? C'était une autre question sans réponse. Seiki se foutait de ses concitoyens normalement. Au pire, ils l'exaspéraient. Et ceux qui approchaient de près Tetsuya, il y en avait eu une paire. Kaïn, Matt, Dray... Mais là, c'était différent. Sans qu'il ne puisse l'expliquer.

Mais finalement ce fut Tetsu qui eut le mot de la fin. Et la gêne qu'il exprima fit sourire cette fois ouvertement son amant. Un mélange d'attendrissement et de légère moquerie.

"Il y a intérêt..." se contenta-t-il toutefois de répondre avant de venir capturer doucement les lèvres du Tokyoïte pour un baiser sensuel, bien digne d'eux, alors qu'une de ses mains, badine, passa sous son haut pour flatter la courbure de son dos.

Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Lun 9 Jan 2012 - 0:35

C'est sur que ça pouvait parfois amener à de mauvaises rencontre ou à des situations délicates, Tetsuya en était bien conscient, mais il n'était plus un enfant et si jamais de telles situations se produisait il y ferait face. Comme il le lui avait déjà dit il savait se défendre et il savait également prendre ses responsabilité... Quand au fait que Seiki trouvait ça déplaisant... ma foi, il n'y pouvait pas grand chose. Un simple soupir ponctua donc sa réflexion badine. Il y aurait toujours des choses sur lesquelles ils auraient des différences d'opinion de toute façon, alors autant laisser ça de coté.

Mais il était vrai que les mots de son amant avait débrayer toute forme de conflit possible. Comment vouliez-vous que Tetsu lui en veuille ne serait-ce qu'une seconde après une si mignonne confession ? Évidemment, ça l'avait surprit (on le serait à moins) mais il avait réellement apprécier l'attention. Et il n'avait pu que partager ses propres réflexions sur cette confession. Le sourire de l'Eurasien, même discret n'échappa pas au Japonais qui se contenta de laisser le sien se faire plus présent en entendant sa réplique.

"Ça veux p'être dire quelque chose alors..." répondit le japonais dans un petit sourire plein de sous entendu parfaitement adorable.

Tetsuya ne pensait pas que Sei était jaloux avant ça non plus à vrai dire mais de son coté il aimait plutôt ça. En fait, ça le soulageait un peu dans un sens : être un peu jaloux, ça signifiait qu'il tenait réellement à lui après tout. Alors bien sur il savait qu'il était important, il savait qu'il l'aimait réellement, mais se genre de manifestation incontrôlée ça lui plaisait à lui. Et puis, plus égoïstement, il se sentait un peu moins seul même si sa jalousie à lui était sans commune mesure, il l'admettait.

Se blottissant dans les bras de son amant, posant la tête sur son épaule, le japonais aux yeux azur avait alors avouer qu'il trouvait son amour adorable. Et il l'était, malgré ce que ce dernier en disait. Il se faisait du soucis pour lui, pour ce qui lui arrivait ou pourrait lui arriver, si ce n'était pas parfaitement adorable ça il ne s’appelait plus Tetsuya. Mais la réaction de Sei était loin d'être surprenante alors il avait simplement répondu sans se détacher de lui un seul instant.

"Question 'adorabilité', je crois que je m'y connais un peu plus que toi tu sais mon chou alors cherche pas, j'ai raison."

Mais il n'était pas dupe non plus et les mains du brun se perdant plus bas dans son dos étaient des plus révélateurs. De toute façon se n'était pas le plus important pour le moment et il avait simplement laisser son taciturne boulet continuer. Et ce qu'il ajouta ne fit que confirmer qu'effectivement il était très loin d’apprécier son bassiste c'était un fait. Mais bon, comment vouliez-vous qu'il lui en veuille ? Et puis, tant que ça n'allait pas trop loin...

"C'est noté... et je comprend. Par contre, évite quand même de lui casser les bras, j'ai encore un peu besoin de lui. Tu ne l'aimes pas, je respecte, mais il joue vraiment bien de la basse... ça serait dommage..." ajouta finalement le Tokyoïte dans un sourire avant de se redresser et relever les yeux pour les plonger dans ceux de son amant.

Et il ne put manquer les émotions qu'il laissa filtrer dans ses perles sombres. C'est vrai que c'était la première fois qu'il agissait de cette façon avec un de ses amis ou connaissances, mais c'était aussi vrai qu'il ne se faisait pas draguer tous les jours. Alors oui, certain de ses amis comme Kaïn, Ren ou Dray le prenait parfois dans leur bras, ou se collait à lui pour s'amuser, mais ça n'était rien d'autre qu'amical et il n'y avait jamais eut la moindre ambiguïté. Et puis, c'était aussi généralement des amis de Sei. Quand à ses amis de Poufsouffle, soit ils n'étaient pas encore ensemble quand il passait du temps avec eux, soit ils étaient actuellement trop jeune pour qu'ils s’intéressent vraiment à lui (ou inversement). A Poudlard, il n'y avait pas vraiment de danger et en dehors... et bien d'habitude il ne le voyait qu'en mode travail alors fatalement...

Mais il n'était pas temps de penser à cela, pour le moment tout ce qui comptait pour Tetsu c'était de rassurer son amour. Il n'avait réellement pas à s'en faire, c'était lui qui comptait. Alors, il avait laisser cet aveux si gênant passer ses lèvres. Mais le sourire qu'il reçu en récompense, même s'il était un peu moqueur, était tout ce qu'il cherchait... ou presque...

Le Japonais avait doucement fermé les yeux en voyant son amant se pencher vers lui et avait passé ses mains autour de ses épaules, une de ses mains glissant dans la chevelure sombre de son petit ami pour approfondir leur échange. Se perdant dans le baiser langoureux, il avait laissé sa langue venir à la rencontre de sa jumelle. Un doux frisson parcouru sa peau là ou les doigts de son amour c'étaient posés... et après ses quelques jours ou ils n'avaient pas trop eut de moment à eux, on pouvait dire que c'était loin de le laisser indifférent...
Revenir en haut Aller en bas
Seiki Tsuno
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 524

Né(e) le : 11/03/1987
Age : 30

Rang & Club : Baka Ranger noir. Etudiant en médicomagie urgentiste.

Caractéristiques
Compétence: Niveau 8
Particularité: Doudou de Tetsuya
Baguette: Bois de Lierre, nerf de coeur de dragon, 34,3 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Mar 7 Fév 2012 - 12:45

En effet, on n'allait pas les changer, l'un comme l'autre, alors ils étaient dans une impasse qu'il fallait mieux laisser sous silence. Ils avaient leur caractère propre et les conséquences qui en découlaient, et bien... tant pis. Ils géreraient le moment venu. Pour l'instant, ce n'était plus la question. Sei avait très habilement évité tout risque de dérapage et s'était même mis en mode 'comment attendrir son petit ami'. Après tout, il était venu pour passer un bon moment avec le Japonais, pas s'engueuler à cause d'un pétoncle asthénique.

Et puis bon, il aurait été de toute façon difficile de nier les faits. Il était peut-être un enfoiré avec le commun des mortels mais il était rare qu'il leur saute à la gorge dans les trente secondes qui suivaient la rencontre. Entre être désagréable et agressif, il y avait une marge certaine dont Sei savait apprécier la juste mesure. Enfin... Tout ça pour dire qu'il était plutôt satisfait de voir que sa tactique payait et qu'il évitait un savon qu'il aurait tout de même un peu mérité. Avait alors commencé un jeu de répliques entre les deux garçons qui semblait bien les mener sur un chemin quelque peu glissant comme le prouva la réponse du Tokyoïte.

"Je ne vois absolument pas quoi..." répliqua aussi sec l'Eurasien en redevenant neutre et de son ton traînant habituel mais qu'il alla jusqu'à ponctuer d'une petite touche de sarcasme parfaitement dosée. Le sous-entendu ne lui avait pas échappé et il commençait clairement à trouver la situation cocasse. Alors autant l'agrémenter d'un peu de mauvaise foi, cela rendait les choses encore plus savoureuses à son goût.

Parce que bon, autant il voulait bien admettre les faits, autant il n'était pas non plus utile de polémiquer sur la question. D'accord, Tetsuya était rassuré et tout et tout. Et c'était tant mieux. Mais pas la peine de tomber dans le pathos non plus. Ce n'était pas une information transcendantale du point de vue du médicomage. Est-ce que ça changeait la face du monde qu'il soit un peu jaloux de temps en temps ? Non. …. On vous dit non !

Sauf que voilà, Tetsuya ne l'entendit pas foncièrement de la même oreille que son taciturne amant qui avait le chic pour enterrer sous la glace, le sarcasme et l'ironie le moindre sentiment un peu trop mièvre à son goût. Alors quand le qualificatif adorable fut abordé, fidèle à lui-même, Seiki le tourna à sa sauce même s'il était très clairement touché par l'intention. Mais plutôt crever que de l'avouer ouvertement, qu'on se le dise !

Et puis, si lui, son amant, ne s'inquiétait pas pour la sécurité des fesses du guitariste, qui le ferait ? Ce n'était pas adorable, c'était normal.

"Si tu le dis... Je t'accorde ce point parce que c'est un débat stérile. Ni toi ni moi ne changerons d'avis sur ce point et j'ai de tout autres projets bien plus constructifs pour ce soir..." répliqua donc finalement Sei du ton le plus libertin qui soit, susurrant la dernière partie à l'oreille de Tetsuya, alors que l'une de ses mains s'était faite encore plus baladeuse et flattait à présent franchement ce qui méritait d'être sécurisé. Pas de doute qu'il ne parlait pas de faire du macramé.

Mais la question de son comportement face au bassiste revint sur le tapis et Tsuno mit les barres sur les t et les points sur les i de manière définitive. Mais la remarque de son petit ami qu'il traduisait comme une tentative de temporiser les choses ne tira de lui qu'une ironie glaciale de plus, leur échange de regards ne changeant pas grand chose.

"Bah, il n'a pas besoin de ses genoux pour jouer. On pourra sans doute trouver un compromis acceptable..."

La conclusion de l'incident, ce fut Tetsuya qui la trouva. En effet, Sei, dans le fond avait sans doute besoin d'entendre ces mots-là. Pas qu'il en doutait, loin de là. C'était juste un besoin naturel. Comme le baiser qu'ils échangèrent un instant plus tard. A nouveau, Seiki laissa ses caresses se faire nettement plus appuyées que l'autorisait la bienséance alors qu'un frisson lui parcourut l'échine quand il sentit la main de son amant se perdre dans ses cheveux et sa langue rejoindre la sienne. Le manque était clairement réciproque et Sei eut tôt fait de l'exprimer ouvertement quand il fallut se séparer pour un peu d'air, ses mains ayant subtilement glissé sous les vêtements de Tetsuya.

"Je n'ai pas envie de rentrer à Poudlard, ce soir."

Il n'y avait pas besoin de davantage d'explications. Le message était fort explicite pour celui qui savait le lire. Et il n'y avait pas de doute à avoir sur le fait que Tetsuya entrait parfaitement dans cette catégorie. Mais au cas où, la manière que Seiki avait de l'attirer sensuellement à lui pour l'emmener vers le couloir extérieur, laissant sa langue taquiner la peau fine de son cou devait ôter tout doute sur la question.

On s'était assez éternisé dans ces lieux selon l'Eurasien. Comme il n'était pas question de "perturber l'aura du studio", si l'on put dire, (souhait du guitariste que Seiki comprenait parfaitement et respectait) et qu'il n'était pas question de virer Dray de leur chambre, il était grand temps d'aller voir ailleurs. Ils avaient bien besoin d'un vrai moment d'intimité, après tout. Et ça tombait bien, l'Américain lui avait fait découvrir un "petit hôtel" très agréable...
Revenir en haut Aller en bas
Tetsuya Kairi Matsuura
Exilé(e) politique

Exilé(e) politique
avatar

Messages : 254

Né(e) le : 03/03/1989
Age : 28

Où à Poudlard ? : Dans la salle de musique

Rang & Club : Bouffon de service et Chef des Baka Rangers !

Caractéristiques
Compétence: Niveau 7
Particularité: Gosse de riche & Boulet de Seiki
Baguette: Bois de Bruyère, écaille de kappa, 30 cm

MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   Sam 3 Mar 2012 - 19:44

[La suite, c'est par là :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Studio d'enregistrement ~ Londres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Studio d'enregistrement ~ Londres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Studio d'enregistrement ~ Londres
» Le studio d'enregistrement de la Papa Roach House
» Studio Phocéen
» Saga de chez Studio tomahawk
» [PhotoFiltre Studio]Technique de smuge.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Collège Poudlard :: Le Reste du Monde :: Londres-
Sauter vers: